Origines de Kirsteen Duval

origines

Littérature contemporaine – Sortie le 19 janvier 2017

Auto-édition

Service Presse

 

Je remercie Kirsteen Duval de m’avoir confié son livre en service presse.

Résumé : Andrew et Kate, jeunes new-yorkais, viennent de se marier. Ils sont jeunes, riches, l’avenir leur sourit. Pour leur lune de miel ils décident de se rendent en Amazonie, d’où Andrew est originaire.

Ce qui devait être un voyage d’agrément, un retour aux sources pour Andrew, va se transformer en une expérience bouleversante dont ils ressortiront métamorphosés…

Inspiré d’une légende brésilienne, celle du boto, le dauphin rose d’Amazonie, Origines vous emmènera au cœur de la jungle brésilienne et vous fera découvrir les odeurs et saveurs de ce merveilleux pays qu’est le Brésil, ainsi que les menaces qui pèsent sur le poumon de notre planète.

Mon avis : le livre s’ouvre sur une scène étrange où Kate, la narratrice, est « mise de côté » par une autre femme. On repart ensuite trois mois en arrière afin de comprendre la relation entre Andrew et Kate et comment ils en sont arrivés là. Andrew et Kate sont jeunes, beaux, et viennent de se marier. Andrew a été adopté bébé. Il est originaire d’Amazonie mais ne sait rien sur ses parents. Pour leur voyage de noce, Kate décide donc de l’emmener en Amazonie, au plus près de ses racines. Au début réticent, il va finalement accepter ce voyage.

Mais une fois arrivés là-bas, tout va changer. Les certitudes du passé ne sont plus là, Andrew va peu à peu se métamorphoser au contact de cette terre qui l’a vu naître. Il va aller de surprise en surprise et essayer de découvrir la vérité sur ses « origines ».

Ce livre est un petit bijou. Kirsteen Duval nous embarque dans une histoire qui oscille entre amour, suspense, légendes amazoniennes et protection de l’environnement. En effet, ce livre est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette région du monde qu’on connait tous et toutes de nom mais dont on sait finalement peu de choses. L’auteur met un coup de projecteur sur cette région menacée alors qu’elle est le premier poumon de notre planète.

J’ai trouvé justement que cet appel écologique est subtilement lié à la découverte des populations traditionnelles vivant là-bas. Le tout se mêle à la quête d’Andrew et aux bouleversements que va connaître Kate. Ce livre ne nous laisse pas le temps de souffler. A chaque chapitre, on ne sait jamais à quoi s’attendre et jusqu’à la fin, on doute de la manière dont va se terminer ce livre.

Je recommande ce livre à tous les amoureux de la planète mais aussi à tous les amoureux de légendes traditionnelles et les fans d’histoires d’amour.

Retrouvez Kirsteen Duval par ici!

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte.

51uXLCINJuL

[LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – NOUVEAUTÉ 2017]

ÉDITIONS MICHEL LAFON

SERVICE PRESSE

 

Je remercie les éditions Michel Lafon ne m’avoir accordée ce service presse via Netgalley.

 

Résumé :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

stickers-frise-florale

Mon avis :

Une lecture pétillante où l’humour, la dérision, le drame et la joie vont vous envoyer pour un aller simple sur votre nuage de plénitude.

Je vous avoue que le résumé est un peu trompe-œil, je m’attendais à une lecture mélancolique et grave où les larmes viendraient mouiller mes petits yeux. Et bien non, non et renon !! C’est une histoire où la mort et une promesse nous amènent sur une aventure pittoresque. Une vertigineuse descente où le lâché prise devient synonyme d’espoir. Une véritable histoire d’amitié qui perdure outre tombe.

Marie est l’incarnation même de la joie de vivre. Elle est loufoque, rigolote et attachante même sur son lit de mort, elle a cette dynamique de vous refiler le sourire et une patate d’enfer. L’histoire débute sur cette mort tragique qui vous arrache les tripes face à l’injustice de la vie. Mais, voilà Marie ne l’entend pas de cette oreille, elle sera présente aux côtés de sa meilleure amie ( qu’elle considère comme sa sœur) Molly, d’une manière peut conventionnelle, mais après tout pourquoi la mort devrait-elle être une barrière ? Voici Molly qui se retrouve avec douze enveloppes suspicieuses. Ne tenant plus, elle ouvre la première : et débute ainsi un drôle de périple qui va l’amener à se découvrir et vivre.

J’ai été tout de suite emballée par cette histoire : le thème, le contexte et les personnages m’ont charmée. Les filles sont aux antipodes l’un de l’autre : Marie est fofolle alors que Molly a ce besoin de sécurité, elle est réservée alors que son amie est une explosion de bonne humeur. Bref des filles que vous aimerez avoir à vos côtés pour de bons délires. Elles sont tellement vraies qu’on ne peut pas les oublier.

Je ne connaissais pas cette auteure et je suis ravie d’avoir découverte sa plume. En toute légèreté, elle vous transmet toutes les émotions de ses personnages. D’une situation délicate, elle arrive à donner à son histoire une dimension humaine et chaleureuse.

Bon Dieu qu’est ce que j’ai pu rire !!!!!

« Tu as promis que tu vivrais pour moi » est a dévoré sans modération, sur un transat avec un Mojito. Vous serez ravie de rencontrer Molly et Marie et vous vous délecterez de cette véritable histoire d’amitié qui va vous refilez le sourire jusqu’aux oreilles.

Ps : éclats de rire assurés, ne vous étonnez pas si on vous regarde bizarrement, surtout si vous êtes à la plage !  🙂 🙂 😉

stickers-frise-florale

Pour tout savoir sur Carène Ponte et les éditions Michel Lafon : c’est par ICI !

 

 

 

Une Ombre Chacun de Carole Llewellyn.

20170523_090257

 

[ LITTÉRATURE GÉNÉRALE – NOUVEAUTÉ 2017]

ÉDITIONS BELFOND

SERVICE PRESSE

 

Je remercie les éditions Belfond de m’avoir permis de découvrir ce merveilleux roman via le service presse de Netgalley.

 

Résumé :

 » Il n’y avait dans ma mort aucune injustice. Je l’avais vue arriver jusqu’à moi avec une froide évidence. « 

Rescapée d’un enlèvement quand elle était enfant, Clara, 30 ans, mène désormais à Paris une vie confortable avec son mari, Charles. Pourtant, lorsqu’il lui demande un enfant, elle décide de partir sans laisser de trace.
Homme d’affaires occupé, Charles loue les services de Seven Smith, un ancien Marine, afin de retrouver son épouse. Pour le soldat américain, que la fin de la guerre a laissé sans but, la quête de cette femme disparue est une occasion inespérée d’exister à nouveau.
À travers l’Europe, Clara et Seven vont partir à la recherche de vérités sur eux-mêmes qui altéreront pour toujours le sens de leurs vies.

stickers-frise-florale

Mon avis :

Une nouvelle découverte émouvante et touchante.

Une lecture intense où chaque parcelle d’émotions est décrite, sublimée par des mots empreints d’une force à la fois magnifique et cruelle. Une lecture où les sentiments s’affrontent : se mêlent, se démêlent, s’intensifient et se perdent dans les profondeurs de la conscience. Un duel acharné entre passé et présent.

Clara et Seven : deux êtres abîmés par la vie. Leurs enfances, leurs vies actuelles, leurs craintes, leurs espoirs, les rassemblent même si la distance les séparent. Leurs histoires s’inscrivent dans la réalité d’aujourd’hui : terrorisme, dépression post-traumatique, guerre, pression imposée par la société actuelle et familiale. Leurs besoins sont remisés dans ce placard sombre, les envies de leurs entourages sont bien plus importantes. Ils évoluent dans cette société individualiste, où le sens du mot « couple » est associé à trahison et infidélité. Jusqu’au jour où cette brèche leur est offerte sur un plateau d’argent : prendre leur vie en main et enfin décidé le meilleur pour eux.

Clara et Seven partent et abandonnent tout. Je ne considère pas leurs voyages personnels comme un road-trip mais je l’associe bien plus à un chemin de croix. Il se retrouvent avec eux-même et leurs désarrois. Nous suivons leurs cheminements individuels et nous replongeons avec eux dans leurs passés. Ce processus enclenché, telle une psychanalyse, leur consentira à accepter l’effroyable et surtout ce qu’ils sont devenus.

Pour ce premier roman, la plume de Carole Llewellyn est juste parfaite et exceptionnelle. Elle nous bouleverse, émeut et nous incite silencieusement à se questionner sur nous même. Aux travers de ses mots, elle nous insuffle la douleur et l’optimisme.

« Chacun son ombre », dans sa singularité porte ce fardeau de tout à chacun !

stickers-frise-florale

Pour tout savoir sur Carole Llewellyn et les éditions Belfond : c’es par ICI !

 

 

La Vie en Rosalie de Nicolas Barreau

la vie en rosalie

Littérature contemporaine – Sortie le 1er février 2017

Livre de poche

Lecture personnelle

 

Résumé : Rosalie, jeune propriétaire d’une jolie papeterie au cœur de Saint-Germain-des-Prés, passe ses journées à peindre les vœux des autres sur des cartes postales en attendant que les siens se réalisent. Jusqu’au jour où Max Marchais, le célèbre auteur jeunesse, débarque dans sa boutique pour lui proposer d’illustrer son nouvel album, Le Tigre bleu. Rosalie est comblée ! Mais c’était compter sans l’irruption d’un professeur de littérature américain qui assure que ce conte lui appartient. Commence alors une enquête haletante pour démêler le mystère qui entoure le manuscrit.
Une promenade savoureuse et romantique dans un Paris littéraire où le destin et l’amour s’écrivent à l’encre bleue.

Mon avis : j’ai découvert Nicolas Barreau par hasard il y a deux ans. Dans son premier roman « Le sourire des femmes », j’avais été attirée par la couverture et par le fait que l’héroïne s’appelait Aurélie. Complètement emballée, j’attends maintenant tous les ans la sortie de son ouvrage en poche.

Ici, encore une fois, le roman se passe à Paris. Vous me trouverez peut-être un peu ringarde mais j’adore les histoires qui se déroulent à Paris. Malgré tout ce qu’on peut dire, Paris reste, pour moi, la capitale du romantisme. J’ai beaucoup aimé le personnage de Rosalie. Elle est une éternelle optimiste, une amoureuse de la vie qui croit encore aux petits bonheurs du quotidien. Un jour, elle rencontre Max Marchais, un auteur qui fait appel à elle pour illustrer son nouvel album. Rosalie ne peut pas être plus heureuse jusqu’à la visite de Robert Scherman, un professeur américain de littérature, qui débarque et accuse Max Marchais de plagiat. Rosalie va alors accepter de l’aider à découvrir la vérité et à explorer des pans inconnus de son passé. Une fois les présentations passées, Robert va vite devenir un personnage très attachant et il va former un excellent binôme avec Rosalie.

J’ai lu ce livre pendant mes vacances et je dois dire qu’il n’a pas duré longtemps. C’est le genre de livre qu’on ne veut pas lâcher tellement on est pris dans l’histoire. On s’attache rapidement aux personnages et c’est avec un petit pincement au cœur qu’on referme le roman. Encore une fois, la fluidité de la plume de Nicolas Barreau fait mouche et il nous embarque aux quatre coins de Paris.

J’aime beaucoup ces lectures qui permettent de lâcher prise pendant quelques heures. Mais surtout, c’est un livre plein d’optimisme qui nous aide à croire aux petits miracles du quotidien.

Retrouvez l’univers de Nicolas Barreau sur le site de « Livre de Poche »

La délicatesse du homard de Laure Manel

disp

la délicatesse du homard

Littérature sentimentale – A paraître le 18 mai 2017

Editions Michel Lafon

Service Presse

 

Je remercie les éditions Michel Lafon via le service NetGalley de m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…

Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

Mon avis : Quand j’ai lu le quatrième de couverture, j’ai de suite été séduite. C’est tout à fait le genre de roman que j’apprécie, c’est à dire un roman français, une romance qui devrait tenir en haleine… et je n’ai pas été déçue. Ce roman est un coup de coeur que je recommande vivement à tous les amoureux de lectures qui font du bien.

François habite en Bretagne et est propriétaire d’un centre équestre. Un jour, il découvre une jeune femme allongée dans le sable, au bord de l’eau. Il la ramène chez lui et s’occupe d’elle, en attendant qu’elle aille mieux. Elle s’appelle Elsa. Infirmière à Lyon, elle a décidé de disparaitre pour fuir sa vie qu’elle ne supportait plus. Au coté de François et en découvrant la Bretagne, elle va s’apercevoir que le bonheur peut se trouver n’importe où, n’importe quand, au détour d’une plage.

François est un homme qui a vécu des moments difficiles dans sa vie. Mais il a décidé de faire face en s’occupant de son centre équestre. Dès le départ, il va se prendre d’affection pour Elsa, qui va l’intriguer. Au départ, Elsa peut paraître froide et….bizarre. Mais au final, en apprenant ce qu’elle a vécu, on comprend qu’elle se protège. La vie ne lui a pas fait de cadeaux…. et pourtant, elle va redécouvrir les bonheurs simples de la vie au coté de François et de Patrick, qui travaille avec François. J’ai également beaucoup apprécié Thomas et Noémie, le beau-frère et la sœur de François.

Ce livre est une ode au bonheur et aux deuxièmes chances. Au fil des pages, qui défilent sans que l’on s’en aperçoive, on suit François et Elsa et on est souvent ému et touché. Laure Manel a écrit ce roman à deux voix et c’est une excellente idée car cela nous permet de comprendre l’état d’esprit de chacun des protagonistes. Je me suis longtemps posée la question du pourquoi d’un tel titre…. la clé nous est donnée à quelques pages de la fin et je dois avouer qu’avec du recul, c’est un très bon choix! Enfin, je dois dire que la couverture est magnifique et représente tout à fait l’esprit du roman.

Pour conclure, ce livre est un coup de cœur que je recommande à tous ceux qui aiment les jolies histoires qui font du bien. En ces jours parfois moroses, c’est une lecture qui permet de s’évader et qui redonne le sourire.

Pour plus d’informations sur les éditions Michel Lafon, c’est par là!

pro_reader_120

Inhumanitas de Marie-Béatrice Ledent.

515iMXb7NyL._SY346_

 

[ LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – NOUVEAUTÉ 2017]

AUTO-EDITION

SERVICE PRESSE

 

Je remercie Marie-Béatrice Ledent pour sa confiance.

 

Résumé :

Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l’Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson.

Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu’elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu’où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ?

Cette histoire invite à une profonde réflexion sur le droit à la vie et les libertés  individuelles.

stickers-frise-florale

Mon avis :

Tout est s’y bouleversant aux travers de ce le livre. Tout y est émouvant, tragique et injuste. Ce livre est synonyme de combat contre la justice aveugle et muette et la maladie. Cette dernière est le quotidien d’Henry depuis plusieurs mois et seule une greffe peut le sauver. Ses parents font preuve d’un courage inestimable, jusqu’au jour où le seule donneur compatible se rétracte. S’en suit une course poursuite contre le temps, la maladie. Convaincre cette personne sera le seul et ultime but d’Eric. Mais la vie est cruelle une nouvelle fois car ce donneur n’est autre qu’un criminel dans le couloir de la mort et confondu par le témoignage d’Eric, enfant. Ironie du sort, je ne sais pas, mais ce ne peut qu’être une fois de plus assez révoltant.

Cette lecture est sans cesse déchirante et opprimante. Un combat acharné auprès d’Eric afin de faire entendre raison à la justice, jusqu’à la limite soit franchie, l’ultime acte décidant l’issue fatale.

Ce fut une lecture addictive. Bien évidemment on a qu’une hâte c’est celui de savoir le dénouement qui finalement vous scotche. Une lecture qui porte sur des thèmes actuels et moraux : le combat des parents démunis face à la maladie, l’état d’esprit du malade, les décisions que l’on pourrait être amener à prendre pour sauver ce qui nous est le plus cher. Autant de dilemmes que nous offre ce roman. Un dilemme réel. Une lecture sombre mais à la fois qui est porteuse d’espoir.

J’ai vraiment apprécié cette lecture qui sort de mes sentiers battus. La plume de MB Ledent retranscrit à merveille l’état d’esprit de ses personnages. Elle nous transporte au fil de ses mots et nous fait souffrir par ce trop pleins d’émotions qui nous saisissent de toute part.

A découvrir sans aucun doute !

stickers-frise-florale

Lien Amazon.

 

 

 

Looping de Alexia Stresi.

418YsARaQGL

 

[ LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – NOUVEAUTÉ 2017]

ÉDITIONS STOCK

SERVICE PRESSE

 

 

Je remercie les éditions Stock pour ce service presse via Netgalley.

 

Résumé :

Au début du xxe siècle, Noelie voyait le jour dans une petite ferme d’Italie. Mère analphabète, père inconnu. Ce départ dans la vie en valait-il un autre ? Non. Même pour l’époque, il n’était pas bon.
Soixante ans plus tard, Noelie invitait régulièrement à déjeuner chez elle ses amis du gouvernement, des célébrités de Cinecitta, des ministres libyens, des pêcheurs, des poètes, des huiles du Vatican et des amis d’enfance, restés paysans pauvres. Entre-temps, elle avait parcouru le Sahara à dos de chameau. Elle avait appris à piloter des avions pour rendre visite à des Bédouins, élevait des poules, ne se plaignait jamais, nageait des heures durant, jouait à la marchande de pétrole entre plusieurs États, aux Indiens avec ses petits-enfants. Elle était devenue richissime et n’en parlait pas.
L’histoire de Noelie, c’est sa petite-fille qui nous la raconte. Elle fait revivre une femme libre, qui a transmis à sa famille joie de vivre, confiance et respect dû aux rêves, et dont la vie renferme de terribles secrets. Le conte de fées qu’elle a entretenu explosera en cauchemars de l’Histoire.

stickers-frise-florale

Mon avis :

« Looping » a ce quelque chose de vertigineux qui vous envoute et qui vous fait vivre une épopée. Entre la simplicité d’une vie, l’amour d’un pays, des gens et un sens hors norme que la liberté acquise n’est peut être qu’illusion.

Un récit sur la vie d’une femme, Noelie, haute en couleurs, au tempérament bien trempé qui a su tirer le meilleur des pires situations. Une femme remplie d’espoir sur un fond historique des moins banals. Début du XXe siècle, avec ces deux guerres mondiales, une Italie qui se positionne dans une Europe meurtrie, au grès du vent qui souffle. Italie et ses colonies, Italie et la Libye. Une Histoire, que nous ne connaissons par forcément et qui s’est oubliée au confond du Sahara. Un récit bouleversant, un combat pour rendre justice à un peuple écrasé. Je trouve que Noelie dans toute sa splendeur rend toute l’humanité à ce pays. Elle lui a ouvert son cœur et cet aspect se retrouve dans toutes ses actions qu’elle a pu mener tout au long de sa vie. Le récit d’une femme hors norme qui se bat pour ses valeurs, ses principes et sa famille a laquelle elle voue un amour indéfectible. Ce récit, ce conte est entre autre un hommage à cette femme extraordinaire.

J’ai apprécie la plume de Alexia Stresi qui met parfaitement en valeur les paysages méditerranéens mais pareillement au niveau de ses personnages accablés par les doutes, et qui espèrent, aiment, vivent dans l’allégresse.

« Looping » est à l’image de cette femme unique et qui a su braver l’impossible et du Sahara qui engloutit la vie et les hommes.

« Looping » garde tout ses secrets pour un final renversant. Un final qui remet tout en cause et où toutes les vérités sont dévoilées.

« Looping » est littéralement invraisemblable, inouï, impressionnant et sidérant.

« Looping » se dévore avec enthousiasme et curiosité et on ne peut que l’admirer pour tout ce qu’il renferme.

stickers-frise-florale

Pour tout savoir sur Alexia Stresi et les éditions Stock : c’est par ICI !

 

pro_reader_120