LA FILLE SANS NOM de Maëlle Fierpied.

 

 
[ FANTASTIQUE – Jeunesse – Nouveauté 2019 ]
ÉCOLES DES LOISIRS – Collection Médium+
A partir de 13 ans
Illustration couverture Antoine Doré
512 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle

 

 

Le résumé :
Ballottée de déménagement en déménagement, Camille, quinze ans, ne compte plus les endroits où elle a vécu. Ses parents semblent fuir, mais elle ne sait pas quoi.Tout ce mystère l’étouffe. Et puisque personne ne daigne écouter ses désirs, elle décide de fuguer. Enfin la liberté! Quand elle aperçoit le petit écriteau déposé par deux marins : « Recherche garçon à tout faire contre gîte et couvert », Camille voit l’occasion idéale de commencer sa nouvelle vie. Mais ce que la jeune fille ignore, c’est qu’en signant le drôle de contrat que le propriétaire de la péniche lui tend, elle deviendra son esclave… pour l’éternité. Afin de se libérer de l’emprise de son nouveau maître, Camille devra faire face à de nombreux dangers. Au cours de son périple, elle découvrira Ether, un monde de magie qui pourrait bien la révéler à elle-même.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Voici un roman jeunesse qui m’a conquise de bout en bout. Un roman où l’aventure est au cœur d’une quête identitaire. Que c’est rafraîchissant de se glisser dans la peau d’une héroïne mal à l’aise qui sur un coup de tête décide de partir au cœur de la nuit. Fuir tout ce qui l’entoure, les non-dits, une famille où la discipline règne, sa vie maussade.

 

Camille n’est pas du genre rebelle. Passe partout, elle s’adapte au changement imposer par ses parents. Se sentant oppresser dans une vie où elle ne trouve pas sa place, le grand air est l’unique solution qu’elle veut tenter. Sac sur le dos et les idées déterminées, elle fugue, loin de cette ambiance morose. Ses pas la portent vers cet endroit désert, lugubre aux abords d’une fleuve. Ereintée, elle s’adosse à ce vieil arbre déraciné certainement charrier par les eaux puissantes du fleuve. Cette pause méritée ne la rassure pas pour autant. Le temps s’égrène paisiblement, attendant le moment fatidique où cette péniche s’amarre au quai, détentrice d’une solution pourtant non envisagée mais si incroyablement séduisante au point qu’elle flanche devant cette attirance inexpliquée. Un pied sur l’embarcadère et la voici en route pour un voyage dans un monde inconnu où la combativité, l’inventivité et le courage seront ses seules armes pour affronter des dangers insoupçonnés.

 

Un pacte, une signature, des cris dans un bocal et la voici enchaînée à un puissant mage qui n’a rien du gentil. Tout aurait pu être simple pour Camille et s’enfuir à nouveau. Mais pour aller où, quand on ne sait plus qui on est et comment on se nomme.

 

Bienvenue dans un monde totalement ahurissant. Un voyage aux confins d’un univers parallèle à celui de la Terre, Ether. Un monde fait de magies, de mages, de sorciers, de créatures impitoyables. Un monde qui sous ses airs de paradis, cache la convoitise, le pouvoir, l’abominable et la fourberie. Un monde que va découvrir à ses dépens La Fille sans nom. Un monde où les apparences peuvent être trompeuses. Un monde où le danger se cache dans les moindres recoins. La Fille sans nom est courageuse et brave. Si dans un premier temps, elle conçoit à suivre les ordres de son maître, à partir du moment où sa vie est en danger, la hargne et la colère vont s’emparer d’elle. Elle ne peut compter que sur elle-même et sur ses compagnons de route, deux drogons, Safre et Margoule, qui vont lui être d’une aide précieuse. Entre rêves, rencontres hasardeuses et phénomènes inexpliqués, La Fille sans Nom est loin de penser que ce voyage lui permettra de découvrir qui elle est véritablement.
 
Maëlle Fierpied a une imagination débordante. Sa plume m’a fait voyagé dans un univers incroyable au côté d’une héroïne hyper attachante. Entre actions et rebondissements, impossible de s’ennuyer. Touts les éléments s’encastrent parfaitement pour un résultat époustouflant. Ici et là, les surprises viennent parfaire une trame tellement riche. Ce qui est incroyable c’est que je n’ai jamais ressenti que c’était « trop ». L’autrice gère avec audace et malice son monde où l’improbable est son  maître mot. Un monde imaginaire où les couleurs chatoyantes côtoient la noirceur de l’homme, où des combats singuliers entre des créatures effroyables et le groupe de Camille s’enchainent, où l’amitié, le respect et le cœur font bloc face à ces personnages cruels. Comme tu peux t’en douter, je ne me suis pas du tout ennuyée pendant cette lecture. Une lecture explosive à laquelle il est impossible de s’en défaire. Même si la lecture s’adresse à un jeune public, je me suis régalée du début à la fin.

 

LA FILLE SANS NOM recèle de nombreuses surprises. Les actions y sont nombreuses. Les personnages apportent une certaine force à une histoire qui faut cent fois le détour.

 

A découvrir pour les jeunes fans et ceux qui adorent encore arpenter les mondes d’un autre monde !

 

#Esméralda

 


 

Je remercie l’équipe de Babelio et l’École des Loisirs pour cette merveilleuse découverte.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… sur le site de l’Ecole des Loisirs.

… Maëlle Fierpied

… l’avis de La pomme qui rougit.

 

 

 

Publicités

LES CLANS-UNIS : Lutèce au Crépuscule de Naëlle Burgonde.

 
[ FANTASTIQUE – BIT-LIT / 2018]
LIBRINOVA
236 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :

 

Une agression, une nuit, à la sortie de la Pyramide, nouvelle boîte de nuit Lutécienne, et Thémis se retrouve plongée dans un univers aussi étrange qu’inquiétant.
Cette nuit-là, Thémis découvre que le petit ami de son jumeau, Sam, est un vampire – et que son vampirisme n’a rien à voir avec les vampires du cinéma – que les pouvoirs paranormaux qu’elle possède depuis sa naissance ont une origine surprenante et que les chevaliers sauveurs de damoiselles en détresse ne sont pas toujours charmants.
Toutefois, poussée par la curiosité, Thémis se familiarise doucement avec ce monde et ses coutumes.
Jusqu’au jour où Sam disparaît. Soudain, son monde vole en éclat et tout s’accélère.

 
Mon avis :

 

Sam et Thèmis sont des jumeaux inséparables. Des jumeaux fusionnels et taquins, qui n’en manquent pas une. Thèmis est créatrice de bijoux alors que Sam est détective privé. Ils vaquent à leurs occupations tout en profitant de leurs vies trépidantes. Mais ces jumeaux ont quelques choses d’exceptionnels : une marque qui scelle leurs destins et des dons puissants. Alors que la disparation de la meilleure amie de Thèmis, les inquiètent, les problèmes ne vont pas tarder à chambouler leur monde.

 

Naëlle Burgonde remodèle le plus vieux mythe de la littérature : les vampires, et le résultat est tout à fait à la hauteur. Malgré un début bancal, l’auteure a su créer un univers aux codes exigeants menait par des créatures ténébreuses et cruelles. Un monde dans un monde où il ne fait pas bon de s’y promener seul. Quand ce monde caché se confronte à la réalité, alors, prépare-toi car les étincelles ne sont pas loin de provoquer un cataclysme. Si Thèmis est ébahie par les révélations de son frère, elle n’en reste pas moins têtue et hargneuse. Thèmis est une meneuse, une tête-brulée qu’il ne faut pas chatouiller au risque de se prendre du 2000 Watts dans les gencives. Elle ne démord rarement face à ses interlocuteurs. Elle aime foncé dans le tas ! Et un gros tas lui pose un certain nombre de soucis : Taïga, un vampire-tigre alpha ! Ce dernier est un grand solitaire jamais très loquace. Il se bat quotidiennement contre sa colère légendaire et ses souvenirs d’un autre âge. Guerrier aguerri, ilmène le combat pour un monde meilleur. Sa rencontre avec la belle Thèmis est un étrange tournant dans sa vie et pour ainsi dire une gentille épine dans son pieds. Sans compter sur la présence de Sam, le cachotier et l’intriguant, qui réussit non sans mal à se fourrer dans des histoires hasardeuses et dangereuses. Son compagnon Wolf, le gentil vampire-loup, sait à quoi s’en tenir quand il disparaît.

 

Naëlle Burgonde a su totalement me transporter dans son univers aux côtés de personnages aux traits de caractères bien prononcés. Si le début est mal engagé, très vite les rebondissements s’enchainent. J’ai retenu souvent mon souffle. Cet univers est intransigeant et violent quelquefois émerveillé par des petits moments romantiques. De l’action à gogo, du suspense, du sang, des combats et des bisous, des ingrédients parfaits pour une lecture addictive. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure a intégré le monde des vampires et ses aspects dans son histoire. Bon parfois, c’est tiré par les cheveux, mais ce n’est pas grave, cela n’enlève rien à l’histoire elle même. Ses personnages dégagent une force et une aura impressionnantes. Je me suis très vite attachée à eux et à leurs mauvais caractères.

 

Tu l’auras compris LES CLANS-UNIS est une très belle découverte. Je ne suis pas une adepte des histoires de vampires, mais celle-ci a su me faire passer de très belles heures de lectures.

 

#Esméralda

 
Je remercie Lucas des éditions Librinova pour sa confiance et sa patience.
 
image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de Librinova pour tout savoir.

Vers le site de Naëlle Burgonde pour découvrir son univers.

 

 

IMG_20180426_160220_117

MON MARATHON INDE de Janvier.

Bonjour, Bonjour,

 

Le dernier lundi du mois rime chez les Miss Chocolatine avec « Marathon Indé ». 2019 ne va pas déroger à la règle de ce rendez-vous que j’adore organiser. Avant de te présenter mon programme riche et diversifié, je te présente l’association « les plumes indépendantes » que j’ai rejoint depuis quelques semaines maintenant.

 

Qui sont-elles ?

 

Créée en novembre 2017 par les auteurs Erika Boyer et Loli Artésia, l’association Les Plumes Indépendantes a pour objectif de réunir, soutenir et promouvoir les auteurs indépendants et les activités y afférent (correction, illustration, graphisme, …), ainsi que leur production littéraire et artistique, par la mise en place d’événements à caractère culturel afin de sensibiliser un large public à la littérature indépendante.
 
Retrouve toutes les informations utiles sur le site : Les Plumes Indépendantes

 

 
Découvre leur vidéo de présentation :

 
Je te présente maintenant mes six prochaine lectures toutes aussi diversifiées que intrigantes. Mes avis seront publiés d’ici les prochains jours. Affaire à suivre ! Si tu veux en savoir davantage sur la couverture qui te fait de l’œil, clic dessus !

 

 

Let’s GO !
Jour après jour, moi après Moi par [ELOI, Elsa]
Développement personnel / biographie

Résumé :


« Qui suis-je ? Personne. Je ne suis plus personne. Du moins, j’essaye. Pourquoi devrais-je encore passer mon temps à suivre quelqu’un ? Je ne suis plus personne d’autre que moi, désormais. »

Elsa Eloi grandit au milieu de ses cinq frères et sœurs, dans une parfaite insatisfaction de sa vie en Guadeloupe. Pourquoi le Père Noël ne passe jamais chez elle ? Pourquoi ne peut-elle pas sortir comme elle veut ? Pourquoi tout a l’air toujours mieux chez les autres ?
Autant de questions qui hantent cette petite fille en demande d’amour, de confort et de liberté. L’enfant qu’elle est se perd dans son imaginaire, errant d’un rêve à l’autre pour gommer les imperfections de sa vie. Mais est-ce vraiment de la sorte qu’elle pourra se trouver et être heureuse ?

Saisissant et inspirant, Jour après jour, moi après Moi suit l’évolution d’Elsa qui, d’un choix à l’autre, cherchera à atteindre la meilleure version d’elle-même.


189 pages
Les Clans-Unis: Lutèce au Crépuscule par [Burgonde, Naëlle]

Fantastique

Résumé :


Une agression, une nuit, à la sortie de la Pyramide, nouvelle boîte de nuit Lutécienne, et Thémis se retrouve plongée dans un univers aussi étrange qu’inquiétant.

Cette nuit-là, Thémis découvre que le petit ami de son jumeau, Sam, est un vampire – et que son vampirisme n’a rien à voir avec les vampires du cinéma – que les pouvoirs paranormaux qu’elle possède depuis sa naissance ont une origine surprenante et que les chevaliers sauveurs de damoiselles en détresse ne sont pas toujours charmants.

Toutefois, poussée par la curiosité, Thémis se familiarise doucement avec ce monde et ses coutumes.

Jusqu’au jour où Sam disparaît. Soudain, son monde vole en éclat et tout s’accélère.






236 pages
à livre ouvert par [Jenkins, Nikki J.]


Romance contemporaine

Résumé :

En découvrant un tas de feuilles volantes dans le tiroir secret d’une ancienne coiffeuse qu’elle vient d’acquérir, Meghan est intriguée par l’écriture ronde et soignée tracée au stylo noir. Mais surtout par ce trésor inattendu dans lequel elle n’hésite pas à plonger tête baissée. Au fil des pages, elle se retrouve projetée au côté de Maya, une jeune femme brisée après la mort de son fiancé. Elle l’accompagne à travers les lignes dans son deuil, vivant avec elle sa descente aux Enfers. Et si, tout n’était pas aussi noir qu’il n’y paraît ? Et si la vie offrait une chance à Maya de remonter sur Terre ?


119 pages


Fantasy

Résumé :

« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – CiwenL’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps.Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…


392 pages
Cyberattaque: Plongez au coeur du blackout ! @GlobalWork collection par [Vagabulle, Angeline]
Société

Résumé :


! Sélectionné pour le prix du Forum International de la Cybersécurité – Lille – 22 et 23 Janvier 2019 !

A l’heure de l’hyperconnection digitale, que se passerait-il si, en l’espace d’un éclair, quelqu’un détruisait tous nos systèmes informatiques ?
27 Juin 2017 : une cyberattaque mondiale frappe de plein fouet plusieurs multi nationales.
Angeline, collaboratrice engagée dans une course effrénée aux résultats, se trouve brutalement plongée au milieu du chaos. En l’espace d’une seconde, la sur-activité laisse place au silence du grand vide. Sans information. Et surtout, sans aucun moyen de communication. Après le choc des premières heures et les jours qui s’égrènent, comment faire pour relancer la machine ? Cette grande entreprise globale n’est-elle finalement qu’un colosse aux pieds d’argile ? Comment continuer à travailler alors que la totalité des outils de travail ont été détruits ?
Laissez-vous emporter dans cette suite bien surprenante de « Global Work : on marche sur la tête ! » qui vous plongera dans les affres de la grande déconnexion.


202 pages
Chick Lit

Résumé :


Une cadre de grand magasin parisien au bord de la trentaine et du burn-out
se retrouve, sur un malentendu, à faire 9 heures de théâtre par semaine au Cours Florent.


——–

Cendrelle est responsable de la parfumerie du Grand Bazar de Paris
et célibataire par intermittence depuis cinq ans.
Le 1er janvier 2000, elle prend deux décisions :
1) arrêter les histoires foireuses ;
2) faire une folie.
Car est-il raisonnable à 29 ans de ne plus croire au père Noël ?

——–

Le tome 1 (ou tome 2) intitulé La rousse qui croyait au père Noël a 39 ans
est en vente sur Amazon.

Le tome 3 de cette série, qui remonte dans le temps,
s’intitulera La rousse qui croyait au père Noël a 19 ans
et vous pourrez lire la suite et fin de l’histoire dans le tome 4.

La série étant réversible, vous pouvez la commencer par le tome que vous voulez !


233 pages

 

Voici celles que j’ai déjà lues et chroniquées :

 

Antiqam par [Luc, Serrano]

Policier

Mon avis

Résumé :


Quand certains actes condamnables, liés au conflit franco-algérien, refont surface au bout de plusieurs dizaines d’années, c’est tout un petit village du sud de Toulouse qui va être le théâtre d’une suite d’événements mystérieux qui iront jusqu’à mettre en péril la vie de certains de ses habitants.
En découvrant par hasard des vieux ossements dans le bois du château, le pauvre Zaius ne s’attend pas à provoquer un tel cataclysme dont il sera la première victime.
Alphonse Placard, venu à l’aide de son ami le Baron Louis Clément du Martinet du Bois de la Pierre aura beaucoup de mal à faire la preuve de ses intuitions.

336 pages
Le combat des âmes: Tome II - L'épreuve par [Covan, Loïck]


Fantastique / aventure

Mon avis

Résumé :


L’affrontement dans le parking désaffecté a plongé Matthieu dans la solitude. Le comportement de ses proches, de ses ennemis, mais aussi des êtres humains en général, nourrit le doute en lui. Il aura besoin de plusieurs mains tendues pour surmonter les épreuves qui l’attendent et reprendre le chemin de son destin lié à la cité.
Le Mal veut la victoire et son plan ne fait que commencer…


508 pages
 
Lequel ou lesquels te tentent le plus ?

 

A très vite pour mes avis.

 

 

IMG_20180426_160220_117

 

 

LE COMBAT DES ÂMES, tome 2 : L’épreuve de Loïck Covan.

 
[ FANTASTIQUE – 2018]
Tome 2/3
LIBRINOVA
377 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de « Mon Marathon Indé de janvier »

 
Le résumé :

 

L’affrontement dans le parking désaffecté a plongé Matthieu dans la solitude. Le comportement de ses proches, de ses ennemis, mais aussi des êtres humains en général, nourrit le doute en lui. Il aura besoin de plusieurs mains tendues pour surmonter les épreuves qui l’attendent et reprendre le chemin de son destin lié à la cité.
Le Mal veut la victoire et son plan ne fait que commencer…

 
Mon avis :

 

C’est avec une immense joie que je me plonge dans la suite des aventures de Mathieu. La fin du premier tome avait suscité un incroyable suspense que je suis heureuse, afin de pouvoir connaître.

 

Petit rappel : un monde invisible aux yeux des humains se battent dans l’ombre. Ce monde est celui de gardiens, Les Garbiens, qui grâce à leurs perceptions peuvent percevoir si l’âme d’un humain est manipulée par le Mal insufflé par les Garmals. Mathieu est un guerrier averti et consciencieux. Son parcours et sa formation chaotique lui ont permis de se faire sa propre perception et de choisir son camp. Ni dans le Bien ni dans le Mal, il évolue avec ses propres convictions. Combattre le mal par le bien et le mal. Cependant son orientation lui vaut pas mal de difficulté, notamment celui d’être banni de la cité des Garbiens et la désapprobation de sa femme et de son fils qui le pensaient disparu. Cependant Mathieu ne baisse aucunement les bras, et mène sa propre bataille sur de nombreux fronts. Toujours aussi intrépide et têtu, il affronte seul et avec ténacité ses nombreux adversaires. Une rencontre parachève sa formation et lui ouvre les yeux sur le monde dans lequel il vit. Malheureusement le combat est loin d’être fini car le Mal maitrise à la perfection sa sournoiserie.

 

Loïck Covan offre un second tome totalement hallucinant.  Après un début en dent de scie ( il faut se remémorer tous les protagonistes – et il y en a un certain nombre – ainsi que les grandes lignes du premier tome), j’ai vite été happée par une histoire où les rebondissements ne laissent pas une seule minute de répit. Loïck Covan adore enchaîner les points de vues dans des péripéties différentes mais qui au final ont toutes un point commun : le combat. Entre manipulation, recherche de vérités et évolution des personnages (émotions, prédictions et personnelles), le suspense est à son plus haut niveau. Il faut dire que l’auteur à matière à exploiter et maîtrise parfaitement le suspense. Effectivement, si tout au long des chapitres certains points sont dévoilés, d’autres apparaissent sans pour autant avoir d’explications. De nouveaux personnages sont introduits dans l’histoire et d’autres comme le fils de Mathieu, Eric, prennent davantage d’importance. L’histoire a beaucoup évolué à un rythme bien plus soutenu que dans le premier tome. Loïck Covan adore prendre son temps dans les descriptions qui affirment « émotionnellement » ses personnages.

 

J’ai dévoré ce second tome. Les surprises vont et viennent pour mon plus grand bonheur. Si la suite est le final, il risque d’être totalement explosif, en tout cas je l’espère vivement. L’univers de Loïck Covan est riche et très surprenant. L’aventure prend une nouvelle dimension et à laquelle j’adhère totalement.

 

Je remercie Loïck Covan pour sa confiance et sa très grande patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 : « Le Choix »

Découvre le site de Loïck Covan pour tout savoir.

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117

RYVENN, tome 2 : Le loup de Stony Point de Jupiter Phaeton.

 
[ URBAN FANTASY / YOUNG ADULT – 2018 ]
Tome 2/?
Auto-édition
311 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »
Lu dans le cadre de MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » de DÉCEMBRE.
Lien Kindle

 
Le résumé :

 

Deux mois.
Deux mois depuis que Catherine et ses acolytes ont mené une attaque de grande ampleur sur New York.
Deux mois depuis que le président a fait son coming-out.
Deux mois depuis qu’Ari a demandé Ryvenn en mariage.
Deux mois depuis qu’elle sait que son père était un loup-garou.
Intégrée à la meute de Stony Point, Ryvenn a peur que chaque nouveau jour soit celui de sa transformation. Que se passera-t-il alors ? Perdra-t-elle le contrôle ? Deviendra-t-elle un danger pour sa famille et ses amis ? Et si elle n’avait que ça en tête… Car Ryvenn enquête également avec son alpha, Greg, sur une série de kidnappings de magiciens parfaitement orchestrés.
À ce rythme-là, l’empathe en vient à se demander si elle retrouvera un jour la vie paisible qui était la sienne… Car décidément, les ennuis ne font que la trouve

Mon avis :

 

Deux mois que Ryvenn tente de reprendre en main sa vie et surtout un semblant de tranquillité. Pas évident pour Ryvenn qui après de nombreuses déconvenues et une bataille acharnée découvre qu’elle est à moitié loup-garou et que sa transformation peut se survenir à tout moment. Intégrer la meute de Stony Point la rassure sur un point c’est que le jour de sa transformation elle ne dévorera pas sa famille et ses amis. Un poids considérable allégé mais qui toutefois ne l’apaise pas. Grâce à la meute, elle intègre un nouveau groupuscule (non associé au gouvernement) qui intervient dans des missions risquées et les dernières se portent essentiellement sur des kidnapping d’enfants. La résolution de ces faits est un vrai casse tête même pour les plus aguerris.
Ryvenn est ce genre de personnage plus têtue qu’une mule, déterminée, enragée. Elle a l’allure d’un chef, mais à 16 ans personne d’entend véritablement ses arguments. Ryvenn prend davantage d’assurance et arrive désormais à régir ses émotions. Son pouvoir d’empathe a pris de l’ampleur et elle le maitrise de mieux en mieux. Ryvenn a du prendre des choix de grandes envergures dans le but de protéger son entourage. Sa complicité avec ses frères et sœurs et sa mère est renforcée. Sa meilleure amie dévoile une nouvelle facette de sa personnalité. Et son amitié (avec +++) grandissante pour Ari est mise à rude épreuve. Alors qu’un nouveau jeune homme rentre dans le cercle proche de Ryvenn, ce jeune loup-garou autoritaire, sème quelque peu la pagaille et cache de biens sombres secrets.

 

Alors que les péripéties s’intensifient et s’enchainent, Ryvenn doit se remettre au combat, doit braver le danger, doit se dépêtrer de situations cauchemardesques. Et surtout elle va devoir se confronter à elle même. Ses craintes seront-elles justifiées ?

 

Il n’y a pas à dire quand tu lis du Jupiter Phaeton t’es sûre à 200% de passer un super moment de lecture. Une plongée dans un univers régit par les codes de l’urban fantasy où incontestablement tu ne peux que devenir accro. Une plume si addictive que t’avales les chapitre d’une traite. Les personnages de Jupiter Phaeton ont ce quelque chose qui interpelle : une héroïne qui n’a pas froid aux yeux avec un certain mordant et qui évolue tout le temps. Des personnages secondaires qui ont une place capitale dans l’histoire et qui posent leurs pierres à l’édifice pour une trame sensationnelle. Des nouveaux personnages qui sèment le doute. Des nouveaux rebondissements avec d’autant plus d’enjeux qu’il n’y paraît. Une succession d’actions qui ne laisse aucun répit aux lecteurs et surtout Jupiter Phaeton égrène ici et là des éléments qui ne sont pas encore élucidés. Du suspens, de l’action, des petites amourettes, des incertitudes, de la vengeance, des surprises, voilà le combo gagnant pour un second tome qui ne peut que te tenir en haleine.

 

Une virée sensationnelle dans un univers où magiciens, normaux et loups-garous vivent une aventure où complots, machinations, vengeance, manipulations et secrets ne leur laisseront aucun répit et aucune chance !

 

Je ne sais pas quoi m’attendre au prochain tome, mais là j’avoue je n’ai qu’une hâte c’est qu’il sorte !

 

#Esméralda

 
Je remercie Jupiter Phaeton pour sa confiance.
 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Découvre mon avis sur le tome 1 : « LA DERNIÈRE EMPATHE ».

Découvre l’univers sensationnel de Jupiter Phaeton sur son site.

Découvre mon avis sur un autre roman de Jupiter Phaeton : « LA CLEF DES PORTAILS, tome 1 : Akalie O’Lys ».

 

 

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

LA DEESSE DES LOUPS, tome 1 : Morsure de Mathilde Bonnard.


[ FANTASTIQUE – YOUNG ADULT – 2018]
Tome 1/3
Editions LIVRESQUE
462 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle



Le résumé :


À la mort de ses parents, le monde d’Alexandra Schmitt bascule dans une sombre et infernale spirale. Orphelines, sa famille ne peut l’accueillir elle et sa soeur jumelle : ils sont donc contraints de les séparer. A contre cœur, Alexandra quittera la France pour rejoindre sa tante au Canada. Les adieux sont glacials et la rivalité fraternelle n’a jamais été aussi pesante.
Arrivée dans son nouveau lycée, elle rencontre Dyami, un mystérieux amérindien aussi séduisant que détestable, qui apporte une lueur dans toute cette obscurité et l’éloigne du point de non-retour. Quel lourd secret porte-t-il ?
Rejetée, trahie, l’adolescente retrouve ses démons et tente de mettre fin à ses jours. C’est alors qu’elle revient à la vie grâce à la magie d’une légende indienne : La Déesse des Loups.
Le mythe oublié, renaît.


Mon avis :


La vie d’Alexandra semblait tout simplement banale. Un petit copain qui ressemble au parfait idiot et une sœur jumelle qui l’exècre plus tout au monde. La parfaite vie d’adolescente ! Sans compter sur des parents aimants mais qui en prennent pour leur grade. Alexandra est une gentille fille, sans grande prétention qui encaisse toutes les bassesses de sa sœur. Haïr est si facile. Alexandra n’a rien d’une féroce battante. Elle vie selon la situation et s’adapte. Loin d’être joyeuse, elle apprécie les bons moments sans prise de tête.


Sauf le jour où tout bouscule dans l’horreur. Un accident mortel emporte ses parents et le monde d’Alexandra déjante à une vitesse incroyable. La douleur, l’incompréhension, la perte, la solitude, le désespoir et l’abandon la submergent et la noient dans tout un tas d’émotions négatives. Le pire d’entre tout est le fait qu’elle se voit envoyer à des milliers de kilomètres de sa famille, au Canada, chez une tante qu’elle connaît trop peu. Le déracinement est effroyable et douloureux. Des pensées de plus en plus noires s’emparent d’elle la coupant d’un nouveau monde. Une tante froide et désagréable l’accueille. Des lycéens amérindiens vouant une haine indescriptible aux Hommes Blancs ne lui sont d’aucun soutien amical. Seule la sœur de Dyami, LE chef amérindien, lui ouvre les bras et son monde. Suffira t-elle à la détourner de son projet morbide ? Retrouvera t-elle un semblant de paix ? Le beau Dyami n’arrête pas de lui planter des couteaux dans le dos et le dernier à tout du coup fatal.


La fuite, la nuit, une forêt, un désespoir incommensurable et une morsure : que va t’elle advenir d’elle ?


Ce premier tome pose des bases efficaces pour une histoire qui fait vivre mille et un tourment. Alexandra a tout de l’héroïne tragique qui renait de ses cendres. Si Mathilde Bonnard insiste dès le départ sur l’état émotionnel de son personnage, au fil des pages, elle retourne sa veste pour décrire une héroïne parfaitement à l’aise pour un rôle fait comme un gant. La descente en enfer est si prenante que la résurrection est incroyable. De nombreux rebondissements rythment une histoire qui tient en haleine. Si l’imaginaire est trop peu présent à mon goût, il va de soi que les émotions engendrées par tous m’ont prise aux tripes. Je n’ai pu empêché de verser ma larme. En filigrane, les histoires d’amour et d’amitié parachèvent une trame 100% suspense.


Malgré des longueurs et des scènes quelquefois pas assez développées (je sais, je suis trop exigeante), j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ce premier tome. La plume de Mathilde Bonnard a su me transpercer par la flopée des émotions rendant les aventures d’Alexandra addictives.


#Esméralda


Je remercie Mathilde Bonnard pour sa confiance et sa patience.



image-principale-page-liens-utiles


Vers le site des éditions Livresque pour tout savoir.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

B.O.A. tome 2 : Couples maudits de Magali Laurent.

 
[ DYSTOPIE / FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Tome 2/3
Editions de Mortagne
458 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 

Le résumé :

 

La loterie est terminée.
Le cauchemar commence.
Après avoir survécu à la loterie dont ils étaient les prix, Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim se retrouvent face à la réalité de leur condition d’esclaves.
A cette étape du jeu, ils ne peuvent plus compter que sur eux-mêmes. Livrés en pâture à leurs propriétaires BOA, ils doivent réprimer les sentiments qui les animent et trouver la force de surmonter cette nouvelle épreuve.
Mais comment lutter dans une ville dont on ne connaît pas les règles ? Le pacte conclu avant le tirage sera-t-il leur seule option ?
Le futur s’annonce sombre, et devenir des Charognards pourrait être l’unique voie les menant à la liberté…

 

Mon avis :

 

Si t’es fan de dystopie qui sort des sentiers battus, c’est la trilogie que tu dois absolument t’offrir pour Noël.

 

Il n’y a pas à dire, l’univers de Magali Laurent a tout pour séduire. Un monde post-apocalyptique où les humains considérés comme des sacs à sang et ont comme unique utilité celle d’éponger la soif des BOA, sortes de vampires. Je trouve ce mélange entre dystopie et bit-lit tout à fait génialissime. De plus la plume de l’autrice est remarquable et tout aussi addictive !

 

Après un premier tome qui pose les bases de l’univers de Magali Laurent où elle expose les différents groupes (humains, BOA et Charognards, vilaines bêbêtes qui ont tout du zombie (pour te donner une image prend ceux du film « Je suis une Légende »)), présente ses personnages. Dans le tome 2, l’autrice rentre directement dans le sujet. Les trois couples rejoignent leurs gagnants de la loterie. Ces six jeunes adolescents sont loin de se douter alors, que leurs vies vont prendre un tournant radical.

 

Oxana et Alexandra se retrouvent auprès d’un propriétaire qui fait parti des rangs de la résistance. Il est facile de croire que tout ira pour le mieux pour eux. Mais que nenni : ils seront confrontés à des situations totalement inédites, leur moral sera mis à rude épreuve. Les blessures psychologiques et physiques sont nombreuses. Leurs ténacités sont remarquables mais extrêmement éprouvantes.

 

Cléo et Denys se retrouvent dans un manoir totalement inimaginable et sordide dirigé par un BOA qui ne connait ni pitié ni indulgence . Entre complots et manipulations, épreuves et tortures, leur  vie est un véritable enfer. Cauchemars incessants, leur survie ne tient qu’à un fil.

 

Samantha et Kim ont eu la chance d’avoir un propriétaire indulgent et respectable. Il se soucie vraiment d’elles et leurs apporte soutien et réconfort. Mais là aussi rien ne se passe comme prévu.

 

Ce second tome n’a absolument rien à voir avec le premier. Il en ressort beaucoup de violence, des scènes insoutenables ou tortures et sévices sont décrites avec beaucoup de détails. Il est possible que ce point refrène quelques lecteurs. Personnellement il ne m’a pas du tout dérangé ou rébuté. L’atmosphère qui s’en dégage est vraiment glauque. Les personnages sont aspirés dans une spirale destructrice, éprouvante et cauchemardesque. L’auteur n’a vraiment pas choisi la simplicité. J’aime beaucoup quand l’auteur ose prendre des risques. Quelques notes d’espoirs transparaissent de temps en temps, mais elle sont vraiment vite englouties. Les rebondissements s’enchainent laissant peu de temps aux lecteurs de respirer. Les traits de caractères des personnages sont davantage approfondis. J’ai mieux appréhender les tenants de cette histoire totalement pittoresque et déjantée. Et que dire du final, OMG …. ! J’attends avec impatience la suite !
 
B.O.A. est résolument un page turner ! Je n’ai qu’un conseil : ACCROCHE TOI ….. ACCROCHE TOI BIEN !

 

 


 

Je remercie Pascale, attachée de presse des éditions De Mortagne en France, pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur le tome 1 « Loterie Funeste ».

Vers le site de Magali Laurent, pour découvrir son univers.

Vers le site des éditions De Mortagne pour tout savoir.

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3