ET SI DEMAIN N’EXISTAIT PLUS, #2 : Diane de Ludovic Metzker.

20180131_144554-1

 

 

[FANTASTIQUE – 2017 ]

Éditions BoD – Auto-édition

Service presse

 

 

 

 

 

 

Je remercie Ludovic Metzker et les éditions BoD pour le service presse.

 

 


 

 

Le résumé :
A travers le monde entier, une guerre se prépare entre les clans de Chasseurs et la W.C.C. désireuse d’en finir coûte que coûte avec ces êtres qui se proclament les « Enfants de la Terre ».
Entièrement nue et amnésique, Diane se réveille au beau milieu d’une forêt et se trouve aidée par un groupe de la W.C.C. dont les membres sont loin d’imaginer qu’ils viennent de faire entrer le loup dans la bergerie.
Si sa mémoire semble fragile, son instinct de meurtrière refait surface et cette fois-ci, Diane est bien décidée à se venger de ceux qui l’ont trahie et à percer le mystère de sa seconde résurrection.

 

 


 

 

Mon avis :

 

Ce deuxième volet est consacré à Diane. Personnage extrêmement violent et rencontré dans le premier volume où la confrontation avec Marie s’est soldée sur la dislocation du groupe de Diane.
Tout au long de ce deuxième tome, j’ai appris à connaître Diane. Pourquoi elle réagit avec tant de violence. Pourquoi elle désire tant que le sang coule pour assouvir sa vengeance envers son ancienne et nouvelle vie. Si pendant les premiers chapitres, Metzker nous mène, sciemment, par le bout du nez, notamment dans le repérage chronologique de l’action ( avant, pendant, après l’épisode de « Marie »), il nous entraine ensuite dans une aventure houleuse au quatre coins du monde dévasté. Un tour par les Amériques où l’ancien peuple amérindien réclame leurs terres ; un autre en Russie où une certaine Katia fait de l’ombre à Raspoutine ; et toujours en France où les Chasseurs semblent beaucoup plus respectueux quant à l’avenir que réserve Mère Terre.
Diane est une femme intransigeante, menaçante, violente. Sous ces terribles traits, loin d’être humain, Diane, telle que la déesse chasseresse de l’ancien temps, part en quête de sa mémoire. Elle la retrouve dans la violence, la soif du sang et malgré tout dans la tendresse de bras et mains tendus. Apporteurs de chaleur humaine, elle retrouve le sens et la fibre maternelle. Cette mère qu’elle aurait du être. Cette mère enfouie dans ses entrailles. Cette monstrueuse mère dévoreuse d’hommes et de femmes qui l’ont bafouée, humiliée. Diane est l’incarnation de la vengeance. De part le sang, elle oublie et salit les hommes.
En parallèle nous suivons les actions menées par la W.C.C.. Les coulisses, les hommes engagés, les pontes de l’organisation , les recherches dans le laboratoire…
Ce second tome dégage une atmosphère bien différente du premier volet. J’ai été carrément prise à parti face à la violence, la barbarie et les scènes de sexes horripilantes. Une ambiance gore où une femme a une seconde chance d’être autre chose. D’être autre  que l’icône de la chasseresse. D’être celle qu’elle aurait pu être avant le cataclysme. J’ai suivi tout le processus de l’évolution de cette nouvelle Diane où il en dégage, paradoxalement, une ambiance spirituelle.
Une excellente suite où Metzker, toujours sans dialogue, nous offre un nouveau point de vue sur cette fameuse réflexion : « et si demain n’existait plus ? ».

 

∞∞ Extrait ∞∞

 

 

Le sage ne lui tournerait pas le dos et tant pis si la jeune femme qui lui faisait face risquait de lui arracher son âme à pleines dents, tant pis i l’instinct de Chasseresse bouillonne en elle.
Le sage dirait tout simplement que nous finissons tous, un jour ou l’autre, par croiser notre destinée et si celle-ci se métamorphose en monstre hideux, quoi qu’il arrive, nous n’y pourrons rien, la vie est ainsi faite : un début et une fin. La mort peut venir de face ou de dos, de la gauche ou de la droite.
Elle ne prévient que rarement.
Si nous devions connaître avec précision la date de notre mort, nous oublierons de vivre.
Se méfier des gens, c’est refuser à prendre des risques et refuser d’en prendre, c’est aussi refuser ce que sont les leçons de vie. Se refuser de vivre, c’est accepter la mort. Si la vie et la mort pouvaient se donner en spectacle, cela pourrait donner, à peu près, ceci :
-« La vie : Arrête de me suivre !
La mort : Je ne te suis pas, je marche sur mes pas !
La vie : Tu marches sur les miens et cela suffit …
La mort : Est-ce de ma faute si je finis toujours par te rattraper ?
La vie : Que dois-je faire pour que tu me laisses en paix ?
La mort : Que tu m’accordes cette danse … Et que tu finisses par m’accepter, car de toi à moi, nous nous aimons !
La vie : laisse-moi le temps de réfléchir à tout ce que j’ai à faire, laisse-moi regarder le temps défiler sous mes yeux, l’air caresse ma bouche, la pluie me laver de mes doutes et alors, je serais sûrement tout à toi…
La mort : Prends tout ton temps, car contrairement à toi, j’ai tout mon temps ! tu es le début et je suis la fin, tu es le jour et moi, la nuit. mais ne te joue pas de moi… Parfois, je n’attends pas ! »
L’appétit vint la ronger. la faim se faisait bruyante à travers son ventre. Aucun humain ne peut lutter contre la faim. Les Chasseurs non plus. La chasse, cette passion, devait être assouvie.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « Marie » !

Vers le site officiel de Ludovic Metzker !

Vers le site de BoD, pour tout savoir !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Publicités

L’auto édition à l’honneur en Janvier #6.

textgram_1514908862

 

Nous voici de nouveau pour un mois de Janvier consacré à l’ #autoédition. Nous remercions chaleureusement, auteurs et auteures, de leurs totales confiances dans nos avis et de nous avoir confiés leurs bébés. Ce mois ci sera riche en découverte : new-romance, romance contemporaine, fantasy et romance érotique et autre … Quel programme ! Voici les livres que nous lirons.

 

Le programme de #LILIE :

 

In Real Life par [Auguste, Chris, Auguste, Chris ]

IN REAL LIFE de Chris Auguste

Littérature générale

 

Résumé :

A quinze ans, Angela redouble sa seconde. Menacée par sa mère d’être envoyée dans le même lycée professionnel que son tortionnaire de frère, elle se réfugie dans l’écriture. Elle veut vivre de la littérature, mais pour cela, elle doit réussir son année. Sur un forum d’écriture qu’elle fréquente, Angela va trouver de l’aide en la personne de Petite-Fleur.

Lien Amazon

 


 

Flower of Scotland - La Liberté en Héritage: Tome 1 : L'Héritière par [DAMGE, Sophie]

 

FLOWER OF SCOTLAND #1 : L’héritière de Sophie Damge.

Roman historique

 

Résumé :

A l’aube de fêter ses sept cents ans, la Fondation Wallace, créée en l’honneur de William Wallace, est menacée de tomber entre les mains de la mafia irlandaise.
Seule l’héritière légitime du Clan Wallace peut encore préserver son existence et ainsi lui permettre de continuer à œuvrer pour la Liberté à travers le monde.
Leena Normand voit sa vie basculer lorsqu’elle découvre qu’elle est cette héritière.
Commence alors pour elle une quête improbable et périlleuse qui la conduira sur les traces de son valeureux ancêtre, à travers l’Ecosse et son Histoire.
Pour sauver la Fondation et découvrir ses racines, il lui faudra affronter ses ennemis et surmonter bien des épreuves. Elle trouvera en chemin une aide inattendue, celle de… Sir William « Braveheart » Wallace.

 

Lien Amazon !

 


 

L'homme d'après par [Jurius, Emily]

 

L’HOMME D’APRES de Emily Jurius

romance érotique

 

Résumé :

 » Est-il possible d’aimer au premier regard? »
Garance est une jeune maman de trois enfants mariée à son premier amour. Elle mène une existence paisible et profite de chaque instant avec bonheur. Tout s’effondre autour d’elle le jour où ce dernier meurt subitement. Son chagrin la détruit. Mais Garance est courageuse et pour sauver sa famille du désespoir, pour se sauver elle-même, elle décide de changer de vie.
Quelque part dans ce nouveau pays, avec cette nouvelle langue, dans cette nouvelle maison, entourés de cette nouvelle famille, les enfants réapprennent à vivre. La routine du quotidien est un réel apaisement pour Garance.
Jusqu’au jour où elle croise le regard d’un homme qui en un instant va éveiller en elle un sentiment oublié, un souffle de vie.
Tristan est jeune, puissant, médiatique mais terriblement seul. Il est aussi mystérieux, ténébreux et tenace.
Garance est chamboulée mais très vite les aspects les plus sombres de la personnalité de Tristan se révèlent à elle, la mettant face à ses propres angoisses.
Comment résister quand l’amour est déjà là; mais surtout, comment accepter… l’homme d’après ?

Lien Amazon !

 


 

L'habit ne fait pas le moineau par [Brisby, Zoe]

 

L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINEAU de Zoé Brisby

Roman feel-good

 

Résumé :

Maxine, fringante nonagénaire, a décidé de faire l’école buissonnière et quitte sa maison de retraite. Pour son périple, elle a besoin d’une voiture et cherche à faire du covoiturage. C’est alors qu’elle rencontre Alex, 25 ans, un peu perdu à cause d’un chagrin d’amour, qui a une place de libre dans sa voiture.

Un road-trip frais et plein de surprises où les événements s’enchaînent au même rythme que les sentiments.

Une rencontre peut-elle être le départ de l’aventure la plus belle de votre vie ?

UN JOYEUX MELANGE D’HUMOUR ET DE SAGESSE !
UN LIVRE QUI DONNE LE SOURIRE.

 

Lien Amazon !

 



Le programme de #ESMERALDA :

 

 

L’ÉVEIL de Iléana Métivier

Roman contemporain

(Sortie le 6 janvier 2018)

Résumé :

Aëlle se bat pour sauver l’Éducation Nationale, menacée de privatisation par l’État. Blessée lors d’une manifestation, elle va malgré tout travailler à la villa des Riveria, où elle rencontre Sloann, ce riche héritier. Ils se disputent aussitôt : vu son discours antigouvernemental, la jeune fille n’a-t-elle pas provoqué les Policiers ?
Ils n’ont rien en commun, excepté leur curiosité et leur ouverture d’esprit les poussant aux échanges vifs et argumentés.
Mode de vie, carcans sociétaux, écologie et blessures transmises par l’éducation… De discussions engagées en confidences, de querelles en réconciliations, les deux jeunes adultes apprennent à se connaitre. Au-delà de leur attirance mutuelle, leur monde intérieur vacille.

 

Vers le site de Iléana Métivier, pour tout savoir !!

 


 

Toi. Moi. Et les étoiles: Tome 2 par [Weaver, Nelly]

 

TOI. MOI. ET LES ÉTOILES #2 de Nelly Weaver.

Romance contemporaine

 

Résumé :

Après l’accident qui a failli lui couter la vie, Livie se remet doucement au côté d’Ethan et ses amis.

Conscient de la deuxième chance qui s’offre à lui, Ethan profite de pouvoir enfin jouir de cette relation qui lui a été si longtemps interdite. Il est bien décidé à se reconstruire à New York et faire une croix sur le passé.

Malheureusement, les vieilles habitudes de Livie ne sont pas pour autant derrière elle. Elle compte bien trouver le moyen de contacter son frère tout en sachant qu’Ethan évite toute discussion le concernant.
Mais elle refuse de laisser tomber : Greg est sa famille et le seul qui mérite son pardon à ses yeux.

Quand les secrets et les mensonges se multiplient, quand Livie comprend qu’elle a plus en commun avec son bourreau qu’elle ne le voudrait, une question se pose.

Peut-on combattre le pouvoir du sang qui coule dans nos veines ?

 

Lien Amazon !

Mon avis sur le premier tome !

 


 

La justicière: Nouvelle lesbienne par [Blanchard, Charlotte]

 

 

LA JUSTICIÈRE de Charlotte Blanchard.

Nouvelle F/F

 

Résumé :

Laurette a deux passions : les livres et la justice. La journée, elle travaille comme bibliothécaire. La nuit, elle se transforme en justicière. Suite à plusieurs meurtres, Laurette va enquêter sur une œnologue qu’elle pense impliquée dans l’affaire. Seulement, tout ne se déroule pas comme prévu.

Lien Amazon !

 


 

Shape of You par [Lanoix, Alexandra]

 

SHAPE OF YOU de Alexandra Lanoix.

Romance érotique.

(Sortie le 1er février 2018)

 

Résumé :

Claire est mariée à Chase, un avocat doué qui a un bel avenir devant lui. Mais sa vie est monotone et son époux ne fait rien pour arranger les choses. Il est possessif, manipulateur et macho. Il lui interdit de travailler ou même de jouer du piano. Pourtant, Claire est une virtuose née. Elle a un don pour la musique, mais avant leur union, Chase l’a fait choisir entre lui ou sa passion. Elle l’a choisi, lui, à cause du secret qu’ils partagent. Andy, le meilleur ami de Claire, essaye de tout faire pour la sortir de ce mariage qui la rend malheureuse. Il va la mettre sur le chemin de Julian, un pianiste brillant qui était avant un tragique accident de voiture, une célébrité dans son domaine. Lors de leur première rencontre, l’osmose va opérer autant physiquement que musicalement. Leur passion commune va les réunir et l’amour va les enflammer.

Lien Amazon !

Mon avis sur un autre roman de Alexandra Lanoix : « Protection très rapprochée » !

 


 

 

LE JOURNAL DES BOULETTES de Marie Luny et Rose J. Kalaka .

Humour.

 

Résumé :

Premièrement, il faut savoir ce que le concept de “boulette” veut dire. Une boulette, est une fille qui bien souvent fait des gaffes sans même s’en rendre compte. Dans sa vie de tous les jours, dans son travail, les gaffes font partie intégrante de sa personnalité. Elle ne le fait pas exprès, ne contrôle rien et ne peut qu’apprendre à assumer. À toutes les boulettes qui se reconnaîtront, vous n’êtes pas seules, nous sommes comme vous. Cet ouvrage est une compilation de nos anecdotes, pour la plupart sous format sms.

 

Lien Amazon !

 


 

 

LOLA, LION & BESS de La Marquise de Carabas.

Nouvelle érotique.

 

Résumé :

Quand trois amis d’enfance décident de célébrer les fêtes de fin d’année à leur manière le temps d’un calendrier de l’Avent tendre et sensuel… cela donne lieu à un récit plein d’amour et de caresses.

Une romance érotique à savourer sous un plaid, seul(e) ou à plusieurs…

Encore une fois, la Marquise de Carabas nous embarque dans une histoire intime, pleine de douceur et d’émotion. Vous ne pourrez pas rester indifférent à Lola, Lion & Bess, c’est promis !

 

 

Lien vers le site officiel de La Marquise de Carabas !

 


 

La rose bleue par [Melo, Camille]

 

LA ROSE BLEUE de Camille Melo – Librinova

Fantasy.

 

Résumé :

Prisonnière d’un lourd fardeau qui la tourmente depuis sa naissance, Esther, fille du stratège de Transilvania, le royaume des vampires, n’aspire qu’à vivre comme le commun des mortels.
Mais son destin bascule le jour où elle échappe de peu aux griffes des Corbeaux déchus, grâce au troublant Aaron, redoutable chasseur de vampires.
En quête de réponses, Esther ne se doute pas une seconde qu’elle est sur le point de déterrer un lourd secret de famille, qui pourrait bien être la clé de son enlèvement et des mystérieuses attaques orchestrées par les Corbeaux déchus, à travers tout le royaume.
Va-t-elle se tourner vers les bons alliés ? Son Gardien William a-t-il raison de se méfier d’Aaron ? Que cache réellement le Chasseur ?

 

Vers Amazon !

 


 

 

ET SI DEMAIN N’EXISTAIT PLUS, tome 2 : Diane de Ludovic Metzker

Fantastique

 

Résumé :

A travers le monde entier, une guerre se prépare entre les clans de Chasseurs et la W.C.C. désireuse d’en finir coûte que coûte avec ces êtres qui se proclament les « Enfants de la Terre ».
Entièrement nue et amnésique, Diane se réveille au beau milieu d’une forêt et se trouve aidée par un groupe de la W.C.C. dont les membres sont loin d’imaginer qu’ils viennent de faire entrer le loup dans la bergerie.
Si sa mémoire semble fragile, son instinct de meurtrière refait surface et cette fois-ci, Diane est bien décidée à se venger de ceux qui l’ont trahie et à percer le mystère de sa seconde résurrection.

Lien Amazon !

Mon avis sur le premier tome : « Marie » !

 

 


Les deux prochaines lectures seront accordées à deux nouvelles dans le genre pornographie. Mes critiques seront classées dans la catégorie « Dossiers Classés X ». Après avoir lu le premier chapitre sur amazon, j’ai voulu laissé la chance à l’auteur et je ne voulais pas m’arrêter aux préjugés face à l’utilisation de ce terme et surtout aux couvertures criardes !

Le diable baise avec nous (Porno Pop Chaos) par [Kaïros, Ziggy]

 

LE DIABLE BAISE AVEC NOUS de Ziggy Kaïros. Nouvelle pornographie

 

Résumé :

Ceci est une mise en garde sérieuse : Ultra-pornographique, dégradant jusqu’à l’indigestion, repoussant les limites du sexe dans ses recoins les plus répugnants, Le diable baise avec nous se présente comme un manifeste anti-érotique. Contre la romance érotisée. Contre l’érotisme marketé. Contre la pornographie mécanique et aseptisée.

Lien Amazon !

 


 

Confessions Brutales : LA TOTALE ! (Porno Pop Chaos) par [Kaïros, Ziggy]

 

CONFESSIONS BRUTALES de Ziggy Kaïros. Nouvelle pornographie.

 

Résumé :

Les CONFESSIONS BRUTALES de Ziggy Kaïros : au croisement de la littérature de gare et du porno gonzo. Des rencontres improbables, des fantasmes barbares, des histoires de fous et de folles du sexe. Six textes gorgés d’orgasmes foudroyants, de violence plus ou moins gratuite et de vieux secrets révélés au grand jour.

À l’affiche : un homme coincé dans une ruelle avec un travesti et deux lascars – deux étudiantes piégées dans un bus détourné par deux taulards en cavale – un petit malin qui se fait passer pour handicapé et chope deux cinglées en boîte de nuit – une stagiaire, dix yakuzas et une étrange sensation dans le ventre – une working girl à qui rien ne résiste tourmentée par un pervers pendant son jogging – et pour finir : un branleur nommé Brandon, le seul survivant des 120 journées de Sodome.

Ancienne sexcameuse, pure allumeuse, autrice de textes éroticopornos, Ziggy Kaïros est ta copine outrageuse et outrancière à qui tu racontes tous tes secrets… c’est ce que dit sa bio. En vrai, elle est bien pire que ça !

 

Lien Amazon !

 



 

A très vite pour nos chroniques !

En attendant, nous vous souhaitons de belles découvertes livresques !

Focus sur Ludovic Metzker.

 

Nouvelle interview ! Je remercie Ludovic Metzker de s’être prêté au jeu de mes questions. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à découvrir ses réponses et son univers surprenant.

 

Bonne lecture !

 

1/ Quelle est la genèse de cette saga ?

Au tout début, il était question d’une simple nouvelle qui racontait les aventures d’une jeune femme : Marie. Cette dernière se retrouve à devoir survivre après la perte de ses deux fillettes et de son mari. Ce « oneshot » a vraiment plu aux premiers lecteurs qui m’ont demandé une suite… Ils voulaient en savoir plus sur cet univers et surtout découvrir l’évolution des Chasseurs, des Communautés du Peuple et de la W.C.C. ! Je n’avais pas du tout prévu une suite et avec Diane, je me suis amusé à improviser. Contre toute attente, Diane fascine encore plus que Marie. Maintenant, je dois faire mieux avec le troisième volume qui paraitra courant 2018 « Katia ». Une suite est dores et déjà prévue puisque « Katia » se terminera sur un cliffhanger judicieux et frustrant.

 

2/ Ce roman offre une syntaxe assez particulière puisque vous bannissez le dialogue. Pourquoi ?

Avec « Et si demain n’exsitait plus ? », j’ai voulu changer du registre habituel, de ce que j’ai l’habitude de lire et je me suis souvenu des films muets de Chaplin ! Je suis fasciné par le fait qu’une image puisse être parlante. En écrivant les premières lignes de « Marie », je me suis rendu compte qu’effectivement, le plus important résidait dans l’imagination du lecteur. Il est plus facile d’écrire « Je t’aime » que de faire ressentir ce sentiment.

 

3/ Pourquoi avoir pris un tel risque ?

Autant l’avouer, je ne pensais pas un seul instant que cela plairait. J’ai été grandement surpris que les lecteurs se prêtent au jeu et aient la sensation d’être au cœur de l’action. Le risque était là : est-ce que ce sont les dialogues qui sont le fil conducteur ou… le récit en lui-même ? Dans mes autres livres, les dialogues se veulent présents et ont leur importance. Dans « Et si demain n’existait plus ? », j’ai voulu aller jusqu’au bout de l’originalité : pas de vampires, pas de zombies, pas de romances cousues de fil blanc

4/ Marie : femme forte ou femme faible ?

Il faut savoir que j’aime mettre mes personnages dans les pires situations et Marie, bien qu’affaiblit par toutes ses pertes, évolue en femme forte, déterminée et désireuse de connaitre la terrifiante vérité qui l’attend au bout du chemin. Dans son cas, ce n’est pas facile de « tourner la page » et d’écrire une nouvelle histoire… Ce n’est pas facile de subir, de mettre de côté sa pudeur et sa dignité dans le seul but de garder le moindre souvenir de son passé. Elle n’est ni une badass, ni une héroine… Marie est, à mes yeux, une femme dans toute sa splendeur.

 

5/ Tout au long de votre roman vous faite « interagir » la Terre, vous la personnifiez, vous lui donnez une âme. A travers ses pensées moralisatrices, dénoncez vous la surconsommation ?

La « Terre » possède sa propre personnalité, sa façon de penser. Avec « Et si demain n’existait plus ? », j’ai voulu lui donner le premier rôle et faire en sorte qu’elle parle, un peu comme une mère qui se mettrait en colère face à ses enfants chamailleurs, c’est-à-dire nous. La surconsommation a un effet néfaste sur notre planète, le constat est là : nous n’y prêtons pas attention malgré les avertissements des associations et les annonces alarmistes toutefois, nous continuons… L’idée était donc que la Terre prenne LA décision qui s’impose.

 

6/ Les Chasseurs : zombies ou nouvelle humanité ?

Très bonne question 😊 Les Chasseurs ne sont pas des zombies puisqu’ils pensent, aiment, détestent… Ils ont des sentiments, souvent virulents ! En revanche, s’ils connaissent leur mission, ils ne connaissent pas les desseins de la Terre ! En effet, celle-ci prévoit un changement radical qui sera révélé dans le tome 3 et les lecteurs découvriront que si la Terre se veut destructrice, elle est avant tout… donneuse de vie !

 

7/ Vous opposez constamment la violence avec la douceur voir le romantisme. Pourquoi ?

Il est intéressant de jouer avec les sentiments et dans mes livres, je tente de mettre en avant l’être humain, sans artifice : nous pouvons passer d’une sombre colère à une immense joie et je pense que l’un des sentiments les plus puissants est l’amour, à lui tout seul, il nous fait prendre conscience de ce que nous sommes capable de faire pour lui : jalousie, envie de se battre, de braver les pires dangers, de protéger ses enfants ! Par peur de perdre Marie, Franz dévoile son côté romantique et doux. Par amour pour ses enfants, Marie est prête à subir la violence de Diane. Tout ne peut pas être rose ou noir, mais dans mes écrits, j’aime mélanger les couleurs pour obtenir de nouvelles nuances.

 

8/ Le second tome, se tourne a priori vers le personnage de « Diane », une Chasseuse. Pour le coup ce second volet est-il consacré à cette nouvelle humanité ?

Avec « Diane », nous allons plus loin que dans le premier tome. Ici, nous quittons parfois la France pour nous rendre aux USA, en Italie, en Russie… Le phénomène des Chasseurs touche le monde entier et il sera question du retour des indiens d’Amérique venu récupérer leur territoire ! « Diane » se veut plus violent ! Pour moi, Diane est un personnage fascinant : badass, perverse sexuelle, virulente… Elle a eu une vie avant, une vie pendant et surtout, une vie après ! La W.C.C. se dévoile un peu plus et nous découvrons le projet « Avalanche »… La guerre se prépare entre humains et Chasseurs, mais… de nouveaux ennemis font leur apparition dans « Katia » !

9/ Le troisième tome va bientôt paraître, pouvez nous en dire un peu plus ?

Pour la première fois dans la saga, il y aura des petits dialogues ! Avec « Katia », il m’a semblé nécessaire d’écouter les lecteurs qui voulaient cela ! Ils ne seront pas « trop » présent et auront pour rôle d’apporter une sorte de soutient car avec Katia, nous abordons l’horreur dans toute sa splendeur… Dans ce troisième tome, il sera question de découvrir de nouveaux dangers : les Chasseurs ne seront pas les seuls « méchants » de l’histoire puisque des gangs s’en prendront aux Communautés du Peuple et une surprise de taille devrait ravir les lecteurs, mais je n’en dis pas plus.

 

10/ Pouvez-vous nous parler de votre bibliographie ?

A ce jour, il y a 6 livres de disponibles à la demande auprès de Fnac, Amazon, Chapitre, Cultura… Ils peuvent être commandé directement auprès d’une librairie.

Les deux premiers tomes de la saga « Et si demain n’existait plus ? » (Marie et Diane) qui est une dystopie post-apocalyptique.

L'homme sans nom: Tome 1 - Un sombre présent

Le tout premier tome de la saga « L’homme sans nom » dans lequel nous découvrons le personnage de Joe, un voyageur temporel qui invite deux jeunes filles à partir dans le passé afin d’enquêter sur la disparition du roi Louis XVI.

 

 

 

Morphèa, la gardienne des rêves: 1 - La Montagne Sacrée

« Morphèa, la gardienne des rêves » est un livre dédié à la jeunesse et qui plait énormément aux adultes : 5 contes entièrement revisités pour les besoins de l’histoire d’Orianna Sognatore, une jeune fille de 13 ans qui se voit devenir la réincarnation de la Gardienne des rêves, Morphèa. Elle va devoir protéger le monde des rêves d’Ephialtion, le prince des cauchemars, bien décidé à anéantir l’humanité.

 

 

Le monde à l'envers

« Le monde à l’envers » est un conte philosophique : plusieurs années après la prise de pouvoir des animaux sur le monde, Paul raconte à ses 5 filles comment un gorille du nom de Bonanza lui a sauvé la vie et lui ouvert la voie de la liberté.

 

 

 

Histoires fantastiques : Tome 1

« Histoires Fantastiques – Volume 1 » est un recueil de nouvelles : 4 histoires qui raconte la vie, la mort, la peur, l’injustice… Deux histoires du livre deviendront des livres.

 

 

 

 

Pour l’année 2018, plusieurs projets sont en cours notamment la suite de la saga « Et si demain n’existait plus ? », le second tome de « L’homme sans nom » fera son arrivé et mon tout nouveau livre qui est encore en version Bêta, « Le mur du temps ». Pour l’année prochaine, je prévois de sortir 4 nouveaux livres et un cinquième, « Les contes qui se racontent », dont les bénéfices seront reversés à une association qui vient en aide aux enfants défavorisés.

 

11/ L’autoédition, ce choix était-il évident ?

J’ai découvert l’autoédition grâce à un ami. Je sais combien il est difficile de se faire éditer par une grande maison et l’autoédition offre une possibilité à la condition de travailler proprement : je fais relire / corriger mes livres plusieurs fois avant de les mettre sur le marché : il peut m’arriver de recommencer plusieurs chapitres ou recommencer des passages ! Je pense qu’il faut mettre toutes ses chances de son côté car les lecteurs semblent plus pointilleux avec les jeunes auteurs ! Que ce soit de la couverture de mes livres en passant par l’histoire, je tente, du mieux que possible, de faire professionnel !

 

12/ Quel est le livre que vous ne vous séparerez jamais ?

Le comte de Monte Cristo ! Ce livre m’a fait prendre conscience qu’une histoire écrite peut offrir une palette d’émotions encore plus impressionnante qu’un film. Quelques lignes suffisent à immerger le lecteur dans un voyage particulier et la vie d’Edmond Dantes en est le parfait exemple. J’ai adoré avoir de la peine pour le héro et je buvais les mots d’Alexandre Dumas lorsqu’Edmond devient le comte de Monte Cristo. Cette histoire explique qu’il faut de la patience, une dose d’espoir et une furieuse envie de croire en son destin. « Tout vient à point à qui sait attendre ! » pourrait être l’adage de ce livre.

13/ Champ libre : mots à vos lecteurs et futurs lecteurs.

Merci à vous pour cette interview. Si de nouveaux lecteurs désirent me découvrir par l’intermédiaire de mes livres, je ne pourrais que leur conseiller de le faire dans cet ordre :

1 – Et si demain n’existait plus ?

2 – L’homme sans nom

3 – Morphèa, la gardienne des rêves

4 – Le monde à l’envers

Merci aux lecteurs de la première heure et aux nouveaux qui me poussent à essayer de raconter des histoires originales.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site officiel de Ludovic Metzker !

Mon avis sur le tome 1  » Marie – et si le monde n’existait plus ? »

#BoDFantastique : Et si demain n’existait plus ? #1 : Marie de Ludovic Metzker.

 

[FANTASTIQUE – DYSTOPIE – Nouveauté 2017]

BoD

Service presse

 

Je remercie BoD et plus particulièrement Julie de m’avoir permis de participer à cette magnifique opération.

 


 

Résumé :

« Deux ans se sont écoulés depuis que le cataclysme a ravagé la planète. Une nouvelle menace se fait sentir : la Terre a redonné la vie à des millions d’individus qui déclarent vouloir en finir avec toute forme de société et se font appeler les Chasseurs. Alors qu’un Nouveau Monde se met en place sous l’égide de la W.C.C. et des Communautés du Peuple, des cas de disparition retentissent dans plusieurs pays. Marie, malgré le danger, fonde un espoir insensé et va tout faire pour retrouver ses deux petites filles et son mari morts dans cette catastrophe. »

 


 

Mon avis :

Voici un roman qui a le mérite d’être atypique notamment dans la syntaxe. C’est éberluée que j’ai débutée cette lecture et pas du tout convaincue que cela fonctionnerait sur moi et que surtout que cela m’accaparait autant. Car  l’originalité réside dans le fait qu’aucun dialogue n’est retranscrit. Culoté et audacieux ! Il fallait oser et surtout trouver tout de même le moyen de tenir en haleine le lecteur. Etant une grande adepte des dialogues soutenus, j’en apprécie leur teneur et surtout je ne me cache pas en disant que le rythme de lecture vient souvent des répliques. A moitié conquise, il restait une grande marge à l’auteur pour me convaincre de son talent et son audace.

« Et si demain n’existait plus ?  » que répondriez vous à cette question ? Personnellement je fais « choux blanc » ! Toute l’ambiguïté de la question, débat philosophique et des heures à débattre. En attendant, quelle trame fantastique pour un livre qui revendique beaucoup d’éléments !

Marie est cette femme dont son « demain » n’existe plus. Elle survie à la mémoire de ces personnes qui lui sont chères. Perdre son mari, son amour éternel, ses filles, si petites qui avaient toute l’innocence dans leurs yeux. Son demain n’est que synonyme de douleur, de déchirement et d’acharnement contre la vie qui n’a plus rien à lui offrir. Une bataille intérieure maléfique. Mais la vie reprend ses droits aux lourdes conséquences. Entre quotidien et routine, Marie n’est plus que l’ombre d’elle même. Le monde qu’elle connaissait n’est plus, tout a disparu, a été détruit. Désolation est un doux euphémisme comment vivre à nouveau sans le confort de jadis ?

Franz est l’amoureux transi et insoupçonné (du moins pour un certain temps) de Marie. Leur relation se veut scandaleuse par simplement le fait que Marie vend son corps pour obtenir des services et denrées rares auprès de Franz. Mais ce dernier a développé des sentiments qu’il refoule dans un premier temps. Sa déclaration se fait dans un moment impromptu lorsqu’elle lui demande de l’aide pour sortir de la ville afin de partir à la rencontre des Chasseurs, communauté énigmatique et dans laquelle elle pourrait trouver les réponses à tous ses maux.

Marie et Franz sont des personnes courageux et pleines de bonne volonté. Leur force psychologique est surprenante et phénoménale. Les motivations de Marie révèlent d’une grande sagesse et surtout prouve que l’espoir est un leitmotiv bien plus qu’intéressant, devenant même vital. Marie et Franz s’engagent dans un road trip surprenant et morbide où leurs sentiments s’affirment dans un contexte dangereux. Le lecteur est pris entre les tourments et les questionnements de ces deux protagonistes. Il est également pris a parti pendant ces « focus » sur ces Chasseurs intrigants et violents et sur leurs victimes. D’ailleurs j’ai trouvé dommage qu’ils ne soient pas plus présents, mais je pense que Ludovic Metzer se rattrape dans le second tome à ce niveau ci.

L’auteur nous entraîne dans des péripéties houleuses et sanguinolentes. Des scènes scabreuses et dérangeantes qui peignent le côté obscur de l’humanité entrecoupées par d’autres bien plus romantiques. Le Bien et le Mal dans toute sa splendeur, un combat acharné où l’auteur arrive à nous surprendre finalement.

Ce fut une lecture très intéressante et palpitante, addictive malgré mes réticences du départ. Je me suis engouffrée dans les pages qui m’ont bouleversée. C’est une histoire palpitante. Ce livre se veut aussi comme élément dénonciateur de notre mode se sur-consommation et de dégradation de notre planète. De l’oubli et de l’inconscience collective. En personnifiant notre chère Terre et en lui conférant le droit de propriété sur ces occupants, ce roman se veut moralisateur et percutant.

Très, très belle découverte ! Ce roman renferme beaucoup d’éléments que j’apprécie dans une lecture : des personnages attachants avec une psychologie solide, une atmosphère lugubre et des enjeux symboliques et éprouvants. Cela aurait pu être un coup de cœur si les dialogues étaient présents. Je tire mon chapeau à l’auteur et à son audace !

 

Avec cette sublime robe, elle devenait aussi majestueuse que ces étoiles venues du ciel. Marie le regarda de cet air amusé. Pour la convaincre de s’habiller joliment, il lui fit remarqué  combien ce cadre de la nature faisait peine à voir et durant ce voyage, il aurait aimé une vision un peu plus poétique qu’il se faisait de de monde devenu chaotique. Elle s’attache les cheveux en arrière et attrapa la robe avant de se faufiler dans cet endroit plus reculé et lui offrant de quoi se refaire un semblant de beauté.

Après tout, même si elle ne lui devait rien en réalité, elle pouvait faire cet effort qui ne lui en coûtait pas tant.

 

liens-utiles

 

Vers le site officiel de Ludovic Metzker !

Vers le site des éditions BoD !

Pour tout savoir sur la lecture croisée de l’opération #BoDFantastique !