Sauver ou périr de Frédéric Tellier

sauver ou périr

Sauver ou périr de Frédéric Tellier

Drame français

Sortie le 28 novembre 2018

 

Résumé : Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

 

Mon avis : Quand j’ai vu la première fois la bande annonce de ce film, je me suis dit deux choses : « oh là là, un nouveau film avec Pierre Niney, quelle joie !!! » et en même temps, j’ai pensé « ouch!!! Le thème a l’air difficile, va falloir sortir les mouchoirs!! ». Le cinéma près de chez moi organisant une avant-première, j’y suis allée et encore une fois, j’ai été conquise par l’interprétation de Pierre Niney.

Laissez-moi vous parler un peu plus en détail du casting du film :

Pierre-Niney-etincelant-dans-Sauver-ou-perir

  • Pierre Niney est un acteur dont je vous avais déjà parlé lors de la sortie du film « la promesse de l’aube ». Acteur français de talent, ex pensionnaire de la Comédie Française, Césarisé pour son rôle dans « Yves Saint-Laurent », Pierre Niney est bien souvent un gage d’excellence pour les réalisateurs qui choisissent de travailler avec lui. Pour nous, spectateurs, la présence de cet acteur de talent est une marque de qualité pour le film car il ne choisit pas ses rôles pour leur facilité mais pour la qualité du scénario et le sérieux du travail proposé.
  • anais demoustierAnaïs Demoustier est une actrice que je ne connaissais pas du tout. Elle a été révélée par son rôle dans « Le Monde de Marty » en 1999. Elle a ensuite joué dans la comédie « le prix à payer » ou dans « les grandes personnes ». Actrice marquante de la nouvelle génération, on l’a plus récemment vue dans « jalouse » ou « les malheurs de Sophie ». Dans ce film, la complicité avec Pierre Niney est évidente et ils forment tous les deux un jeune couple touchant.
  • sami bouajila sauver ou périrEnfin, je souhaite vous parler d’un acteur français nommé Sami Bouajila. Je l’ai découvert en 2006 dans le film « Indigènes » qui parlait des soldats nord-africains qui sont venus combattre lors de la seconde guerre mondiale. Il a obtenu pour ce rôle le prix d’interprétation avec ses frères d’armes à Cannes. Il a ensuite joué le rôle d’Omar Raddad dans « Omar m’a tuer » mais il n’hésite pas à nous prendre à contrepied en jouant en 2016 dans « Pattaya ». Dans « Sauver ou Périr », il joue le rôle du médecin qui va suivre Pierre Niney et soutenir son épouse dans l’épreuve qu’elle traverse.

 

Entendons-nous,  ce film est un bijou, une pépite du cinéma française, brillamment servi par un casting 5 étoiles, et touchant de vérité. Il parle d’une thématique compliquée car il évoque le drame qui touche Franck, jeune sapeur pompier de Paris passionné par son métier. Un jour, lors d’une intervention sur un gros incendie, il se retrouve pris au piège et est brûlé sur une grande partie de son corps. A partir de là, plus rien ne sera comme avant pour lui. En effet, impossible de rester pompier dans ces conditions, avec un corps complètement meurtri. De plus, son visage a fondu donc il va devoir réapprendre à vivre et à s’accepter tel qu’il est désormais.

Dans ce film, Pierre Niney nous livre une interprétation de haut vol. Pour se préparer, il a suivi pendant plusieurs semaines les pompiers de Paris, s’est entrainé avec eux et a même pris 10 kilos de muscles…. qu’il a dû perdre pour la deuxième partie du film. « Sauver ou Périr » est l’occasion de rendre hommage aux pompiers, qui livrent une mission de service public et qui honorent leur mission avec courage et passion. Il permet de mettre en lumière le courage du personnel hospitalier qui s’occupe des grands brûlés et nous donne à réfléchir sur l’après carrière, pour ceux qui ne peuvent plus pratiquer leur métier.

Vous l’aurez compris, je pense, ce film a été un véritable coup de cœur. Film dramatique, il est néanmoins porteur d’espoir car il amène à se questionner sur le véritable amour, sur la vie de nos pompiers et sur la force de volonté qu’il est nécessaire d’avoir pour se reconstruire et repartir dans la vie. Amateurs de beaux films, je ne peux que vous conseiller ce bijou du cinéma français qui n’a pas fini de faire parler de lui si vous voulez mon avis!

 

Pierre Niney, jeune pompier en pleine réussite puis en plein reconstruction. Une magnifique performance d’acteur !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici toutes les informations sur le film

Publicités

Au revoir là-haut d’Albert Dupontel

AuRevoirLaHaut-800x445

Au revoir là-haut – Sortie le 25 octobre 2017

Comédie dramatique

Résumé : Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.

 

Mon avis : Ce film est l’adaptation du Prix Goncourt 2013, écrit par Pierre Lemaitre. J’avais lu ce roman l’an passé et je dois avouer que ce roman m’avait complètement conquise. Malgré sa longueur, 624 pages,  il ne m’avait pas fallu plus de 48 heures pour en venir à bout. J’étais donc impatiente de découvrir son adaptation, d’autant plus que Pierre Lemaitre a participé à l’écriture du scénario.

albert dupontelPour commencer, ce film est réalisé par Albert Dupontel. Acteur français qu’on ne présente plus, c’est un acteur exigeant et un réalisateur qui a son propre univers. Ici, il joue le rôle d’Albert Maillard, un soldat qui a survécu à l’horreur de la 1ère Guerre Mondiale et qui va se lancer dans une escroquerie aux monuments aux morts.

Le casting de ce film est un casting rêvé, avec de grands noms du cinéma français qui incarnent parfaitement leurs rôles :

  • laurent lafitteIl y a tout d’abord Laurent Lafitte, qui joue le rôle d’Henry d’Aulnay-Pradelle, lieutenant dans l’armée française et un opportuniste. Acteur français, pensionnaire de la Comédie Française, Laurent Lafitte a un répertoire de rôles éclectique, que ce soit en papa prêt à tout pour pourrir la vie de son ex-femme dans « papa ou maman », en gendarme collabo dans « Un secret » ou en jouant le rôle du bon copain dans « les petits mouchoirs ».
  • Mélanie ThierryMélanie Thierry est également à l’affiche de ce film. Elle y joue le rôle de la bonne des Péricourt. César du meilleur espoir féminin en 2010 pour son rôle dans « le dernier pour la route », elle a également joué dans « Largo Winch » ou « la princesse de Montpensier ».
  • Niels_ArestrupNiels Arestrup joue le rôle de Marcel Péricourt, le père d’Edouard et Madeleine. Acteur ayant obtenu trois fois le César du meilleur acteur pour un second rôle, je l’avais adoré dans le film « Diplomatie », où il jouait le rôle du général Dietrich Von Cholitz qui avait pour ordre de faire sauter la ville de Paris au moment de l’arrivée des alliés. Il a également joué dans de nombreux films dont « Quai d’Orsay », « Elle s’appelait Sarah » ou « De battre mon cœur s’est arrêté ».
  • Emilie Dequenne joue le rôle de Madeleine Péricourt. Actrice belge, on l’a notamment vue dans « la fille du RER », « Mobius » et plus récemment dans « les hommes du feu ».
  • Enfin Edouard Péricourt, soldat blessé à qui il manque la moitié du visage, est joué par Nahuel Pérez Biscayart, un jeune acteur argentin qui s’est fait connaitre en 2010 pour son rôle dans « au fond des bois ».

J’avais été conquise par le roman, je l’ai également été par le film. C’est une adaptation très fidèle au roman même si les lecteurs assidus décèleront quelques petits changements, qui ne dénaturent absolument pas l’histoire. Le livre et le film permettent de mettre en lumière de nombreuses choses que l’on a tendance à oublier, étant donné que la 1ère Guerre Mondiale s’est maintenant déroulée il y a 100 ans. Cependant, on voit, au début, la dureté de la vie dans les tranchées, la bêtise et la méchanceté de certains officiers qui n’ont que peu de considération pour les vies humaines, et aussi les dégâts provoqués par le champ de bataille, que ce soit au niveau physique ou au niveau moral. J’ai également appris beaucoup de choses sur l’après-guerre, notamment les escroqueries qui ont pu avoir lieu concernant l’enterrement des soldats morts au front ou le fait que les monuments aux morts soient apparus à ce moment-là (auparavant, on n’avait jamais ressenti le besoin de faire des monuments pour les soldats morts sur les champs de bataille. C’est pour cela que pour de nombreux historiens, la 1ère Guerre Mondiale est l’illustration de la naissance d’un sentiment national).

Si vous avez lu le livre, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film qui est une belle réussite car il mêle drames et poésie. En revanche, si vous avez le roman dans votre PAL, patientez encore un peu avant de regarder son adaptation car vous n’aurez plus de surprises à la lecture.

 

liens-utiles

Retrouvez la bande-annonce du film ici