DANS LES YEUX DE LYA Tome 1 et Tome 2 de Cunha et de Carbone.


TOME 1 – EN QUÊTE DE VERITE
À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan.
Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

Lya rêve de cette vengeance depuis qu’elle a découvert ces papiers dans les affaires de ses parents. Mûrie depuis de nombreuses années et amplifiée par ce sentiment d’injustice et de haine qu’elle ressent depuis son réveil à l’hôpital. Sa vie a littéralement changé et se trouver sur un fauteuil roulant paralysée ne faisait pas partie de ses plans d’avenir.
Portée par ce manque de vérité, elle a décidé depuis quelques temps de jouer à  l’espion et de démasquer le responsable de son état. Ses trouvailles l’ont portée à ce cabinet d’avocats réputés. Elle l’intègre en étant stagiaire et en fin limier qu’elle est tente à tout pris de trouver les réponses à ses questions. Aidée par son meilleur ami, Antoine, leur plan devrait se dérouler à la perfection. Sauf qu’une certaine secrétaire se met au travers de leur projet. Ennemie ou amie ? Tout est possible !

 

Ce premier tome pose les bases d’une extraordinaire aventure qui tend à révéler de lourds secrets. Il est axé sur les personnages et leurs caractères, en somme des présentations approfondies. Lya est une jeune femme marquée par cet événement tragique, l’accident. Sous cette colère se cache de nombreuses blessures qu’elle tente de panser. Elle ne manque pas d’idées pour mettre son plan à exécution. Elle est déterminée, entêtée, obstinée mais le résultat en vaut la chandelle, alors autant foncé ! Antoine est un jeune homme introverti. Il n’a d’yeux que pour son amie de toujours et se laisse mener par la baguette. Il est prêt à tout pour elle.

 

Le scénario de Cunha est très addictif. Je me suis laissée porter par cette superbe aventure dont l’héroïne sort des sentiers battus. Le sujet douloureux est contrebalancé par cette héroïne des temps modernes. Les dessins de Carbone sont captivants et arrivent à transmettre tout un panel d’émotions intéressantes. Cette première mise en bouche est sans aucun doute appétissante. ET le second tome vous captivera tout autant !


TOME 2 – SUR LES TRACES DU COUPABLE
Lya va peut-être enfin connaître l’identité du chauffard qui l’a renversée la veille de ses 17 ans. Elle tient dans ses mains le dossier subtilisé dans le bureau de maître Martin de Villegan. C’est pour ce dossier qu’elle s’est faite embaucher comme stagiaire dans ce cabinet d’avocats. Tout ça pour ça. Mais Lya peut compter sur ses deux alliés fidèles, Adèle sa collègue dévouée et Antoine son meilleur ami. Sur le terrain, l’enquête pour la vérité vire à la série noire.

Ce second tome est tout autre. Place à l’action où les découvertes toutes aussi importantes viennent étouffer de nombreuses suspicions. Rejoint par une nouvelle alliée de taille, Antoine et Lya, récoltent peu à peu de nouveaux indices.
La traque se déroule sur le terrain et les dangers fleurissent de plus en plus sur leur chemin. Vont-ils enfin découvrir la terrible vérité ?

 

Ce second tome se poursuit sur un rythme beaucoup plus énergique. L’action et la réflexion ont entièrement leur place. Le suspense s’installe progressivement rendant peu à peu l’atmosphère inquiétante. La découverte de ce secret devient périlleuse, pourtant les protagonistes foncent tête baissée. J’ai adoré leur manière un peu orthodoxe et naïve de jouer aux espions. Leur amateurisme fait sourire. Le plus important reste, cependant, cette histoire de quêtejustifiée. Que fera t-elle lorsqu’elle aura la vérité sous les yeux ?

 

Un second tome trépidant et frénétique. Une très très belle suite !

 

Une chronique de #Esméralda

Avant toi de Jojo Moyes

Littérature anglaise/drame – Livre sorti le 10 juin 2016

Editions Milady

Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »

 

Résumé : Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

 

L’avis de #Lilie : Ce roman a fait grand bruit au moment de sa sortie. Très vite, j’ai été intriguée et je me suis plongée dans cette histoire qui, sous ses airs de romance, aborde de nombreux thèmes difficiles. C’est une lecture qui m’a beaucoup marquée et dans laquelle j’aime me replonger régulièrement.

Nous faisons ici connaissance avec Lou. Elle vit dans un petit village en Angleterre avec sa famille, ses parents, sa sœur et son neveu. Lorsqu’elle perd son emploi, elle est prête à tout pour pouvoir aider financièrement les siens et elle accepte un travail de garde-malade auprès de Will, un jeune homme tétraplégique. Avec son mauvais caractère et ses désillusions, Will n’a plus le goût à rien. Lou va alors tout faire pour essayer de lui faire vivre de nouvelles sensations, lui donner de nouveaux souvenirs et essayer de lui redonner le sourire. Arrivera-t-elle à le faire changer d’avis ?

Lou est une jeune fille à la fois banale et unique en son genre. En effet, elle n’a jamais quitté son petit village et a pour seul but de faire au mieux pour sa famille. Elle se met en retrait par rapport à sa grande sœur et a peu d’ambitions pour le futur. A côté de ça, Lou est pétillante, pleine de vie,  optimiste et elle essaie toujours de voir la vie du bon côté. Ses premiers contacts avec Will seront difficiles mais elle ne va rien lâcher pour tenter de percer la carapace qu’il s’est forgé. En effet,  suite à son accident qui l’a cloué sur un fauteuil roulant et privé de l’usage de ses membres, Will n’a plus le goût de vivre. Auparavant, il était un grand sportif, un peu casse-cou, et toujours prêt à relever de nouveau défi. Le fauteuil est pour lui comme une prison de laquelle il ne pourra jamais sortir. Très méfiant envers Lou, il va peu à peu s’ouvrir et se découvrir des points communs avec elle. Il va aussi l’aider à évoluer et à voir plus loin. C’est un des points forts du roman car leur relation sera belle à voir évoluer.

Ce roman est un gros coup de cœur. Attention, j’ai tout de même deux recommandations à vous faire avant que vous vous lanciez. Tout d’abord, prévoyez du temps lorsque vous l’attaquez car il est très difficile de reposer le livre, une fois commencé. En effet, les événements s’enchaînent, sans aller trop vite, mais on se laisse prendre par la relation qui se noue entre nos deux protagonistes. Ensuite, il ne faut pas lire ce roman si vous n’avez pas le moral. La thématique de l’histoire n’est pas gaie et même si les facéties de Lou vous feront forcément sourire, il y a de nombreux passages triste et qui, pour ma part, m’ont fait pleurer. En abordant le thème du handicap, l’autrice montre la difficulté dans laquelle se retrouve les personnes qui, du jour au lendemain, se retrouvent dans un fauteuil roulant. Il y a beaucoup d’informations sur le quotidien de ces personnes et les contraintes auxquelles ils sont soumis. Enfin, elle aborde aussi la question du suicide médicalement assisté qui est autorisé dans certains pays. Là encore, elle expose des faits et ne prends pas partie, nous laissant libre de nous faire une opinion. C’est une très belle histoire qui ne peut laisser insensible le lecteur car elle vous remuera sûrement.

Pour conclure, je ne peux que vous recommander la lecture d' »Avant toi » qui est une merveilleuse histoire d’amour, remplie d’émotions. Il a été adapté, il y a maintenant quelques années, en film. C’est une merveilleuse adaptation, très fidèle au livre, avec un casting de premier choix qui vous fera passer un bon moment, même si je recommande d’avoir, à proximité, une boite de mouchoirs…  

 

Retrouvez ce roman sur Amazon

J’AI TUE UN HOMME de Charlotte Erlih.

[ LITTÉRATURE JEUNESSE – Nouveauté 2019]
Dès 14 ans
ACTES SUD Junior – Collection Roman Ado
123 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Surmenage scolaire, pic de stress, ou trouble plus grave ? Arthur est hospitalisé pour cause d’épisode délirant. Le collégien passionné d’histoire se prend depuis peu pour Germaine Berton, une militante anarchiste, meurtrière d’un leader de l’Action française en 1923… Qu’arrive-t-il à Arthur, qui ne reconnaît plus les siens ni le monde qui l’entoure ? Parents, professeurs, camarades de classe, médecins, tous s’interrogent. Avec leur sensibilité, et aussi leurs peurs.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Méli mélo de voix portées tour à tour par des personnages troublants et désespérés. Voix portées par le courage, l’indifférence et la crainte de ne pas être entendues. Voix silencieuses d’un monde méjugé et dont il est interdit de parler.

Arthur, jeune ado, accro aux cours, flanche. Délires ou surmenage, les questions fleurissent autour de lui jusqu’au moment où le diagnostique tombe. Dans ce monde à part dans lequel il s’est enfermé, il revit les heures de gloire et de déchéance de Germaine Berton, ouvrière métallurgiste, militante syndicaliste et anarchiste française.

De longs jours à craindre le pire. De longs jours à chercher des signes précurseurs. De longs jours où la mère d’Arthur se morigène. De longs jours où l’attente devient une torture. De longs jours où l’insupportable s’insinue malicieusement dans le moindre espoir. Des jours vains, des jours cauchemardesques, des jours cruels, où tout s’embrouille dans ce marasme sans fin. Et puis la lumière jaillit, apportant avec elle son lot de joie. Mais qu’en est-il d’Arthur ? Que ressent-il ? Qu’est-il devenu ? car il le sait, il sait dans ses tripes, tout a changé et tout ne se sera plus pareil. Attendront-ils son désespoir ?

Arthur.
Je suis Arthur. Bonnet.
Je suis né il y a quatorze ans.
Je suis en troisième.
Je suis un …
Je suis un garçon.
Le père de Germaine Berton aurait préféré qu’elle soit un garçon. Son caractère aurait peut-être paru moins déplacé.
Je suis allongé sur un lit blanc.
Je suis entouré de murs blancs.
Je suis dans une chambre anonyme.
Je suis dans une chambre d’hôpital.
Je suis… malade.
Je suis calme.
Je suis fatigué.
Je suis creux.
Je suis une coquille vide.
 
Un roman percutant et sensible qui traite avec volupté et sans filtre des affres de la maladie. Une verbe portée par une plume qui, non sans faute, nous n’épargne rien. Mettre des mots sur ces maux et ces états interdits  relève de l’exploit. Ouvrir ces portes permet de combattre l’ignorance et surtout de dompter une peur non fondée. Charlotte Erlih confie et partage cette douleur avec sublimité.

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions ACTES SUD Junior.

Love redemption de Laura Brown

love redemption

New Adult – Sortie le 10 janvier 2018

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

 

Je remercie les éditions Harlequin qui, via la plateforme NetGalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues

Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

 

Mon avis : Quelle belle accroche : « Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues ». Cette phrase, qui peut sembler bateau, est pourtant tellement vraie et elle résume tellement bien, à elle seule, ce roman ! Nous faisons ici connaissance avec Carli, une étudiante malentendante qui n’assume pas de porter des prothèses auditives. Lors d’un cours de linguistique, elle fait la rencontre avec Reed, un étudiant sourd. Entre eux, le coup de foudre est quasi-immédiat. Au contact de Reed, Carli va découvrir qu’un problème d’audition n’empêche pas d’avoir une vie quasi-normale et qu’elle aussi, elle a droit à l’amour.

Carli a grandi dans un climat familial complexe. Elle se définit elle-même comme la « fille non-désirée numéro 4 ». Au fil des pages, on en apprend plus sur les secrets de sa famille. Dans tous les cas, on comprend rapidement que c’est à cause de cela qu’elle se sent indigne d’être aimée. Elle rêve d’être professeur de mathématiques mais de terribles migraines l’empêchent d’avoir une concentration optimale en cours.  Malgré cela, Carli s’accroche à son rêve et avec l’aide de Reed, de nouvelles perspectives s’ouvrent à elle.

Reed, quand à lui, est un jeune homme né sourd et abandonné à l’âge de 3 ans. Recueilli par une famille aimante qui va lui apprendre à communiquer grâce à la langue des signes, il va grandir entouré d’amour. Deux évènements vont le fragiliser : la mort de son père adoptif et le fait d’avoir été trahi par son « premier amour ». Lors de sa rencontre avec Carli, il va donc se montrer très prudent mais rapidement, la passion va prendre le dessus. J’ai trouvé extraordinaire la pureté de l’amour que Reed portait à Carli. Protecteur, à l’écoute, il est le petit ami parfait (je tiens là mon premier personnage coup de cœur de l’année). Reed est un jeune homme entier qui va, grâce à Carli, combattre ses vieux démons. Ils vont ensemble surmonter les difficultés que la vie dresse devant eux et ils vont aussi pouvoir faire table rase du passé.

Le quatrième de couverture m’avait accroché, je dois avouer que je n’ai pas été déçue. La plume de Laura Brown est très efficace et elle m’a complètement embarquée dans cette histoire. J’ai été très touchée par les histoires des deux personnages. Derrière l’histoire d’amour, il y a une vraie réflexion par rapport aux personnes malentendantes. Pour certains, ils sont objets de moqueries ; d’autres sont maladroits avec eux. Cependant, même si ce thème est présent tout au long du roman, et fait forcément penser au magnifique « Maybe Someday » de Coleen Hoover, il n’écrase pas l’histoire d’amour de Reed et Carli. D’autres thèmes graves sont abordés comme la dépendance aux médicaments, les violences familiales de tout ordre mais aussi, ce roman est surtout l’occasion de démontrer que l’amour peut permettre de surmonter bien des difficultés.

Amateurs de belles histoires d’amour, ne laissez pas passer cette pépite ! Ce roman de Laura Brown saura vous émouvoir, vous révolter par moment mais aussi vous transporter. Je ressors de cette lecture avec un grand sourire, un vrai coup de cœur et avec l’envie de relire très vite un roman de Laura Brown.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Retrouvez « Love Redemption » également sur Amazon

pro_reader_120                      favorited_reviews_120                    reviews_25_120