A un fil de Rainbow Rowell.

 

 

[LITTÉRATURE SENTIMENTALE – réédition 2017]

Éditions Milady

Traduction : Benjamin Mallais

Masse critique Babelio

 

 


 

Résumé :

Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé. N’est-ce pas l’occasion rêvée pour résoudre leurs désaccords et retomber amoureux comme au premier jour ?

 


 

Mon avis :

Le thème du livre a tout pour plaire : une working girl surmenée qui laisse filer entre ses doigts le bonheur de sa famille et un téléphone fixe qui la projette dans une conversation 15 ans auparavant qui n’a jamais eu lieu à part maintenant.

Malheureusement je n’ai pas accroché vis à vis de cette lecture. Plusieurs points m’ont gênée. Tout d’abord les personnages : Georgie est une femme un peu fofolle qui s’oublie dans le travail. Je n’ai pas accroché avec son rôle de mère qui à mes yeux délaisse totalement ses deux filles au profit de soirée brainstorming. Et surtout j’ai détesté le comportement face à son mari qui tout de même se dévoue entièrement à sa famille. Georgie est un personnage que j’ai détesté par sa façon d’aborder les problèmes et d’agir face aux conséquences qui vont lui tomber sur le nez. Elle m’a insupportée du début à la fin par cette attitude désastreuse. Neal est à son opposé : introverti, peu bavard même pas du tout. Il a extrêmement du mal à parler de ses émotions et de ses envies. Il les transmet par des petites mimiques. Pour le coup c’est un homme très effacé qui pour se faire comprendre agit souvent en prenant la fuite. Alors il a beau être hyper sympa dans le rôle de papa moderne et d’homme à tout faire, mais qu’est ce que j’ai eu envie de le secouer comme un cocotier pour qu’enfin il exprime clairement le fond de sa pensée ! Et puis le meilleur ami de Georgie, Seth. C’est un homme hyper prétentieux qui cherche à tout prix à séduire Georgie et la mettre dans des situations impossibles. Son rôle n’est pas franc et beaucoup trop ambiguë.

Ensuite comme vous l’avez compris dans le résumé, Georgie découvre un téléphone magique qui va lui permettre de parler à Neal 15 ans auparavant. Si l’idée est séduisante, je trouve qu’elle est mal exploitée. J’aurai voulu plus de rebondissements, plus de peps, plus d’imprévus ! J’ai juste était confrontée à un dialogue où Georgie essaye d’influer leur futur en minimisant les risques.

Et pour finir, ce qui m’a fait grincer les dents : c’est le passage incessant entre passé et présent où Georgie nous plonge dans des réflexions existentielles. Souvent j’ai du reprendre le paragraphe pour arriver à me situer dans l’espace temps. Ce n’est pas du tout agréable de toujours se poser la question » j’en suis où là ? ».

Tous ces petits points négatifs entachent le fil de la lecture qui portant aurait pu être sensationnelle. Le fond de l’histoire est pourtant intéressant puisque l’auteur soulève des problématiques modernes : la femme dans un milieu professionnel exclusivement masculin, le rôle de la mère working girl au sein de la famille, la place du mari dans la famille, le couple et son épuisement, l’évolution de l’amour et de quelle manière il s’exprime. La plume de l’auteur a du potentiel dont je n’ai pas pu apprécier ni la teneur et ni la profondeur !

Il est rare que je mette des avis de la sorte. Mais on ne peut pas tout aimer ! Malheureusement ! Si vous l’avez lu j’en serais heureuse d’en débattre avec vous ! Alors n’hésitez pas à laisser un commentaire si c’est le cas !

 

 

liens-utiles

 

Tout savoir sur l’auteure et les éditions Milady : c’est par ICI !

Publicités

Sexy Bastard, tome 1 : Arrogant de Eve Jagger.

20170122_174148

 

[NEW ROMANCE – 2016 ]

MILADY ROMANCE

LECTURE PERSONELLE

 

 

Résumé :

Si je suis revenue aux États-Unis, c’est pour fuir mes problèmes, pas en affronter d’autres. Manque de chance, Ryder Cole constitue à lui seul un problème de taille. Insolent à souhait, il est aussi sexy comme pas permis. Je dois absolument garder mes distances, mais ma résistance fléchit sous son regard brûlant. Or, je n’ai pas le droit de me laisser aller. Mon passé me hante et risque de me rattraper à tout moment. Que se passera-t-il lorsque la vérité éclatera au grand jour ?


 

Mon avis :

Mon premier livre Milady romance dans ma bibliothèque. Je suis toute impatiente de le commencer.

Je découvre Cassie, une jeune femme trépidante et débordante d’amour. Elle est pétillante et garde ce petit côté adolescente qui bave devant le plus beau mec du bahut. Derrière cette face joyeuse, elle cache deux années d’horreurs auprès d’un mari manipulateur, narcissique et violent. C’est peu dire. D’ailleurs c’est dommage que cet aspect ne soit pas assez mis an avant, ceci aurait rendu l’histoire un peu plus sombre. Après tout, c’est une question de goût.

Passons à la cerise sur le gâteau qui est prête à se faire dévorer ! Ryder Cole, aaaaahhhhhh… je soupire de …… ( ah punaise je me suis égarée dans mes rêves). Revenons à ce charmant monsieur terriblement sexy qui provoque des idées indécentes. J’ai beaucoup adoré ce petit côté « patron de combats illégaux » et hyper sensible sous sa chemise.

Tout au long des pages, nous apprenons à connaître les personnages et vient se greffer une petite intrigue bien sympathique qui évite la monotonie des chapitres.

Ce fut une lecture addictive où la plume de l’auteure nous mène allégrement dans son univers. J’ai apprécié les dialogues tonitruants et pimentés de nos deux héros et également avoir accès à leurs pensées.

Une belle romance qui certes ne sort pas du lot mais qui m’a fait passée un super moment emmitouflée dans ma couette.

Ps : le tome 2 est dans mes starting block 😉

 

 

Meg Corbyn, tome 1 : Lettres Ecarlates de Anne Bishop.

sans-titre-15

[ ROMAN FANTASTIQUE / BIT-LIT – 2014]

BRAGELONNE – MILADY

LECTURE PERSONELLE

 

Résumé :

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s’enrichir. Lorsqu’elle s’enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s’aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l’humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…


 

Mon avis :

 

Je sors de mes sentiers battus avec cette nouvelle lecture personnelle. La bit-lit n’est pas mon genre de prédilection mais en lisant le résumé je n’ai pu m’empêcher de l’emprunter à la médiathèque.

Et c’est parti pour une nouvelle aventure.

Sans trop vous spoliez cette merveilleuse histoire, je me retrouve dans un univers complètement différent du notre : un côté nous, les terra indigènes, et de l’autre, les Autres. Des êtres peuplant cette Terre depuis les origines : des métamorphes, des vampires et des élémentaires. Tout est si bien organisé que chacun vis l’un à côté de l’autre parfois en prétendent s’ignorer.

Ce que j’adore au début du livre, c’est l’ingénieuse idée de l’auteur d’avoir mis des plans et un genre de glossaire regroupant des informations comme le nom des jours …

Vraiment nous nous sentons pris au piège, encerclés par la neige et l’hiver qui n’en fait qu’à sa tête et renforce dés le départ l’idée que l’action se déroulera entièrement à huis clos.

Parlons du personnage : Meg Corbyn. Mais quel fabuleux personnage ! Pour la première fois de ma vie de lectrice je n’ai absolument pas pu n’imprégner du personnage. Ceci étant dit c’est loin d’être un point négatif, vraiment à des lieux d’être négatif. Car l’auteure a su mener avec brio ce personnage. Meg Corbyn est une prophétesse de sang, emprisonnée depuis son jeune âge dans une institution profitant de son don. Grâce à ce dernier, elle s’enfuit pour se réfugier dans l’enclos. Elle y rencontre Simon, le loup-garou, Tess, Erebus et Vlad, les vampires, Henry, l’ours, les corbeaux, les élémentaires, le chacal et bien d’autre. Ils deviennent tous sa nouvelle famille. De cette fabuleuse rencontre va naître un fort sentiment de confiance, de respect et de tolérance. Loin d’être la priorité de ces Etres exceptionnels. Pour Meg un monde nouveau s’ouvre à elle, elle s’épanouit au fur et à mesure des lignes. Nous la voyons grandir, aimer : elle s’ouvre telle qu’une fleur au printemps. Elle retrouve la liberté qu’il lui a été enlevée.

Mais tous ceci à un prix qu’elle devra fort payer, la prophétie l’a annoncée.

Ainsi se rajoute dans ce super scénario, une course poursuite contre le temps, contre elle. Un suspens à vous crisper qui vous fait avaler les plus de 600 pages sans vous en rendre compte.

Pour une première lecture j’ai vraiment adoré. Être la spectatrice contrairement à ce que j’aurais pu croire de m’a absolument pas dérangée. Cet univers est vraiment fantastique, il me tarde de pouvoir me plonger dans le deuxième tome. Le tome 3 est sorti récemment et le tome 4 est prévu pour début 2017.

 


Lien AMAZON : c’est par ICI !