MÉTAMORPHOSES, tome 2 : Chimère de Lilly Sébastian.

 

[ FANTASTIQUE – 2018 ]

Tome 2/3

BETA PUBLISHER Éditions

356 pages

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

Lien Kindle

 
Le résumé :
Christina le sait désormais, elle est une métamorphe. Ayant dû abandonner Féline et mentir à Jude, elle se retrouve à la merci de Charles et entraînée, malgré elle, dans de nouvelles machinations au cœur d’un monde dont elle découvre les codes et les secrets. Sa dernière chance semble résider en l’inspecteur Worth, prêt à l’aider sans condition. Mais parviendront-ils à surmonter les épreuves et les révélations qui les attendent ?

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Si le premier tome était axé sur la découverte d’un univers intrigant et ahurissant,  ce second tome est placé sous les signes de l’action, des révélations et de l’amour.
 
Christina sait alors qu’elle est une métamorphe. Son animal totem ne s’étant pas révélé, elle ne sait pas encore en quel animal  elle pourrait se métamorphoser. En même temps cela n’est pas sa préoccupation principale. Déchirée d’être séparée d’avec Féline (voir tome 1) et d’avoir menti à Jude (le presque chéri du tome 1), Christina n’est pas dans ses meilleurs jours. Déprimée par les derniers rebondissements et se sentant seule, elle décide alors de se confier à l’inspecteur Worth. Malgré ses retenues et ses craintes la compagnie de cet homme lui est d’un grand réconfort. Un appel de sa meilleure amie et la voici de nouveau partie dans une aventure hallucinante où les surprises sont aussi nombreuses que les déconvenues.

 

Il est toujours difficile de parler d’un tome surtout quand il n’est pas « un fait maison » sans spolier et tout et tout. Ce tome se situe dans la continuité du premier et il en sera de même pour le troisième qui va paraître d’ici peu. Je retrouve une héroïne totalement déjantée et dépourvue de filtre. En effet, elle est la reine des petites phrases et piques assassines qui peuvent mettre à rude épreuve les nerfs de ses interlocuteurs. J’admire son courage, sa force et sa volonté. Et aussi son sens innée pour sentir les emmerdes se profiler à l’horizon. Petite différence dans ce tome ci, l’histoire est concentré sur un groupe d’individus où Christine et Jude (le chéri qui devient ++++) en sont les leader. Je retrouve un Jude plus à l’écoute surtout envers Christina, et moins détestable. Les personnages dans l’ensemble ont pris en maturité et c’est agréable d’observer leur évolution respective. Je découvre davantage, au cours des pages, cet univers merveilleux où les métamorphes progressent. Étrange et fantastique, j’ai tout simplement adoré. Il est bien difficile de ne pas succomber. Comme je le disais plus haut, ce second opus est placé sous le signe de l’action et des rebondissements. Lilly Sébastian n’est pas en reste quand il s’agit de nous faire vivre moult péripéties (enfin à ses personnages). Un rythme affolant où il est rare de reprendre son souffle. Manipulations, complots, révélations, mensonges et autres sont de la partie. C’est dingue ! C’est addictif ! C’est tout ce que j’aime quand je lis un fantastique. La plume de Lilly Sébastian est toujours aussi efficace, dynamique et envoûtante. Et je rajouterai à cette liste non exhaustive son super humour ! Et pour finir je ne parle pas du cliffhanger de malade !

 

Je craque complètement pour cette trilogie et j’ai été heureuse d’apprendre que le dernier volet sorte d’ici peu.
A découvrir avec envie et sans modération !

 

Je clos mon avis sur un petit extrait.
-Chris… Christina ! Vous faites quoi là ? C’est moi, Worth !
Je voyais et j’entendais bien que le grand truc appétissant tapi dans le coin de la pièce parlait, mais dans quel intérêt, ça, mystère. Je continuai mon approche furtive, même si dans cet étroit réduit la discrétion ne me servait pas à grand chose. Après tout, pourquoi perdre du temps ? J’avais faim, je mourrais de faim même, et ce dindon ne demandait qu’à se faire plumer.
#Esméralda

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… vers le site de Beta Publisher Editions.

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la photo pour le lire).

Publicités

METAMORPHOSES, #1 : Féline de Lilly Sebastian.

20180212_161932-1

 

[FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Beta Publisher

Service presse

 

 

 

 

Je remercie les éditions Beta Publisher pour leur confiance.

 


 

 

Le résumé :

 

« Différente.
Je l’ai toujours été.
Incapable d’expliquer les voix qui me hantent, incapable de les ignorer, prisonnière.
Mais tout va changer.
Je sais ce que je suis désormais et rien ne sera plus jamais comme avant.
Il est temps d’accepter ma métamorphose. »

 


 

 

Mon avis :

 

Christina n’a jamais trop eu de chance dans sa vie. Ballotée entre foyers d’accueil, elle n’a pas connu la stabilité que représente une famille. Christina est une jeune femme discrète, mutine et pas du tout expansive sur ses émotions, elle survie dans un monde qui ne voudrait pas connaître son secret. Elle s’est forgée un sacré caractère autour de ce secret, l’enfouissant sous une carapace bien épaisse, elle a su l’apprivoiser et vit ainsi en parfaite harmonie avec. Elle entend des voix, ressent des émotions qui ne lui sont pas propres et cicatrise bien plus vite que la normale. Vivre et accepter ce mystérieux don a été une terrible épreuve qui l’a conduite dans un hôpital psychiatrique alors qu’elle n’était qu’une enfant. Séjour traumatisant et qu’il hante toujours dans ses cauchemars. Débarrassée de la hantise des foyers, elle trouve un semblant de stabilité en la compagnie de Cassie. Contrairement à elle, Cassie est pimpante, dynamique, joyeuse, un phénomène à elle toute seule. Elles cohabitent et travaillent dans le même bar. Elles se connaissent par cœur. Mais leur tranquillité, un soir, va basculer dans l’horreur ! Cassie a disparu, Christina est amenée de force par cette femme hautaine qui ne lui inspire guère la confiance. Elle se retrouve dans une maison loin de tout avec des personnages abjects et qui lui filent des frissons. Va t-elle afin trouver les réponses à ses éternelles questions ? Qui est-elle ? Le marché conclu, l’amènera t-elle vers la vérité ? Cette quête va prendre un tournant magistral. Une course à la montre effroyable contre la mort. Un parcours du combattant où la survie sera la seule échappatoire. Elle sera tout du long accompagnée par un homme mystérieux, Jude.
Jude, c’est Jude ! Il respire la méfiance et dégage une aura de puissance. Sa froideur est repoussante. Son arrogance est énervante. Sa prestance effrayante. Rien n’envisagé que cette rencontre créera des liens aussi forts.
Une lecture topissime ! Le dernier roman du genre bit-lit m’avait laissé un goût amer. FELINE m’a réconciliée avec le genre ! Même si ce premier tome pose les bases de l’histoire, la présence des rebondissements et d’actions m’ont fait dévoré le livre ! Les caractères bien trempés des personnages donnent lieu à des scènes rocambolesques, dangereuses, trépidantes et romantiques. L’univers est bien ficelé et l’auteur ne dévoile que l’essentiel pour nous tenir en haleine tout au long du roman. Mes questions n’ont pas trouvé toutes des réponses et j’attends avec impatience la suite. La plume de Lilly Sébastian m’a littéralement envoutée. Simple et intransigeante, elle sait parfaitement mettre en évidence les tourments et les émotions et mettre l’accent sur les points essentiels à la trame de l’histoire.
Mention spéciale pour la mise en page et la couverture rigide que j’adore me rappelant mes toutes premières lectures !
Les fans de fantastique trouveront tous les ingrédients essentiels à un super moment de lecture et je ne vous parle même pas du final !

 

∞∞∞ EXTRAIT ∞∞∞

 

Il tendit son bras droit devant lui et je me recroquevillai dans l’attente du coup, lorsqu’il arrêta son geste à quelques centimètres de mon visage. Je sentis alors comme des fourmillements me parcourir tout le corps e les élancements sous mon crâne atteignirent des sommets, me faisant souffrir le martyr. Subitement, je vis sa main commencer à changer. Sa peau ondulait, ses os semblaient bouger douloureusement comme dans un mauvais film d’horreur ! Sauf que, c’était bien réel. Je n’étais pas en train de faire un cauchemar. Si horrible que fut la scène qui se déroulait devant mes yeux, je n’arrivais pas à m’en détourner. Après ce qui me parut une éternité, la transformation, faute d’un autre terme, cessa et je me retrouvai face-à-face avec une gigantesque patte d’ours. C’est à ce moment que la pièce se mit à tourner et que tout devint noir.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Beta Publisher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Lilly Sebastian !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3