LES ROYAUMES DÉMONIAQUES, tome 1 : La Roche des Ages de Christopher Evrard.

 
[ DARK FANTASY – 2018 ]
392 pages
Ma note : 4,5/5 Mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :
« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – Ciwen. L’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps.Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…
 

 
Mon avis :
Bienvenue dans un monde qui ne laisse pas place à l’erreur. La survie est l’ultime atout pour évoluer dans un monde cruel où la magie et autre règnent en maître. Un monde intransigeant et impitoyable où le moindre faux pas déclenche l’apocalypse. Un monde dur et intraitable fait de magiciens, de mages, d’alchimistes fous, de créatures horribles, de géants, d’elfes, de trolls, de fées, d’ondins, de lycanthropes et de Ciwen.

 

Ciwen a l’allure nonchalante. Au premier abord tu n’as pas du tout envie de tailler une bavette avec. Grand solitaire et taciturne, son regard à tout pour te pétrifier sur place. Ciwem et atypique et extraordinaire. Ciwen est un homme singulier auréolé d’un grand et puissant mystère. Ciwen est attachant pour ses aspirations et cette tendre naïveté mais qui est loin de le rendre bête. Ce guerrier-mage parcours les terres sauvages et inhospitalières depuis de nombreuses années. Une errance symbolique comme si il cherchait qui il est. Une quête personnelle qui porte peu à peu ces fruits. Mais derrière ses pas se cachent aussi une certaine fuite. Celle qui est provoquée par les regards des autres. Ciwen est un sauvage pur et dur. Un loup solitaire avec un cœur qui ne demande qu’à s’ouvrir et s’épancher.

 

Errant de routes en route, se documentant de ville en ville, il finit par atteindre son but ultime, La Roche des Ages. Enfin tout se passer pour le mieux au milieu des combats, du sang et de la magie, quand la mystérieuse, têtue et manipulatrice ondine, Olivia se met en travers de son chemin. Et voilà que tout part en vrille, en cacahouète …

 

La Roche des Ages aurait-elle sonné  le glas de ce monde ?

 

Le premier roman de Christopher Evrard est juste une pure merveille. Il va s’en dire que son histoire est intense, exigeante et sanglante à souhait. Si t’aimes les histoires de cet acabit alors je peux te dire que tu trouveras ton compte. Le monde créé est tellement impressionnant. Les enjeux sont si considérables. Les personnages sont si intenses. De la dark fantasy comme je l’aime avec ses scènes cruelles, ses rebondissements qui entraînent la violence, des créatures effrayantes. Ajoute à tout cela un brin de magie et un soupçon de complot machiavélique et un personnage atypique et le résultat est carrément à la hauteur de mes espérances. Et le petit bonus ce sont scènes attendrissantes et touchantes.

 

Ce premier tome pose les bases d’un monde subjuguant, de personnages multiples et complexes et le début d’une trame hautement addictive et où le suspense règne en maître. De sa plume habille, Christopher Evrard, m’a plongée avec délice dans le chaos de son imagination fertile et surtout m’a laissée sur ma faim. Si le final nous laisse percevoir les enjeux à venir, difficile de pas en vouloir plus dès maintenant. Et la suite laisse prévoir de nombreux rebondissements et catastrophes en tout genre.

 

Je finis par parler des magnifiques illustrations qui fleurissent ici et là au gré des pages et subliment un roman qui en jette tout simplement.

 

#Esméralda

Je remercie Christopher Evrard pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Découvre l’univers de Christopher Evrard sur son site.

Christopher Evrard et les Plumes Indépendantes.

Découvre l’avis complet de Wolkaiw !

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

IMG_20180426_160220_117

Publicités

A LIVRE OUVERT de Nikki J. Jenkins.

 
[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
119 pages
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :

 

En découvrant un tas de feuilles volantes dans le tiroir secret d’une ancienne coiffeuse qu’elle vient d’acquérir, Meghan est intriguée par l’écriture ronde et soignée tracée au stylo noir. Mais surtout par ce trésor inattendu dans lequel elle n’hésite pas à plonger tête baissée. Au fil des pages, elle se retrouve projetée au côté de Maya, une jeune femme brisée après la mort de son fiancé. Elle l’accompagne à travers les lignes dans son deuil, vivant avec elle sa descente aux Enfers. Et si, tout n’était pas aussi noir qu’il n’y paraît ? Et si la vie offrait une chance à Maya de remonter sur Terre ?

 
Mon avis :

 

Chère Nikki,
Je vais rester dans l’atmosphère de ton dernier roman en écrivant mon avis sous cette forme si particulière et épistolaire que tu chéris dans ton livre. Mes mots seront loin d’être aussi intenses et magnifiques que les mots que tu as couchés sur ces pages blanches. Mes mots ne seront pas aussi sensibles, touchants et foudroyants. Mes mots sont si petits face à la grandeur de cette aventure, de ton aventure. Mes mots ne décriront jamais aussi bien que les tiens : cette résilience, cette émotion, cette peine, cette épreuve. Ce deuil que combat Maya est une dureté mais d’une réalité à toute épreuve. Elle est à l’image de cette fleur qui a fané sans préavis. Elle perd de son éclat instantanément, elle se bat contre cette cruauté de la réalité. Elle s’épanche dans cette douleur foudroyante et perd racine. Se noie dans un sombre destin qui n’a plus aucune importance. Maya se perd, se consume de douleur. Maya parle en silence aux travers des souvenirs qui se meurent de jour en jour. Elle couche sur ce papier innocent, ses mots exécutoires éphémères et attentifs. Maya continue à vivre pourtant dans les petits riens de tout, dans les regards et au travers de sa colère. Une colère féroce et incomprise. Une sourde colère qui dévaste tout. Maya transmet malgré elle son histoire.
Meghan, par inadvertance devient le témoin passif de cette douleur. Elle est loin d’être une curieuse malsaine. En lisant ces lettres qui ne lui étaient pas destinées, elle va se saisir de l’importance de la vie. Elle va comprendre que la vie se doit d’être vécue pleinement. Maya a transmis la vie alors qu’elle vit la mort. Quel magnifique message d’espoir !
Nikki, A LIVRE OUVERT est ton plus beau roman (et j’espère qu’il y en aura plein d’autres). Tu as su partager toutes ces émotions et sentiments qui s’entrechoquent et se confrontent. Mais tu as su tirer de la douleur un aspect positif. Tu as transpercé mon cœur. Tu m’as fait pleuré. Tu m’as émerveillé aussi.
 
Tu l’auras compris, j’ai été envoutée par ce court roman. Un roman intense et magnifique qui chamboule les émotions. Il y a au travers de cette histoire cette douleur qui percute le lecteur, mais peu à peu , elle s’étiole et se nourrit de souvenirs heureux, des débuts d’une histoire d’amour impossible. Elle s’estompe mais vit toujours dans le cœur, elle devient moins fulgurante. A LIVRE OUVERT est fracassant et tendre. J’ai oublié de préciser que de jolies illustrations composent le roman.
 
#Esméralda 

 
Je remercie chaleureusement Nikki pour sa confiance.

 

IMG_20180426_160220_117

LA ROUSSE QUI CROYAIT AU PÈRE NOËL A 29 ANS de Suzanne Marty.

 
[ CHICK-LIT – 2018 ]
233 pages
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :

 

Une cadre de grand magasin parisien au bord de la trentaine et du burn-out
se retrouve, sur un malentendu, à faire 9 heures de théâtre par semaine au Cours Florent.

——–

Cendrelle est responsable de la parfumerie du Grand Bazar de Paris
et célibataire par intermittence depuis cinq ans.
Le 1er janvier 2000, elle prend deux décisions :
1) arrêter les histoires foireuses ;
2) faire une folie.
Car est-il raisonnable à 29 ans de ne plus croire au père Noël ?
——–
Le tome 1 (ou tome 2) intitulé La rousse qui croyait au père Noël a 39 ans
est en vente sur Amazon.
Le tome 3 de cette série, qui remonte dans le temps,
s’intitulera La rousse qui croyait au père Noël a 19 ans
et vous pourrez lire la suite et fin de l’histoire dans le tome 4.
La série étant réversible, vous pouvez la commencer par le tome que vous voulez !

 
Mon avis :

 

Haaaaa Cendrelle et ses incontournables et éternelles questions. Cendrelle c’est la presque trentenaire qui se rend compte que sa vie n’est pas aussi trépidante qu’elle aurait souhaitée. C’est vrai que courir tous les jours entre les étages du grand magasin dans son tailleur impeccable et des hauts talons, ce n’est pas la panade. Éviter à tout prix la grande patronne pour esquiver quelques sarcasmes bien sentis, car ce n’est pas l’idéal de la motivation. Cendrelle se questionne et s’interroge sur son « soi intérieur ». Elle cherche sa voix au milieu de la cohue parisienne. A quoi aspire t-elle ? A l’amour ? Oui, le beau, le grand, le passionné, celui qu brule les ailes ! Mais peut être est-elle un peu trop exigeante ? Elle veut rire. Elle veut se sentir libre. Faire une folie ? Pourquoi pas ! Mais laquelle ? Telle est la question !

 

Le théâtre apparait comme étant la solution miracle. Un peu trop miracle d’ailleurs, car à 29 ans on est plus trop jeune et se trouver au milieu de jeunes adultes qui sortent de l’adolescence boutonneuse, la « bobo » ne sent pas à l’aise. A bat les codes conformistes de la société et vive la folie, car ce que tu ne sais pas, c’est que l’insondable Nicolas va changer la donne …. ou pas !

 

Suzanne Marty décrit et met en scène avec humour et honnêteté, les tourments d’une héroïne qui veut se libérer de ses chaines. Cendrelle est un personnage luminaire et attachant. Son humour criard et percutant est à savourer. Cendrelle est une femme têtue, un peu fofolle mais toujours avec les pieds sur terre. Il est agréable de voir dans ces moments de relâchement qu’elle peut être une femme naturelle et bien dans sa peau. Les réparties sont d’un mordant explosif. J’ai tant ri, mais j’ai également été peinée par les aléas et rebondissements qu’a dus subir Cendrelle.

 

LA ROUSSE QUI CROYAIT AU PÈRE NOËL : c’est explosif, attendrissant, attachant, délicat, touchant et à mourir de rire. Portée par une plume addictive qui mesure à la perfection un humour bon-enfant avec une dose de dure réalité.

 

Ce roman est juste à dévorer. Tout simplement. L’auteur a su prendre du poil de la bête (par rapport au premier tome) et s’est lâchée totalement. Pas de sentiment de frustration, Suzanne Marty est allée au bout de cette aventure. Et c’est juste sublime !

 

De la chick-lit qui en met plein les yeux et où tu te bidonnes, une héroïne singulière : bienvenue dans le monde de Cendrelle, la rousse qui n’a plus froid aux yeux et qui a du mal à croire au Père Noël ! 
#Esméralda

 
Je remercie infiniment Suzanne Marty pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Découvre mon avis sur : « La Rousse qui croyait au Père Noël a 39 ans ».

Découvre le super blog de Suzanne Marty.

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117

LES CLANS-UNIS : Lutèce au Crépuscule de Naëlle Burgonde.

 
[ FANTASTIQUE – BIT-LIT / 2018]
LIBRINOVA
236 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :

 

Une agression, une nuit, à la sortie de la Pyramide, nouvelle boîte de nuit Lutécienne, et Thémis se retrouve plongée dans un univers aussi étrange qu’inquiétant.
Cette nuit-là, Thémis découvre que le petit ami de son jumeau, Sam, est un vampire – et que son vampirisme n’a rien à voir avec les vampires du cinéma – que les pouvoirs paranormaux qu’elle possède depuis sa naissance ont une origine surprenante et que les chevaliers sauveurs de damoiselles en détresse ne sont pas toujours charmants.
Toutefois, poussée par la curiosité, Thémis se familiarise doucement avec ce monde et ses coutumes.
Jusqu’au jour où Sam disparaît. Soudain, son monde vole en éclat et tout s’accélère.

 
Mon avis :

 

Sam et Thèmis sont des jumeaux inséparables. Des jumeaux fusionnels et taquins, qui n’en manquent pas une. Thèmis est créatrice de bijoux alors que Sam est détective privé. Ils vaquent à leurs occupations tout en profitant de leurs vies trépidantes. Mais ces jumeaux ont quelques choses d’exceptionnels : une marque qui scelle leurs destins et des dons puissants. Alors que la disparation de la meilleure amie de Thèmis, les inquiètent, les problèmes ne vont pas tarder à chambouler leur monde.

 

Naëlle Burgonde remodèle le plus vieux mythe de la littérature : les vampires, et le résultat est tout à fait à la hauteur. Malgré un début bancal, l’auteure a su créer un univers aux codes exigeants menait par des créatures ténébreuses et cruelles. Un monde dans un monde où il ne fait pas bon de s’y promener seul. Quand ce monde caché se confronte à la réalité, alors, prépare-toi car les étincelles ne sont pas loin de provoquer un cataclysme. Si Thèmis est ébahie par les révélations de son frère, elle n’en reste pas moins têtue et hargneuse. Thèmis est une meneuse, une tête-brulée qu’il ne faut pas chatouiller au risque de se prendre du 2000 Watts dans les gencives. Elle ne démord rarement face à ses interlocuteurs. Elle aime foncé dans le tas ! Et un gros tas lui pose un certain nombre de soucis : Taïga, un vampire-tigre alpha ! Ce dernier est un grand solitaire jamais très loquace. Il se bat quotidiennement contre sa colère légendaire et ses souvenirs d’un autre âge. Guerrier aguerri, ilmène le combat pour un monde meilleur. Sa rencontre avec la belle Thèmis est un étrange tournant dans sa vie et pour ainsi dire une gentille épine dans son pieds. Sans compter sur la présence de Sam, le cachotier et l’intriguant, qui réussit non sans mal à se fourrer dans des histoires hasardeuses et dangereuses. Son compagnon Wolf, le gentil vampire-loup, sait à quoi s’en tenir quand il disparaît.

 

Naëlle Burgonde a su totalement me transporter dans son univers aux côtés de personnages aux traits de caractères bien prononcés. Si le début est mal engagé, très vite les rebondissements s’enchainent. J’ai retenu souvent mon souffle. Cet univers est intransigeant et violent quelquefois émerveillé par des petits moments romantiques. De l’action à gogo, du suspense, du sang, des combats et des bisous, des ingrédients parfaits pour une lecture addictive. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure a intégré le monde des vampires et ses aspects dans son histoire. Bon parfois, c’est tiré par les cheveux, mais ce n’est pas grave, cela n’enlève rien à l’histoire elle même. Ses personnages dégagent une force et une aura impressionnantes. Je me suis très vite attachée à eux et à leurs mauvais caractères.

 

Tu l’auras compris LES CLANS-UNIS est une très belle découverte. Je ne suis pas une adepte des histoires de vampires, mais celle-ci a su me faire passer de très belles heures de lectures.

 

#Esméralda

 
Je remercie Lucas des éditions Librinova pour sa confiance et sa patience.
 
image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de Librinova pour tout savoir.

Vers le site de Naëlle Burgonde pour découvrir son univers.

 

 

IMG_20180426_160220_117

JOUR APRÈS JOUR, moi APRÈS MOI de Elsa Eloi.

 
[ TÉMOIGNAGE – 2018]
LIBRINOVA
189 pages
Ma note : 2,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :
 
« Qui suis-je ? Personne. Je ne suis plus personne. Du moins, j’essaye. Pourquoi devrais-je encore passer mon temps à suivre quelqu’un ? Je ne suis plus personne d’autre que moi, désormais. »
Elsa Eloi grandit au milieu de ses cinq frères et sœurs, dans une parfaite insatisfaction de sa vie en Guadeloupe. Pourquoi le Père Noël ne passe jamais chez elle ? Pourquoi ne peut-elle pas sortir comme elle veut ? Pourquoi tout a l’air toujours mieux chez les autres ?
Autant de questions qui hantent cette petite fille en demande d’amour, de confort et de liberté. L’enfant qu’elle est se perd dans son imaginaire, errant d’un rêve à l’autre pour gommer les imperfections de sa vie. Mais est-ce vraiment de la sorte qu’elle pourra se trouver et être heureuse ?
Saisissant et inspirant, Jour après jour, moi après Moi suit l’évolution d’Elsa qui, d’un choix à l’autre, cherchera à atteindre la meilleure version d’elle-même.

 
Mon avis :

 

Il m’est bien difficile de donner un avis sur cette lecture. Juger un témoignage, c’est jugé une personne, une personne de chairs et de sang avec ses valeurs, ses principes, ses atouts et ses faiblesses. Et je m’y refuse.

 

Donc pour une fois mon avis sera plus court que d’habitude.

 

Elsa Eloi est guadeloupéenne. Elle a grandi au sein d’une famille stricte. Une mère aimante et un père rigoureux qui ne sait pas dire « je t’aime ». Cette grande fratrie dans un premier temps s’entraide et se chamaille. Leurs liens entre eux sont puissants. Elsa très vite se rend compte qu’elle n’a pas une place particulière. Elle se réfugie dans les études et les leçons et devient finalement la « fille qui fera de grandes études ». Son enfance et son adolescence n’ont rien d’exceptionnelles et les souvenirs restent pauvres. Elle ne vit pas dans l’opulence mais dans le bonheur des choses simples. Ce n’est pas la fille avec qui l’on devient la meilleure copine ou que l’on remarque dans la cour de l’école. Elle se fond dans la masse. Va d’un groupe à l’autre sans véritablement d’attachement. Un caméléon qui observe beaucoup. Le temps passe et elle rejoint la métropole pour ses études universitaires. Bordeaux devient son point d’attache. L’entrée dans l’âge d’adulte ne se fait pas sans mal et sa vie va connaitre de longs moments « yoyo ».

 

Son mal être persiste. Elle s’attache facilement aux hommes en croyant que c’est le bon. Elle connaîtra les grandes déceptions. Elle plongera dans le désarroi total et se retournera vers la religion. Les années s’écoulent et les solutions à son malaise personnel ne viennent pas. Jusqu’au jour où tout s’illumine.

 

Elsa Eloi nous narre sa quête personnelle avec entrain et beaucoup d’honnêteté. Son récit est puissant et peinant. J’y ai retrouvé beaucoup de force et de courage malgré tous les déboires qu’elle vit. Elle se remet souvent en question et tente seule de trouver la solution adéquate. La solitude et la persévérance porteront leur fruit mais là encore, le bonheur s’avère être un long combat. Les personnes qui ont vécu ce même et long parcours pourront aisément s’identifier. Ce témoignage ne porte pas véritablement de solution mais il délivre un message d’espérance : la recherche de Soi est une épreuve ardue. Chaque briques posées jour après jours, mêmes si elles ne sont pas d’aplomb, vous porteront vers le meilleur. Toutes vos épreuves surmontées, ou non, font ce que vous êtes. La solution est uniquement en Vous.

 
Je remercie les éditions LIBRINOVA pour leur confiance et leur patience.
 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Vers le site de Librinova pour tout savoir.

IMG_20180426_160220_117

MON MARATHON INDE de Janvier.

Bonjour, Bonjour,

 

Le dernier lundi du mois rime chez les Miss Chocolatine avec « Marathon Indé ». 2019 ne va pas déroger à la règle de ce rendez-vous que j’adore organiser. Avant de te présenter mon programme riche et diversifié, je te présente l’association « les plumes indépendantes » que j’ai rejoint depuis quelques semaines maintenant.

 

Qui sont-elles ?

 

Créée en novembre 2017 par les auteurs Erika Boyer et Loli Artésia, l’association Les Plumes Indépendantes a pour objectif de réunir, soutenir et promouvoir les auteurs indépendants et les activités y afférent (correction, illustration, graphisme, …), ainsi que leur production littéraire et artistique, par la mise en place d’événements à caractère culturel afin de sensibiliser un large public à la littérature indépendante.
 
Retrouve toutes les informations utiles sur le site : Les Plumes Indépendantes

 

 
Découvre leur vidéo de présentation :

 
Je te présente maintenant mes six prochaine lectures toutes aussi diversifiées que intrigantes. Mes avis seront publiés d’ici les prochains jours. Affaire à suivre ! Si tu veux en savoir davantage sur la couverture qui te fait de l’œil, clic dessus !

 

 

Let’s GO !
Jour après jour, moi après Moi par [ELOI, Elsa]
Développement personnel / biographie

Résumé :


« Qui suis-je ? Personne. Je ne suis plus personne. Du moins, j’essaye. Pourquoi devrais-je encore passer mon temps à suivre quelqu’un ? Je ne suis plus personne d’autre que moi, désormais. »

Elsa Eloi grandit au milieu de ses cinq frères et sœurs, dans une parfaite insatisfaction de sa vie en Guadeloupe. Pourquoi le Père Noël ne passe jamais chez elle ? Pourquoi ne peut-elle pas sortir comme elle veut ? Pourquoi tout a l’air toujours mieux chez les autres ?
Autant de questions qui hantent cette petite fille en demande d’amour, de confort et de liberté. L’enfant qu’elle est se perd dans son imaginaire, errant d’un rêve à l’autre pour gommer les imperfections de sa vie. Mais est-ce vraiment de la sorte qu’elle pourra se trouver et être heureuse ?

Saisissant et inspirant, Jour après jour, moi après Moi suit l’évolution d’Elsa qui, d’un choix à l’autre, cherchera à atteindre la meilleure version d’elle-même.


189 pages
Les Clans-Unis: Lutèce au Crépuscule par [Burgonde, Naëlle]

Fantastique

Résumé :


Une agression, une nuit, à la sortie de la Pyramide, nouvelle boîte de nuit Lutécienne, et Thémis se retrouve plongée dans un univers aussi étrange qu’inquiétant.

Cette nuit-là, Thémis découvre que le petit ami de son jumeau, Sam, est un vampire – et que son vampirisme n’a rien à voir avec les vampires du cinéma – que les pouvoirs paranormaux qu’elle possède depuis sa naissance ont une origine surprenante et que les chevaliers sauveurs de damoiselles en détresse ne sont pas toujours charmants.

Toutefois, poussée par la curiosité, Thémis se familiarise doucement avec ce monde et ses coutumes.

Jusqu’au jour où Sam disparaît. Soudain, son monde vole en éclat et tout s’accélère.






236 pages
à livre ouvert par [Jenkins, Nikki J.]


Romance contemporaine

Résumé :

En découvrant un tas de feuilles volantes dans le tiroir secret d’une ancienne coiffeuse qu’elle vient d’acquérir, Meghan est intriguée par l’écriture ronde et soignée tracée au stylo noir. Mais surtout par ce trésor inattendu dans lequel elle n’hésite pas à plonger tête baissée. Au fil des pages, elle se retrouve projetée au côté de Maya, une jeune femme brisée après la mort de son fiancé. Elle l’accompagne à travers les lignes dans son deuil, vivant avec elle sa descente aux Enfers. Et si, tout n’était pas aussi noir qu’il n’y paraît ? Et si la vie offrait une chance à Maya de remonter sur Terre ?


119 pages


Fantasy

Résumé :

« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – CiwenL’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps.Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…


392 pages
Cyberattaque: Plongez au coeur du blackout ! @GlobalWork collection par [Vagabulle, Angeline]
Société

Résumé :


! Sélectionné pour le prix du Forum International de la Cybersécurité – Lille – 22 et 23 Janvier 2019 !

A l’heure de l’hyperconnection digitale, que se passerait-il si, en l’espace d’un éclair, quelqu’un détruisait tous nos systèmes informatiques ?
27 Juin 2017 : une cyberattaque mondiale frappe de plein fouet plusieurs multi nationales.
Angeline, collaboratrice engagée dans une course effrénée aux résultats, se trouve brutalement plongée au milieu du chaos. En l’espace d’une seconde, la sur-activité laisse place au silence du grand vide. Sans information. Et surtout, sans aucun moyen de communication. Après le choc des premières heures et les jours qui s’égrènent, comment faire pour relancer la machine ? Cette grande entreprise globale n’est-elle finalement qu’un colosse aux pieds d’argile ? Comment continuer à travailler alors que la totalité des outils de travail ont été détruits ?
Laissez-vous emporter dans cette suite bien surprenante de « Global Work : on marche sur la tête ! » qui vous plongera dans les affres de la grande déconnexion.


202 pages
Chick Lit

Résumé :


Une cadre de grand magasin parisien au bord de la trentaine et du burn-out
se retrouve, sur un malentendu, à faire 9 heures de théâtre par semaine au Cours Florent.


——–

Cendrelle est responsable de la parfumerie du Grand Bazar de Paris
et célibataire par intermittence depuis cinq ans.
Le 1er janvier 2000, elle prend deux décisions :
1) arrêter les histoires foireuses ;
2) faire une folie.
Car est-il raisonnable à 29 ans de ne plus croire au père Noël ?

——–

Le tome 1 (ou tome 2) intitulé La rousse qui croyait au père Noël a 39 ans
est en vente sur Amazon.

Le tome 3 de cette série, qui remonte dans le temps,
s’intitulera La rousse qui croyait au père Noël a 19 ans
et vous pourrez lire la suite et fin de l’histoire dans le tome 4.

La série étant réversible, vous pouvez la commencer par le tome que vous voulez !


233 pages

 

Voici celles que j’ai déjà lues et chroniquées :

 

Antiqam par [Luc, Serrano]

Policier

Mon avis

Résumé :


Quand certains actes condamnables, liés au conflit franco-algérien, refont surface au bout de plusieurs dizaines d’années, c’est tout un petit village du sud de Toulouse qui va être le théâtre d’une suite d’événements mystérieux qui iront jusqu’à mettre en péril la vie de certains de ses habitants.
En découvrant par hasard des vieux ossements dans le bois du château, le pauvre Zaius ne s’attend pas à provoquer un tel cataclysme dont il sera la première victime.
Alphonse Placard, venu à l’aide de son ami le Baron Louis Clément du Martinet du Bois de la Pierre aura beaucoup de mal à faire la preuve de ses intuitions.

336 pages
Le combat des âmes: Tome II - L'épreuve par [Covan, Loïck]


Fantastique / aventure

Mon avis

Résumé :


L’affrontement dans le parking désaffecté a plongé Matthieu dans la solitude. Le comportement de ses proches, de ses ennemis, mais aussi des êtres humains en général, nourrit le doute en lui. Il aura besoin de plusieurs mains tendues pour surmonter les épreuves qui l’attendent et reprendre le chemin de son destin lié à la cité.
Le Mal veut la victoire et son plan ne fait que commencer…


508 pages
 
Lequel ou lesquels te tentent le plus ?

 

A très vite pour mes avis.

 

 

IMG_20180426_160220_117