ANNALES DU MONDE OUBLIE de Antoine Delouhans.

 

 

[ RECUEIL DE NOUVELLES – FANTASTIQUE – Nouveauté 2019 ]
Illustrations Emma Delouhans
240 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 

 

Le résumé :
L’histoire est écrite par les vainqueurs et par les puissants. Mais le monde n’est pas celui que l’on tente de nous faire croire. Notre passé, notre présent et notre avenir sont bien plus complexes qu’il n’y parait, et ces quelques aventures, vous feront passer au-delà du voile.La Chronique du monde oublié est un recueil de nouvelles présentant des fragments de l’histoire secrète de l’humanité. Ces nouvelles prennent place avant les évènements d’Éden, le premier roman d’Antoine Delouhans.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Il existe des choses, au travers des mondes, qui surpassent l’entendement.
 
Tout dernier roman d’Antoine Delouhans et une nouvelle fois c’est un sans faute.

 

17 nouvelles aussi différentes les unes des autres avec pour fil conducteur : le mystère. Un mystère pesant, grave, annonçant un avènement bien plus terrible que l’apocalypse. Une sorte de cache-cache au fil des siècles. Et lorsque ces témoignages sont retranscris, c’est une illumination bien sombre où la peur côtoie l’émerveillement.

 

Ce n’est pas facile de vous parler de ce recueil car c’est prendre le risque de trop vous en  en dévoiler, vous spolier en quelque sorte. C’est très rageant comme situation. Donc je vais vous décrire chaque nouvelle en trois mots.

 

LE GRAND PASSAGE : Égypte ancienne, cérémonie, ténèbres.
RENCONTRE SECRÈTE : Vercingétorix, César, secret.
LE SAINT SÉPULCRE : lettre, croisade, coffre caché.
LÉGENDE : Arthur, épée, héritage.
CHICHEN ITZA : Mayas, sacrifice, sang.
LA PREMIÈRE RÉVÉLÉE : procès, sorcellerie, un autre monde.
JOLLY ROGER : pirate, liberté, aventure.
LA DEUXIÈME ÉTOILE : souvenir, archive, étoile.
LA MALÉDICTION DE GOLD POINT : chercheur d’or, indien, fantôme.
SOLEIL NOIR : seconde guerre mondiale, cérémonie, ange.
LE CRI : exécution, fusil, pardon,
DREAMLAND : passage, mirage, zone 51.
CONTACT : petite fille, Lune, radio.
CHAMBRE 303 : procès, révélations, secrets.
L’ILE AUX VENTS : amitiés, secousses, nouveau monde.
LES MYSTÈRES DU TEMPS : archéologie, découverte, le début de la fin.
 
Toutes ont eu ma préférence. Le fait que dans certaines se glissent  des détails historiques, où qu’elles soient ancrées dans la réalité actuelle, toutes ont su me transporter dans l’univers riche, inquiétant et surréaliste d’Antoine Delouhans. A chaque fois c’est une nouvelle aventure dans laquelle je ne savais pas à quoi m’attendre. L’atmosphère s’appesantit au fil des pages. L’angoisse apparaît tout autant que la curiosité est titillée. C’est une lecture qui m’a littéralement captivée. J’avais l’impression d’être une exploratrice de l’extrême partie à la recherche d’un trésor qui ne pouvait en aucun tomber dans mes mains. Des petits détails se cachent parmi les plus imposants sans toutefois dévoiler ce grand secret. Je n’ai à aucun moment ressenti ce « je reste sur ma faim », pourtant c’est souvent le cas quand je lis un recueil de nouvelles. Ce qui veut dire que malgré le format court, l’auteur a su me captiver dés le départ, répondre à mes interrogations tout en restant dans le mystère.

 

Un très chouette recueil que je vous invite vivement à découvrir, pour ma part, je pense bientôt lire Eden, une suite en quelque sorte du recueil.

 

#Esméralda

 

 

Je remercie Antoine Delouhans pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… mes avis sur les nouvelles d’Antoine Delouhans et ses interview.

… l’univers d’Antoine Delouhans.

 

IMG_20180426_160220_117

DIS-MOI QUELLE AUTRICE INDée ES-TU HILDA ALONSO ?

 
Hilda Alonso fait partie, tout comme moi, de l’association Les Plumes Indépendantes. Je me suis donnée comme but de découvrir au minimum par mois, un livre des auteurs membres.

 

Mon choix c’est porté sur le dernier roman jeunesse de l’autrice. Je connais déjà la plume d’Hilda Alonso, découverte dans le premier recueil de l’association « Il était une plume« .

 

Place au portrait d’Hilda !

 

  • Que genre d’autrice es-tu ?
Je suis le genre architecte exigeant ! Je ne peux pas écrire tant que je n’ai pas le mot juste, l’idée juste, l’impression juste, la ponctuation juste… ou que je n’ai pas suffisamment approfondi mon sujet à mon goût. Ce qui fait que je travaille, par exemple, depuis cinq ans sur le prochain roman.
 
  • Un livre préféré ?
 Il y en a beaucoup et surtout, ils sont très différents… Celui qui me vient, là, tout de suite, c’est « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes. Il s’agit de l’histoire de Charlie Gordon, cobaye d’une expérience pour augmenter l’intelligence humaine ; expérience qui va tourner mal et que l’on suit au travers du journal des personnages. Intelligent et sensible.
 
  • Un livre que tu n’as jamais pu finir ?
La Genèse. Il faut avouer ce qui est : il y a des lourdeurs de style.
 
  • Des petites manies quand tu écris ?
Beaucoup de café, beaucoup de tabac et une musique répétitive, de transe, pendant des heures.
 
  • Plume ou ordinateur ?
Ordinateur. Par contre, je sauvegarde toutes les avancées, même minimes, pour pouvoir reprendre l’évolution du manuscrit dès le début, si nécessaire.
 
  • Plutôt jour ou nuit ?
Totalement nuit, ce qui peut poser quelques menus problèmes…
 
  • Auto édition par conviction ?
Oh que oui ! Cela rend libre et responsable.
 
  • Ton pire défaut ?
Trop exigeante. Cela fatigue beaucoup.
 
  • Ta plus grande qualité ?
Sensible.
 
  • Passionnée ou persévérante ?
Les deux ! Disons que sans passion tout semble lourd ; sans persévérance on ne construit rien. Je crois qu’il faut les deux, sinon on n’aurait jamais le courage de se lancer dans des choses énormes. Ecrire, ce n’est pas pour les feignasses ! Alors s’autoéditer…
 
  • Tu écris … ?
J’écris essentiellement du fantastique, généralement très sombre et parfois historique. Tout le contraire de Justine !!

 

  • Ton rêve le plus fou ?
Changer le monde en refaisant l’humanité. C’est bien un rêve.
 
  • Décris en trois adjectifs ton roman que je m’apprête à lire :
léger, fantaisiste, autobiographique.

MON MARATHON INDE d’Avril.

 
C’est le dernier lundi du mois et c’est l’heure de vous présenter mes prochaines lectures dans le cadre du RDV mensuel MON MARATHON INDE.

 

Cinq nouvelles lectures tout aussi riches que diversifiées : de la romance, de l’urban fantasy, du thriller, de la jeunesse et de la littérature contemporaine.

 

Dès demain vous pourrez découvrir chaque auteur dans une interview. Ces portraits d’auteurs indépendants sont aussi subjuguants qu’étonnants. J’adore !

 

Place maintenant à mon programme. Si vous voulez en savoir davantage, un clic sur l’image est c’est OK !

 

Belle découverte et à bientôt pour mes avis.
 

Romance contemporaine

241 pages

Le résumé :

– Une Romance Feel Good ! -Polina Leonidov et Vadim Volochenko sont deux enfants qui ont, malgré leurs jeunes âges, un incroyable coup de foudre alors qu’ils se disputent dans une cour de récréation. Les années s’écoulent voyant ainsi leur amour s’élever en secret, même si leurs trains de vie sont diamétralement opposés. Mis au parfum de leur idylle, Piotr Leonidov s’y oppose fermement et fait en sorte de séparer pour toujours sa fille aînée de ce jeune homme, qu’il juge de petit arriviste. Bien que l’époque des mariages arrangés soit révolue, il force Polina à se fiancer avec M. Levkine, un homme plus âgé qu’elle et fort aisé. Le cœur aussi brisé que sa belle, Vadim quitte la France avant leur union et coupe les ponts avec tout le monde, même avec ses propres parents. De retour après plusieurs années d’absence, Vadim apprend par sa mère que Polina, la seule femme qu’il a toujours aimée, n’a jamais épousé M. Levkine. Seulement, Vadim n’est plus libre, car il est totalement marié avec Moïsha…
Thriller

178 pages

Le résumé :

Ma Bête, c’est ainsi que Weston Forrester surnomme Duncan Smith qu’il capture à Boston, sur le parking d’une station-service. Le ravisseur veut faire de sa victime le meurtrier qu’il n’a pas le courage de devenir. Weston Forrester a tous les atouts pour mener le jeu et faire de Duncan Smith un criminel. La rencontre de ces deux hommes, dans un face à face tendu, va les amener à se découvrir aux limites de leurs forces et de leurs valeurs respectives.
Littérature contemporaine

216 pages

Le résumé :


À bientôt vingt-cinq ans, Thomas traverse une période de doute.
A-t-il bien fait de rejoindre Google, l’entreprise de ses rêves ? Paralysé par le prestige de son métier, il rêve d’aventure.

« Tu sais ce qui va m’arriver si je ne change rien ? Je vais m’endetter sur trente ans pour acheter un appartement, histoire de me dire que j’ai un projet. »

Commence alors pour Thomas un voyage initiatique. Sa recherche personnelle le mènera en Colombie, sur la route des paradis artificiels. Hanté par une femme, il s’inscrira ensuite dans une école de voile afin de partir à l’aventure dans l’Atlantique Sud…

La vingt-cinquaine traite avec humour de la crise de sens d’une génération attirée par un retour authentique aux choses.
La bataille de New York (Ryvenn t. 3) par [Phaeton, Jupiter]
Urban Fantasy

310 pages
Tome 3/4

Le résumé :


Catherine règne sur New York.

La cité qui ne dort jamais est tombée entre ses mains. En fuite, Ryvenn et ses alliés doivent trouver un refuge pour regrouper leurs forces. La grand-mère de Ryvenn les accueille froidement, bien décidée à les voir repartir immédiatement. C’était sans compter sur l’arrivée d’Ulrich, un magicien dont le nom est toujours prononcé avec peur et appréhension. Qui est-il ? Pourquoi est-il si craint ? Atypique, il est pourtant leur meilleur atout pour sauver New York.

S’il est encore possible de reprendre la cité…
Justine et les belles âmes
Conte jeunesse

80 pages

Le résumé :

Justine Zurluberlu sait qu’il suffit de beaucoup de tendresse et d’un peu de magie pour faire taire les fusils… Un court roman illustré rempli d’humour et de fantaisie qui prône la compréhension et le respect du vivant.

IMG_20180426_160220_117