Driven – saison 1 de K.Bromberg

20180602_111236

New romance – sortie en poche le 22 février 2017

Edition le livre de poche

Lecture personnelle

 

Résumé : Colton a fait irruption dans ma vie comme une tornade, sapant mon self-control et franchissant sans le vouloir la barrière de protection qui entoure mon cœur convalescent. Il a ébranlé mon monde structuré et prévisible. Je ne peux pas lui donner ce qu’il veut, pas plus qu’il ne peut me donner ce dont j’ai besoin. Sexuellement, notre alchimie est indéniable. Individuellement, notre besoin respectif de ne jamais lâcher prise est irréfutable. Mais lorsque nos univers entreront en collision, cette alchimie suffira-t-elle à nous rapprocher ou bien les secrets que nous taisons nous conduiront-ils vers la séparation ?

Découvrez le premier tome de la série Driven, une histoire d’amour torride entre une jeune femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, qui repousse toujours plus loin ses limites comme celles des autres.

 

Mon avis : après avoir beaucoup entendu de cette saga et après avoir vu de nombreuses images du film en cours de tournage, je me suis laissée finalement tenter…. Après cette lecture, je me demande pourquoi j’ai tellement attendu pour céder à la tentation Colton.

Nous faisons ici connaissance avec Rylee, une jeune femme blessée par la vie qui s’occupe d’un foyer pour jeunes garçons « cassés » par la vie. Ses garçons sont sa priorité depuis la mort de son ex-fiancé. Lors d’un gala de charité, elle fait connaissance avec Colton Donovan. Pilote de F1, sex-symbol, il est le stéréotype du séducteur arrogant, sûr de lui et insupportable !! Pourtant, entre eux, l’alchimie est immédiate, la tension sexuelle est incontestable et un lien semble les unir. Pourtant, entre la romantique sans aucune certitude et le bad boy qui ne veut pas s’attacher, une relation est-elle possible ? Vont-ils s’apprivoiser ou se détruire ?

Rylee est une héroïne que j’adore. Tout d’abord, elle a des fêlures liées à son passé et un caractère entier bien trempé. Proche de « ses garçons », pour qui elle ferait tout, elle en oublie parfois sa vie de femme qu’elle a mis entre parenthèses après la mort de Max, son amour de jeunesse décédé deux ans auparavant. C’est une héroïne qui peut ressembler à beaucoup de filles, avec des formes mais aussi avec la tête sur les épaules, essayant toujours de réfléchir avant d’agir. Romantique, elle n’est pas adepte des plans culs et sa rencontre avec Colton va faire vaciller ses certitudes car elle va de suite tomber sous son charme. Il faut dire qu’il a tout pour plaire le pilote : grand, charismatique, avec un corps de dieu grec, Colton fait fantasmer toute la gente féminine. Pourtant, Colton est « cassé » comme il le dit ; il ne veut pas s’attacher et il n’entretient que des relations contractuelles avec des femmes consentantes mais il ne veut aucun engagement à long terme. Accro à l’adrénaline et véritable tête brulée, il laisse son instinct le guider. Cependant, pour quelqu’un qui se dit incapable d’aimer, on va le voir lutter pour passer du temps avec Rylee. Leur relation évolue tout au long du roman, passant par des hauts et des bas…… et je pense que ce n’est pas fini car ce premier tome se termine sur un coup de théâtre qui donne envie de s’arracher les cheveux !!!

Ce premier épisode est également l’occasion de faire connaissance avec un bon nombre de personnages secondaires : Haddie, la meilleure amie de Rylee, pétillante et pleine de vie, Beckett, le meilleur ami de Colton dont on sait peu de choses, Tawny, la « rivale » de Rylee ainsi que Zander et Aiden, deux des « garçons » de Rylee.

Vous l’aurez compris, cette lecture est un véritable coup de cœur. C’est un roman qu’on ne peut pas lâcher du moment qu’on l’a commencé. Le style de l’auteure est prenant ; en effet, les rebondissements sont nombreux  et on n’a pas le temps de s’ennuyer. D’un autre côté, elle n’en fait pas trop non plus car les situations restent assez vraisemblables. On sent dans le style de l’auteure l’influence d’autres romans du même style : on retrouve le contrat et le héros cassé comme dans « 50 nuances de Grey », la garçonnière comme dans « Crossfire » mais je n’ai pas eu l’impression de relire ces histoires. K.Bromberg impose son style en nous délivrant un roman époustouflant, avec des scènes de sexe présentes mais pas envahissantes, en laissant une grande place aux émotions que peut ressentir Rylee. Ecrit uniquement de son point de vue, j’ai adoré douter, vibrer et m’enflammer avec elle pour le beau pilote de F1.

Ce roman est une vraie belle découverte et je m’en vais de ce pas poursuivre les aventures de Rylee et Colton. Entre adrénaline et passion amoureuse, cette saga démarre sur les chapeaux de roues et ne vous laissera pas indemne.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de K.Bromberg sur son site officiel

Retrouvez le tome 1 de Driven sur le site du livre de poche

Retrouvez également le tome 1 sur Amazon

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

Publicités

Cœur à corps d’Émilie Collins

coeur à corps

New romance – Paru le 7 mars 2018

JC Lattès – Collection &moi

Lecture personnelle

 

Résumé : Lorsqu’elle voit partir en fumée l’atelier familial, Romane est dévastée. Charles, son petit ami, se trouvait à l’intérieur et semble être à l’origine de l’explosion, délibérément… Comment a-t-il pu en arriver là ? Certes, il était au plus mal depuis qu’Erik Barn, jeune photographe, s’était fait un nom en lui volant l’un de ses clichés. Romane est déterminée à se venger d’Erik. Elle ne s’attendait toutefois pas à découvrir un homme aussi troublant, passionné par son art…

 

Mon avis : J’ai eu connaissance de ce roman via les réseaux sociaux. Ne connaissant pas cette auteure mais intriguée par le quatrième de couverture, je me suis laissée tenter.

L’histoire commence avec Romane, qui a échappé à l’explosion de son atelier où elle vivait avec son petit-ami. Dans tous ses états, elle se rend compte qu’elle a perdu son amoureux et son lieu de travail. Heureusement, sa famille est là pour la soutenir : sa jumelle Méline, sa grande sœur Alexiane et sa mère Suzanne. Pour Romane, aucun doute que la mort de Charles est liée au différent qu’il a eu récemment avec un photographe prénommé Erik. Ce dernier aurait volé une photo à Charles et elle lui aurait permis de gagner un prix prestigieux. Pour piéger ce voleur, Méline décide de se faire embaucher comme assistante d’Erik afin de découvrir tous ses petits secrets. Mais rapidement, elle ne peut pas assumer ce rôle et Romane va devoir côtoyer celui qu’elles ont surnommé « le vampire ». Comment cette collaboration va-t-elle se dérouler ? Quels secrets cache Erik ? Et que va découvrir Romane sur le passé de son amoureux ?

Romane est une jeune fille sensible et quelconque dans la mesure où elle n’a absolument pas conscience de sa beauté et elle n’a aucune confiance en elle. Abasourdie et désemparée par la mort de Charles, elle va être déstabilisée par sa rencontre avec Erik et un lien indescriptible va de suite les relier. Quand à Erik, c’est un jeune photographe talentueux, canon et avec un caractère de cochon. Détestable avec Anaïs, son ancienne assistante, et Méline, il va se montrer sous un nouveau jour avec Romane. Très rapidement, il va tomber sous son charme même s’il ne veut lui promettre qu’une histoire sans lendemain. L’évolution de leur relation m’a dérangée car j’ai trouvé que ça allait très/trop vite. En effet, malgré son deuil, Romane fantasme sur Erik dès leur rencontre et tout va évoluer très rapidement. Bien sûr, l’auteure nous propose quelques rebondissements mais globalement, j’ai été gênée par la rapidité et la profondeur des sentiments qu’éprouvent les protagonistes.

Un des points forts du roman est la présence des sœurs de Romane, qui sont cependant un peu sous-exploitées. Méline est surnommée « le rhinocéros » car même si elle est la jumelle de l’héroïne, elle est aux antipodes niveau caractère. Autant l’une est réservée, l’autre est fonceuse et caractérielle. Quant à Alexiane, elle travaille avec Romane, l’une créant les vêtements, l’autre créant des bijoux. La maman, Suzanne, est également très présente et une chose m’a beaucoup gênée : dans le texte, elle est tantôt appelée « Suzanne », tantôt appelée « maman ». J’ai trouvé cela un peu maladroit et déstabilisant au début de ma lecture.

Vous l’aurez compris, je suis très mitigée à la fin de cette lecture. Certes, la plume de l’auteure est efficace, elle nous immerge complètement dans son histoire et nous fait ressentir les émotions de ses personnages mais pourtant, je n’ai pas été pleinement convaincue. J’ai trouvé que le début était un peu trop rapide. A l’inverse, j’ai adoré la fin de l’histoire, surtout qu’un rebondissement inattendu chamboule toutes nos certitudes et j’avoue que j’ai trouvé cela astucieux. Le roman est ponctué de scènes de sexe explicites qui font monter la température et elles ne sont présentes juste ce qu’il faut. Un autre atout du roman est l’intégration de nombreuses photos au sein du récit. Cela permet de nous immerger dans l’univers du photographe et pour moi, c’est une vraie valeur ajoutée à ce roman. Enfin, j’ai aimé le clin d’œil, à la fin, à un autre roman de l’auteure, « les délices d’Eve ».

Pour conclure, je dois dire que je suis mitigée. J’ai trouvé l’histoire intéressante mais irrégulière, trop rapide au début mais malgré tout magnifique. L’insertion de photos est un vrai plus et donne une touche d’originalité à cette histoire. Même s’il ne restera pas dans le top de mes lectures de l’année, je recommande ce roman à tous les amateurs de new romance.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site de la collection &moi

Retrouvez également « coeur à corps » sur Amazon

Reste avec moi – Sweet love tome 2 de Nathalie P

reste avec moi tome 2

New romance – sortie le 25 avril 2018

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Nathalie P. pour sa confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Jessica s’intègre plutôt facilement dans son nouveau travail. La relation qu’elle partage avec William semble la rendre heureuse. Alors, arrivera-t-elle à reprendre sa vie en main  et à s’épanouir pleinement dans celle-ci ? Donnera-t-elle tout l’amour gardé en elle pour enfin le partager ? Réussira-t-elle à relever le défi sans le perdre alors qu’une ombre plane au-dessus d’elle… Et si William, n’était pas celui qu’elle pensait ?

 

Mon avis : Après avoir eu un coup de cœur pour le premier tome, j’étais un peu anxieuse en ouvrant cette suite. N’allais-je pas être déçue ? La magie de la plume de Nathalie P. allait-elle de nouveau opérer ? Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, je peux d’ores et déjà vous dire que ce deuxième tome a été à la hauteur de mes espérances et je vais vous expliquer pourquoi.

              Nous retrouvons Jessica qui s’écroule au milieu du couloir de son appartement. William, fou d’inquiétude, la transporte à l’hôpital avec Marc et Brice. Dans la voiture, William se rend compte qu’il a « perdu », étant donné qu’il comprend qu’il est tombé amoureux de Jessica. Dans le tome 1, Jessica et William avaient fait un pari : le premier qui tombe amoureux a perdu et la relation prendra fin. Mais à ce moment-là, plus rien n’a d’importance pour le jeune homme, sinon que sa dulcinée survive. Cet épisode va les rapprocher, tout comme le fait qu’ils travaillent ensemble, auprès des enfants au centre. Pourtant, William garde une part de mystère et cache son projet de vengeance à Jessica. Ce secret ne risque-t-il pas de tout gâcher ? Comment pourront-ils surmonter ce nouveau mensonge ? William va-y-il mener sa vengeance à terme ou va-t-il renoncer pour Jessica ?

                 Jessica montre un visage encore plus déterminé et passionné dans cette suite. Je l’ai trouvée forte et malgré son sale caractère, j’ai adoré son côté attachant et l’amour qu’elle porte à William. Quant à lui, il est toujours aussi sexy mais sa fierté et ses secrets m’ont fait lever, à de nombreuses reprises, les yeux au ciel. Je ne peux pas ne pas mentionner Cédric, l’ex de Jessica, qui est omniprésent et que j’ai eu envie d’assommer à de nombreuses reprises. Il est le stéréotype du pervers narcissique et son comportement envers Jessica est détestable. Enfin, je ne peux pas passer à côté de Marc et Brice, qui sont toujours là pour épauler Jessica tout au long des épreuves qu’elle va devoir surmonter.

                Cette deuxième partie démarre sur les chapeaux de roue et au fil des pages, aucun répit de ne nous est accordé. Les évènements s’enchainent sans interruption et les émotions nous submergent tel un tsunami : pleur, rire, larmes, mal au ventre, tout y passe et je peux vous assurer que j’ai été incapable de lâcher ma liseuse avant de connaitre le dénouement de cette histoire. Et oui, jusqu’au bout, Nathalie P. entretient le suspense et on ne peut qu’être en apnée pour savoir si un happy end nous attend….ou pas. Comme toujours, l’auteure a su me happer et décrocher de tout ce qui pouvait m’entourer. Enfin, j’ai adoré le fait que le titre du roman soit intégré dans le roman, un peu comme une supplique pour le couple. Mais je n’en dis pas plus, si vous voulez savoir pourquoi, plongez-vous dans cette romance !

               Pour conclure, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Jessica et William. « Reste avec moi – Sweet love » est définitivement une duologie coup de cœur grâce à un couple efficace, une bonne dose d’émotions et une histoire qui ne ressemble à aucune autre. Amoureux de romance, n’hésitez pas à vous plonger dans cette série qui vous fera oublier, le temps d’une lecture, où vous êtes et tous les soucis du quotidien. En bref, une belle touche d’amour dans ce monde rempli de pessimisme et de morosité.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique de « Reste avec moi – Sweet love tome 1 » de Nathalie P.

Retrouvez ce roman sur Amazon

IMG_20180426_160220_117

CLASH #2 : Passion coupable de Jay Crownover.

20180514_163159.jpg

 

 

 

[NEW ROMANCE – 2017]
réédition – 2018 – format poche
Editions Harlequin – Collection&H
Service presse

 

Format numérique (369 pages) : 9.99€
Broché : 15.90€
Poche : 7.50€
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 


Le résumé :

 

Le désir n’obéit à aucune loi
Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

 


 

Mon avis :

 

Si tu suis activement le blog, tu sais d’ores et déjà que je porte une admiration sans faille aux talents de Jay Crownover. Un nouveau roman qui a une nouvelle fois fais chavirer mon petit cœur de romantique et de fleur bleue. Je ne me lasse pas de retrouver son univers où les opposés s’attirent, où l’amour triomphe malgré les péripéties, où le meilleur triomphe sur les catastrophes. Une plume fluide addictive, extraordinaire et envoutante. Bref quand t’as un roman de Jay Crownover dans les mains, je t’assure tu ne le lâches plus d’une semelle. Il est là, il te colle, il te poursuit et il envahit ta vie jusqu’au point final. Dément, non ?! Si t’es pas encore accro, t’inquiètes ça va venir, il te suffit de lire une seule page !  😉

 

 

Contexte

 

Avett, c’est le jeune fille aux cheveux roses qui se met perpétuellement dans des galères pas possible. Un aimant à problème, des relations chaotiques. Elle attire le pire, pour le meilleur. D’ailleurs sa dernière frasque l’a envoyée à la case prison. Pas terrible n’est ce pas ! Avett est la fille du biker qui a vendu son bar à Rome et Asa ( voir saga Marked Men). Avett est fille unique et donc dorlotée et choyée par un père qui ne voit que par elle. Elle a été élevée aux sons des Harley Davidson et à la bonne cuisine de sa mère. Avett est une fille sensible qui cherche toujours les ennuis là où il n’y en a pas. Garçon manqué, elle n’hésite pas à se jeter dans la gueule du loup. Fille téméraire, joyeuse, insouciante, cascadeuse, boudeuse, têtue, casse pieds, aucun filtre verbal et j’en passe. C’est la fille qui se donne une image de « bad girl » pour de mauvaises raisons dont le traumatisme qui l’a fait tombé silencieusement dans l’auto destruction. Donc voilà, case prison pour Avett, la tenue orange ne lui convient pas mais surtout elle sait qu’elle a franchi la ligne rouge et que de nombreuses personnes, dont son père, vont être déçues. Mais la famille d’Avett, sa grande famille, est toujours présente à ses côtés, au point d’embaucher le meilleur pénaliste de la ville, Quaid Jackson.
Lui c’est le beau gosse. Costume cravate. Des yeux à te faire fondre la banquise et une prestance qui met à mal la gente féminine. Quaid, c’est le pénaliste qui ne fait qu’une bouchée des jurés. C’est le meilleur. Quaid, sous ses airs charmants, est une personne têtue, caractérielle, mais passionnée, perfectionniste, ambitieuse. Quaid cache en lui beaucoup d’éléments, dont sa jeunesse dans les montagnes. Anéanti par un divorce difficile, remonter la pente lui est assez difficile. D’ailleurs les femmes ne sont là que pour son bon plaisir. Les sentiments et les relations, il n’en veut plus.
Lorsque la tornade aux cheveux roses rencontre l’homme aux yeux bleus, les étincelles jaillissent, les joutes verbales éclatent et les cœurs s’ouvrent, s’épanouissent pour ne plus jamais tomber dans la noirceur.

 

 

1,2,3… je me lance !

 

Ce second tome est totalement démentiel. Les personnages hauts en couleur, ne peuvent pas te laisser indifférents. Tu t’attaches à eux. Tu vis leurs chamboulements, leurs peurs, leurs espoirs et leurs envies, puissance mille ! Tu ressens tout un tas d’émotions qui soit te fais pleurer ou rire aux éclats, soit te peines ou t’exploses de bonheur, soit te fais frissonner ou te donnes un coup de chaleur. Une nouvelle fois, Crownover explore l’amour, avec ces deux personnes opposées par leurs vies, leurs caractères, mais qui au final s’attirent. Et elle y arrive à la perfection ! J’ai été surprise par le scénario. Elle donne une place importante à tout ce qui se rapproche à l’esprit de famille, avec ce lien incommensurable qui unis les membres entre eux. D’ailleurs la famille d’Avett est omniprésente. Il ne me semble pas avoir trouvé cet aspect là dans ses autres romans, du moins pas autant. Ce dernier donne une nouvelle dimension à l’histoire, toute autant appréciable. De nombreuses péripéties viennent mettre à mal ce tout nouveau couple. Leur relation va en souffrir mais ils en ressortent plus fort.

 

Une nouvelle fois j’adore !! Lorsque j’ouvre un roman de Jay Crownover, je sais que je vais m’éclater !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur le premier tome : « Passion brûlante » !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site de Jay Crownover, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

COEURS ECORCHES #1 de Stéphanie Jean-Louis.

51DfL1fzDML._SY400_

 

 

[ NEW ROMANCE – Nouveauté 2018]

EVIDENCE EDITIONS – Collection Vénus Rouge

Service presse

 

Format numérique (312 pages) : 7.99€

Broché : 16.00€

Ma note : 3/5

 

 

 

 

Je remercie les Evidence Editions pour leur confiance.

 


 

Le résumé :
Lexie et Cameron sont amis depuis l’enfance. Mais alors qu’ils entrent à l’université, leurs chemins se séparent. Cameron fait face à une terrible tragédie et rejette sa meilleure amie.
Meurtrie et secrètement amoureuse de lui, elle prend la décision de s’en aller pour l’oublier.
Mais trois ans plus tard, alors que Lexie mène une vie bien rangée, Cameron refait surface par le plus grand des hasards.
Quand deux cœurs se rencontrent à nouveau, mais que l’un est en mille morceaux et l’autre est plus rigide que la pierre, peuvent-ils espérer battre à l’unisson ?

 


 

 

Mon avis :

 

J’ai découvert la plume de Stéphanie Jean-Louis avec sa trilogie « Rebel Biker », un romantic suspense qui avait su me conquérir. Lorsque j’ai vu son nouveau roman disponible, j’étais toute heureuse, en plus les extraits étaient alléchants et l’enthousiasmes des autres lectrices encore plus convaincants. Donc ce fut plein d’entrain que je me suis attaquée à « Cœurs écorchés ». Mais voilà j’ai vite déjanté ! Alors bien évidement j’émet beaucoup de réserves, car j’ai eu la même impression pour le premier volet de « Rebel Biker » et la suite m’avait laissé sans voix. Donc je croise très fort les doigts pour la suite qui j’espère m’enchantera davantage.

 

Contexte

 

Lexie et Cameron se connaissent depuis l’adolescence. Voisin, ils sont inséparables : escapades, coups fourrés, bêtises en tout genre, ils grandissent ensemble. Cameron devient un beau jeune homme qui fait chaviré le cœur de plus d’une et Lexie devient une jeune fille remarquable mais qui reste toujours aux yeux de son ami, la petite sœur qu’il n’a jamais eu. Lexie a de plus en plus de mal à maitriser ses sentiments envers lui, et la jalousie s’invite de plus en plus dans leur relation amicale. Si Cameron n’a jamais rien entrepris avec elle, c’est qu’il pense qu’il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Son foyer renferme des secrets qui le rongent petit à petit et le font tomber dans un enfer qu’ignore Lexie. La fin du lycée sera l’ultime période qui anéantira leur relation. Des non-dits, des mensonges vont écorchés leur cœur.
Lexie part à New York pour se reconstruire loin de lui, elle deviendra une adulte responsable et mature. Engagée dans son boulot et auprès d’un mari qui lui apporte tout ce qu’elle souhaite. Son mariage arrive à grand pas, mais son passé ne cesse de la hanter et s’invite même dans son présent, sous forme de vision. Son pressentiment se révèle juste, quand Cameron surgit à l’église. Comment va t-elle gérer le retour de Cameron ? Va t-elle lui résister ? Est-il honnête ? Joue t-il un rôle ? Va t-il la délivrer de son quotidien ? Car en effet, la bague passée, le mari se révèle sous son vrai jour : un mari autoritaire, manipulateur et violent.
Cameron est le mec très mystérieux. Un gars sur de lui (un peu trop tout de même), attirant, manipulateur, baragouineur, un peu salaud sur les bords. Bref, il n’a eu à aucun moment ma confiance. Tu ne sais pas sur quels pieds danser avec lui : un coup, tu le sens honnête, et un autre, tu doutes. C’est vraiment le gars pas instable du tout et qui te fais tourner en bourrique à chaque instant.
Eux deux, c’est l’attraction immédiate, mais qui cache un double jeu très malsain.

 

1,2,3….je me lance !

 

Malgré que la trame de l’histoire soit intéressante, malgré que les personnages soient à peu près correctes, je n’ai malheureusement pas accroché. Alors oui, ça se lit très vite, mais par ce qu’en fait j’ai toujours été à l’affut du moment qui te fais dire : « oui ça déchire quand même » ! Que nenni, il ne sait pas présenté (peut être au second tome). Ce que je reproche : c’est trop rapide, alors que certain moment devrait être davantage approfondi ne l’est pas ; il y a beaucoup de zones floues où je n’ai pas trop compris le pourquoi du comment ; la tournure de certains événements m’ont apparu surfaite ; les traits de caractère des personnages m’ont semblé contradictoires ; en résumé c’est un méli mélo de supers idées qui n’ont, peut être, pas été apportées d’un façon adéquate. J’ai le sentiment que l’histoire a été écrite sur le qui vive (les idées au fur et à mesure) ; du coup la fluidité en pâtit par moment. Encore une fois y a le potentiel, mais l’idée n’est pas très bien maitrisée. Maintenant que je me suis attirée les foudres de Stéphanie Jean-Louis, j’attend avec impatience le second tome pour apprécier l’évolution de cette relation interdite entre Lexie et Cameron.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de Evidence éditions, pour tout savoir !

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

Reste avec moi – Sweet love tome 1 de Nathalie P.

reste avec moi montage

New romance – Sortie le 7 mars 2018

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Nathalie P pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son roman en service presse.

Résumé : Un petit ami qui se trouve être le dernier des connards, un boulot trop contraignant et une fierté qui prend encore un coup. Jessica a une fois de plus perdu ses repères… Qu’arrivera-t-il lorsque William va entrer dans sa vie et lui proposer un nouveau défi ? Réussira-t-elle à ne pas se laisser entraîner vers le fond en jouant à un jeu dangereux ? Des amitiés sans failles, un amour fou et passionnel, une vengeance maladive, de lourds secrets et une terrible révélation. Ce petit cocktail explosif qu’est sa vie, va-t-il lui faire tenir le choc ? Ou va-t-elle succomber et perdre à nouveau…

 

Mon avis : Ce roman est le deuxième de Nathalie P. que je lis et encore une fois, j’ai été bouleversée par cette lecture.

Nous faisons ici connaissance avec Jessica, une jeune serveuse dans un bar de nuit, et William, un riche héritier qui s’occupe d’un foyer pour jeunes garçons. Jessica a perdu ses parents quand elle était enfant. Elle a été élevée par son oncle et sa tante, en compagnie de son cousin Marc. Entre les deux, une relation fraternelle va naitre. Pourtant, à l’adolescence, Jessica va être contrainte de les quitter à cause de ses « mauvaises fréquentations ». Elle revient quelques années plus tard comme serveuse dans un bar et rencontre Cédric. Rapidement, elle s’installe chez lui, pense vivre le grand amour puis se rend compte qu’il la trompe régulièrement. Elle se réfugie chez son cousin et son pote Brice. Grâce à eux, elle va rencontrer le mystérieux William. En effet, au départ, on sait peu de choses sur lui : il s’occupe d’un foyer pour jeunes garçons  mais d’un autre côté, il mène une vengeance afin de punir tous ceux qui sont liés à la mort de son père. Son passé reste trouble et cette part de mystère est très attirante. Très rapidement,  il va attirer Jessica qui peine à se remettre de la trahison de Cédric. Entière, c’est une jeune femme qui s’est construite sans ses parents. Trahie par Cédric, elle va alors décider de changer de vie afin de tout reprendre à zéro. Pourquoi pas avec William, même si leur relation débute comme un jeu ? Mais à jouer, ne risquent-ils pas de tout perdre ?

Ce roman est une magnifique histoire qui se déroule sous nos yeux. Encore une fois, Nathalie P. choisit d’aborder des thèmes sensibles sous le couvert de la romance. En effet, il est ici question de harcèlement, de violence familiale et de vengeance, des sujets qui ne sont pas forcément les premiers auxquels on pense quand on choisit de lire une romance. Néanmoins, la magie de sa plume fait une nouvelle fois des miracles et elle nous transporte dans une montagne russe émotionnelle qui ne laisse pas de marbre. Les pages défilent car on est envouté par le récit de l’histoire de Jessica et William, qui sont nos deux narrateurs. Le roman se termine sur un terrible cliffhanger. Heureusement que j’ai la suite à portée de main !!

Pour conclure, je recommande vivement « Reste avec moi – Sweet love tome 1 » à tous les amoureux de romance qui souhaitent passer un bon moment de lecture et qui cherchent une histoire remplie d’émotion. Si vous ne connaissez pas encore Nathalie P. et sa plume, n’hésitez pas à vous plonger dans ce roman magnifique qui vous fera vivre un tourbillon d’émotions et qui vous permettra de vous évader pendant quelques heures de la morosité du quotidien.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de Nathalie P. sur sa page Facebook

Retrouvez « Reste avec moi – Sweet love tome 1 » sur Amazon

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

DEVIOUS de L.J. Shen (tome 2 de la série Sinners of Saint).

51Knt2pbc4L._SX315_BO1,204,203,200_

 

[ ROMANCE NEW ADULT – Nouveauté 2018]

Éditions Harlequin – Collection &H

Traduction : Typhaine Ducellier

Série :2/4

Service presse

 

 

Format numérique (396 pages) : 9.99€

Broché : 14.90€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et  » à dévorer »

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :
Devious. Un nom synonyme de danger, de désir, de décadence. Le nom de celui qui lui a brisé le cœur. Rosie n’avait que dix-huit ans lorsque Devious l’a trompée avec sa sœur. Cette expérience l’a détruite, et elle s’est juré de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà que, dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie, encore plus sexy et surtout plus déterminé que dans ses souvenirs. Car, s’il est revenu, c’est pour une raison bien précise : obtenir une deuxième chance. Et Rosie sait qu’avec Devious la fuite n’est pas une option ; alors il ne lui reste qu’une seule solution : faire face au démon de son passé.

 

 


 

Mon avis :

 

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Etre aimée passionnément. Sous le ciel étoilé. Sous la pluie. Sous le charme. Un charme qui ne s’estompera jamais.

 

Entendons sur le fait, dés le départ, que j’ai défailli un millier de fois, que j’ai pleuré, que j’ai ri. Ok mordue jusqu’au bout je suis et c’est pour la bonne cause. Ce second volet est juste une méga bombe ! Ca te fauche dès le départ ! Ca te coupe le souffle ! Ca te rend dingue ! C’est tellement addictif et exceptionnel, que tu dévores littéralement les pages. Si tu n’as pas lu le premier tome « Vicious », je t’invite à le faire dard-dard et si t’es pas convaincu, je t’invite à lire mon billet (lien à la fin de l’article). A mon sens il convient de lire cette saga dans l’ordre et de ne pas se contenter que d’un opus (honnêtement c’est impossible).

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
La joute verbale.
La poursuite.
La chasse.
Mais surtout…la partie où je me rends.

 

Bon nombre de lectrices s’accorde sur le fait que « Vicious » est beaucoup plus violent, scandaleux et intransigeant. « Devious » est beaucoup plus profond, l’auteur explore le passé douloureux, la quête identitaire, l’attachement, la solitude, l’amour sous un angle destructeur et instable. Dean Cole, surnommé Devious, est un des quatre membres des Hot Hereos. Rappelez vous, il était le petit copain de Millie Leblanc qui s’enfuit quand Vicious la menace. Mais ce que vous ignoriez est le fait que Dean a eu une véritable coup de foudre pour Rosie, la petite sœur de Millie. On découvre tout au long du roman, dans des flash back, que Dean a de véritables et puissants sentiments pour elle. Il l’a toujours aimée et désirée. Et le plus désespérant dans cette histoire déchirante est le fait que ces sentiments sont réciproques mais inavoués. Devious a tout du mec blessé par la vie. Ces déboires, ces addictions, ces frasques, ne sont là que pour camoufler ses blessures trop importantes. Les femmes, il les séduit, les prend, les utilise et les jette sans ménagement et sans embarras. Son statut de dirigeant d’entreprise, lui donne un certain pouvoir et notoriété et donc ne s’en prive pas le moins du monde. Tout au long des chapitres, on découvre les méandres de ses blessures. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage, outre le fait qu’il soit une force de la nature et ai un sex-appeal à toute épreuve, il se cache derrière cette imposante carapace, un homme merveilleux, attentif, attendrissant, protecteur, attentionné, romantique, soucieux, courageux. Un homme aux multiples qualités mais dont ses démons ne cessent de l’emprisonner et de le dévorer.

 

 

Qu’est-ce qui te fait sentir vivante ?
L’amour. Quand il est sauvage et impossible. Violent et délicieux. Mais ça me rappelle aussi qu’un jour (prochain) tout sera fini pour moi.

 

Heureusement, il y a Bébé Leblanc, alias Rosie Leblanc ou  Rosie-puce. Elle est l’incarnation mordicus de la vie. Elle se bat jour après jour contre la mucoviscidose, maladie génétique pulmonaire. L’auteur a pris le parti de ne pas tomber dans le pathos, mais ne manque à nous rappeler, dans les pires comme dans les bons moments, que la maladie est bien trop présente. ( A mon sens, ce sujet doit tenir particulièrement à cœur à L.J. Shen. ) Rosie croque la vie à pleine dent, elle vie au jour au jour, entre traitement, ses études, son boulot, sa sœur. Elle ne se projette pas dans l’avenir, car la maladie lui prend tout, son souffle et le fait d’avoir des enfants. Elle ne veut pas d’une vie parfaite, elle veut juste se sentir vivre, se sentir respirer, ressentir, voir. Elle veut vivre à mille à l’heure malgré les contraintes. Elle a pris la tangente et s’est enfuie de la maison familiale devenue trop oppressante et couveuse. Elle a vécue de nombreuses années auprès de sa sœur mais depuis que Vicious l’a enlevée, elle est à nouveau toute seule dans l’appartement loué dont le propriétaire n’est autre que Devious. Et là le jeu du chat et de la souris prend tout son sens. Qui aime bien , châtie bien. Qui va débuter sur une relation en dent de scie, intense, sensuelle, romantique, charnelle, chamboulant, déstabilisante. Bref t’as l’impression de vivre à chaque instant un saut en parachute. Une explosion d’émotions qui te soulèvent dans les airs, te broient les tripes, te filent les frissons, te noient, t’étouffent. C’est avoir la boule au ventre en permanence. C’est intransigeant, c’est virevoltant, c’est une des plus belles histoires d’amour que j’ai lu.

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Dean. Dean Cole me fait me sentir vivante.

 

Une nouvelle fois la plume de L.J. Shen fait juste des merveilles ! C’est juste incroyable cette manière de décrire les sentiments, de décrire ces personnages tourmentés et atypiques. L’auteur nous offre une narration à deux voix, pour mon plus grand plaisir, et également nous fait remonter onze ans en arrière. L’auteur explore avec beaucoup de talent la complexité des relations et des personnages. Il me semble que par rapport au premier tome, la plume s’est affirmée, se laisse transporter ( à moins que cela soit du à la traductrice, c’est fort possible aussi). Ce second volet est juste un boulet de canon qui détruit tout sur son passage.

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Avoir envie de quelqu’un. Tellement qu’on en a mal au ventre, qu’on voit flou et qu’on a plus aucune conscience morale.

 

 

C’est juste irrémédiablement intense, planant et addictif !

 

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Bip. Bip. Bip. Bip. Biiiiiiiiiip.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « Vicious » !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site de L.J. Shen, pour suivre son actualité !

 

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3