EN CHUTE LIBRE de Jay Crownover.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Suzy Borello
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
278 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle va lui donner une raison de se battre.
Il va lui apprendre à affronter ses peurs.
Solomon Sanders n’a pas de temps à perdre avec les sentiments. Depuis toujours, la violence fait partie de son monde, de son ADN. Il se bat pour ce qu’il croit juste, pour les personnes auxquelles il tient, pour sauver les quelques graines de bonté qui subsistent dans le désert aride qu’est la ville de The Point. Alors, quand il tombe sur une jeune mère célibataire et sa fille en train de se faire agresser dans une ruelle sombre, il réveille la bête  ; celle qui le transforme en monstre tatoué, en montagne de muscles et de rage. Sa mission accomplie et les damoiselles sauvées, Solomon est bien déterminé à oublier cette rencontre et à reprendre son quotidien. Mais, lorsqu’il découvre qu’Orley et sa fille, Noble, sont ses nouvelles voisines, il pressent que sa vie ne sera plus jamais la même…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je porte un amour inconditionnel à Jay Crownover, et le pire, c’est qu’à chaque fois je craque ! Jay Crownover, quelque soit l’histoire qu’elle a envie de vous raconter, vous embarque dès les premiers mots. La magie opère à chaque fois et à chaque fois je referme son roman pantelante.

 

Direction The Point, la ville de non droit où alcool, sexe, drogue et autre vices se côtoient pour le pire. Ville très peu accueillante, quartiers malfamés, il ne faut mieux pas se promener seule la nuit tombée et encore moins avec un petit bout de chou dans les bras. Pourtant Orley n’a pas eu le choix. Si une bonne raison l’a poussé ici dans cette rue glauque, elle aurait souhaité passer au travers des embrouilles et compagnie. Malgré sa hargne, elle ne veut pas se faire repérer, elle veut à tout prix éviter les ennuis. Orley, jeune maman célibataire d’une adorable petit fille, Noble, se démène de mille façons pour subvenir à leurs besoins et pour donner un cadre de vie honorable à son petit ange. Elle dénote dans son quartier : la rousse incendiaire au manière de bonne famille et bien fringuée fait un certain effet. Orley représente la ténacité, le courage, la volonté, la fougue et l’obstination. Sous cette carapace infranchissable se cache une jeune femme avide de protection, d’écoute et de soutien.

 

Les frissons parcourent son corps, la panique la gagne quand une silhouette menaçante s’approche. La peur prend possession d’elle, les mots n’éloignent pas son agresseur et elle pense de suite au pire. Alors qu’elle se résigne, une voix gronde derrière elle, une voix puissante, une aura impressionnante se dégage de son bon samaritain. Prenant la poudre d’escampette, elle en oublie de remercier cet homme, son sauveur. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, le voici face à elle. Il s’appelle Solomon Sanders, Solo pour les intimes et une chose dont elle est sûre c’est qu’elle va avoir du mal à résister.

 

Solo aurait pu être un vilain méchant. Mais il a choisi la voie de la sagesse, enfin toute relative la voie. Solo est le gardien du quartier faisant respecter quelques lois essentielles pour un minimum de paix. Il a grandit ici, il connaît tout le monde et tout le monde le respecte. Fils unique, sa mère malade est son unique monde. Son quotidien : il trime le jour dans un garage automobile et la nuit il se sert de ses poings dans le cercle. Aussi prévenant et attentionné qu’il peut être, il peut se révéler être un véritable pitbull lorsque ses amis proches, ses voisins sont attaqués. Solo est charismatique. Un charisme impressionnant. Lorsqu’il croise Orley et Noble, il est loin de penser que son quotidien va être bouleversé.

 

Aussi longue que va être leur chute, ils s’en relèveront bien plus fort !

 

EN CHUTE LIBRE se veut être le spin off de la saga BAD (4 tomes). Jay Crownover fait les choses bien car son histoire se veut totalement indépendante de sa saga. Je n’avais lu que le tome 1 et je n’ai aucunement été biaisée. Donc vous pouvez foncer sans aucun problème !

 

Une nouvelle fois Jay Crownover met la barre très haute. Une histoire émouvante et captivante ayant pour héros deux personnages que tout oppose et ayant pour décor une ville sombre. Les émotions claquent dans un méli mélo de suspense. Le passé vient interférer dans cette idylle difficile. Les personnages sont extrêmement attachants. Alors oui, j’avoue, c’est toujours la même chose : des personnages différents qui craquent, des tatouages, un suspense pas si surprenant, du noir, du blanc et une explosion d’émotions ; mais je ne sais pas pourquoi la magie opère à chaque fois. Je pourrais m’en lasser et dire stop, mais je ne peux pas. Impossible de ne pas lire une de ses nouveautés. Accro ? Je le suis certainement et mon jugement en pâtit – peut être ! Bref, je trouve quand même pour celui ci qu’il manque quelques développements pour compléter cette histoire que j’ai trouvée trop rapide.

 

EN CHUTE LIBRE est une romance magnifique qui met en valeur le Bien dans un monde trop noir.

 

A découvrir et à croquer !

 

-Non. Je veux un baiser. Je sais que c’est idiot, et j’essaie de m’en dissuader depuis des semaines, mais impossible de l’oublier. Je n’arrête pas de me demander si t’embrasser aura un goût d’interdit par ce que tu n’appartiens pas à mon monde, ou si je me sentirai chez moi. Il y a quelque chose chez toi, et chez ta gamine, qui me touche profondément, Orley. J’essaie encore de comprendre comment tu as fait pour entrer aussi facilement dans mon cœur.
Je m’étais glissée par l’ouverture qu’il m’avait offerte dès qu’il m’avait sauvée du dealer flippant. Il nous protégeait, Noble et moi, alors que personne d’autre de notre connaissance ne s’était donné cette peine. Depuis, je n’avais pas entendu la moindre sonnette d’alarme. Je préférais ne pas tenir compte de celles qui venaient de se déclencher dans ma tête.
Je posai une main sur son épaule et me dressai sur la pointe des pieds jusqu’à ce que ma bouche se trouve au même niveau que la sienne. J’aimais avoir l’impression d’être entourée par sa puissance. J’avais le sentiment de me tenir derrière un bouclier de protection richement décoré, sauf que cette ligne de défense était dotée d’un cœur et d’une âme.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions HARLEQUIN.

…L’univers de The Point (clique sur les images pour découvrir mon avis).

Publicités

Les sorties Harlequin de Juillet, épisode #2 : la Collection &H !

Résultat de recherche d'images pour "_image livre plage été pinterest"

 

 

 

De belles histoires qui enjoliveront ton été !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Screenshot-2018-5-29 H

 

 

 

Le tome 4 de la série CLASH.

Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible.

Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…

Genre : New AdultCollection &H – Série : Clash – 4 juillet 2018 – &H N°102 – 384 pages

Plus d’info, par ici !

 

 

 

Le tome 2 de la série FROM NEW YORK WITH LOVE.

« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…

Genre : Romance contemporaineCollection &H – Série : From NewYork with Love – 4 juillet 2018 – &H N°103 – 448 pages

Plus d’info, par ici !

 

 

 

 

Le tome 3 de la série LES RENEGADES.

Quand braver l’interdit devient un jeu.

Dès l’instant où je l’ai vue, j’ai su : elle allait bouleverser ma vie.
Elle, c’est Penna Carstairs, mieux connue sous le nom de Rebel. La fille la plus célèbre, la plus sexy et la plus prometteuse du moment. Il n’y a aucun obstacle qu’elle n’a pas franchi, aucun record qu’elle n’a pas pulvérisé. Elle est le feu et la passion.
Elle, c’est aussi la femme avec laquelle j’ai passé une nuit inoubliable – et que je pensais ne jamais revoir.
Mais la vie est pleine de surprises. Car je suis Cruz Delgado, le plus jeune prof du campus. Et Penna Carstairs vient juste d’entrer dans ma classe.

Genre : New AdultCollection &H – Série : Renegades – 4 juillet 2018 – &H N°104 – 448 pages

Plus d’info, par ici !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

BAD #1 : Amour interdit de Jay Crownover.

20180524_192730

 

[ROMANTIC SUSPENSE – 2017 – édition poche ]
Éditions Harlequin – Collection &H
Traduction : Arnold Petit
Lecture personnelle

 

Format numérique (384 pages) : 6.99€
Broché : 14.90 €
Poche : 7.50€
Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »

 

 

 

Le résumé :
Seul l’amour pourra les sauver…
Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années  ; 1  826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.
Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1  : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2  : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3  : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres  : Bax.

 


 

 

Mon avis :

 

Comme il n’est jamais trop tard, je me suis plongée dans la saga BAD. Un univers davantage sombre que celui des MARKED MEN ou de CLASH. Une fois n’est pas coutume, j’ai tellement adoré. Et je dirais même que j’ai une nette préférence pour cette saga.

 

Crownover te plonge dans l’univers de la rue, celui où il ne fait pas bon de trainer tard la nuit. Une rue avec ses propres lois, codes et où le sens de l’honneur est à toute épreuve. Cette rue où les coups de poings tombent, où les détonations résonnent et où le sang coulent. Trafic, guerre de territoire et bien d’autres aspects font de cette rue un environnement hostile. Bax connait les méandres de ce quartier comme sa poche. Bax n’a rien a gagné et tout à prouver. Il est l’incarnation de la violence, de la luxure et de biens d’autres choses inavouables. La violence transparait sur ses traits. Il la respire, dort avec, il ne peut pas s’en défaire. Elle est lui, lui est elle. Un duo inséparable, fraternel, inéluctable. Bax est enfin libre. Cinq années dans un cage, à réfléchir, à s’endurcir et à préparer sa sortie. Exiger des réponses lui devient très vite primordial. Et le seul qui les détient est Race, son meilleur ami. Race est malheureusement introuvable. Il se cache depuis de nombreux mois. Sa quête va le mettre sur le chemin d’une jolie jeune femme rousse, Dovie. Elle est la sœur de Race et le cherche aussi. Bras dessus, bras dessous, les voici partis tous les deux à dénicher ce fameux Race. Mais dans la rue, la vie n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Les histoire de vengeance vont venir semer la pagaille. En plus de se rapprocher inexorablement, et sentimentalement parlant, les problèmes troublent cette relation toute fraîche. Arriveront-ils à les surmonter ?

 

 

Je dois dire que les personnages sont justes hyper honnêtes et surtout très attachants. Crownover joue toujours avec « les opposés s’attirent ». La belle et douce jeune femme attirer par le véritable bad boy qui dort avec une arme sous l’oreiller. Les situations te font parfois flipper car les réactions des personnages sont surdimensionnées, inappropriées et intenses. Les scènes te prennent à la gorge. En fait, tu es loin de l’histoire fleur bleu où tout est beau ! Non, non ! C’est une histoire où les personnages doivent survivre et apprendre à composer avec la violence, le sang et la peur. L’amour en pâtit et est souvent mis à l’épreuve. C’est une histoire où l’homme tel une bête sauvage, est prêt à défendre son territoire pour les beaux yeux de sa belle.

 

Ce premier tome de la saga BAD est juste sensationnel ! J’accroche toujours autant avec la plume de Crownover. Personnellement je suis en osmose total avec l’univers de BAD. On flirte avec le romantic suspense et là c’est carrément le pied !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Jay Crownover, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

CLASH #2 : Passion coupable de Jay Crownover.

20180514_163159.jpg

 

 

 

[NEW ROMANCE – 2017]
réédition – 2018 – format poche
Editions Harlequin – Collection&H
Service presse

 

Format numérique (369 pages) : 9.99€
Broché : 15.90€
Poche : 7.50€
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 


Le résumé :

 

Le désir n’obéit à aucune loi
Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

 


 

Mon avis :

 

Si tu suis activement le blog, tu sais d’ores et déjà que je porte une admiration sans faille aux talents de Jay Crownover. Un nouveau roman qui a une nouvelle fois fais chavirer mon petit cœur de romantique et de fleur bleue. Je ne me lasse pas de retrouver son univers où les opposés s’attirent, où l’amour triomphe malgré les péripéties, où le meilleur triomphe sur les catastrophes. Une plume fluide addictive, extraordinaire et envoutante. Bref quand t’as un roman de Jay Crownover dans les mains, je t’assure tu ne le lâches plus d’une semelle. Il est là, il te colle, il te poursuit et il envahit ta vie jusqu’au point final. Dément, non ?! Si t’es pas encore accro, t’inquiètes ça va venir, il te suffit de lire une seule page !  😉

 

 

Contexte

 

Avett, c’est le jeune fille aux cheveux roses qui se met perpétuellement dans des galères pas possible. Un aimant à problème, des relations chaotiques. Elle attire le pire, pour le meilleur. D’ailleurs sa dernière frasque l’a envoyée à la case prison. Pas terrible n’est ce pas ! Avett est la fille du biker qui a vendu son bar à Rome et Asa ( voir saga Marked Men). Avett est fille unique et donc dorlotée et choyée par un père qui ne voit que par elle. Elle a été élevée aux sons des Harley Davidson et à la bonne cuisine de sa mère. Avett est une fille sensible qui cherche toujours les ennuis là où il n’y en a pas. Garçon manqué, elle n’hésite pas à se jeter dans la gueule du loup. Fille téméraire, joyeuse, insouciante, cascadeuse, boudeuse, têtue, casse pieds, aucun filtre verbal et j’en passe. C’est la fille qui se donne une image de « bad girl » pour de mauvaises raisons dont le traumatisme qui l’a fait tombé silencieusement dans l’auto destruction. Donc voilà, case prison pour Avett, la tenue orange ne lui convient pas mais surtout elle sait qu’elle a franchi la ligne rouge et que de nombreuses personnes, dont son père, vont être déçues. Mais la famille d’Avett, sa grande famille, est toujours présente à ses côtés, au point d’embaucher le meilleur pénaliste de la ville, Quaid Jackson.
Lui c’est le beau gosse. Costume cravate. Des yeux à te faire fondre la banquise et une prestance qui met à mal la gente féminine. Quaid, c’est le pénaliste qui ne fait qu’une bouchée des jurés. C’est le meilleur. Quaid, sous ses airs charmants, est une personne têtue, caractérielle, mais passionnée, perfectionniste, ambitieuse. Quaid cache en lui beaucoup d’éléments, dont sa jeunesse dans les montagnes. Anéanti par un divorce difficile, remonter la pente lui est assez difficile. D’ailleurs les femmes ne sont là que pour son bon plaisir. Les sentiments et les relations, il n’en veut plus.
Lorsque la tornade aux cheveux roses rencontre l’homme aux yeux bleus, les étincelles jaillissent, les joutes verbales éclatent et les cœurs s’ouvrent, s’épanouissent pour ne plus jamais tomber dans la noirceur.

 

 

1,2,3… je me lance !

 

Ce second tome est totalement démentiel. Les personnages hauts en couleur, ne peuvent pas te laisser indifférents. Tu t’attaches à eux. Tu vis leurs chamboulements, leurs peurs, leurs espoirs et leurs envies, puissance mille ! Tu ressens tout un tas d’émotions qui soit te fais pleurer ou rire aux éclats, soit te peines ou t’exploses de bonheur, soit te fais frissonner ou te donnes un coup de chaleur. Une nouvelle fois, Crownover explore l’amour, avec ces deux personnes opposées par leurs vies, leurs caractères, mais qui au final s’attirent. Et elle y arrive à la perfection ! J’ai été surprise par le scénario. Elle donne une place importante à tout ce qui se rapproche à l’esprit de famille, avec ce lien incommensurable qui unis les membres entre eux. D’ailleurs la famille d’Avett est omniprésente. Il ne me semble pas avoir trouvé cet aspect là dans ses autres romans, du moins pas autant. Ce dernier donne une nouvelle dimension à l’histoire, toute autant appréciable. De nombreuses péripéties viennent mettre à mal ce tout nouveau couple. Leur relation va en souffrir mais ils en ressortent plus fort.

 

Une nouvelle fois j’adore !! Lorsque j’ouvre un roman de Jay Crownover, je sais que je vais m’éclater !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur le premier tome : « Passion brûlante » !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site de Jay Crownover, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

CLASH #1 : Passion brûlante de Jay Crownover.

20180416_163902-1.jpg

[ ROMANCE NEW ADULT – 2017]
Éditions Harlequin – Collection &H
Traduction : Karine Xaragai
Service presse
 
Format numérique (378 pages) : 3€49
Broché : 15€90
Poche : 7€50
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 


 

Le résumé :

 

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.
Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

 


 

Mon avis :

 

 

Non, non….. je ne suis pas du tout fan des histoires insolites de Jay Crownover. Je suis plutôt du genre totale addicte à ses romans, mais comme je suis une sadique de la patience, j’attends toujours leurs sorties en format poche. Oui je sais c’est complétement dingue.

 

La saga « Clash » s’annonce comme étant le spin off de la saga « Marked Men ». Même environnement avec des personnages très proches de nos gentils tatoueurs et tatoués. L’univers est sensiblement différent, puisque cette fois ci l’auteur à l’air de s’orienter vers les femmes et hommes de lois. Comme quoi la toge d’avocat est terriblement sexy. Bref ça reste encore à définir (pour la toge hyper sexy) ! Notre héroïne n’est entre autre la sœur cachée de Rowdy. Alors je n’ai pas lu le roman consacré à Rowdy et ceci n’est absolument pas gênant. D’ailleurs on retrouve un peu de nos hommes préférés. C’est toujours sympa ces petits clins d’œils, ce sont toujours de bons souvenirs de lectures qui viennent se greffer sur une nouvelle histoire.

 

Mais que raconte « Passion brûlante » ? Et bien une nouvelle histoire d’amour impossible. Des opposés qui s’attirent, se découvrent, se déchirent, se détestent, s’aiment passionnément, se rabibochent, se pansent mutuellement les plaies de la vie. Une nouvelle histoire tumultueuse et hyper passionnante ! C’est le créneau de Jay Crownover, on reprend ce qui marche, une nouvelle sauce, de nouveaux ingrédients, on secoue tout ça dans un shaker et le résultat est de nouveau surprenant. Pas vraiment de nouveauté quant au style, mais ce n’est pas bien grave j’en redemande toujours et toujours !

 

Sayer est la sœur caché de Rowdy. Elle vivait avec son père totalitaire, frustré et maniaque et qui surtout aimait régenter la vie de sa fille : tu feras et tu seras ! Sa mort prématuré a eu le mérite de libérer ses chaînes et de partir à la conquête de sa vie et d’une famille qu’elle ne connaissait pas. Sayer est avocate spécialisée dans le droit familial. Sa vie est réglée et orchestrée, pas de bavures, pas de troubles faites, pas de couleurs. Monotone et rythmée par son boulot. D’apparence stricte, elle ne se laisse pas vraiment approcher par la gente masculine. C’est la Reine des Glaces, comme elle aime tant se surnommer. Psychorigide, maniaque, organisée, les fausses notes ne doivent pas la troubler. C’est indiscutable. Mais elle souffre au plus profond d’elle de cette personnalité insufflée par son père. Elle souffre de ne pas respirer comme elle l’entend, de ne pas se laisser aller aux émotions, aux sentiments, à la vie.

 

Et voilà qu’elle rencontre le pote de son frère, et quelle rencontre. Tandammm j’appelle le chevalier : Zeb de son vrai nom Zebulon Fuller ! Le chevalier n’est pas vraiment le prince charmant conventionnel ! Mais plutôt le style bucheron, imposant, grand, barbe bien fournie et bien taillée, des tatouages, des muscles où il faut, pas un pet de graisse et accessoirement bien monté ( ce qui est dit, moi j’ai pas vu). De quoi faire bouillir vos hormones, mettre des étoiles dans le yeux, les papillons dans le ventre et en option vous faire baver ! Voilà tout est dit ! En fait non ( ze vous faisais  marcher) : Zeb est un ex taulard, mis au trou par ce qu’il a voulu protéger sa sœur d’un homme merdique, alcoolique et violent ; en lui foutant la raclée de sa vie. Injustice ou pas, il a tout de même passé près de deux ans en prison. En tout honnête homme qu’il est à présent car il dirige une société de maçonnerie, dés qu’il rencontre quelqu’un et un futur potentiel client, il lâche de but en blanc : et attend mec, tu sais j’ai fait de la piaule, ça te dérange pas que je vienne chez toi bosser ? C’est le genre de phrase qu’il balance à Sayer pour la draguer ! En même temps, faut que les mecs se renouvèlent question drague ! Le voici donc embarquer dans la rénovation de la maison victorienne de Sayer, un vrai bordel d’ailleurs et surtout il se freine pour ne pas sauter sur la propriétaire des lieux. Leur relation est assez froide et tendue au départ, il ne se lasse pas de lui lancer des sous entendus salaces. Mais il n’ai toujours pas conclu l’affaire lorsque les travaux sont finis et part la queue entre les jambes ( et ouais on gagne pas à tout les coups). Ce n’est sans compter sur la providence qui va mettre sur la route de Zeb un petit garçon de 5 ans dont il serait le père. Le voilà à solliciter les bons conseils de Sayer, l’avocate ! Que va t-il advenir de cette relation ? Brisera t-il la glace ?

 

Ce premier tome m’a enchantée de bout en bout. Jay Crownover explore un nouvel univers avec des personnages hauts en couleurs et authentiques. La famille est au centre de cette histoire avec ce mini Zeb qui a besoin d’attentions et de beaucoup d’amour. Cette expérience va les faire grandir, évoluer, affronter leurs peurs et leurs angoisses. Zeb et Sayer vont main dans la main, construire une relation fusionnelle, instable, mais morceaux par morceaux, combats après combats, vont vivre quelque chose d’extraordinaire. Zeb doit faire face aux jugements de la société suite à ses erreurs du passé. Il reste néanmoins une très belle preuve de réussite et de seconde chance.

 

Je suis toujours très bavarde lorsqu’il s’agit des romans de Crownover. Je pense qu’elle reste incontournable dans le monde de la romance contemporaine ! Elle fait vivre à ses lectrices des histoires émotionnellement chargées et intenses !

 

Voilà je pense avoir fait le tour de ce premier tome de la série Clash ! Ah mince j’ai oublié de vous parler des scènes croustillantes, notamment celle avec la peinture… Mais je préfère vous laisser avec votre imagination !!!

 

A moi, le tome 2 !!!!! Non, non … je ne saute pas partout !!!

 

∞∞EXTRAIT ∞∞
L’apprêt répandu sur la bâche, c’était de la gnognote à côté du combat qui faisait rage dans les yeux de Sayer. Je ne devais surtout pas lui laisser le temps de réfléchir à ce que j’allais faire, à ce qu’on allait faire tous les deux.
Dans ma tête, une petite voix insistante me disait de traiter cette femme avec délicatesse, comme une poupée de porcelaine, mais j’étais incapable de l’écouter : il n’était pas question de laisser la raison contrarier le désir qui me brûlait la peau.
Je plaquai Sayer contre le mur encore humide et là, je compris pourquoi je m’étais planté en achetant la peinture. Ce bleu lumineux était parfaitement assorti à ses yeux couleur d’océan dans lesquels se bousculaient en ce moment dix mille questions.
Je pensais tout le temps à elle. Bien sûr, j’étais sous la pression – ma priorité, c’était récupérer mon fils le plus vite possible -, mais Sayer squattait mon esprit nuit et jour. Cette femme d’une froide perfection que je sentais se réchauffer sous mes doigts à la moindre de mes caresses me rendait fou. prisonnier de son royaume de glace, je n’avais aucune envie de m’enfuir. […]
Tout ce que je voulais, c’était dévorer sa bouche et écraser mon torse nu contre sa poitrine.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Jay Crownover, pour suivre son actualité !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Les sorties Harlequin d’Avril : Épisode #2 dans la Collection &H !

 

vnp_image_2364814

 

 

Il est dit « en avril ne te découvre pas d’un fil » !!!

Mais avec toutes ces nouvelles sorties, difficile d’en prendre note.

Entre Jay Crownover et L.J. Shen comment faire ?? Il n’y a que de jolies promesses de lectures torrides !

 

 

 

Découvrez les nouveautés du jour !!! De nouvelles sorties pour nous en mettre, une fois de plus plein les yeux !

 

 

 

 

Les tome 1 et 2 sont désormais disponibles en format poche. Et si vous ne pouvez pas attendre le tome 3 sort en format broché !!!

 

Résumé « Passion brûlante » :

 

Série Clash – Tome 1

Seul le feu peut faire fondre la glace.

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

Résumé  » Passion coupable » :
Série Clash – Tome 2

Le désir n’obéit à aucune loi.

Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

Résumé « passion dévorante » (nouveauté) :
Série Clash – Tome 3

Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.

La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis…

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

 

 

Le résumé :

 

16 lettres. Une seule issue.

Natalie le sait, entre Dan et elle, c’est terminé. À force de disputes explosives, de non-dits jamais élucidés et d’un millier de petites choses jamais vraiment pardonnées, il ne reste plus rien de leur histoire passionnelle. Plus rien, ou presque. Car aujourd’hui est un jour spécial pour la carrière de jeune réalisateur de Dan, et Natalie lui a écrit seize lettres. Seize lettres dans lesquelles elle se révèle amoureuse, toujours, mais brisée. Et surtout déterminée à faire savoir à Dan à quel point il l’a blessée…

 

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

 

 

 

Le résumé (sortie broché) :

 

Série Sinners – Tome 2/3

Jusqu’où ira-t-il pour obtenir une seconde chance ?

Devious. Un nom synonyme de danger, de désir, de décadence. Le nom de celui qui lui a brisé le cœur. Rosie n’avait que dix-huit ans lorsque Devious l’a trompée avec sa sœur. Cette expérience l’a détruite, et elle s’est juré de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà que, dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie, encore plus sexy et surtout plus déterminé que dans ses souvenirs. Car, s’il est revenu, c’est pour une raison bien précise : obtenir une deuxième chance. Et Rosie sait qu’avec Devious la fuite n’est pas une option ; alors il ne lui reste qu’une seule solution : faire face au démon de son passé.

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

 

Marked Men, tome 3 : Rome de Jay Crownover.

 

 

[NEW ROMANCE – 2017 ]

Editions J’ai Lu – réédition format poche

Traduction : Charlotte Connan de Vries

Lecture personnelle

 

 

 

 

 

 

 


 

Résumé :

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis « bad boys » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie se cache un coeur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante. Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer. Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait » ! Et surtout il revient du front… Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs. Parfois les mauvais chois sont les meilleurs.

 


 

Mon avis :

Ce week-end, je me suis encanaillée avec le fils ainé des Archer ! Et bien évidemment j’ai adoré ! J’adore la plume de Jay Crownover. Elle dénote par sa sincérité et rend les émotions tellement intense ! Une pure merveille, le temps de s’évader pendant un week-end ! Ce troisième volet des aventures du Marked Men est, à mes yeux, bien différent des deux premiers. Un sujet sensible et d’actualité !

Rome est une montagne de muscles ! Soldat de formation, son quotidien sont le désert, la survie et les balles qui sifflent. Le grand frère Archer est un guerrier celui qui ne faut pas emmerder mais où derrière cette énorme carapace se trouve un cœur énorme et bon. Se battre lui est venu naturellement. Déjà chez lui, il est le médiateur et le protecteur. Le combat pour un monde meilleur était la voie qu’il ne pouvait que suivre. Des années dans le désert changent un homme, le façonnent, le culpabilisent, le détruisent inlassablement. De retour chez lui, les repères détruits, les habitudes bafoués tout est source d’angoisse et d’agressivité. Stress post traumatique, la vie de l’ancien soldat désillusionné est un vrai calvaire. Les ombres et l’alcool l’accaparent de plus en plus. Son frère et ses amis l’entourent mais cela ne lui suffit pas à ouvrir les yeux sur son état. Mais les nombreux événements de cette nouvelle vie vont lui remettre du plomb dans la cervelle et surtout la rencontre d’une personne va tout changer !

Quand « Clochette » (comprendre la merveilleuse Cora) lui balance sa bière, elle était loin d’imaginer la suite. La grosse brute au mauvais caractère ne lui fait pas peur et ces sarcasmes en ce jour particulier ne sont pas les bienvenus. Du haut de sa petite taille, elle ose affronter « Captain Grognon » ( comprendre Rome) en lui balançant les quatre vérités. Efficaces comme des lames aiguisées, l’électrochoc est en route ! Cora est la bonne fée du Marked Men. Elle chouchoute ses hommes, tatoueurs un peu siphonnés sur les bords. Elle est la voix de la raison. Toujours de bons conseils, sa grande gueule a le mérite de percuter ses adverses et ami(e)s. Mais tous et toutes l’aiment pour sa franchise. Derrière son franc parler, se cache une femme blessée par un ex-fiancé malhonnête et un père qui malgré toute son adoration, ne lui a jamais donné un foyer stable. De ses faiblesses, elle en a fait une force qui émane de tout son être. Pimpante, enthousiaste, joyeuse, elle est une boule à facettes qui fonctionnerait en permanence. Son objectif est de trouver l’homme parfait, celui dont on énumère sur une liste toutes les qualités requises pour nous en mettre plein les yeux. Mais parfois l’homme parfait se cache derrière un homme bourru !

Une nouvelle fois Jay Crownover joue sur les contraires s’attirent. Et je dois avouer que dans ce troisième volet, ils sont bien mis en évidence. Captain Grognon (j’adore ce surnom !) est entrain de plonger dans les ombres de son ancien métier et Minimouss (Cora) grâce à sa joie de vivre va le tirer en dehors. L’auteur explore parfaitement leurs différences pour finalement en faire un tout. Elle renforce leurs disparités par leurs traits de caractères. Le scénario est totalement époustouflant : à part l’histoire d’amour où les péripéties viennent la chambouler, la mise en place d’une histoire de vengeance aux couleurs des SONS ( gang de motards) vient pimenter également l’histoire d’amitié invraisemblable. On croise Brite, ancien soldat qui va aider d’une façon totalement informelle Rome. Le contexte familial des Archer est approfondi. Jay Crownover nous tend la perche pour le quatrième opus en intégrant davantage Nash et Phil.

On se demande toujours si les opus peuvent être lu séparément quand il s’agit d’une saga aussi imposante. Et c’est un NON catégorique pour celle des Marked Men. Même si chaque tome est consacré à un des personnages, l’auteur n’hésite pas à les approfondir dans les autres. Donc se serait vraiment rageant de zapper des détails supers croustillants et surtout ne pas comprendre leurs intérêts !

Ce troisième tome est juste intense en émotions. Addiction garantie ! Impossible de décrocher ! J’aurai aimé être à la place de Cora (bon sans les inconvénients ) ! Rome est un homme solide qui doit affronter ses démons, se reconstruire et surtout accepter l’aide des personnes aimantes qui l’entourent. Ce roman est rempli d’optimisme même si de nombreux zones noires viennent éclaboussées cette quiétude qui semble être à sa portée de main.

Rome devra mener ce dernier combat ! Cora le sauvera t-il ?

 

Je l’ai regardé en silence car je ne trouvais pas la moindre chose à dire. Tout ce que je voulais était qu’un mec soit à cent pourcent avec moi, et voilà que cet homme extraordinaire demandait la même chose que moi.

-Je vois tout ça, Rome, et peu importe à quoi ça ressemblera, c’est déjà parfait. Ca…

J’ai posé ma main sur son cœur et me suis assurée qu’il pouvait sentir que je le serrais de l’intérieur.

-C’est le plus parfait qui existe. Tu es mon homme, personne d’autre ne me fait ce que tu me fais, et c’est tout ce qui compte. Je ne savais pas ce que voulait dire « parfait » avant toi.

Je ne pouvais pas encore lui dire que je l’aimais. Je n’étais pas encore prête à faire ce saut dans le vide, mais je pouvais bien lui montrer et espérer qu’il comprendrait le message que j’essayais de transmettre. Je voyais Rome Archer aussi clairement que je voyais mon propre visage dans le miroir. Il était simplement la meilleure des choses imparfaites dont je pouvais rêver. Je ne pouvais qu’espérer qu’il n’en aurait pas marre d’attendre que je mette les craintes de côté pour lui dire exactement ce que je ressentais

 

 

liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 « Rule » !

Mon avis sur le tome 2 « Jet » !

Lien Amazon !

Vers le site officiel de Jay Crownover !

64391-episode