RYVENN, tome 2 : Le loup de Stony Point de Jupiter Phaeton.

 
[ URBAN FANTASY / YOUNG ADULT – 2018 ]
Tome 2/?
Auto-édition
311 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »
Lu dans le cadre de MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » de DÉCEMBRE.
Lien Kindle

 
Le résumé :

 

Deux mois.
Deux mois depuis que Catherine et ses acolytes ont mené une attaque de grande ampleur sur New York.
Deux mois depuis que le président a fait son coming-out.
Deux mois depuis qu’Ari a demandé Ryvenn en mariage.
Deux mois depuis qu’elle sait que son père était un loup-garou.
Intégrée à la meute de Stony Point, Ryvenn a peur que chaque nouveau jour soit celui de sa transformation. Que se passera-t-il alors ? Perdra-t-elle le contrôle ? Deviendra-t-elle un danger pour sa famille et ses amis ? Et si elle n’avait que ça en tête… Car Ryvenn enquête également avec son alpha, Greg, sur une série de kidnappings de magiciens parfaitement orchestrés.
À ce rythme-là, l’empathe en vient à se demander si elle retrouvera un jour la vie paisible qui était la sienne… Car décidément, les ennuis ne font que la trouve

Mon avis :

 

Deux mois que Ryvenn tente de reprendre en main sa vie et surtout un semblant de tranquillité. Pas évident pour Ryvenn qui après de nombreuses déconvenues et une bataille acharnée découvre qu’elle est à moitié loup-garou et que sa transformation peut se survenir à tout moment. Intégrer la meute de Stony Point la rassure sur un point c’est que le jour de sa transformation elle ne dévorera pas sa famille et ses amis. Un poids considérable allégé mais qui toutefois ne l’apaise pas. Grâce à la meute, elle intègre un nouveau groupuscule (non associé au gouvernement) qui intervient dans des missions risquées et les dernières se portent essentiellement sur des kidnapping d’enfants. La résolution de ces faits est un vrai casse tête même pour les plus aguerris.
Ryvenn est ce genre de personnage plus têtue qu’une mule, déterminée, enragée. Elle a l’allure d’un chef, mais à 16 ans personne d’entend véritablement ses arguments. Ryvenn prend davantage d’assurance et arrive désormais à régir ses émotions. Son pouvoir d’empathe a pris de l’ampleur et elle le maitrise de mieux en mieux. Ryvenn a du prendre des choix de grandes envergures dans le but de protéger son entourage. Sa complicité avec ses frères et sœurs et sa mère est renforcée. Sa meilleure amie dévoile une nouvelle facette de sa personnalité. Et son amitié (avec +++) grandissante pour Ari est mise à rude épreuve. Alors qu’un nouveau jeune homme rentre dans le cercle proche de Ryvenn, ce jeune loup-garou autoritaire, sème quelque peu la pagaille et cache de biens sombres secrets.

 

Alors que les péripéties s’intensifient et s’enchainent, Ryvenn doit se remettre au combat, doit braver le danger, doit se dépêtrer de situations cauchemardesques. Et surtout elle va devoir se confronter à elle même. Ses craintes seront-elles justifiées ?

 

Il n’y a pas à dire quand tu lis du Jupiter Phaeton t’es sûre à 200% de passer un super moment de lecture. Une plongée dans un univers régit par les codes de l’urban fantasy où incontestablement tu ne peux que devenir accro. Une plume si addictive que t’avales les chapitre d’une traite. Les personnages de Jupiter Phaeton ont ce quelque chose qui interpelle : une héroïne qui n’a pas froid aux yeux avec un certain mordant et qui évolue tout le temps. Des personnages secondaires qui ont une place capitale dans l’histoire et qui posent leurs pierres à l’édifice pour une trame sensationnelle. Des nouveaux personnages qui sèment le doute. Des nouveaux rebondissements avec d’autant plus d’enjeux qu’il n’y paraît. Une succession d’actions qui ne laisse aucun répit aux lecteurs et surtout Jupiter Phaeton égrène ici et là des éléments qui ne sont pas encore élucidés. Du suspens, de l’action, des petites amourettes, des incertitudes, de la vengeance, des surprises, voilà le combo gagnant pour un second tome qui ne peut que te tenir en haleine.

 

Une virée sensationnelle dans un univers où magiciens, normaux et loups-garous vivent une aventure où complots, machinations, vengeance, manipulations et secrets ne leur laisseront aucun répit et aucune chance !

 

Je ne sais pas quoi m’attendre au prochain tome, mais là j’avoue je n’ai qu’une hâte c’est qu’il sorte !

 

#Esméralda

 
Je remercie Jupiter Phaeton pour sa confiance.
 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Découvre mon avis sur le tome 1 : « LA DERNIÈRE EMPATHE ».

Découvre l’univers sensationnel de Jupiter Phaeton sur son site.

Découvre mon avis sur un autre roman de Jupiter Phaeton : « LA CLEF DES PORTAILS, tome 1 : Akalie O’Lys ».

 

 

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Publicités

LA DEESSE DES LOUPS, tome 1 : Morsure de Mathilde Bonnard.


[ FANTASTIQUE – YOUNG ADULT – 2018]
Tome 1/3
Editions LIVRESQUE
462 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle



Le résumé :


À la mort de ses parents, le monde d’Alexandra Schmitt bascule dans une sombre et infernale spirale. Orphelines, sa famille ne peut l’accueillir elle et sa soeur jumelle : ils sont donc contraints de les séparer. A contre cœur, Alexandra quittera la France pour rejoindre sa tante au Canada. Les adieux sont glacials et la rivalité fraternelle n’a jamais été aussi pesante.
Arrivée dans son nouveau lycée, elle rencontre Dyami, un mystérieux amérindien aussi séduisant que détestable, qui apporte une lueur dans toute cette obscurité et l’éloigne du point de non-retour. Quel lourd secret porte-t-il ?
Rejetée, trahie, l’adolescente retrouve ses démons et tente de mettre fin à ses jours. C’est alors qu’elle revient à la vie grâce à la magie d’une légende indienne : La Déesse des Loups.
Le mythe oublié, renaît.


Mon avis :


La vie d’Alexandra semblait tout simplement banale. Un petit copain qui ressemble au parfait idiot et une sœur jumelle qui l’exècre plus tout au monde. La parfaite vie d’adolescente ! Sans compter sur des parents aimants mais qui en prennent pour leur grade. Alexandra est une gentille fille, sans grande prétention qui encaisse toutes les bassesses de sa sœur. Haïr est si facile. Alexandra n’a rien d’une féroce battante. Elle vie selon la situation et s’adapte. Loin d’être joyeuse, elle apprécie les bons moments sans prise de tête.


Sauf le jour où tout bouscule dans l’horreur. Un accident mortel emporte ses parents et le monde d’Alexandra déjante à une vitesse incroyable. La douleur, l’incompréhension, la perte, la solitude, le désespoir et l’abandon la submergent et la noient dans tout un tas d’émotions négatives. Le pire d’entre tout est le fait qu’elle se voit envoyer à des milliers de kilomètres de sa famille, au Canada, chez une tante qu’elle connaît trop peu. Le déracinement est effroyable et douloureux. Des pensées de plus en plus noires s’emparent d’elle la coupant d’un nouveau monde. Une tante froide et désagréable l’accueille. Des lycéens amérindiens vouant une haine indescriptible aux Hommes Blancs ne lui sont d’aucun soutien amical. Seule la sœur de Dyami, LE chef amérindien, lui ouvre les bras et son monde. Suffira t-elle à la détourner de son projet morbide ? Retrouvera t-elle un semblant de paix ? Le beau Dyami n’arrête pas de lui planter des couteaux dans le dos et le dernier à tout du coup fatal.


La fuite, la nuit, une forêt, un désespoir incommensurable et une morsure : que va t’elle advenir d’elle ?


Ce premier tome pose des bases efficaces pour une histoire qui fait vivre mille et un tourment. Alexandra a tout de l’héroïne tragique qui renait de ses cendres. Si Mathilde Bonnard insiste dès le départ sur l’état émotionnel de son personnage, au fil des pages, elle retourne sa veste pour décrire une héroïne parfaitement à l’aise pour un rôle fait comme un gant. La descente en enfer est si prenante que la résurrection est incroyable. De nombreux rebondissements rythment une histoire qui tient en haleine. Si l’imaginaire est trop peu présent à mon goût, il va de soi que les émotions engendrées par tous m’ont prise aux tripes. Je n’ai pu empêché de verser ma larme. En filigrane, les histoires d’amour et d’amitié parachèvent une trame 100% suspense.


Malgré des longueurs et des scènes quelquefois pas assez développées (je sais, je suis trop exigeante), j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ce premier tome. La plume de Mathilde Bonnard a su me transpercer par la flopée des émotions rendant les aventures d’Alexandra addictives.


#Esméralda


Je remercie Mathilde Bonnard pour sa confiance et sa patience.



image-principale-page-liens-utiles


Vers le site des éditions Livresque pour tout savoir.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

B.O.A. tome 2 : Couples maudits de Magali Laurent.

 
[ DYSTOPIE / FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Tome 2/3
Editions de Mortagne
458 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 

Le résumé :

 

La loterie est terminée.
Le cauchemar commence.
Après avoir survécu à la loterie dont ils étaient les prix, Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim se retrouvent face à la réalité de leur condition d’esclaves.
A cette étape du jeu, ils ne peuvent plus compter que sur eux-mêmes. Livrés en pâture à leurs propriétaires BOA, ils doivent réprimer les sentiments qui les animent et trouver la force de surmonter cette nouvelle épreuve.
Mais comment lutter dans une ville dont on ne connaît pas les règles ? Le pacte conclu avant le tirage sera-t-il leur seule option ?
Le futur s’annonce sombre, et devenir des Charognards pourrait être l’unique voie les menant à la liberté…

 

Mon avis :

 

Si t’es fan de dystopie qui sort des sentiers battus, c’est la trilogie que tu dois absolument t’offrir pour Noël.

 

Il n’y a pas à dire, l’univers de Magali Laurent a tout pour séduire. Un monde post-apocalyptique où les humains considérés comme des sacs à sang et ont comme unique utilité celle d’éponger la soif des BOA, sortes de vampires. Je trouve ce mélange entre dystopie et bit-lit tout à fait génialissime. De plus la plume de l’autrice est remarquable et tout aussi addictive !

 

Après un premier tome qui pose les bases de l’univers de Magali Laurent où elle expose les différents groupes (humains, BOA et Charognards, vilaines bêbêtes qui ont tout du zombie (pour te donner une image prend ceux du film « Je suis une Légende »)), présente ses personnages. Dans le tome 2, l’autrice rentre directement dans le sujet. Les trois couples rejoignent leurs gagnants de la loterie. Ces six jeunes adolescents sont loin de se douter alors, que leurs vies vont prendre un tournant radical.

 

Oxana et Alexandra se retrouvent auprès d’un propriétaire qui fait parti des rangs de la résistance. Il est facile de croire que tout ira pour le mieux pour eux. Mais que nenni : ils seront confrontés à des situations totalement inédites, leur moral sera mis à rude épreuve. Les blessures psychologiques et physiques sont nombreuses. Leurs ténacités sont remarquables mais extrêmement éprouvantes.

 

Cléo et Denys se retrouvent dans un manoir totalement inimaginable et sordide dirigé par un BOA qui ne connait ni pitié ni indulgence . Entre complots et manipulations, épreuves et tortures, leur  vie est un véritable enfer. Cauchemars incessants, leur survie ne tient qu’à un fil.

 

Samantha et Kim ont eu la chance d’avoir un propriétaire indulgent et respectable. Il se soucie vraiment d’elles et leurs apporte soutien et réconfort. Mais là aussi rien ne se passe comme prévu.

 

Ce second tome n’a absolument rien à voir avec le premier. Il en ressort beaucoup de violence, des scènes insoutenables ou tortures et sévices sont décrites avec beaucoup de détails. Il est possible que ce point refrène quelques lecteurs. Personnellement il ne m’a pas du tout dérangé ou rébuté. L’atmosphère qui s’en dégage est vraiment glauque. Les personnages sont aspirés dans une spirale destructrice, éprouvante et cauchemardesque. L’auteur n’a vraiment pas choisi la simplicité. J’aime beaucoup quand l’auteur ose prendre des risques. Quelques notes d’espoirs transparaissent de temps en temps, mais elle sont vraiment vite englouties. Les rebondissements s’enchainent laissant peu de temps aux lecteurs de respirer. Les traits de caractères des personnages sont davantage approfondis. J’ai mieux appréhender les tenants de cette histoire totalement pittoresque et déjantée. Et que dire du final, OMG …. ! J’attends avec impatience la suite !
 
B.O.A. est résolument un page turner ! Je n’ai qu’un conseil : ACCROCHE TOI ….. ACCROCHE TOI BIEN !

 

 


 

Je remercie Pascale, attachée de presse des éditions De Mortagne en France, pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur le tome 1 « Loterie Funeste ».

Vers le site de Magali Laurent, pour découvrir son univers.

Vers le site des éditions De Mortagne pour tout savoir.

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

 

 

 

 

 

MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » DE NOVEMBRE.

 

 

En ce dernier lundi du mois de novembre, je t’invite à découvrir les quatre lectures de MON PETIT MARATHON SPÉCIAL INDE de ce mois.
 
Mais avant cela, je te propose un petit encart :
 
Le savais-tu ?
 
L’auto-édition est en nette croissance en France depuis 10 ans. Mais savais tu qu’aux États-Unis et en Allemagne c’est une véritable institution ? Aux USA, de nombreux auteurs auto-édités voient leurs romans en haut des listes de best-sellers. Savais-tu que J. L Armentrout et sa fameuse saga Lux était auto-publiée, de même pour Jay Crownover et la sulfureuse saga CINQUANTE NUANCE DE GREY… et bien d’autres ?
En France, l’image de l’auto-édition tend à devenir positive malgré tout. Mais le public français est réticent et préfère en général se tourner vers les maisons d’éditions traditionnelles. De plus en plus de plateforme propose des services pour les débutants écrivains avec parfois à la clé un roman édité chez les grands. Outre cela l’auto-édition français rentre dans les rangs du professionnalisme où les textes de grandes qualités voient le jour.
Les écrivains auto-édités sont l’avenir du paysage littéraire français, alors laisse toi tenter !
 
Sur ce partons à la découverte de mes quatre prochaines lectures.

 


Indomptables par [DELOUHANS, Antoine]

 

 

 

INDOMPTABLES de Antoine Delouhans.

(romance)

 

 

 

 

 

Le résumé :
David travaille en tant qu’Escort dans une entreprise de luxe, tenue par la bienveillante Ève. Un soir, pour satisfaire un client exigeant, ils se retrouvent à travailler ensemble. Cette nuit particulière va les lier, plus qu’ils ne l’auraient imaginé, et les perdre dans les méandres d’une histoire d’amour complexe. L’amour signifie-t-il exclusivité? Doit-il être vécu selon les diktats de notre société ou, au contraire, être l’expression d’une liberté qui sert à l’épanouissement de ceux qui le vivent? Tant de questions que leur aventure les poussera à se poser.

Il était une plume... par [Les Plumes Indépendantes, Association, Boyer, Erika, Artésia, Loli, Thiry, Pierre, Avelin, Flore, Wolff, Tia, Alonso, Hilda, Valpinson, Attila, Martinez, Audrey, Delouhans, Antoine]

 

 

IL ÉTAIT UNE PLUME

Recueil de nouvelles – Les plumes indépendantes

 

 

 

 

 

Le résumé :
La plume et ses multiples facettes… Couverture de l’oiseau, outil de l’écrivain, symbole de la légèreté. Pour chacun, elle a une évocation particulière. Toujours, elle nous fascine. Souvent, elle nous échappe.
Quatorze auteurs indépendants ont pris le pari de la prendre pour totem et de lui rendre hommage à travers ce recueil singulier, aux multiples voix.
Laissez-vous happer par ce déluge de plumes, entrouvrez le temps d’une lecture la porte qui mène à leur monde.
Avec la participation de Loli Artésia, Erika Boyer, G!, Attila Valpinson, Flore Avelin, Chris Red, Antoine Delouhans, Hilda Alonso, Pierre Thiry, Tia Wolff, Lou B Simone, Frany Jane Cavalier, Audrey Martinez, Agnès de Cize.

Toi. Moi. Et les étoiles: Tome 4 par [Weaver, Nelly]

 

 

 

TOI. MOI. ET LES ÉTOILES, tome 4 de Nelly Weaver

(romance)

 

 

 

 

 

Le résumé :
Elle a bravé la tempête.
Il pensait avoir échappé à la sienne.
Aujourd’hui, les rôles s’inversent.
Ethan et Livie, ensemble, se lancent dans une nouvelle quête du passé.
Mais sera-t-il prêt à l’accepter ?

 

 


La Meute Harbor, Tome HS : Porter & Ludivine par [S.G, Audrey]

 

 

LA MEUTE HARBOR, hors série : Porter & Ludivine de Audrey S.G.

(romance fantastique)

 

 

 

 

Le résumé :
« À chaque nouvelle année, elle redoute un peu plus ce jour et tout ce qu’il représente. »
Persuadée que cette journée ne sera en rien différente des autres, Ludivine n’attend qu’une chose : qu’elle se termine. Pourtant … cette rentrée va lui réserver bien des surprises.
Avec eux, Ludivine a l’impression de revivre, que tout redevient possible. L’amour … l’amitié … le bonheur, elle n’a plus peur d’y croire. Mais une fois encore, ses espoirs vont être brutalement brisés. La seule différence, c’est que cette fois le danger qui la guette va se révéler être mortel.
Prise au milieu d’un conflit qui la dépasse et dont elle ignore tout, Ludivine devra se battre pour espérer sauver sa vie et celle de ses proches. Et si elle y parvient, son monde s’en trouvera changé à jamais.
Venez découvrir, ou redécouvrir, à travers les yeux et les émotions de Ludivine, les aventures de la Meute et les mystères qui la composent.
Entre amour, haine et amitié Ludivine ne sera plus jamais la même.
Avertissement : Ce tome peut se lire en dehors de la série La Meute Harbor, mais pour une meilleure compréhension des personnages secondaires et des rôles de chacun au sein de la meute, la lecture préalable de la saison 1 de La Meute Harbor est conseillée.

 

 


Je te dis à très vite pour mes avis sur ces quatre lectures !

 

IMG_20180426_160220_117

FRANKENSTEIN 1918 de Johan Heliot.

Frankenstein1918

 

[ UCHRONIE / FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Éditions L’Atalante – Collection La Dentelle du Cygne
256 pages

 

Ma note : 5/5 mention « à découvrir » et « pépite »
Lien : Kindle

 


 

Le résumé :

 

Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l’opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon. A partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d’électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé responsable de l’unité de recherche sur la régénération. Les « frankies » vont faire leurs preuves sur le terrain, mais la société se partage entre pro et anti. L’opération finalement interrompue, l’un d’eux, Victor, échappe au massacre puis est secouru par Marie Curie qui le rend à la vie consciente grâce aux radiations. Réfugié dans les décombres de Londres, qui a été détruite et rendue inhabitable par un bombardement à l’arme chimique, Victor retrouve le laboratoire où il est né, y recueille Churchill et engage un combat pour l’émancipation des siens. C’est là qu’un jeune couple, elle, résistante à l’occupation, lui, historien, finit par le retrouver en 1958, dans l’espoir de lever le voile sur ce versant secret de l’Histoire que la censure en vigueur ne suffit pas à expliquer.

 


Mon avis :

 

 

Après ces jours de commémoration du centenaire de l’armistice de 1918, je ne pouvais que te parler de ce roman.

 

Un roman épatant ! Un roman singulier !

 

Quand l’Histoire rencontre l’imagination sans limite, je ne peux qu’alors être subjuguée.

 

Je ne sais pas par quel bout commencer. Ce roman est présenté sous la forme d’un journal posthume. Le narrateur, Edmond Laroche-Voisin, relate l’histoire de Victor, premier des non-nés, les mémoires secrets de Winston Leonard Spencer-Churchill et sa propre expérience. Si la période de référence du roman est la période de la Première Guerre Mondiale, cette dernière n’est véritablement pas celle connue, ni celle racontée dans las manuels scolaires. L’auteur a su créer avec magnificence une autre histoire. Bien évidemment tout le principe d’une uchronie.

 

Avec des si, on peut refaire le monde, c’est bien connu. Et si, avec des si, on décrivait la pire part de l’humanité. Si, avec des si, l’improbable surgissait des limbes. Si, avec des si, la mort n’avait plus le même visage.

 

Touts autant de points cruciaux développés au travers d’une trame qui invite le lecteur dans une espèce de brouillard d’illusion machiavélique. Un brouillard glacial où les secrets tentent de se faire oublier. Un brouillard où la vie n’a plus de prix. Victor a été arraché à ce brouillard, ni homme, ni dieu, homme simplement immortel issu de la folie d’un homme. Procédé inhumain approvisionné par les charniers de la guerre. Victor, non-né, assemblé de membres, d’os, de chairs, de muscles, de nerfs d’autres. Seule son ancienne conscience fragilisée, son « moi », lui permet d’intercepter les prémices d’une nouvelle guerre.

 

 

 

J’ai eu le privilège et le malheur de vivre, mourir et puis renaître dans les premières décennies d’un siècle fou, autant créateur que dévastateur. Longtemps, j’ai hésité à témoigner. Ajouter ma voix à la cacophonie du monde me semblait vain. Mais je nourris aujourd’hui l’espoir de donner aux hommes d’après-demain une leçon profitable, si toutefois il advient suffisamment de nouvelles générations pour habiter l’avenir.

 

Manuscrit de Victor, premier des non-nés.

 

 

Ce roman est poignant par la force qu’il dégage. Renversant par ces péripéties qui conditionnent la vie des personnages. Cruel de par la folie des Hommes, par le pouvoir vénéneux d’être le détenteur d’un contrôle absolu sur ces terres vaincues et également sur le contrôle de la vie. Ce mythe vieux comme le Temps, de devenir immortel et invincible plane sur le récit. Sur ce dernier point, l’auteur à une audace sans nom d’emprunter et de magnifier selon son envie, un personnage que vous connaissez tous : Frankenstein. Personnage incontournable de l’auteur Mary Shelley. Un hommage percutant qui donne à son roman une dimension grandiose.

 

Johan Heliot inclut dans son ouvrage des personnages de la Grande Histoire : Churchill, Marie Curie, Hemingway, Göring et bien d’autres… Une fois de plus cette donne dénote avec l’influence de l’imagination de l’auteur.

 

FRANKENSTEIN 1918 a tout du grand roman. Outre le partage du souvenir, les mises en garde contre la folie humaine, ses croyances, la cruauté sont de rigueur. Tout n’est pas sombre, Heliot insuffle une dose d’optimisme et de bienveillance. L’amour est là tapi dans l’ombre prêt à reprendre ses droits et le final en est le parfait exemple.

 

Je te recommande vivement cette lecture. Pas besoin d’être adepte de l’uchronie pour savourer chaque page.

 

 


 

 

Je remercie les éditions L’Atalante et Nadia pour leur confiance.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site des éditions L’Atalante, pour tout savoir.

Bibliographie de Johan Heliot.

 

 

 

MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » D’OCTOBRE.

 

Cher abonnée, cher abonné,

 

Il est temps pour moi de reprendre en main mes lectures consacrées à l’auto-édition. Rappelle-toi, il y a quelques mois en arrière, un mois sur deux était dédié uniquement à la lecture de romans indés. J’ai revu mon processus, car il devenait évident pour moi, que je ne pourrais jamais tenir le rythme et que je devais m’adapter à toutes les demandes que je reçois.
Donc voici un nouveau RDV mensuel : MON PETIT MARATHON SPÉCIAL INDE !
Où je lirai entre 3 et 4 romans auto-édités à la fin de chaque mois .

 

Trêve de bavardage, je présente maintenant, mes 3 lectures du mois d’Octobre.

 


 

 

La clef des portails (Akalie t. 1) par [Phaeton, Jupiter]

 

 

 

LA CLEF DES PORTAILS, Tome 1 : Akalie O’Lys de Jupiter Phaeton – Fantasy paranormale

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé LA DERNIÈRE EMPATHE et je suis ravie de pouvoir découvrir ce nouveau roman de l’auteur.

 

De quoi ça parle :

 

Je m’appelle Anna et je vis depuis 4 ans dans le village de Sona, sûrement le plus calme et tranquille du monde depuis l’ouverture des portails. Enfin, ça c’était jusqu’à ce que Vlad, un fichu chevalier – oui, je les déteste – décide de venir mourir sur mon pas de porte. Bien sûr que je n’ai pas pu le laisser rendre son dernier souffle. Mais peut être aurais-je mieux fait ? Avec lui, les ennuis ont débarqué : en plus d’avoir des mercenaires aux fesses, Ersera, la servante des dieux, ne me lâche plus. Je n’ai plus le choix, je dois retourner à Washington. Si j’avais su que fuir cette ville m’aurait ramené à elle dix ans plus tard…
Fichu karma.
Fichu passé.
Une héroïne sarcastique, de l’action, de la magie : en bref, un roman d’urban fantasy où l’ennui n’a pas sa place !

 


 

Et soudain la vie bascule ! par [Marche, Perrine]

 

 

 

ET SOUDAIN LA VIE BASCULE ! de Perrine Marche – Littérature contemporaine – young adult

 

 

 

 

De quoi ça parle :

 

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’INTÉGRALE – LES CLÉS DE LA LIBERTÉ de ELLINE BAUDRY – Romance contemporaine

 

J’ai découvert la plume de l’auteur dans son précédent roman « L’AMOUR, NOTRE MEILLEUR MILLÉSIME « , et j’ai été charmée par sa plume et sa belle histoire d’amour.

 

 

De quoi ça parle :
Tome 1 :
Laure et Hugo ont deux vies aux antipodes l’une de l’autre.
Elle jouit de toute sa liberté alors que lui, au contraire, l’a perdue.
Elle a grandi au sein d’un milieu privilégié pendant qu’il affrontait les premiers tourments marquants de son existence.
Il a suffit d’une rencontre accidentelle, d’un regard plus fascinant que n’importe quel autre pour que leurs vies basculent définitivement.
Quel courage faut-il avoir pour se confronter à un monde inconnu, ou de choisir de se préparer à une vie nouvelle?
Celle où elle l’attend de l’autre côté…
Tome 2 :
Deux ans se sont écoulés durant lesquels la vie carcérale de Hugo n’a cessé d’évoluer doucement. Une vie constellée de problèmes qu’il lui faut surmonter sans se rebeller, mettant sa volonté à rude épreuve.
Laure et Hugo avancent côte à côte, se préparant pour le jour J, sans avoir la certitude que cette échéance passée, leurs destins seront encore liés. Tout pourrait être si simple s’ils osaient exprimer librement leurs sentiments.
Pourquoi Hugo refuse-t-il de laisser s’épanouir ce lien particulier qui les unit? Qu’est-ce qui le retient encore?
Laure parviendra-t-elle de nouveau à lui montrer le chemin à suivre? Celui de l’espoir et du bonheur auxquels elle croit tant.

 

 


 

A présent voici les romans d’auteurs indés que je lirai et chroniquerai d’ici la fin de l’année.

 

 

20181018_184311

LES ARCANES D’HEMERA, tome 1 de Elyna E.C. .

Les Arcanes d'Hemera: Tome 1 par [E.C., Elyna]

 

 

[FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions INCEPTIO

Tome 1/2

 

 

Format numérique (548 pages) : 7.99€

Broché : 19.90€

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

« Croyez-vous en une vie après la mort, mademoiselle Rivière ? »
C’est un discours pour le moins intrigant que tient le directeur adjoint de l’Organisation à Allyn, après lui avoir fortement conseillé de le suivre dans un lieu mystérieux.
D’après lui, Allyn possèderait le même don qu’Axel, son frère défunt, à savoir celui de circuler dans un monde parallèle… mais dans quel but ?
Tout cela la laisse perplexe. Même si depuis deux mois elle vit une situation pour le moins surprenante, ce n’est pas pour autant qu’elle va croire en ce genre de choses.
Et pourtant…
Entraînée par le flot de révélations et le désir d’en apprendre plus sur son frère, elle doit se rendre à l’évidence, l’Organisaion et la mission qui lui est confiée semblent bien réelles ! Et presque tous comptent sur elle pour reprendre le poste qu’Axel a laissé vacant.
Allyn va donc se retrouver confrontée à un univers dont elle ignorait l’existence, et devoir supporter un coéquipier lunatique qui refuse de travailler avec elle pour une raison encore obscure…

 

 


 

Mon avis :

 

Une question de départ, une idée filigrane donnant un roman palpitant, délicat et parfois effrayant.

 

« Croyez-vous en une vie après la mort, mademoiselle Rivière ? »

 

Un sujet maintes fois exploré dans la littérature sous toute ses formes, mais c’est toujours avec grand plaisir que j’aime découvrir ce que les auteurs imaginent autour de cette question épineuse. Elyna E.C. plonge ici son lecteur dans un univers autant ancré dans la réalité que l’irréel. Pas d’expériences de mort imminente, mais plutôt une exploration de l’au delà avec une héroïne qui vraiment aurait préféré rester sous la couette.

 

Héroïne malgré elle, attachante !

 

Elle, c’est Allyn Rivière, jeune infirmière, orpheline. Elle a perdu très jeune ses parents et très récemment son grand frère, Alex. Allyn est le genre de personnage que j’aime beaucoup. Elle peut être tout à la fois sérieuse qu’hilarante. Maladroitement désespérée, nulle en amour et en amitiés, gaffeuse, Allyn est adorable et attachante. C’est une fille, sensible, drôle et qui a toujours le bon mot pour détendre l’atmosphère. Même dans des situations catastrophiques, elle a ce « je ne sais quoi » qui  te fait sourire. Elle fonce droit dans les ennuis. Ses répliques sont distrayantes et sans filtre donnant au récit ces petits intermèdes tels que les matchs de ping-pong. Allyn est cette fille sympa, drôle, empathique qu’on adore facilement. Son côté zen et là pour camoufler son stress « non apparent » surtout qu’il va être malmener depuis qu’elle a rejoint l’Organisation.
Allyn et son frère ont un don très rare et énigmatique, celui de voyager dans des univers parallèles afin d’aider les âmes des défunts emprisonnés dans le monde des Anges Noirs. Je te vois faire des gros yeux, c’est vrai dit comme ça, on ne comprend rien.

 

Un monde fantastique quoique effrayant !

 

Hemera est en quelque sorte le paradis où les âmes reposent en paix. Seulement des forces malfaisantes, les Anges Noirs, peuvent emprisonner ces âmes dans leurs souvenirs et leurs faire vivre mille enfer. Les Anges Noirs vont se nourrir de ces peurs pour ensuite provoquer de terribles accidents sur le plancher des vaches. Le but ultime avoir le maximum d’âmes pour provoquer davantage d’accident. Pour les contrer, sur Terre, il existe des Singuliers (comme Allyn) regroupés au sein de l’Organisation qui ont pour but d’étudier l’histoire de ses âmes égarées dans des livres, de les retrouver et des les accompagner à Hemera. Si tu penses que leur tâche est facile, détrompes toi. Les souvenirs auxquels ils sont confrontés ont été façonnés par les Anges Noirs et ce ne sont pas des enfants de cœurs. Des mondes effroyables aux prises à des choses innommables, terrifiants, paralysants. Grrrr !!!! Je pense que l’auteur a du lire bon nombre de Stephen King, car les clowns zombies viennent mettre un sacré zouk et je te passe certains détails.

 

De l’action à gogo !

 

Des rebondissements à la pelle, des moments plus calme, des enjeux importants, un début d’intrigue, des personnages époustouflants et me voici dans une histoire qui ne m’a laissé aucun répit. Les chapitres se sont enchainés dans un très bon rythme montrant ainsi que l’efficacité de l’auteur et que son histoire proposée m’ont transportée ailleurs. L’univers est si bien ficelé qu’au final tu ne peux qu’en redemander encore et encore. En parallèle de cela, les histoires entre les personnages évoluent. L’amitié et l’amour viennent contrecarrer la violence rencontrée dans les différentes missions.

 

En bref !

 

J’ai été juste conquise du départ à la fin. La plume de l’auteur joue délicatement entre humour et témérité. L’univers est parfaitement maitrisé. J’ai vraiment adoré. Le tout est sensationnel et addictif. Quelques questions demeurent pour l’instant sans réponses qui devraient bientôt être résolues puisque le dernier tome sort ce jour.

 

Je suis convaincue que les fans de fantastique prendront du plaisir à découvrir l’univers trépidante et dangereux d’Elyna E.C.

 

 


 

Je remercie Ophélie des éditions Inceptio pour sa confiance.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Inceptio, pour tout savoir !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3