Les yeux couleur de pluie/Entre mes doigts coule le sable de Sophie Tal Men

sophie tal men perso

Littérature française – Édition sortie le 15 juillet 2018

France Loisirs

Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « incontournable » et « coup de cœur »

 

Résumé : Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors, loin des siens, de ses montagnes : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la colocation, aux collègues… Surtout, c’est l’insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie ?

 

Mon avis : Sophie Tal Men fait partie de cette « nouvelle » génération d’auteurs qui nous transportent dans des histoires qui peuvent trouver un écho en chacun de nous et qui nous embarquent en quelques pages dans leur univers. Séduite par cette édition France Loisirs « 2 en 1 » des premiers romans de l’autrice, j’ai eu beaucoup de mal à poser mon livre avant de l’avoir terminé.

« Les yeux couleur de pluie » : Nous faisons ici connaissance avec Marie-Lou, jeune interne en neurochirurgie qui quitte Grenoble et ses montagnes pour rejoindre Brest et son océan. Pour la jeune fille, le dépaysement est total surtout qu’elle va rencontrer des personnages hauts en couleur ! Entre Matthieu, l’interne en ORL, sexy et mystérieux, Anna, la colocataire secrète et en même temps un peu excentrique, Farah, la collègue bienveillante et le professeur Daguain, le chef de service exigeant, Marie-Lou sera bien entourée mais surtout, elle ne sera pas au bout de ses surprises ! C’est une jeune fille ambitieuse, qui sait ce qu’elle veut et qui fait ce qu’il faut pour y arriver. J’ai beaucoup aimé ce personnage, sa sensibilité, sa volonté de bien faire et son sérieux. Je me suis un peu retrouvée en elle et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre ses aventures.

En commençant le roman, j’avais peur que l’histoire tourne un peu en rond ou nous donne un air de « Grey’s Anatomy » ou de « Chicago Med ». Mais pas du tout ! Adeptes des séries sur l’univers hospitalier, vous pourrez en apprendre encore beaucoup en lisant ce roman car Sophie Tal Men, neurologue de profession, nous immerge complètement dans l’univers des internes et nous montre l’envers du décor. Néanmoins, elle ne laisse pas de côté la vie personnelle des protagonistes et le dosage vie professionnelle/personnelle est parfait. On s’attache rapidement à toute cette petite bande et on rit, on tremble et on est ému avec eux. Concernant la plume de l’autrice, elle est fluide et addictive. Comme je l’ai déjà dit, impossible de poser le livre avant de savoir ce qui attendait Marie-Lou.

« Entre mes doigts coule le sable » : Quelle joie de poursuivre les aventures de Marie-Lou et ses amis ! On retrouve notre héroïne qui part faire un semestre en psychiatrie tandis que Matthieu débarque en neurochirurgie. Entre eux, la relation n’est pas un long fleuve tranquille surtout quand la mère de ce dernier ou Josic, l’ami du « Gobe-Mouche », s’en mêlent….

Marie-Lou n’a rien perdu de son optimisme et de son perfectionnisme. Elle essaie toujours d’aider tout le monde et de faire de son mieux. On découvre un peu plus Matthieu dans ce roman grâce à la double narration. On peut se rendre compte qu’il est très tourmenté, qu’il se pose beaucoup de questions et surtout qu’il n’est pas tout à fait au clair dans sa tête. J’ai aimé en savoir plus sur lui même si ses décisions sont loin d’être toutes, pour moi, rationnelles. C’est un jeune homme sensible, qui souffre de l’abandon de son père, de la maladie de sa mère et qui ne sait donc pas trop comment se situer par rapport à Marie-Lou.

Ce deuxième roman est pourtant un peu plus sombre que le premier et aborde des thèmes compliqués tels que l’abandon familial, l’alcool ou les maladies psychiatriques. En effet, en envoyant l’héroïne dans un hôpital psychiatrique, Sophie Tal-Men en profite pour nous faire découvrir ce service méconnu et la large palette de pathologies qui peuvent être rencontrées. Elle nous sensibilise aussi aux ravages de l’alcool, fléau de notre société actuelle, mais sans jamais en faire trop. Encore une fois, sa plume est fluide et agréable à lire et le choix d’alterner la narration entre Marie-Lou et Matthieu nous permet d’éviter la lassitude et d’en apprendre un peu plus sur ce loup solitaire.

Pour conclure, vous l’aurez compris, ces deux romans sont des coups de cœur pour moi. Bretonne d’origine, j’ai adoré ce voyage à Brest, cette immersion en Bretagne mais aussi dans les hôpitaux, où j’ai découvert l’envers du décor. Je me suis beaucoup attachée aux protagonistes et il me tarde de les retrouver dans « de battre la chamade », l’ultime tome des aventures de Marie-Lou et Matthieu. Si vous aimez les romans qui font du bien au moral et les jolies histoires pleines de bons sentiments, n’hésitez plus et venez découvrir la plume de Sophie Tal Men !!

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez les dernières parutions de Sophie Tal Men sur le site des éditions Albin Michel
Retrouvez également ses trois premiers romans aux éditions « Le livre de poche »
Retrouvez cette magnifique édition sur le site des éditions France Loisirs

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Publicités

LES LIONNES DE VENISE, tome 1 de Mireille Calmel.

 
[ ROMAN HISTORIQUE / AVENTURE – 2017 ]
XO ÉDITIONS
pour la présente éditions FRANCE LOISIRS
352 pages
Tome : 1/2
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle


Le résumé :

 

Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure…
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais.
Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.
 » Espionnage, amour, ruses et pouvoir : rien ne manque à ce trépidant roman vénitien.  » Amélie Cordonnier – Femme actuelle.

Mon avis :

 

J’avais entendu parler de Mireille Calmel lors d’un reportage en septembre, me semble-t-il. Une auteure que je ne connaissais point comme me l’a fait remarqué sensiblement mon mari ( ajouté à ses mots tout le sarcasme qu’il avait en stock). Remarque judicieuse qui n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde puisqu’aujourd’hui je vous parle de ce roman qui te transporte directement au 17e siècle dans les ruelles de Venise où le clapotis mélodieux de la lagune t’envoute. Enfin… pas que !

 

 
Ce roman historique est juste sensationnel et je ne regrette absolument pas qu’il fasse parti désormais de ma bibliothèque.

 

Aventure, passion, complot, manipulation, amour viennent résonner puissamment dans une histoire qui ne laisse aucun répit à sa lectrice.

 

Lucia, fille d’imprimeur, a une vie paisible. Amoureuse de l’apprenti de son père, elle vaque à ses occupations tout en veillant au confort de son père. Lorsque ce dernier reçoit une commande, les ennuis commencent. Cette gravure qu’il doit reproduire recèle un secret que bon nombre de hauts dignitaires rêvent de découvrir. Seulement, les convoitises sont nombreuses et les hostilités débutent par l’incendie du vieux atelier. Le sang et les larmes coulent et Lucia, désarmée, prend la fuite. Le danger la guette, les ruelles ne sont d’aucune sécurité. Animée par un vif sentiment de vengeance, elle part en guerre. Les forces invisibles qui mènent à la baguette ce complot démentiel sont inatteignables. De rencontres en rencontres, qu’elles soient mauvaises ou bonnes, la vie de Lucia sera dorénavant faite de peur, de doute et de vengeance. A cela se rajoute une jolie note de romance.

 

Très vite j’ai été envoutée par cette histoire. Trépidante et passionnelle, une histoire que j’ai dévorée. Un roman de capes et d’épées dans une Venise où les grands palais cachent dans leurs boudoirs des secrets et des complots, où les corps s’échauffent dans la quête d’une information.

 

La plume de Mireille Calmel est juste exquise. Elle mène avec brio son histoire où la trame se veut simple agrémentée d’éléments qui respirent la traitrise, la vengeance et l’amour. Elle sait parfaitement tenir en haleine son lecteur dans un décor de rêve. Rajouter à cela des éléments historiques, rien de mieux pour satisfaire ma curiosité.

 

Je ne peux que te conseiller LES LIONNES DE VENISE, tu passeras un super moment en sa compagnie. Pour moi, je n’ai plus qu’à retourner à ma boutique France Loisirs pour m’offrir ce second tome 😉 (C’est bientôt Noël, la bonne excuse ).

 

 

 


image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de XO Éditions pour tout savoir.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

L’assistant de Fleur Hana

20181023_205016.jpg

New romance érotique – Livre sorti le 1er avril 2017

Editions France Loisirs – Collection Piment rose

Lecture personnelle

 

Résumé : Jeune femme moderne, libre, Sarah, 28 ans, mène sa vie comme elle l’entend. Forte de son nouveau mantra :  » Je suis célibataire, je suis sexy et je peux me faire un coup d’un soir « , elle se laisse embarquer par ses amis dans un pari qui va la conduire tout droit dans les bras d’un inconnu taciturne au regard froid et distant.

Malgré ses convictions et ses belles paroles, elle va rapidement perdre le contrôle de la situation et se retrouver face à un homme aussi passionné que mystérieux. Sandro pourrait bien être celui qui chamboulera sa détermination.

 

Mon avis : Ce livre dormait dans ma bibliothèque depuis un an… et j’ai appris, voilà quelques semaines, que j’allais rencontrer Fleur Hana. Ni une, ni deux, j’ai sorti ce roman de son étagère pour le découvrir ! Et si je dois en retenir une chose, c’est que les romans de cette auteure ne méritent pas d’attendre d’être lus !!

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, une jeune femme qui réussit très bien professionnellement mais qui a une vie sentimentale totalement désertique. Un soir, un de ses amis la met au défi de coucher avec un inconnu. Elle décide de relever le pari et allume un jeune homme mystérieux mais qui ne ressemble en rien aux hommes qu’elle drague d’habitude. Pourtant, elle est intriguée par lui et regrette presque de ne pas avoir pris son numéro. Qu’elle n’est pas sa surprise lorsque le lundi matin, elle découvre que son nouvel assistant n’est autre que son inconnu du week-end ! Très rapidement, la situation va devenir inconfortable et érotique pour ces deux personnages qui n’avaient, a priori, aucun point commun.

Sarah est une jeune femme qui a réussi dans son travail mais pas eu de chance dans sa vie personnelle. Echaudée par une précédente relation, elle vit sa vie comme elle l’entend et elle ne s’attend pas du tout à ce qu’il va lui arriver. En effet, Sandro va débouler et tout changer pour elle. A partir du moment où elle aura succombé, Sarah va se transformer en « folle de sexe insatiable » qui a envie de son amant n’importe où, n’importe quand. Faisant fi de la bienséance, elle assume ses envies avec son assistant, qui devient rapidement son partenaire sexuel. Pourtant, on la sent craintive, interrogative face à cette situation dont elle n’est pas familière. En effet, d’un côté, elle ne veut pas d’une « vraie » relation mais elle ne peut s’empêcher d’être jalouse…. Le travail qu’elle aura à faire sur elle-même va s’avérer long mais nécessaire. Quand à Sandro, c’est un personnage masculin qui donne très chaud. Italien, sûr de lui et directif dans la vie intime, je suis persuadée qu’il fait fondre le moindre sous-vêtement au premier regard. On a du mal à comprendre son ressenti au départ mais rapidement, on comprend qu’il est très complémentaire de Sarah et peut-être qu’il sera celui qui lui permettra de baisser sa garde….

Vous l’aurez compris, ce roman est un coup de cœur. J’ai adoré le personnage de Sarah, son côté un peu fofolle qui assume totalement ce qu’elle fait. On sent aussi des fragilités derrière cette assurance mais surtout, c’est une femme qui fait ce qu’il faut pour avancer. L’évolution de sa relation avec Sandro est loin d’être linéaire et on ne tombe donc jamais dans la monotonie au cours de la lecture. Parlons maintenant de la plume de Fleur Hana. Elle est incisive, directe et assez addictive. En effet, quand vous vous plongez dans le roman, impossible de savoir quand vous le reposerez !! L’histoire est agrémentée de nombreuses scènes érotiques qui font clairement monter la température et qui vous oblige à allumer le ventilateur pour ne pas risquer de mourir de combustion spontanée !! On ressent toute l’intensité du moment et toutes les sensations de l’héroïne sans tomber dans un voyeurisme malsain. Bref, vous l’aurez compris, j’ai été totalement conquise par cette lecture, ce qui me donne envie de me plonger sans attendre dans un autre de ses romans.

Pour conclure, « l’assistant », qui est également paru sous le titre « Feeling Good » chez Hugo Roman, est une romance érotique telle qu’on les aime avec de l’audace, des scènes de sexe qui font monter la température et des protagonistes hauts en couleurs. Pour ceux qui ne connaissent pas la plume de Fleur Hana, n’attendez plus pour découvrir son écriture envoutante. A l’heure où les températures baissent, « l’assistant » est votre meilleur allié pour vous réchauffer !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de l’auteure ici !

Retrouvez ici la chronique d’Esméralda sur un autre roman de Fleur Hana, « NOUS DEUX A L’INFINI »

Retrouvez ce roman au format ebook chez France Loisirs

Retrouvez-le également sur Amazon, sous le titre « Feeling Good »

La Muse de Sara Agnès L.

la muse

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE ]

ÉDITIONS FRANCE LOISIRS

LECTURE PERSONNELLE

 

Résumé :

Écrivain en deuil, Jack n’est plus que l’ombre de lui-même depuis que sa femme et son fils sont décédés. Il est éberlué lorsque Lily, débarque chez lui pour l’aider à boucler son roman. Qui est donc cette femme, surgie de nulle part pour lui ordonner de se ressaisir et d’écrire pendant qu’elle s’occupe de remettre de l’ordre dans sa vie en répondant à tous ses besoins ? Une assistante ? Une prostituée ? Jusqu’où Lily sera-t-elle prête à aller pour le satisfaire ? Et pourquoi refuse-t-elle de lui dévoiler quoi que ce soit à son propos ?

stickers-frise-florale

Mon avis :

Depuis ce début d’année, je me suis réabonnée à France Loisirs. Je les avais abandonnés il y a quelques années de ça et je suis bien heureuse de voir que la ligne éditorial et tout ce qui a autour de cette maison d’éditions a su se mettre dans l’air du temps. Donc voilà « La Muse » est ma première lecture de ma toute nouvelle énorme PAL spéciale France Loisirs.

Etant une grande adepte du genre romance érotique, ce livre ne pouvait que me plaire surtout au vu de la quatrième de couverture. Une auteure que je ne connais pas mais dont j’ai entendu du plus grand bien. Tout y est tentant !

Je découvre un plume fluide et hyper addictive. Les personnages authentiques nous font vibrer et nous plongeons auprès de leurs tourments. Lily est une femme mystérieuse qui a pour mission de remettre sur patte Jack, écrivain renommé en deuil. J’ai apprécié ce jeu du chat et de la souris qui tient en haleine les deux tiers du livre. Quelques éléments sont égrenés au fil des pages et entretiennent ce côté suspense. Même si cette première partie m’a laissée perplexe ( à mon goût trop de longueur) j’ai vraiment adoré la dernière partie où les scènes sont moins répétitives et où l’action est au centre de notre attention. Les chapitres sont nettement plus rythmés et on rentre dans le vif du sujet : la découverte de la vérité.

Incapable de détourner mon regard de ce corps détendu, je reste là, à observer Lily qui revient à elle et qui se redresse lentement devant moi. Ses yeux sont brillants, et elle semble toujours sous l’effet bienfaisant de l’orgasme. Petit à petit, elle retrouve contact avec la réalité, et son sourire s’étire.

– C’était…

Pendant qu’elle cherche ses mots, je propose, taquin :

– Sale ?

– Délicieux ! me contredit-elle dans un rire.

Sa bonne humeur fait plaisir à voir et j’y assiste avec un sourire en coin. Je n’ai pas perdu la main. Ni mon petit coup de langue.

Pour une fois, Lily ne cherche pas à s’éloigner de moi, elle me fixe, dans l’attente. De quoi ? Espère-t-elle que j’exige quelque chose ? Probablement. Et même si j’en crève d’envie, je me défends de le faire. Son imbécile de mari l’avait programmée, et moi, j’ai l’intention de changer les choses. Comment ? Je n’en suis pas encore certain, mais pour l’instant, je suis plutôt satisfait de ma première idée.

– Bien, je vais me remettre à mon roman.

Sa consternation s’affiche, et elle tente de me retenir pendant que je me redresse, la queue raide, et bien en évidence, même sous ce peignoir. Sans surprise, Lily le remarque, puis relève de grands yeux clairs vers moi.

« La Muse » est idéale pour s’initier à la romance érotique, les scènes sont provocatrices mais pas obscènes. Un livre voluptueux qui vous entrainera dans les méandres de la conscience d’un écrivain hanté par une femme magnifique et luxurieuse et les remords. Ce livre est un condensé d’émotions !

Que je l’envie de ne songer à rien, sauf à tout ce bonheur que nous vivons ! Pourquoi ai-je toujours eu peur que tout me glisse entre les doigts à chaque instant ?

A découvrir !

– C’est là où je t’envie. Moi je pense souvent à la tuile qui va forcément me tomber dessus. Tu comprends, je n’ai pas eu beaucoup de chance, avant, alors…

stickers-frise-florale

pour tout savoir sur Sara Agnès L et France Loisirs : c’est par ICI !