SHAPE OF YOU de Alexandra Lanoix.

51o+ZWzTtxL

 

 

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018 ]

Auto-édition

Service presse

 

 

 

Je remercie Alaxandra Lanoix pour sa confiance.

 

 


 

 

Le résumé :

 

Claire est mariée à Chase, un avocat doué qui a un bel avenir devant lui. Mais sa vie est monotone et son époux ne fait rien pour arranger les choses. Il est possessif, manipulateur et macho. Il lui interdit de travailler ou même de jouer du piano. Pourtant, Claire est une virtuose née. Elle a un don pour la musique, mais avant leur union, Chase l’a fait choisir entre lui ou sa passion. Elle l’a choisi, lui, à cause du secret qu’ils partagent. Andy, le meilleur ami de Claire, essaye de tout faire pour la sortir de ce mariage qui la rend malheureuse. Il va la mettre sur le chemin de Julian, un pianiste brillant qui était avant un tragique accident de voiture, une célébrité dans son domaine. Lors de leur première rencontre, l’osmose va opérer autant physiquement que musicalement. Leur passion commune va les réunir et l’amour va les enflammer.

 

 


 

 

Mon avis :

 

Si inévitablement on pense à notre rouquin préféré, Ed Sheeran, « Shape of you » va vous mener sur le terrain d’une romance choc ! Une romance sur des airs de seconde chance ! Une romance où la beauté intérieure prime.

 

Pour la seconde fois, Lanoix m’a époustouflée. Elle a une telle maitrise du suspense, qu’il est tout à fait impossible de savoir où elle va nous mener ! C’est juste formidable !

 

« Shape of you » est une romance toute douce, en rondeur, en découverte, de l’acceptation de soi et de prouver qu’une seconde chance est possible et que le bonheur peut être à porter de main pour le vivre intensément. « Shape of you » est l’histoire d’une jeune femme mariée à son premier amour qui ne l’est pas véritablement, mais plutôt comme représentant le remerciement éternel face à cet homme qu’il l’a sauvé d’une situation sérieusement grave. Claire vit pour Chase. Se plie à son bon vouloir et à ses exigences. Elle n’est que l’ombre de son mari. Coupée du monde, elle sort de temps en temps avec son meilleur ami, Andy qui ne désespère pas pour autant de lui faire ouvrir les yeux sur cette situation qui ne peut plus durer. Claire est une jeune femme généreuse, aimante. Niaise, mais on ne lui en veut guère, car elle a été coupée du monde par un mari trop protecteur. Claire est un prodige de la musique. Pianiste redoutable par son oreille absolue, jouer est vraiment libératrice. Exprimant toutes ses émotions sur ces touches blanches et noires, elle aurait pu être l’étoile montante si son mari ne l’avait pas contraint à abandonner. Poussée par Andy, elle reprend des cours de piano, après avoir convaincu Chase. Son professeur n’est autre qu’un ancien pianiste de talent, Julian. Julian a arrêté ses tournées mondiales après un grave accident qui l’handicapera à vie. Cette rencontre va provoquer des étincelles !

 

Cette romance fera palpiter votre coeur de mille et une couleurs ! L’intensité des émotions est juste phénoménale. On s’attache rapidement à Claire et Julian. On découvre leurs tourments et on sent naître cet amour dévastateur. Cette relation naissante est telle une chanson qu’un compositeur en gribouillerait ses premières notes sur son cahier : le départ est éprouvant, puis il y a les erreurs qu’il faut gommer, des moments d’hésitation et puis des mélodies qui ne correspondent pas, des moments pianissimo et d’autres fortissimo , des moments de silence et d’euphorie ! Et puis il y a ce moment fatidique où tout part en vrille !

 

Ce roman m’a beaucoup touchée ! Tout simplement car à une époque le piano était toute ma vie. Ce que décrit Lanoix est tellement puissant : cet abandon aux sons des notes, cette bulle qui se crée et partager ce moment avec quelqu’un ! Oui c’est vrai, c’est puissant. Puis rajouter une histoire d’amour c’est triplement plus intense !

 

Cette histoire m’a simplement scotchée ! A découvrir de toute urgence !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Alexandra Lanoix !

Vers le site officiel de Alexandra Lanoix !

Un autre roman de Alexandra Lanoix : « Protection très rapprochée »

 

 

 

Publicités

L’homme d’après d’Emily Jurius

l'homme d'après

New romance – epub sorti le 1er décembre 2017

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Emily Jurius pour sa confiance et pour m’avoir confié son roman en service presse.

Résumé :  » Est-il possible d’aimer au premier regard? »

Garance est une jeune maman de trois enfants mariée à son premier amour. Elle mène une existence paisible et profite de chaque instant avec bonheur. Tout s’effondre autour d’elle le jour où ce dernier meurt subitement. Son chagrin la détruit. Mais Garance est courageuse et pour sauver sa famille du désespoir, pour se sauver elle-même, elle décide de changer de vie.

Quelque part dans ce nouveau pays, avec cette nouvelle langue, dans cette nouvelle maison, entourés de cette nouvelle famille, les enfants réapprennent à vivre. La routine du quotidien est un réel apaisement pour Garance.

Jusqu’au jour où elle croise le regard d’un homme qui en un instant va éveiller en elle un sentiment oublié, un souffle de vie.

Tristan est jeune, puissant, médiatique mais terriblement seul. Il est aussi mystérieux, ténébreux et tenace.

Garance est chamboulée mais très vite les aspects les plus sombres de la personnalité de Tristan se révèlent à elle, la mettant face à ses propres angoisses.

Comment résister quand l’amour est déjà là; mais surtout, comment accepter… l’homme d’après ?

 

Mon avis : Je connaissais la plume d’Emily Jurius pour avoir commencé à lire sa saga Lust. J’étais donc impatiente de la relire avec cette nouvelle histoire qui s’annonce forte en émotion.

Garance est une trentenaire détruite depuis la mort de son mari. Heureusement, elle a ses enfants qui lui donnent la motivation pour continuer à vivre. Ayant touché des dommages et intérêts suite à la perte de son époux, elle investit cet argent dans un hôpital puis dans une piscine menacée de fermeture. Ce lieu étant un endroit où elle aime venir avec ses enfants, elle décide d’y investir une partie de ses économies afin de le sauver. Professionnellement, elle trouve peu à peu un nouvel équilibre. Un soir, elle sent le regard sur elle d’un bel homme prénommé Tristan. Entre eux, le courant passe mais le jeune homme est très mystérieux et surtout n’est pas habitué au bonheur. Est-ce que Garance est celle qui lui permettra de gouter enfin au bonheur ?

Garance est une jeune femme moderne, courageuse qui m’a beaucoup plu. Déstabilisée après la mort d’Edouard, elle va se reconstruire peu à peu grâce à ses enfants, puis le travail et enfin grâce à Tristan. Caractérielle, elle n’est pas le genre de femme à se laisser faire et elle n’hésite pas à être très têtue vis-à-vis de lui. Je l’ai trouvée très attachante et j’ai beaucoup apprécié qu’elle reste droite dans ses bottes et ne change pas d’avis à la moindre occasion.

Quand à Tristan, wahou !!! Ce bel apollon nous donne des sueurs froides et pour la peine, j’irai bien faire un tour à la piscine pour voir s’il n’y a pas le même dans les parages !! Tristan est donc un nageur professionnel qui entraine dans la piscine dont Garance est actionnaire. Ayant grandi dans un contexte familial un peu particulier, il n’est pas habitué au bonheur et ne sait pas comment s’y prendre pour mener une relation amoureuse. Sa rencontre avec Garance va tout changer et va lui montrer que l’amour est possible pour tous. J’ai apprécié sa personnalité complexe même s’il m’a parfois déstabilisé. En effet, il y a des moments dans la vie où il y a des dilemmes à surmonter entre vie de famille et vie de sportif et on se rend compte que cela ne doit pas être simple à gérer. J’ai trouvé que Tristan se fondait assez facilement dans son rôle de chef de famille et il m’a beaucoup touché dans la pureté de son amour.

Je tiens également à parler des enfants de Garance qui sont très présents dans l’histoire et qui ont également chacun leurs personnalités. Ces enfants aiment leur maman et ils sont prêts à tout pour la rendre heureuse.

Ce roman est clairement une histoire de reconstruction. Du côté, elle cherche à savoir si elle trouvera « l’homme d’après ». Pour Tristan, toute la question est de savoir s’il a droit lui aussi au bonheur. C’est une histoire touchante, émouvante et encourageante sur les secondes chances. Ce roman, même s’il n’aborde des thèmes faciles, est une bouffée d’optimisme qui fait du bien et qui permet de nous laisser croire que rien n’est jamais perdu dans la vie. La plume d’Emily Jurius m’a une nouvelle fois transportée et une fois le livre lancé, on ne peut pas le laisser de côté trop longtemps car je dois avouer qu’il a un côté addictif.

Pour conclure, je recommande ce roman à tous les amoureux de belles histoires d’amour et à tous ceux qui ont envie de croire aux deuxièmes chances. On ne ressort pas indemne de cette lecture ; on en ressort plein d’optimisme, avec l’envie de croquer la vie à pleine dents.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez « l’homme d’après » sur Amazon

Retrouvez également Emily Jurius et son univers sur Facebook

Not easy, tome 3 : Save me de Pascale Stephens.

 

[NEW ROMANCE – 2017]

Editions BMR

Service presse

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

Vale collectionne les femmes autant que les bécanes. Son code du parfait tombeur est établi : dix règles d’or pour enchaîner les conquêtes et se prémunir contre l’amour. Parmi elles : ne jamais rien promettre.
Mais quand Juju débarque dans sa vie, il fond. Cette fillette de quatre ans, paumée à côté de son garage, a tout d’une poupée qu’il veut prendre sous son aile. Sa grande sœur, par contre, c’est une autre affaire… Maya, toujours affublée d’un bonnet, est un garçon manqué qu’il vaut mieux ne pas approcher de trop près ! Du haut de ses vingt ans, c’est elle qui assure les besoins de sa famille. Fasciné par la jeune fille, Vale ne peut s’empêcher de se mêler de ses problèmes. Il promet même de l’aider, à condition qu’elle soit prête à jouer le jeu…
Pour elle, il a brisé l’une de ses règles. Mais Maya est-elle prête à laisser sa carapace se fendre en retour ?

 


 

Mon avis :

Aujourd’hui je vous parle de mon tout dernier coup de cœur de l’année 2017. J’ai passé mes dernière soirées en compagnie de Vale et je puis vous assurer que Vale est un type super !

Vale est un des joyeux luron de la bande de Connor, James et Travis. Vale est le mec cool, tatoué, physique ravageur et use de ses charmes auprès de la gente féminine. Homme à femmes, il revendique son statut d’ailleurs il trouve que ses potes se sont ramollis depuis qu’ils ont trouvé les femmes de leur vie. Fidèle à lui même il papillonne au grès de ses soirées plus ou moins arrosées ( l’alcool est dangereux pour la santé). Vale n’est pas la caricature du bad boy, mauvais sous tout rapport, même si parfois il a des airs de « faites moi pas chier », il est le genre d’homme qui cache une tonne de gentillesse, d’humour, de savoir vivre, de douceur et de principes. En fait Vale est le mec idéal et tatoué en plus ! Sauf son côté  » je saute tout ce qui bouge ». Sa vie est tranquille et sans ennuis depuis maintenant quelque année, depuis que son cœur fut transpercée par une sale vipère, Rose.

J’ai découvert Vale dans son quotidien : son garage est sa plus grande passion et réparer les motos fait son plus grand bonheur. Ses deux collègues sont sympathiques et hilarants. Ces trois tempéraments fougueux mettent un sacré boxon dans leur relation. Le roman débute sur une liste particulière : une liste de dix commandements écrite par Vale. D’ailleurs c’est assez marrant qu’un mec comme lui doit se prémunir des maux du cœur avec une liste pareille. C’est plutôt les femmes qui font ça, non !!! Premier point pour Vale : vous sentez ce petit côté fleur bleue !! Deuxième point : savez vous que Vale adore les gamins : prédisposition pour être un père merveilleux. Je sens déjà que vous craquez ! Troisième point : la nature la bien dotée ! Ah ! Ah ah … vous avez fondu ?! Je vais en rester là … sinon la bave va couler !

En route sur le chemin du boulot, il aperçoit une gamine pas plus haute que trois pommes, faire face à des morveux qui veulent lui piquer son petit sac de princesse. En tant que valeureux chevalier, Vale vole à son secours sans son destrier blanc (il le réserve pour les grandes occasions). Vale déteste qu’on puisse s’en prendre aux plus faibles et davantage quand il s’agit d’enfants. Le voici donc en charmante compagnie de Juliette, dite Juju. Juju est une gamine trop choupinette d’amour. Je l’adore ! Elle est tout mimi, et puis elle zozote comme font la plupart des gamins. Elle est adorable, elle est a croqué ! Et le plus drôle, elle n’arrête pas de parler, une vraie pipelette, mais une princesse pipelette. Vale est désarçonné face à ce petit bout de chou et maugré les parents de laisser un enfant sans surveillance. En colère il tente de joindre une certaine  Maya, mais il ne sait pas encore que cette rencontre va bouleverser sa vie et sa fichu liste.

Maya est la grande sœur de Juju. La seule adulte responsable qui s’occupe d’elle. Sa mère a sombré dans l’alcool et la dépression depuis que son mari a succombé à une crise cardiaque. Elles survivent grâce au boulot de Maya qu’elle abhorre. Survivre n’exprime pas totalement a quoi elle doit faire face. A la disparition de son père tout s’effondre : la maison cossue, les ami(e)s, la joie de vivre. Tout devient noirceur : les dettes qui doivent être remboursées, les sois disant amis qui viennent vous enfoncer davantage et proposer à Maya d’utiliser ses charmes afin d’éponger les dettes désormais siennes. Elles sont dans l’obligation de vendre tous leurs biens et d’aller vivre dans une maison miteuse. Maya traumatisée, se cache volontairement dans des habits qui ne lui siéent guère. Garçon manqué ainsi, elle ne s’en offusque guère au contraire, cela la protège des hommes en général. Car Maya est une belle jeune femme : blonde, yeux magnifiques, corps somptueux. Elle réveille les sens cachés de Vale. Maya est une jeune femme extraordinairement courageuse. Elle fait face la tête haute à tous ces tragiques évènements. Se reposer sur quelqu’un : elle ne connaît pas. Se confier à quelqu’un : elle ne sait pas ce que sait. Savoir faire confiance à quelqu’un : elle l’ignore. Et si sous cet air de prédateur affamé, Vale serait cet homme ? Pourrait-il l’aider à en finir avec ses tourments ? Mais quel en serait le prix ? Maya sait qu’elle devra lui payer son prix. Sera t-elle prête à aller jusqu’au bout ? Et si les sentiments s’en mêlaient ?

Voici Vale, plongé dans les sombres affaires de Maya. Situation incongrue et déstabilisante qui ne va tarder à chauffer nos deux téméraires et apprentis amoureux. Situation troublante et inédite ! Et si l’amour pouvait naitre de cet imbroglio malsain ? Vale et Maya vont apprendre à se connaître, à se découvrir à mettre des mots sur leur émotions. Ils vont s’apprivoiser.

« Save me » a tout du roman dans le style conte de fée. Des méchants et des gentils. Un prince et une princesse (plutôt même deux) à sauver. Et la méchante marâtre qui voit d’un mauvais œil une belle donzelle s’accaparer son territoire. J’ai apprécié cette lecture au plus haut point ! La plume de Stephens fait des merveilles une fois de plus. Elle arrive à me subjuguer par tout un panel d’émotions : des rires aux larmes, de la peur à l’envie, de la passion à l’amour, des frissons à la joie ! Maya est telle une fleur qui ne demande qu’à s’épanouir et Vale est l’élément déclencheur. Les scènes défilent à une vitesse hallucinante, me plongeante davantage dans cette aventure juste incroyable. Les personnages sont attachants et touchants. J’en viens à cette douceur qui en émane : une atmosphère qui malgré le fait qu’elle soit oppressante, j’ai ressenti toute l’empathie, cette force incroyable qui les unis, cette conviction qu’à eux deux les choses allaient s’arranger. Il n’y pas de forces conflictuelles au sein de leur bulle. Je suis totalement sous le charme de ce troisième opus et de loin c’est le meilleur à mes yeux.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « Show me » !

Mon avis sur le second tome : « Help me » !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !

 

 

 

La proposition, tome 2 de Katie Ashley

la proposition tome 2

New romance – epub sorti le 6 octobre 2017

Editions BMR

Service Presse

 

Je remercie les éditions BMR via la plateforme NetGalley de m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Deux as en avant, trois pas en arrière. Après la trahison d’Aidan, Emma a rompu tout contact. Mais, même s’il a agi comme un lâche, Aidan n’est pas de ceux qui abandonnent la partie sans se battre. Prêt à tout pour se faire pardonner, il attend le moment propice… que la vie lui apporte finalement sur un plateau d’argent. Seul à pouvoir s’occuper d’Emma, alitée suite à des complications liées à sa grossesse, il parvient à se rapprocher d’elle. De son côté, Emma ne parvient pas à oublier le médecin qui l’a reçue à l’hôpital. À bien y réfléchir, il représente même tout ce qu’elle désire : un homme stable, prêt à être mari et père, un homme à l’opposé d’Aidan, et qui ne veut rien d’autre que gagner son cœur… Mais Emma est-elle prête à l’accorder une seconde fois ?

 

Mon avis : Le premier tome m’avait embarquée….Le second tome m’a achevée !! Le tome 1 s’est terminé sur un gros rebondissement : Aidan, mort de peur, a ramené une fille chez lui mais, obnubilé par Emma, il finit par éconduire la demoiselle…..sauf qu’Emma arrive à ce moment-là. Se sentant trahie, elle décide de quitter la villa et de couper les ponts avec lui. Trois semaines plus tard, nos héros ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Ils se revoient suite à un malaise de Patrick, le père d’Aidan, ce qui entrainera un malaise d’Emma qui l’obligera à s’aliter pendant deux semaines. Aidan voit là un coup du sort pour reconquérir sa belle. Mais cette dernière ne sait plus si elle doit lui faire confiance, surtout quand un beau médecin vient lui embrouiller les idées.

Tout comme dans le premier tome, j’ai adoré nos deux héros. Aidan me fait penser à Christian Grey au début du tome 2. Il est totalement désemparé sans Emma et ne sait pas quoi faire pour lui prouver qu’il l’aime. Il va devoir faire preuve d’initiatives pour reconquérir sa belle et arriver à lui ouvrir enfin son cœur. Cette tâche va s’avérer d’autant plus compliquée qu’Emma est charmée par le Dr Pesh. Medecin urgentiste qui rassurer et s’occuper d’Emma après le malaise de Patrick. Veuf, il a tout de l’homme idéal : gentil, prévenant, attentionné, poli…bref, beaucoup de facettes qu’Emma n’a pas ou peu vues chez Aidan. Cette hésitation est une des intrigues principales du roman et cela amène du piquant dans l’évolution de la relation de notre couple « star ».

Concernant Emma, j’ai trouvé très intéressant que l’auteure prenne le parti de décrire une jeune femme forte, avec du caractère et qui ne se laisse pas faire. Blessée par la vie, elle a été déçue par Aidan et ne sait plus si elle peut lui faire confiance. Malgré les preuves d’amour qu’il lui donne, elle attend ce petit plus qui tarde à venir. Elle a le courage de ne pas succomber à ses hormones qui lui hurlent de lui sauter dessus et j’ai trouvé cela très bien.

Encore une fois, la famille de nos deux protagonistes jouent un rôle prépondérant dans le roman et amènent tour à tour des touches d’humour ou des touches d’émotions lors de la lecture.

Vous l’aurez compris, j’ai trouvé ce tome 2 dans la lignée du tome 1. J’ai été totalement conquise par la plume de Katie Ashley qui nous transporte dans du rire aux larmes et qui sait également jouer sur la corde sensible sans tomber dans l’excès. Au cours de la lecture, même si la narration est faite d’un point de vue externe, on suit alternativement Emma et Aidan. J’adore cette façon d’écrire et de raconter les histoires car cela nous permet d’avoir toutes les cartes en main et ainsi d’entrer véritablement au cœur de l’action.

 Je recommande donc chaudement cette duologie à tous les amoureux de romance. Cette histoire passionnée et passionnante vous emportera sur une montagne russe émotionnelle et ne vous laissera sûrement pas de marbre !

 

liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique de « La proposition, tome 1 » de Katie Ashley

Retrouvez ce roman également sur Amazon

 

pro_reader_120               reviews_10_120               favorited_reviews_120

Encore une nuit, tome 3 de Lauren Blakely.

 

[NEW ROMANCE – Nouveauté 2017]

Éditions BMR

Service presse

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

LA SUITE ET FIN DE NUIT APRÈS NUIT et APRÈS CETTE NUIT...

Libérée de ses dettes, Julia peut enfin prendre un nouveau départ. Et quoi de mieux qu’un week-end en amoureux à Las Vegas pour profiter de la vie et du plaisir de jouer  ? D’autant plus que Clay, décidé à demander celle qu’il aime en mariage, lui a réservé de nombreuses surprises.
Malheureusement, à peine commencé, le week-end de rêve vire au cauchemar… Clay est obligé de s’absenter, laissant Julia seule dans la Ville du Péché, où les apparences sont souvent trompeuses, où les arnaqueurs se cachent derrière des sourires affables. Et dans les recoins de l’hôtel, une ombre guette Julia, suit chacun de ses gestes…
Clay rentrera-t-il à temps pour sauver Julia et la tenir encore une nuit entre ses bras  ?

 


 

Mon avis :

Une belle conclusion pour cette romance qui m’a fait vivre de belles montagnes russes émotionnelles. J’avais adoré le premier tome et étais déçue par le second, le troisième remonte dans mon estime.

Après des péripéties rocambolesques tout au long des deux premiers volets et une rencontre chaleureuse et émouvante, j’ai retrouvé avec un certain plaisir Clay et Julia, direction la ville des péchés et où tout est permis, Las Vegas. Julia n’a plus aucun lien avec la mafia, son affaire au bar roule à merveille et son amour pour Clay est au sommet de tout.

Mais voilà rien ne se déroule comme prévu ! Et oui le passé refait surface lorsque tout  semblent éloignés. De nouveaux rebondissements viennent rythmer l’histoire. Mais le romantisme a tout de même une place primordiale. Le côté chevalier de Clay est plus prononcé et on l’aime davantage pour toutes ses attentions, ses mots et sa tendresse. C’est un vrai bourreau des cœurs car il a ce magnétisme indéniable qui fait fondre le cœur des femmes. Julia est de plus en plus épanouie et retrouve le goût au jeu sans que cela ne l’empêche de prendre du plaisir. Leur couple resplendit et je l’adore pour ce qu’il en dégage.

J’ai retrouvé le plaisir que m’offrait l’auteure dans le premier tome. Toutes en sensibilité et en force, elle nous immerge dans cette relation assez mouvementée par les éléments extérieurs. La fluidité est de nouveau au rendez-vous (malgré quelques couacs qui m’ont fait grincer des dents).

Une très belle finalité pour l’histoire de ce couple atypique et où l’amour contrecarre les tribulations de la vie !

 

 

liens-utiles

 

41-7NDR7u5L

 

 

Mon avis sur le premier tome !

 

 

 

 

415z2vWjN9L

Mon avis sur le second tome !

 

 

 

 

Vers le site des éditions BMR !

Vers le site officiel de Lauren Blakely !

 

 

 

Hate To Love de Penelope Douglas.

 

[NEW ADULT – Nouveauté 2017]

Éditions Harlequin – Collection &H

Service presse

 

Je remercie les éditions Harlequin pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute  : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

 


 

Mon avis :

Avant de débuter ce nouveau roman, je me permet de vous donner quelques conseils qui vous seront bien utiles et surtout évitera de méchamment vous frustrer :

  1. Prendre sa journée : posez un RTT ou un congé (il sera bien compensé) ;
  2. Préparez-vous une tonne d’encas avec une bonne réserve de cafés, thés ou autres (ça vous évitera de vous lever inutilement) ;
  3. Installez-vous confortablement sur quelque chose de moelleux (ça serait dommage que votre popotin souffre) ;
  4. Bannissez toutes choses nuisibles qui viendraient vous enquiquinez toutes les 5 minutes ;
  5. et surtout n’oubliez pas les papiers mouchoirs (oui oui vos larmes vont surgir).

Et bien voilà vous êtes parées pour débuter votre lecture !

 

Nous nous sommes toutes dites au moins une fois dans sa vie que les relations au lycée fussent toujours compliquées : faisiez vous parties de ces filles idolâtrées ou bien celles qui s’effaçaient et essayaient de passer inaperçu ? Cool ou losers ? Méchantes ou souffres douleurs ?

Pour certaines ce roman fera resurgir de bons ou mauvais souvenirs. Et c’est dans cet état qu’excelle le nouveau roman de Pénélope Douglas : la beauté, l’arrogance sont-elles préférables à la gentillesse ? En quoi le jugement cruel et méchant peut détruire la vie d’un jeune ? Comment se faire accepter dans cette société de jeunes aux codes bien établis ?

Ryen est la fille vénérée par son lycée, pom-pom girl, magnifique, intelligente mais pas trop, elle surplombe tout le monde par son arrogance et son aplomb à vous faire ravaler votre sourire en moins d’une seconde. Populaire, elle entretient son personnage en la compagnie de jeunes amis qui semblent la mettre sur un piédestal. Fourbe et cruelle, elle n’hésite pas à rabaisser les plus faibles. L’image de soi a toute son importance et si la méchanceté est de mise c’est pour une bonne raison. Car Ryen petite était exclue de ce milieu, seule ou très peu accompagnée, elle s’admonestait de ce manque d’attention. Et cela la pesait tant, la rendant triste. C’est par ce manque de reconnaissance qu’elle décida de mettre tout en œuvre pour séduire les filles populaires et dénigrer les autres. Mais ses choix auront des conséquences plutôt inattendues car se cacher sous des couches de mesquinerie peuvent détruire l’essence même de soi. Ryen est détestable aux premiers abords mais on comprend vite les enjeux et surtout ses craintes. Et on les perçoit nettement dans cette correspondance qui débuta sept années plus tôt avec Misha. Ce jeune homme est le mouton noir de la famille. Éduqué par son père célibataire, suite à la fuite de sa mère, il ne veut absolument pas rentrer dans les cases confortables que son père lui impose. Issu d’une bonne famille,  ce jeune hipster ne ménage pas son paternel quitte à ce que les relations deviennent conflictuels. Misha est un poète dans l’âme, un romantique incontournable. Il a cette âme généreuse et tourmentée. Son plus grand plaisir sont de chanter et surtout d’écrire des textes magnifiques et percutants. Son inspiration, il l’a trouve dans les lettres de Ryen. Une jeune fille qu’il admire au plus au point. Il ressent sa sensibilité, son altruisme et son désarroi. Ces lettres ouvertes auront un effet indéniable. Elles leur permettent de survivre face aux tourments des jeunes adolescents. Ils grandissent ensemble et se portent mutuellement vers un avenir plus serein. Mais les mots perceront leurs cœurs à tout jamais car ils seront leurs uniques amours.

Ils s’étaient promis de ne jamais se rencontrer. Mais parfois ces dernières sont faites pour être trahies. Misha la rencontre à tout hasard lors de son dernier concert. Elle, ne sait pas qui il est. Elle le fascine mais il n’aurait jamais pensé que la vérité le blesserait autant. Mais la vie a ses imprévus et tragiques rebondissements, Misha parti dans sa quête de vengeance va tenter de découvrir la fille qui faisait palpiter son cœur dans ses lettres.

Penelope Douglas nous offre un nouveau roman étonnant et 200% addictif. Sa plume est un pur ravissement : fluide à volonté, elle apporte ce côté frais avec une note acidulé et nous fais vivre un panel d’émotions intransigeants. Il ressort de ses personnages une authenticité et une sensibilité à toute épreuve. Elle change les codes en nous proposant une héroïne atypique et un héros non conventionnel. J’ai adoré suivre leurs évolutions, leur rencontre, leur découverte et leur apprivoisement. C’est une sorte de jeu « attrape moi si tu peux » ou « si tu me veux viens me chercher ».

Ce fut une lecture magnifiquement intense et incontournable. Un livre qui touche à l’amitié, à l’estime de soi, à la cellule familial. Les enjeux sont considérables. Penelope Douglas a cette facilité de nous émouvoir et de nous surprendre de pages en pages. J’avais adoré « Dark Romance » mais « Hate to Love » est vraiment un cran au dessus.

 

Je contemple le mur à mon tour. Je l’ai recouvert de peinture ardoise noire il y a un an et, depuis, je m’en sers pour gribouiller, dessiner et écrire. Il est parsemé des paroles de chansons de Misha, et de mes propres pensées aussi.
Il y a des photos, des posters et beaucoup de mots. Chacun a une signification spéciale à mes yeux. Toute ma chambre est comme ça, et je l’adore. Je n’y invite jamais personne, surtout pas mes amis. Je sais qu’ils se moqueraient de mes dessins (que j’adore en dépit de mon absence de talent), et des mots de Misha et moi.
J’ai compris il y a longtemps que ce n’était pas nécessaire de se dévoiler entièrement aux personnes qui nous entourent. Les gens aiment juger, et je préfère éviter de leur en donner l’occasion. C’est pour ça que certaines choses restent cachées.

 

 

liens-utiles

 

Vers le site officiel de Penelope Douglas !

Vers le site des éditions Harlequin !

Mon avis sur « Dark Romance », un autre roman de Penelope Douglas !

 

I hate u love me – tome 3 de Tessa Wolf

I hate u love me 3

New romance – Date parution : 29/09/17

Editions BMR

Service Presse

 

Je remercie les éditions BMR, via la plateforme NetGalley, de m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Voilà deux ans que j’ai dit adieu à Fares. Deux ans que je vis dans l’illusion d’être heureuse. Mais j’ai découvert sa lettre, des mots d’amour qu’il m’avait écrits il y a plusieurs années, et mon cœur s’est mis à battre de nouveau. Plus fort et plus désordonné. J’étais en vie mais, sans lui, je mourais à petit feu.

Sur un coup de tête, je prends ma décision, et elle pourrait bien tout changer. Je dois le revoir, lui parler. Pour cela, je suis prête à parcourir des milliers de kilomètres, à me perdre dans un désert de sable.
En m’envolant pour le pays des mille et une nuits, je rêvais de nos retrouvailles autant que je les craignais. En atterrissant, je réalise que je n’avais pas envisagé le pire : l’homme qui me fait face n’a plus rien de celui dont je suis tombée amoureuse… Les ombres qui l’entourent sont celles d’un être brisé.
Si j’avais eu un aperçu des facettes les plus sombres de Fares, je réalise que le noir de ces ténèbres a aujourd’hui des nuances cruelles.

Et je me demande si notre amour peut vraiment survivre à tout…

 

Mon avis : Dans la lignée du tome 2, ce tome 3 des aventures d’Elena et Fares vous frappe au cœur tel un boulet de canon. On pouvait craindre un essoufflement de l’intrigue et une lassitude dans le jeu de séduction entre nos deux protagonistes, je vous préviens tout de suite, il n’en est rien !

Au début de ce roman, Elena a décidé de rejoindre Fares dans son pays, où il est retourné depuis deux ans maintenant. Elle ne sait pas trop à quoi s’attendre là-bas mais elle est sûre d’une chose : elle veut absolument le retrouver pour le reconquérir !! En arrivant dans ce pays lointain, elle va vite se rendre compte qu’elle n’est pas la bienvenue et que l’homme qu’elle aime n’est plus le même. Un amour entre eux est-il toujours possible ?

Dans la lignée du tome 2, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Elena dans ce nouvel épisode. Déterminée, sûre de ses sentiments et prête à tout pour le reconquérir, elle va faire preuve d’une impressionnante force de caractère. Sa fragilité est toujours là mais les épreuves subies l’ont rendue beaucoup plus forte. Dans ce pays aux traditions si différentes, Elena va tout mettre en œuvre pour retrouver le grand amour de sa vie.

Concernant Fares, je retombe dans mes « travers » du tome 1, c’est à dire qu’il m’a profondément énervé !!!! Il a énormément changé depuis son retour au pays et on comprend, même si on n’a pas tous les détails, qu’il a fait beaucoup de choses dont il n’est pas fier. Cependant, il va souffler le chaud et le froid avec Elena et j’avoue ne pas avoir adhérée à nombre de ses actions. On se doute qu’il est toujours très attaché à elle mais ses actions contradictoires m’ont déstabilisée.

Ce tome est également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Claire, la cousine de Fares que l’on avait déjà croisé dans les tomes précédents. Malgré un caractère fantasque, on découvre une jeune femme compliquée et qui cache des blessures en jouant de sa légèreté. De nouveaux personnages sont introduits, notamment Leila et Naïma, qui travaillent au palais de la famille de Fares et qui vont être des alliées de taille pour Elena.

Ce troisième épisode de « I hate u love me » n’est pas un coup de cœur mais on n’en est pas loin. La plume de l’auteure nous emporte au cœur d’un décor digne des milles et une nuit et dans une civilisation un peu méconnue par les occidentaux. Pour ma part, il m’a permis de retrouver des paysages ou des « us et coutumes » que j’ai pu observer lors de mon voyage en Ouzbekistan cet été, c’est-à-dire avec une architecture très orientale et un pays où la femme n’a pas les mêmes droits que chez nous. Ce nouveau tome est écrit quasi-exclusivement du point de vue d’Elena et il est dommage que l’on n’en apprenne pas plus sur Fares et sur son état d’esprit. Le roman nous tient en haleine jusqu’au bout et se termine encore une fois sur un cliffhanger insupportable pour nous lecteur. J’attends donc avec impatience de retrouver nos protagonistes pour voir comment vont évoluer leurs rapports vu les bouleversements découverts à la fin de cet épisode.

Si vous n’avez pas encore succombé à l’histoire en dents de scie d’Elena et Fares, j’ai envie de vous dire « n’hésitez plus et foncez », cette new romance est pleine de rebondissements et vous passerez un agréable moment de lecture en leurs compagnies.

 

liens-utiles

Retrouvez ma chronique de I hate u love me – tome 1 ici

Retrouvez ma chronique de I hate u love me – tome 2 ici

Retrouvez I hate u love me 3 sur le site des éditions BMR

 

pro_reader_120                    favorited_reviews_120                    reviews_10_120