L’INCONNUE DE L’ÉQUATION de Xavier Massé.

 
[ THRILLER – Nouveauté 2019 ]
Éditions TAURNADA – Collection Le Tourbillon des Mots
260 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Quatre heures. La police n’a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu’un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol.
Deux salles d’interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes.
Accident, meurtre, ou vengeance ?
Une toile d’araignée va se tisser peu à peu et d’une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Xavier Massé signe un thriller dépotant où tout ce que vous pensez savoir s’entremêle entre rasions, désillusions et bien plus encore.

 

Quatre heures, deux femmes, trois inspecteurs, des corps et une énigme. Une énigme qui vous plonge directement dans un imbroglio d’idées où chaque élément de réponses ouvre sur de nouvelles questions. Une cascade d’énigmes, de suspicions, de doutes, tout cela fait tourner en bourrique les inspecteurs. Leur calme olympien est tout à leur honneur. Parfois les questions dérapent et les mots fusionnent, s’élèvent dans une cacophonie somme toute contrôlée.

 

Ce huit clos met en scène une grand-mère endeuillée et une flic témoin directe de la scène du drame. Chacune ignore la présence de l’autre. Les questions-réponses fusent dans un ballet tout aussi harmonieux qu’inquiétant. Le lecteur est au centre de ce ping-pong et spectateur d’une histoire qui s’enchaîne selon le point de vue des questionnées. Un sacré casse-tête pour les enquêteurs qui mettent toute leur hargne pour démêler ce drame familial. Qui a tort ? Qui se joue d’eux ? Arriveront ils à dénouer cette affaire dans les temps ?

 

Xavier Massé a l’art et la manière de vous en mettre plein les yeux, de vous balader dans tous les sens du terme et de vous faire croire que vous avez tout compris. Sauf que Xavier Massé est un petit malin sournois et qui je pense adore ce jouer de nous (bien attendu le lecteur). Une plume incisive, un rythme affriolant, une trame explosive et voici la combinaison parfaite pour vous faire perdre la tête. J’adore tout simplement ! Il n’y a aucune simplicité dans le scénario. Et, bien oui, je me suis fait avoir comme une débutante. Aucun soupçon de ma part, aucune intuition, aucun pressentiment. C’est agréable, j’avoue, d’être surprise. J’ai attendu le dénouement final avec inquiétude, méfiance et appréhension. Et voilà que le boulet de canon explose tout sur son passage, rase l’impensable. A chaque chapitre je n’ai pas su à quoi m’attendre. A chaque chapitre j’ai cru avoir compris. A chaque chapitre je remettais tout en cause. Je termine en disant que ce thriller est en tout point HALLUCINANT. Seriez-vous capable de découvrir l’inconnue de l’équation avant le couperet final ?

 

A découvrir absolument et sans hésitation !

 

#Esméralda

 
Je remercie Joël des éditions Taurnada pour sa confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Taurnada

La bande annonce du livre

Publicités

GLOBAL WORK : On marche sur la tête ! de Angeline Vagabulle et Renard.

 

20180601_123945

 

[HUMOUR – 2016]
Auto-édition / DG éditions les Funambulles via Lulu
Service presse
 

 

 
Format numérique (152 pages) : 4.99€
Broché : 15.00€
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

 

Je remercie Angeline Vagabulle pour sa confiance.

 


 

Le résumé :

 

Riez des aventures d’Angeline dans ce pays étrange des Grandes Tours de bureaux des multinationales. Sous leurs dehors austères et froids, ce qu’il s’y passe est finalement très cocasse.
Vous ne regarderez plus votre boîte mail ni vos collègues de bureau de la même façon après avoir lu ce livre, illustré avec humour par Renard.
Angeline a en charge une multitude de projets auxquels contribuent des collaborateurs de nombreux pays dans une grande entreprise globale. Un jour, grâce à un manteau coloré qui la distingue dans l’environnement gris des Grandes Tours de la Défense, elle décide de regarder les choses différemment, de s’amuser des situations, de rire des absurdités d’un monde technologique qui lui complexifie la vie au lieu de la lui simplifier, observe en souriant ces hommes et ces femmes qui courent dans des gares et des aéroports en tirant des valises à roulettes qui font « zui zui », s’interroge sur le lien entre l’épaisseur de la moquette et son niveau d’influence dans l’entreprise, essaye de concilier sa vie de femme et de maman avec sa vie professionnelle qui tourne 24h/24 au rythme du business global.

 


Mon avis :

 

Quant tu vas demander des renseignements à ton ami Google pour avoir une définition exacte de l’entreprise globale, tu tombes sur des articles de finance etc… qui te mettent la tête en vrac pour en fin de compte ne pas te donner en quelques lignes une définition. Comme j’ai déjà assez de cheveux blancs, je n’ai approfondi la question. Les grandes tours, à la campagne, tu n’en vois aucune. Je ne connais que les entreprises à taille humaine. Il est vrai que ce monde là, les entreprises globales, c’est l’inconnu total et en même temps terrifiant. Et surtout je n’en mesure pas les efforts fournis par ces hommes et ces femmes qui fourmillent dans ces tours et les conséquences.

 

Angeline Vagabulle te plonge dans son monde avec beaucoup d’humour et de dérision. Elle te décrit avec précision et légèreté ce monde inconnu où pullulent des petites mains, des chefs, des stagiaires, des têtes pensantes et exécutantes, des buveurs de cafés et bien d’autres habitants de ces Tours.
Elle t’éclaire sur le fonctionnement : les mails, les bases, les réunions, les téléconférences, les toilettes et ses lumières, les ascenseurs et leur étonnant sens pratique, les cartons voyageurs, les papiers voltigeurs, les signatures en attentes de leurs signataires …
Elle te présente un monde totalement incongru où la facilité et l’adéquat ne font plus face à la difficulté du grand n’importe quoi et de l’incompréhensible. Un monde où les idées fusent et refusent pour donner naissance à un bébé prématuré qui disparait aussi vite qu’il est apparu. Un monde interconnecté et international où les décalages horaires ne subsistent plus. Un monde où les déplacements (petits, moyens ou grands) prennent des proportions inimaginables dans un monde où la rapidité doit être encore plus rapide. Un monde où le Blacberry « blackberisse » jusqu’à saturation. Un monde repu de données, de spams et de mails !
Et ces femmes et ces hommes que sont-ils ?
Elle te dresse leurs portraits minimalistes de costumes à trois pièces et de tenues aussi grises des unes des autres. Une monde uniformisé dans les grandes Tours qui dirigent le monde. Un monde uni-caractériel où le résultat est de rigueur. Un monde sans couleur, un  monde triste et désillusionné.

 

Angeline Vagabulle te fait vivre une année à ses côtés. Elle s’interroge sur tout et rien. Elle refait le monde des globales entreprises en leur insufflant une dose de bonheur et de gaieté. Elle pointe du doigt les dysfonctionnements, les éléments grotesques et les exigences. Un boulot usant.

 

J’ai passé un super moment de lecture. La légèreté de la plume de l’auteur est un pur délice. Outre le fait de découvrir ce monde et ses coulisses, j’ai beaucoup ri face à des situations inédites. Les illustrations de Renard sont justes sensationnelles. Elles mettent en avant les absurdités les plus incongrues.

 

C’est juste hilarant, rafraichissant ! Mais également peinant car ce monde existe bel et bien !

 

 

 

∞∞ EXTRAIT ∞∞

 

La grande tour n’est pas forcément carrée. L’invention de nouvelles formes semble ne pas avoir de limite pour les cervelles des architectes. j’ai eu l’occasion de travailler dans une tour dont je n’ai jamais compris la forme (vous faites plusieurs fois le tour de la Tour avant de trouver où vous devez vous rendre ; remarquez, ça vous permet de faire des rencontres). Une autre était en triangle. Enfin une espèce de triangle. Mais pas à tous les étages, ce serait trop simple dans notre monde compliqué.

 

Dans la Tour, en général vous avez des petites cases que l’on appelle bureau. Évidemment, les bureaux des chefs, eux, sont en haut de la Tour. là où la moquette est épaisse et fait « shui shui » quand vous marchez dessus. Tout en bas, résident les « sans grades ». Les entrailles vivantes et palpitantes qui font tourner la Tour ( à défaut de la faire décoller). Quoique pour faire tourner un triangle, il faut vraiment être fort. Alors ça fait monter et descendre les ascenseurs ( et le courrier, le café, les bonnes et les mauvaises humeurs), ça recycle l’air recyclé pour le réinjecter dans des tuyaux qui arrivent direct dans votre case pour que vous pussiez respirer. Votre boîte vous fournit en air en boîte.

 

Les tours en général son t groupées, en rang d’oignons (plus fortes pour affronter les éléments ?). c’est plus impressionnant. c’est à celui qui aura la plus grande, la plus belle, la plus…un truc de mec, quoi… Et au milieu, à La Défense, le centre des affaires de la capitale où se concentrent toutes les entreprises globales avec leur nid, vous avez la Grande Arche. Hum ! Hum ! Vous voyez ce que je veux dire. Réfléchissez… ces grandes tours dressées autour de la Grande Arche… Non mais vraiment ! Fallait oser…

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de Lulu, pour tout savoir !

Vers le site d’Angeline Vagabulle, pour suivre son actualité !

Vers le site de Le Renard, pour admirer ses illustrations !

 

 

Sang d’Ombre, tome 1 : De Larmes et de Sang de Nathy.

sans-titre (22)

 

[ROMANCE BIT LIT – NOUVEAUTE 2016 ]

EDITIONS LUNE ECARLATE

SERVICE PRESSE

Je remercie les Editions Lune Ecarlate pour ce merveilleux service presse.

Résumé :

« Je le hais. Je veux qu’il crève comme un chien ! Je veux qu’il souffre les sept enfers… ceux qu’il m’a fait traverser… Je veux le voir implorer qu’on le mette à mort. Maman, il m’a tout pris… jusqu’à mon âme… »
La vie d’Angelyne, jeune humaine née au sein d’un clan d’Ichoriens, verse dans les affres de l’horreur le jour où Thomas refait surface. Sauvée in extremis du martyre par Cathal, un Chevalier-Vampire, sa réhabilitation s’annonce lente et douloureuse, d’autant que Swann, le procureur, la poussera dans ses derniers retranchements…

Que choisira la jeune femme, l’amour ou la haine face au froid et très particulier frère d’Edern, le Prince des Immortels ?

stickers-frise-florale

Mon avis :

Vampire, quand tu nous tiens …. tu nous tiens !

Dès qu’on parle de vampires, première chose qui me vient à l’esprit c’est Twilight (le film, je n’ai jamais lu les livres). Bon je pense que Twilight est vraiment dépassé maintenant et que les histoires de vampires deviennent beaucoup plus hard et glauques. Du moins, c’est que le cas avec le livre de Nathy. Je n’ai aucune comparaison avec ce genre puisque c’est mon TOUT PREMIER.

Comme je suis novice, je m’attendais à un château style celui de Dracula en Transylvanie avec des ombres ou morts-vivants, le cliché basique. Je dois avouer que ce genre de cliché est fait pour être banni et revisité. Ce que réalise à merveille Nathy.

Une société vampirique bien hiérarchisée, des clans plus ou moins alliés, et primant avant tout à se fondre dans la société et à cohabiter le plus normalement possible.

J’ai été abasourdie par le début de cette lecture : une séquestration violente, des sévices physiques et psychiques. Nathy emploie des mots peignant avec exactitude les situations : nous faisant souffrir et ressentir le désarroi de cette pauvre Angelyne. Son sauvetage in extremis est salvateur. On respire enfin et on se prête facilement à un renouveau et à cette bouffée d’air à laquelle on s’accroche désespérément. Mais qui reviendrait à la vie aussi facilement ? Une nouvelle relation aux bras du beau Swann, vampire au plus haut point, pourrait être salvatrice ?

Une lecture mouvementée, fantastique et frénétique : on a envie de pleurer, de crier, de vivre, de soutenir Angelyne, d’aimer, d’espérer…

WOUAHHHHH, j’ai été littéralement mordue.

J’attends le tome 2 avec impatience (courant 2017) ; en espérant qu’Angie se relève et devienne une super guerrière !

stickers-frise-florale

Lux, tome 3 : Opale de Jennifer L. Armentrout.

opale

 

[ ROMAN PARANORMAL – 2016 ]

ÉDITIONS J’AI LU

LECTURE PERSONNELLE

 

 

Résumé :

Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…


Mon avis :

Depuis le temps que j’attendais cette sortie du mois de septembre dernier, je peux vous assurer que j’étais excitée comme une puce. Enfin le voilà dans mes mains, bien installée dans le canapé, je n’ai plus qu’à me jeter en corps perdu dans les pages.

Et bien mon enthousiasme est assez vite retombé : c’est une douche froide ! J’avoue je suis parfois difficile !

Je n’ai pas retrouvé l’addiction dévorante du premier tome. Il est à mon goût beaucoup trop lent. Les actions et les rebondissements tardent à venir et n’imposent pas de rythme cadencé et/ou soutenu. Le côté suspens est bien trop mis à l’écart. Les personnages certes prennent en maturité. Nous les retrouvons en plein questionnement sur leur devenir et sur ce qu’ils sont. L’histoire d’amour entre le « so cute » et « so sexy », Daemon et Kate, prend de l’importance et donne une touche romantique non négligeable.

Nous y découvrons d’autres personnages qui dans ce tome seront le fils rouge. Ils amènent ce côté fraîcheur et évitent que l’histoire s’enlise.

Malgré tout je lirais le tome 4 qui est disponible et le tome 5, afin de voir où l’auteure nous amène et si le dénouement de cette palpitante aventure se finira tel un feux d’artifices. Il faut dire que j’adore la plume de l’auteure.

Ce livre trouvera grâce auprès des plus jeunes lecteurs et lectrices qui se laisseront vite emportés par ce tourbillon sensationnel.


Mon avis sur LUX TOME 1 et 2 de J. L. Armentrout

Lien Amazon.

La chimiste de Stephenie Meyer.

20161229_154329

 

[THRILLERS – 2016 ]

EDITIONS JC LATTES

LECTURE PERSONNELLE.

 

 

Résumé :

Elle était l’un des secrets les mieux gardés – et des plus obscurs d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…
Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?
Dans ce roman palpitant et original, Stephenie Meyer a imaginé une nouvelle héroïne aussi émouvante que fascinante. Avec La Chimiste, elle révèle encore une fois tout son talent qui la place parmi les auteurs les plus reconnus au monde.


 

Mon avis :

Me voici plonger dans l’univers de Stephenie Meyer. Je n’ai jamais lu ses livres, même la fameuse saga que tout le monde adore (je sais vous pouvez m’en blâmer 😉 ).

Le dernier roman de l’auteure s’inscrit dans un genre littéraire tourné vers le thriller et le polar, pour mon plus grand plaisir.

Je fais la connaissance d’Alex, de son vrai prénom Julianna, une fuyarde qui vit depuis de nombreuses années sous le couvert de plusieurs pseudonymes et de petits boulots plus ou moins honnêtes. Sa vie se résume à surveiller ses arrières à tous les instants de la journée et de nuit. La paranoïa s’installe insidieusement, l’enveloppe dans ses moindres faits et gestes et l’incite à parcourir des milliers de kilomètres dans une Amérique où les plus hauts  gradés mènent une conquête au pouvoir sans états d’âmes et scrupules. Malgré tout les protagonistes de sa fuite lui tendent Le piège  qui lui sera fatal psychologiquement et physiquement.

Je ce que j’ai le plus aimé dans ma lecture : c’est cette atmosphère pesante où la psychose, la méfiance sont omniprésentes et le personnage d’Alex qui frôle la perfection. Ce dernier évolue au fur et à mesure que je tourne les pages. D’une personne totalement renfermée, sûre d’elle même, égoïste, sur la défensive, machiavélique et solitaire, je retrouve à la fin une femme ouverte au monde et sociable. Il faut que je vous précise qu’Alex est une tortionnaire sous le couvert de l’Etat, on la nomme « La Chimiste » et est redoutée par tout le monde car ses méthodes ne laissent aucune chance à la malheureuse victime. Ce revirement est du à une seule et unique rencontre, sa cible, Daniel, qui va bouleversée sa vie du tout au tout. Kévin, le super-soldat et le frère jumeau de Daniel, rejoint notre duo. Ces trois personnages ont des caractères tous différents mais se complètent à merveille.

Tout un mécanisme se met en route : la plume parfaite de l’auteure nous fait vivre des rebondissements et des situations d’une telle intensité, que je pouvais ressentir les émotions, telles que la peur, la haine et la joie, de tous les protagonistes. J’ai carrément été aspirée dans un tourbillon de folies où j’ai ri face à des situations tellement cocasses et pleuré face à la dureté des mots.

L’auteure m’a carrément époustouflée par toute cette mise en scène et ses personnages attachants. Ce livre aspire à un renouveau, à l’espoir que les pires choses peuvent amener au meilleur.

A LIRE ABSOLUMENT !!!


 

Sexy Lawyers, saison 1 : Objection de Emma Chase.

20161229_154231

 

 

[NEW ROMANCE – NOUVEAUTE 2016]

HUGO & ROMAN

LECTURE PERSONELLE

 

 

Résumé :

L’histoire commence à Sunshine, une petite ville du Mississipi où l’on découvre Stanton et Jenny, 17 ans, roi et reine de leur promo, meilleurs amis et amoureux depuis leur enfance, qui apprennent que Jenny est enceinte.
Ils décident de garder l’enfant mais ne changent pas leurs plans d’avenir car ils veulent ce qu’il y a de mieux pour eux : Jenny reste à Sunshine et Stanton va étudier le droit à Columbia à New York, où il rencontre Drew, le héros de la série Love Game.
Les chemins du jeune couple se séparent… on retrouve Stanton dix ans plus tard à Washington entouré de ses amis Sofia, Jake et Brent. Stanton est avocat, un des meilleurs, dans un cabinet prestigieux, et il vit une relation passionnelle avec Sofia, sa collègue et meilleure amie.
Il ne voit presque jamais sa fille Preston et prétend toujours aimer Jenny. Ce qui convient parfaitement à la sulfureuse Sofia qui préfère se concentrer sur sa carrière et éviter les histoires de cœur compliquées.
Tout se déroule parfaitement jusqu’au jour où Stanton reçoit le faire-part de mariage de son ex… Stanton décide de partir à Sunshine pour rompre le mariage et reconquérir Jenny.
Il emmène Sofia avec lui pour qu’elle puisse l’aider et lui donner des conseils. Pendant ce temps, Sofia se rend compte peu à peu qu’elle aime Stanton, mais comme elle pense que les sentiments  ne sont pas réciproques, elle essaie de les refouler.
Un mariage qui risque d’être annulé, des sex-friends qui ne réalisent pas qu’ils s’aiment… Une comédie romantique et sexy, pour le meilleur et pour le pire !


Mon avis :

Ce livre est juste fabuleux. Je découvre pour la première fois l’univers et la plume d’Emma Chase et c’est un véritable coup de cœur.

Dès les premières pages, je ne peux plus le nier : l’alchimie et l’addiction sont présentent à mon plus grand bonheur.

Pour une fois, l’histoire est centré sur un homme, Stanton. Il est terriblement sexy et bien sur avocat… de suite l’auteure me met pleins d’étoiles dans mes petits yeux avec des descriptions à vous réchauffer dans la seconde (en même temps vu le climat actuel, ce n’est pas négligeable). Ce héros atypique ( à mes yeux) est accompagné, en second plan mais dont le rôle n’est pas du tout à négliger, par la sulfureuse Sofia. Ces deux là forment un couple explosif.

J’en reviens à notre sexy avocat. J’ai adoré le contraste saisissant et bien amené entre l’homme qu’il dégage en tant qu’avocat à Washington et l’homme rustre qu’il est à Sunshine, où le chapeau de cowboy et le jean sont de rigueur… et tellement plus wow !!!!! On y découvre un père adorable et un « ex » charmeur, manipulateur, bout-en-train, joueur, possessif. Et au fil des pages l’amant prend plus de place. Un amant qui se pose beaucoup de questions sur cette relation charnelle avec Sofia et qui font lui permettre de se dévoiler.

C’est l’histoire d’un homme a qui la vie a réussi, mais qui lui rappelle que rien n’ai jamais acquis. L’auteure nous offre l’histoire sans prétentieux d’un homme qui sous ses apparences d’obsédé de réussite à la barre, est un homme simple dont les tourments lui causent beaucoup d’inattendus.

A découvrir sans aucune hésitation. Les adeptes de new romance, vous serez conquises !


Destins croisés, tome 1 : Violette & Antoine de A.J. Orchidéa.

41rxejg70pl-_sy346_

 

[ ROMAN EROTIQUE – NOUVEAUTE 2016]

EVIDENCE EDITIONS – Collection Vénus.

SERVICE PRESSE

 

 

Je remercie Evidence Editions pour ce service presse.

 

Résumé :

Au « volant » de son Caddie, Violette roule d’un rayon à l’autre dans son supermarché habituel. La liste à la main, elle essaye de ne rien oublier. Soudain, en face, un autre Caddie fonce droit sur elle. La collision est évitée de justesse. Ouf ! Plus de peur que de mal. Violette lève les yeux et là, elle rencontre les iris bleus hypnotiques et troublants de l’inconnu qui la fixe avec intensité. Pourquoi cet homme la dévisage-t-il ainsi ? Pourquoi ne peut-elle plus détourner son regard ? Elle ne peut pas s’empêcher de se demander si cette rencontre est le fruit du hasard ou si cet inconnu a tout calculé. Qui est-il ? Que lui veut-il ?


Mon avis :

 Me voici plonger dans l’univers de A.J. Orchidéa, que je découvre avec plaisir. Son histoire d’amour a la particularité d’être écrite à deux voix. La première Violette, jeune femme dynamique qui se remet difficilement de sa rupture amoureuse, surtout que ce dernier est parti avec sa meilleure amie et la deuxième Antoine, jeune homme, avocat de métier, super sexy et ayant un humour rythmant agréablement l’histoire.

Cette dernière a comme spécificité dans une bonne moitié du livre d’enchevêtrer l’action sur les deux personnages : ce qui signifie concrètement, qu’une action entamée dans le chapitre de Violette va être repris dans le chapitre suivant mais du point de vue d’Antoine. Je n’ai pas été particulièrement séduite par ce style donnant un effet de redondance trop important. Heureusement sur la deuxième partie du livre, l’auteur laisse plus aisément libre cour à sa plume et nous plonge dans les aventures de nos deux amoureux et des personnages secondaires et tout ceci ponctuées de quelques scènes interdites au moins de dix-huit.

Grâce à l’interaction voulue entre les personnages et le lecteur, l’auteur met en avant son texte en lui conférant un relief non négligeable et permettant ainsi aux lecteurs une immersion totale.

Malgré ce petit pont négatif, j’ai passé un doux moment en compagnie de Violette et d’Antoine.


 

Pour tout savoir sur A.J. Orchidea et Evidence Editions : c’est par ICI !