LES AMAZONES. Prélude de l’Aube, chapitre 2 : épisode 11 à 14 de Thomas Mader.

alt_example

 

 

 

[ HIGHT FANTASY ]

ASSOCIATION ILLURIA

LICENCE TRANSMEDIA

 

A découvrir gratuitement sur Illuria.fr

 

 

 

 

 

A propos :
Les Amazones conte les aventures de la guilde des Illus et des Amazones, puissantes guerrières et magiciennes. Ensemble, ils devront affronter d’innombrables menaces qui pèsent sur le Grand Tout, l’Univers tel que nous le connaissons, dont la pire de toutes… les Bénis ! Mais cette tâche s’annonce plus difficile qu’on ne veuille le croire… Les Illus, bien que puissants, sont connus dans tout le pays pour former une guilde très très très spéciale dotée de bons énergumènes. Dans un contexte de Guerre des Guildes, nos aventuriers devront se surpasser pour relever les sombres défis qui les attendent…

 

LES AMAZONES. Prélude de l’Aube, chapitre 2 :
Prequel à l’histoire principale, l’intrigue du second chapitre prend place quelque temps avant les événements du Chapitre 1 jusqu’à les rejoindre et s’entremêler avec. Dans un genre Light Novel, l’histoire nous invite à suivre les traces des membres de la guilde Les Extracteurs dont leur chemin va croiser celui de nombreux personnages clés de l’univers Les Amazones. Retrouve ICI l’univers du chapitre 1 et ICI le début du chapitre 2.

 


 

Résumé épisode 11 :

 

Avec leurs nouvelles recrues, Kimy, Lux et Ico, les Extracteurs se retrouvent près d’une caverne de la forêt du Petit Bois pour y éliminer une menace qui pèse sur les habitants du coin.

 

Résumé épisode 12 :
Elkiu amène ses nouvelles recrues au camp d’entraînement de Fort Nimis tenu par une figure familière. Si les Extracteurs veulent passer à la vitesse supérieure, il est important de mettre les bouchées doubles. Pendant ce temps, chargés par le Roi Georges de la Foutaise d’enquêter discrètement sur les agissements du Ministre Artonne, Asthom, Liliana et leur collègue Athalie s’infiltrent dans sa demeure.

 

Résumé épisode 13 :
Le compte à rebours est lancé. Morilayn court-il un grave danger ? Dans le doute, le pays doit se préparer à toute éventualité. Pendant ce temps, une figure emblématique du Grand Tout refait surface…

 

Résumé épisode 14 :

 

L’amour d’une mère envers son enfant n’a aucune limite. Lorsqu’il s’agit de protéger son être le plus cher d’un terrible quotidien, une maman est prête à tout. C’est cela que fit la mère d’Elkiu il y a des années de cela, en maquillant la vérité en contes et légendes.

 

 

 

alt_example

 

 

 


 

Mon avis :
Thomas nous livre, au compte goutte, les épisodes du chapitre 2 (enfin 4 de plus). Et c’est bien dommage car une fois plongée dans les aventures de sa guilde d’enfer et bien j’en voudrais davantage. Pas facile de se contenter de peu !

 

Petite  nouveauté pour ne plus se tirer les cheveux et éviter au poisson rouge que je suis ( enfin ma mémoire) : un listing des personnages. Avec pour certains, quelques précisions très utiles comme : la taille, le poids, couleur cheveux et yeux et fonction … C’est très pratique et c’est par ICI !

 

Toujours aussi extraordinaire avec des personnages hilarants et farfelus. Des missions pas cool et des entrainements intensifs pour perfectionner les pauvres bougons qui viennent de rejoindre les Extracteurs. Des mystères et boules de gomme, des enjeux, des complots … le monde sera t-il sauver ?

 

Ces quatre épisodes sont très sympathiques et bien plus. Notamment l’épisode 14 qui m’a plongée dans le monde des légendes.

 

L’univers se concrétise vraiment. L’aperçu de ce monde donne un perspective très intéressante. Bataille, chamaillerie et autre sont au rendez vous ! L’humour est au rendez-vous comme à chaque fois. C’est vraiment sans prise de tête.
Tous les fans de jeux vidéos, de bd et de fantasy ne pourront qu’adorer ! Illuria mérite qu’on parle d’elle ou de lui, je fais appel à toutes les bonnes âmes de la blogosphère et du monde littéraire pour partager !

 

Ps (petit mot tout doux à Thomas ) : je sais que t’es un homme très occupé pour plein de choses géniales, mais il faut te tendre combien de carottes pour que t’écrive plus vite 😉 ? #entoutbientouthonneur Et le chapitre 2 il est finit ou pas ? #jesaisjesuishyperchiante #jaipasdhumour :p

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

HISTOIRE……….

 

Publicités

Les Amazones : Prélude de l’Aube, chapitre 2 : L’histoire avant l’histoire (épisodes de 0 à 10) de Thomas Mader.

alt_example

 

 

 

[FANTASY / Light novel – 2017 ]

ILLURIA

Épisodes de 0 à 10.

 

Co-illustrateur : Yoan Brugeat

Correcteur : Kracki

 

 

 

 


 

Prequel à l’histoire principale, l’intrigue du second chapitre prend place quelque temps avant les événements du Chapitre 1 jusqu’à les rejoindre et s’entremêler avec. Dans un genre Light Novel, l’histoire nous invite à suivre les traces des membres de la guilde Les Extracteurs dont leur chemin va croiser celui de nombreux personnages clés de l’univers Les Amazones.

Résumé par épisodes :

  • Les guildes de Morilayn constituent un élément clé de la prospérité du pays. Mais avant d’être un vecteur du système féodal mis en place par le Roi Georges de la Foutaise, une guilde est avant tout une expérience humaine unique pour tous.

 

  • Asthom, un jeune sorcier blondinet aux yeux bleus d’une vingtaine d’années, accompagné de son amie Elkiu, prêtresse de vingt-quatre ans aux cheveux châtains longs jusqu’aux hanches et à la poitrine généreuse, tous deux membres de la même guilde nommée Les Extracteurs, se rendent aux grottes de Gratteroche situées non loin de la Clairière Verdoyante pour y accomplir une quête de guilde.

 

  • Damdam a rejoint le groupe des Extracteurs. Les guildes présentes dans les grottes de Gratteroche et nos héros font tout ce qu’elles peuvent pour abattre les trolls de pierre qui infestent les lieux.

 

  • Les Extracteurs, dégoûtés par tous les efforts fournis pour qu’au final leurs rivaux de la guilde NB leur raflent le butin, quittent les grottes de Gratteroche pour retourner à Talgard, capitale de Morilayn.

 

  • Asthom et Liliana assistent au Conseil des GS avec la présence du Roi de Morilayn, Georges de la Foutaise, tandis qu’Elkiu s’occupe de l’inscription de leur nouvel allié Damdam dans sa guilde.

 

  • Fin de journée tumultueuse pour les Extracteurs. Pour nos aventuriers, l’heure est au bilan, autour de quelques bonnes chopes de bière dans la demeure de fonction d’Asthom et en compagnie de leur nouvelle recrue Damdam.

 

  • Il y a un an, alors que le Royaume avait besoin de héros, deux citoyens impliqués dans la vie de Talgard prétendirent tous deux au titre de Grand Sage. Leurs noms ? Asthom et Liliana.

 

  • En pleine mission de guilde, Asthom tombe nez à nez avec un artefact magique aussi convoité que rare. Mais comme une surprise n’arrive jamais seule, les Extracteurs vont avoir la désagréable visite d’une guilde rivale chère à leur cœur.

 

  • En pleine mission de commerce de guilde sous le soleil de plomb du Désert Doré, les Extracteurs font un point sur les événements de la veille en prenant conscience que pour arriver à se défendre face à la guilde NB qui leur casse de plus en plus les noix, les Extracteurs doivent grossir leurs rangs.

 

  • Il y a 333 ans, le Grand Tout connut l’une de ses plus grandes crises. Le Monde d’Adea’leim, capitale de l’Univers, est tombé sous les assauts répétés d’ennemis ancestraux : les Bénis. Chaque année, la Cour Royale de Morilayn organise avec leur pays voisin, Nolziir, des festivités pour célébrer cette date à jamais gravée dans l’Histoire pour ne pas céder à la menace omniprésente de leurs ennemis de toujours.

 

  • Grand recrutement chez Les Extracteurs ! Pour accéder à de plus hautes quêtes proposées par la Chambre des Guildes de Talgard, la guilde se voit contraint d’augmenter ses rangs.

 

alt_example

 


 

Mon avis :

C’est avec un grand plaisir que je retrouve ce monde totalement fascinant. J’avais beaucoup aimé le premier chapitre mais ce second chapitre (qui n’ait pas encore finalisé) est bien différent du premier !

Thomas Mader nous plonge dans son univers quelques temps avant l’épisode du chapitre 1. Nous faisons la connaissance de Asthom, Elkiu, Damdam et Liliana qui forme la guilde des Extracteurs ! Nous les découvrons dans moult péripéties dévoilant leurs caractères à la fois incroyables et détestables. D’autres personnages font leur apparition et viennent rajouter ce brin de folie que j’adore ! Et sans oublié les supers méchants qui veulent tout pour eux.

Pendant ces 11 chapitres, on navigue sur ce vaste territoire, de découvertes en découvertes et de déconvenues en déconvenues : un merveilleux périple haut en couleur.

Ce que j’apprécie plus particulièrement c’est la syntaxe. Nous sommes loin de ce qui se fait dans la littérature en général. Des épisodes courts qui se lisent rapidement mais également une profusion de dialogues acerbes et pimentés qui donnent du relief en permanence à l’histoire. Du coup nous sommes toujours dans le feu de l’action sans temps mort hyper pompeux. Et moi, j’adore ça !!

Ce chapitre 2 contiendra une trentaine d’épisodes, donc vous retrouverez mon prochain avis lorsque le 20eme sera en ligne ! Et comme j’adore mettre mon petit grain de sel , après la carte (que j’avais souhaité à la suite du premier chapitre et qui est en cours de réalisation), pourquoi pas un lexique avec les noms des personnages et leurs fonctions. Alors j’avoue j’ai la mémoire d’un poisson rouge 😉 !!

 

liens-utiles

 

Mon avis sur le 1er chapitre !

Interview of ILLURIA.

Retrouvez en ligne tous les épisodes : c’est par ICI !

 

64391-episode

Les Amazones : Prélude de l’Aube, chapitre 1 de Thomas Mader.

alt_example

 

 

Chapitre 1 : Une menace plane au-dessus de nous…

Un scientifique de renom de Talgard, capitale de Morilayn se situant dans ce Monde, se voit charger d’enquêter sur de mystérieuses perturbations magiques qui frappent le pays. Au fil de ses recherches, notre héros va s’apercevoir qu’une menace qui a fait bien de ravages dans le Grand Tout par le passé plane au-dessus de son Monde…

 


 

Mon avis :

Je me suis enfin lancée dans cette lecture qui se veut courte, du moins pour ce premier chapitre. Ce qu’il vous faut savoir avant tout c’est le fait que l’histoire est publiée au compte goutte sur le site Illuria.

Ce que je trouve tout à fait sympa au niveau du rythme de lecture. En soit les chapitres sont divisés en épisode également court. Idéal pour découvrir entre des lectures plus conséquentes.

Ce premier chapitre présente les protagonistes, l’intrigue et l’univers. Ce dernier ne déroge pas à la règle de fantasy : un univers riche en couleur avec des personnages légendaires ( elfes, troll, amazones…). Par ailleurs une petite carte géographique serait la bienvenue et permettrait aux lecteurs de se faire une idée.

Un jeune scientifique et ingénieur est en charge de superviser tout ce qui concerne la magie. Suite à un flux de magie inexpliqué des rebondissements viennent l’inquiéter. Ses découvertes ont l’air de dérangées les sphères supérieures.

L’auteur se veut direct dans sa narration : pas de description alourdissante, juste l’essentiel des pensées de son protagoniste principal et des dialogues francs. J’ai bien apprécié car ceci change de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. On ne peut pas comparé à un roman ou bien à ce que l’on peut lire sur Wattpad.

C’est frais, distrayant et magique !

Maintenant que l’intrigue m’intrigue…il ne me reste plus qu’à lire la suite !

D’ores et déjà chapitre 2 ( 10 épisodes) et chapitre 2.1 (2 épisodes) sont en ligne 🙂

 


 

Retrouver le 1er chapitre ICI !

 

 

 

Interview of ILLURIA.

bannic3a8re-partenaire

 

Je remercie toute la joyeuse bande d’avoir répondu à mes questions. Je vous laisse découvrir cette association magnifique au travers de mes questions.

 

 

1/ Quel est le but principal de cette Association ?

Illuria a pour but de rassembler les créateurs d’internet en leur donnant l’envie d’échanger, d’apprendre, de créer et de progresser au sein d’un même collectif composé de talents divers et variés venus des quatre coins de la France. Le champ de création des membres d’Illuria sur internet est ouvert à de nombreuses activités : romans, BD, illustrations, digital painting, compositions musicales, videomaking, streaming, jeux vidéo voir web-série, internet n’a aucune limite !

D’un autre côté, l’association de création d’œuvres multimédia Illuria se charge de promouvoir les créations de ses talents en les mettant les uns et autres en relation afin de favoriser un climat d’échange et d’entraide dans une structure à la fois jeune et à échelle humaine.

Grâce au site de l’association, les communautés de chaque talent peuvent découvrir ou redécouvrir les nombreuses créations des autres membres d’Illuria. Ainsi, la visibilité de chaque créateur se voit étoffer de jour en jour grâce à cet échange bénéfique aux talents.

2/ Quel a été l’élément déclencheur à l’élaboration d’Illuria ?

Au départ, Illuria n’était qu’un groupe que constituaient les membres du projet Les Amazones. Le collectif est devenu par la suite une association pour pouvoir avoir un cadre juridique autour de ce projet.

De fil en aiguille, nous avons construit le projet d’aide à la création sur internet. L’idée de pouvoir rencontrer d’autres créatifs, d’échanger avec eux sur des passions communes et même créer ensemble nous paraissait une évolution logique. Nous nous étions déjà réunis une fois, pourquoi ne pas le refaire ?

Illuria est avant tout une aventure humaine. Je laisse les qualificatifs sur le collectif aux membres. 😉

3/ Quel avenir souhaites-tu à Illuria ?

Un bel avenir. Nous continuerons notre développement et à se faire une place dans le milieu de la créativité sur internet, tout en respectant nos principes et valeurs. J’espère qu’un maximum de projets se concrétise, et que nos membres mènent à bien les leurs.

4/ Peux-tu nous révéler quelques anecdotes sur Illuria ?

Entre deux parties de loup-garou, il arrive parfois que certains Illuriens se voient IRL. Cherchez bien autour d’eux car les bières ne sont toujours pas bien loin.

5/ En un seul mot comme décrirais tu Illuria ?

 

Aventure.

66112426

 

Maintenant découvrons qui sont ces Illuriens !

asthom-profil-232x300

 

ASTHOM

 

Tu es le Number One d’Illuria mais tu es également écrivain, peux-tu nous décrire ton projet ?

« Number One » est un peu fort. Je suis certes le président d’Illuria (administration française oblige), mais je n’ai pas la Sainte-Parole. A Illuria, tout le monde est écouté, et les décisions se prennent en groupe. Je pense que c’est ce qui fait la force d’un collectif qui privilégie le côté humain plutôt que l’aspect « machine à gaz ».

Dans sa généralité, la licence Les Amazones se veut être de la High Fantasy dans un univers qui se veut sérieux et que nous créons de A à Z de jour en jour, mais aux héros complètement loufoques et aux caractères plutôt… spéciaux. Nous souhaitons également créer une licence transmédia, c’est-à-dire un développement sur plusieurs supports à travers plusieurs formats d’écriture, d’illustrations, de BD, de musiques, et même par des jeux vidéo.

Sur cette licence dont Illuria se charge de promouvoir, je suis auteur et scénariste. Dans ce projet, j’ai deux casquettes. La première en tant que « Chef de projet » où je me charge de coordonner notre équipe composée de deux coauteurs/coscénaristes (Elkiu et moi-même), de deux illustrateurs (Yoshk et Reazze) et d’un correcteur (Kracki). La seconde est celle d’auteur et de scénariste. Dans un premier temps, je me charge de l’écriture du scénario et des dialogues pour le premier roman illustré qui est en cours d’écriture (Les Amazones : Il était une fois…), et je veille à ce le contenu soit cohérent avec l’univers avec l’équipe complète. Dans un second temps, je suis auteur et scénariste sur Les Amazones : Prélude de l’Aube. Sur ce prequel transmedia au roman, Yoshk, Kracki et moi collaborons ensemble.

Par curiosité pourquoi « Asthom » comme pseudo ?

Lors de mes débuts sur les MMORPG*, je cherchais un pseudo pour nommer mon avatar. J’ai alors cherché une combinaison avec mon prénom (Thomas), et j’en suis arrivé à Asthom. Voilà donc la grosse histoire derrière mon pseudo. Impressionnant non ? ^^

 

Elea-1-232x300.jpg

 

ELEA GREVIN

 

Tu es auteure sur Illuria : peux-tu nous présenter ton projet ?

« Les Gardiens de Lumière » est un roman de fantasy où Eléa retrouve son quotidien chamboulé le jour où elle découvre qu’il n’y a pas que les humains qui parcourent la Terre, que les monstres et Démons existent bel et bien et que la magie n’est pas si géniale que ça. Avoir des pouvoirs endosse d’énormes responsabilités et que tout n’est pas rose. C’est aussi une quête où les personnages cherchent à savoir qui ils sont vraiment, qu’en pleine adolescence, ils doivent apprendre à faire confiance aux gens et que leurs actions peuvent avoir des conséquences positives comme négatives.

Pourquoi avoir choisi Illuria ?

Le nom me plaisait bien et la mentalité de l’association également. Le fait qu’on puisse avancer à son propre rythme sans avoir de pression est quelque chose que j’apprécie beaucoup. L’entraide entre membres est très sympathique et donne un côté de « famille ».

En un seul mot comme décrirais tu Illuria ?

Liberté !

 

tyragrio-232x300

TYRAGRIO

 

Tu es auteur sur Illuria : peux-tu nous présenter ton projet ?

Mon projet principal tourne autour des Chroniques du Monde d’Argantar qui est un roman en cours d’écriture et dont l’histoire sera développée sur plusieurs tomes.

Pourquoi avoir choisi Illuria ?

Je n’ai pas choisi Illuria, c’est Illuria qui est venu à moi. Ce que propose cette association me plait beaucoup et de par ses idées et les talents présents. C’est pour moi un très bon endroit où je peux m’épanouir et faire profiter au maximum de mes écrits.

Par curiosité pourquoi « Tyragrio » comme pseudo ?

Tyragrio est mon ancien nom de joueur sur le MMORPG Forsaken World. Je l’ai tellement utilisé lors de mes parties sur ce jeu et sur d’autres MMORPG par la suite que je m’y suis habitué. Maintenant, j’adore ce pseudo.

En un seul mot comme décrirais tu Illuria ?

Potentiel !

 

Elkiu-profil-232x300

 

ELKIU

 

Tu es la Number Two d’Illuria, tu es responsable d’édition entre autre : en consiste ton poste ?

Pour le moment je ne gère pas énormément de choses vis-à-vis du public. J’essaie d’aider autant que possible sur les réseaux sociaux, mais je n’ai pas vraiment le temps de m’y consacrer pleinement. J’essaie de donner mon temps aux « Amazones », mais aussi à tous les membres de l’association qui ont besoin d’aide, de corrections, de rire ou même juste de parler. J’agis plus au sein même de l’association, je me décrirais un peu comme la diplomate, la conseillère d’Illuria. J’ai la chance d’être entourée de personnes adorables qui se chamaillent rarement, mais comme dans tout groupe c’est une chose qui arrive et la plupart du temps je temporise les choses.

Nous commençons tout juste à faire notre place au sein de la grande famille qu’est l’auto-édition et j’essaie de faire en sorte que tout au long de notre route nous conservions notre vision : l’humain avant tout.

Tu es auteure également, peux-tu nous présenter ton projet ?

Je suis auteure sur « Les Amazones ». C’est un projet qui nous tient, à Asthom et moi, réellement à cœur. Ce n’est pas qu’une fiction, qu’un livre, qu’une histoire. C’est notre histoire. Les personnages sont nos propres caricatures et il y a un investissement personnel très fort. Les aventures vécues par les protagonistes des « Amazones » sont des choses inspirées de nos heures passées sur les MMORPG. Bien entendu il y aussi des inventions, mais elles seront toujours liées à nos propres péripéties, à notre « réalité virtuelle ».

L’écriture du roman est un travail titanesque, j’avoue que parfois j’ai envie de baisser les bras, mais les membres d’Illuria sont un second souffle.

Le plus pour moi c’est vraiment l’illustration. C’est une partie qui est importante pour moi, car elle me permet de voir ce que j’écris de façon concrète. Les dessins donnent vie aux personnages et je trouve ça vraiment fun.

Mon travail est forcément très lié à ceux de Reazze et Yoshk, mais aussi à celui d’Asthom qui est le principal auteur des « Prélude de l’aube ». Donc je fourre mon nez un peu partout.

Par curiosité pourquoi « Elkiu » comme pseudo ?

El pour Elodie tout simplement et kiu est une inspiration asiatique. C’est une culture que j’aime tout particulièrement et quand j’avais 16 ans je trouvais ça cool. En plus de ça il parait que ça fait mignon donc ça me correspond totalement, ou pas, mais bon ^^

Reazze-profil-1-232x300

REAZZE

Tu es illustrateur sur Illuria : peux-tu nous présenter ton projet ?

À la base je n’avais pas de projet perso, j’ai rejoint Asthom dans son projet, pouvant pratiquer ma passion tout en donnant un coup de main à un ami.

Pourquoi avoir choisi Illuria ?

La réponse est au-dessus, je fait partie des fondateurs.

En un seul mot comme décrirais-tu Illuria ?

La maison

Par curiosité pourquoi « Reazze » comme pseudo ?

Longue histoire, c’est un surnom d’enfance que j’ai retravaillé, la série Malcom n’y est pas pour rien.

 

 

Yoshk-profil-232x300

 

 

YOSHK

Tu es le responsable création sur Illuria : en quoi consiste ton poste ?

En fait, je suis responsable création sur le projet « Les Amazones » de l’association Illuria. Si il y a un jour un autre projet avec du dessin, je n’en serai pas le responsable. Pour moi ce mot est un bien grand mot, actuellement on est deux à faire du dessin et on essaye de s’accorder pour obtenir les dessins voulus. Ce qui est important c’est la cohérence entre le texte et le dessin je dirais.

Par curiosité pourquoi « Yoshk » comme pseudo ?

Humm.. Humm… O_O’ Si je devais essayé de donner une explication je dirais que c’est un pseudo qui mélange mon prénom : Yoann -> Yo’ et un peusdo que j’avais quand j’étais gamin dans les MMO (que j’avais tapé au hasard d’ailleurs) shyqset -> shyk. Donc Yoshk au final.

*Un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (en anglais, massively multiplayer online role-playing game, MMORPG, parfois JDRMM en français) est un type de jeu vidéo associant le jeu de rôle et le jeu en ligne massivement multijoueur, permettant à un grand nombre de personnes d’interagir simultanément dans un monde …

 

liens-utiles

 

Venez découvrir ILLURIA : c’est par ici !!