HANDSOME HARRY : Confessions d’un gangster de James Carlos Blake.

 
[ LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE – Nouveauté 2019]
Éditions Gallmeister – Collection Americana
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuel Pailler
Postface de François Guérif
315 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle

 
Le résumé :
Dans la bande de John Dillinger, il y a Red, Charley, Russell et moi, « Handsome Harry » Pierpont. S’il y avait eu un chef, ça aurait été moi, même John le dit. Mais John aime avoir sa photo dans les journaux et faire le malin devant les dames, alors on ne se souvient que de lui. Il est le plus cool d’entre nous, je vous le garantis, sur un boulot comme sous les balles. Nous prenons l’argent là où il se trouve : dans les banques. Sans nous vanter, en matière de casse, nous sommes les meilleurs. Un chauffeur, trois ou quatre gars motivés, une voiture de remplacement, et le tour est joué. Les journaux disent que nous sommes dangereux, l’Ennemi public n°1 : n’exagérons rien. On ne veut de mal à personne, on aime juste les belles voitures, les jolies filles et les fêtes entre copains. On sait bien que ça ne va pas durer, que les flics nous attraperont un jour ou l’autre. En attendant, on profite de la vie.

 
Mon avis :
Dans la famille « gangster j’ai peur de rien », je voudrais Handsome Harry Pierpont. Joyeux troubadour et tête pensante d’un gang de braqueur de banques et de commissariat. Mais Harry n’aime pas être au centre de l’attention, non pas par timidité mais plus pour son amour propre. Pourtant Harry est mis sous les projecteurs pendant plus de 300 pages par James Carlos Blake, auteur aventureux et talentueux.
Il est rare que j’accroche dès les premières lignes (vraiment dès les premières lignes) et de me dire wouah ! Il est clair que la magie a opéré instantanément et la suite de ma lecture n’a été que pur bonheur.
Voilà, tout le gang est mort sauf Russel et moi.
Russel, au moins, a encore l’espoir : quand on est enfermé à vie, on peut toujours tenter une nouvelle évasion. Moi, ils vont m’achever demain matin.
Premières lignes
Gangster, légende (et mythe) des années folles, pendant la grande dépression où l’alcool de contrebande coule à flot, petites frappes et gangster en herbe foisonnent ici et là, petits larcins pour débuter et puis il y a le jour où ils se trouvent derrière les barreaux. Métier qui rentre tu me diras, et certes passage plus ou moins obligé, dans ce milieu, pour évoluer. Harry Pierpont fait partie de cette trempe à ses débuts, à la seule différence est qu’il compte de pas rester à ce stade là. De petit coups en petit coups, de rencontres en rencontres et de cellules en cellules, Harry se fait vite un nom qu’il ne vaut mieux pas chatouiller. La dure vie de la prison va ainsi forger un homme prêt à tout pour vivre de sa liberté au détriment des banques.
Ce roman se lit comme un roman d’aventures même si il est clair que les faits divers correspondants sont empruntés à la réalité. James Carlos Blake a su créer une histoire tonitruante autours d’héros pas comme les autres et surtout atypiques. Il va s’en dire que l’image du gangster même est soit auréolée ou soit dénigrée, l’auteur n’impose rien de cet acabit et laisse aux lecteurs le soin de se forger sa propre opinion. Pendant plus de trois cent page, j’ai suivi les aventures rocambolesques d’Harry et sa bande, ses amours, ses craintes, les planifications d’attaques, ses fuites, la relation fusionnelle avec sa mère, les copains de la bande et leurs péripéties, les deals… L’immersion aussi irréelle soit elle, a le mérite de faire vivre le moment présent avec une sacrée intensité. Sans oublier une bonne dose d’humour.
« HANDSOME HARRY, confessions d’un gangster » est un shoot d’adrénaline ! Sans foi ni loi, ce roman retrace la vie d’un homme qui a décidé du sort de son destin, l’a façonné à son image, l’a modelé selon ses principes, l’a brandi à bout de bras et dans un dernier souffle a accepté toutes les conséquences inéluctables, la tête haute.

 
Je remercie le PICABO RIVER BOOK CLUB et les éditions Gallmeister de m’avoir permis de découvrir ce super roman.

image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site des éditions Gallmeister pour tout savoir.

received_257092058249322

Publicités