PLAISIR PARTAGE de Adèline Klay.

41Rsigqyw5L._SY346_

 

 

[NOUVELLE / ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Éditions Harlequin – Collection HQN

Servie presse

 

Format : numérique

Pages : 26

Prix : 2€99

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour ce service presse.

 

 


 

 

Le résumé :
Laurent déteste les rendez-vous médicaux, mais il n’a eu d’autre choix que d’accepter les séances de kiné recommandées pour son dos. Pourtant, quand il voit la kiné débarquer dans la salle d’attente, il se dit qu’en fin de compte, ce ne sera peut-être pas si désagréable ! Car il se retrouve face à Adriana, cette femme sublime avec qui il a vécu autrefois une relation fusionnelle. Laurent voit tout de suite dans son regard qu’elle aussi l’a reconnu, et qu’il est loin d’être le seul à être troublé par ces retrouvailles…

 


 

 

Mon avis :

 

Une nouvelle fort sympathique surtout dans le déroulement de l’histoire. Laurent, la quarantaine, n’a jamais trouvé chaussure à son pieds. Grâce à un accident du travail, il est obligé de suivre des séance de kinésithérapie. A sa plus grande surprise, il retrouve Adriana, son amour de jeunesse. Sera t-il prêt à quelques concessions pour la garder auprès de lui.

 

Un style simple et fluide, Adèline Klay nous invite avec cette courte histoire à suivre un pan de la vie de Laurent. Un homme simple et toujours aussi charmeur.

 

Simple et idéal pour déconnecter et faire passer le temps dans les transports en commun, ou en soirée, cette nouvelle vous charmera par sa douceur et un final exquis !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Adèline Klay !

 

 

Publicités

LE PARADIS EST UN ENFER COMME LES AUTRES de Emile Castillejos.

513rEqR7iKL._SX360_BO1,204,203,200_

 

 

 

[RECUEIL DE NOUVELLES / THRILLER – 2018 ]

Editions du Carnet à Spirale

Service presse

 

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions du Carnet à Spirale pour leur confiance.

 

 


 

Le résumé :

 

Avec ces nouvelles noires pour nuit blanche, prenez place pour un terrifiant voyage du paradis vers l’enfer. Dans un style visuel et direct, presque cinématographique, et à travers des personnages inquiétants, cyniques ou cruels, ces quatorze nouvelles s’égrainent comme dans un sablier infernal. Quatorze histoires où les codes n’existent plus. Et où les situations les plus ordinaires se transmutent en singuliers cauchemars.
Émile Castillejos nous entraîne dans un monde à la lisière entre l’aliénation et la raison. On n’en revient, d’ailleurs, pas tout à fait comme avant.

 


 

 

Mon avis :

 

Ce recueil est composé de 14 nouvelles aussi différentes les unes des autres. Afin la résultant de chacune est la même : en sachant la mort !  Oui mais la mort a maintes manières de vous surprendre ou d’être donner. Elle peut survenir d’une main à l’apparence innocente et charmeuse, d’une femme, d’un mauvais tour, d’un animal…de Dieu…?

 

14 nouvelles pour 14 surprises ! 14 explorations uniques ! 14 fois plus d’angoisses !

 

Castillejos donne le ton dés le départ ! Il est là pour vous surprendre, pour vous effrayer, pour vous faire passer une nuit blanche. Il aime se tapir dans le noir et en surgir à point nommé ! Vous voyez le tableau, et bien l’atmosphère est ainsi tout au long de la lecture. L’intensité, si je puis dire, varie d’une nouvelle à l’autre. Mais le résultat est le même : vous allez adorer !

 

Du lugubre à souhait. Du suspense à couper le souffle. De l’effroi. Des scénarii inquiétants.

 

Une alchimie parfaite pour passer un super moment de lecture ! J’ai eu l’impression d’être dans ces fameuses « panic room ou escape room »  où chaque porte que j’ouvrais, je mettais ma vie en jeu. Une immersion impressionnante et hallucinante ! A tenter de découvrir le dénouement. Et comme on dit chez nous : « Nondidiou » j’ai fais chou blanc !

 

Très belle découverte avec ce recueil : un auteur de talent qui sera vous faire frissonner !

 

Amoureux et amoureuses des histoires (qui ne sont pas celle de poneys roses au pays des bisounours violets), vous ne pourrez qu’adorer celles ci !

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions du Carnet à Spirale, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Emile Castillejos !

 

 

 

Le tigre de la Destinée de Eve Terrellon.

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2017]

Amarante Éditions

Lecture personnelle

 


 

Résumé :

Lorsque Cynthia arrive en Inde pour rejoindre ses parents, son âme d’enfant est émerveillée par la magie des lieux. Mais lorsqu’elle comprend que son père a décidé de prendre sa destinée en mains en dépit de l’opposition de sa mère, elle déchante rapidement. Oui, elle est « différente », on le lui a assez souvent fait remarquer sur le ton de la moquerie, mais est-ce un réel handicap ? Le regard enchanteur que pose Sanjit sur elle semble prouver le contraire et Cynthia finit par se rapprocher du jeune homme. Toutefois, Sanjit est-il vraiment celui qu’il laisse paraître ?

 


 

Mon avis :

J’ai été de suite attirée par cette merveilleuse couverture avec ce tigre tout en splendeur. Son regard promettait une belle balade. Profitant de la promotion de lancement, il a aussitôt rejoint ma kindle surchargée.

Un soir de plénitude total, je me suis lancée dans cette lecture et que vous dire : j’ai été subjuguée de début à la fin. La plume magnifique de Terrellon nous fait place à un univers exotique, de milles et une couleur, où les habits flamboyants et ces saris soyeux et éclatants viennent vous éblouir. Une histoire d’amour, une histoire où la différence n’existe pas, où la tolérance et le respect ont une place royale.

Me voici plongée sur les terres de l’Inde coloniale. Cynthia est la fille d’un anglais entrepreneur et se retrouve ainsi dans la chaleur moite de ce pays. Cynthia est une jeune fille pure qui trouve le bonheur dans les choses simples de la vie. Son entourage la considère comme niaise et idiote. Au contraire, je la trouve tout simplement merveilleuse, elle adore se balader, chasser les papillons et discuter avec les servantes. Elle est touchante et splendide car ses paroles reflètent la plus douce des innocences. Dans ce palais, se trouve un mystérieux servant : il s’appelle Sanjit. Bel indien qui va prendre sous sa protection la belle Cynthia. Une histoire improbable va ainsi naître.

Cette nouvelle est juste sensationnelle et totalement exquise. J’adore ces histoires où les gens et les couleurs se mélangent ! En bref un histoire courte qui se suffit largement à elle même et où j’ai passé un super moment de lecture !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de Amarante éditions, pour tout savoir !

Pour tout savoir sur Eve Terrellon !

 

 

 

Même les roses blanches ont des épines de Flore Avelin.

 

[NOVELLA F/F – Nouveauté 2017 ]

Book Of Demand – Auto édition

Service presse

 

Je remercie Flore Avelin pour sa confiance.

 


 

Résumé :

Cette femme. Votre obsession depuis quatre ans.
Vous l’avez rencontrée dans les Balkans, vous la retrouvez à Saint-Malo.
Elle vous agace toujours autant, pourtant il vous est impossible de vous détacher d’elle.
Il vous faut encore lui écrire. Trouverez-vous un jour le moyen de faire autrement?
Il me semble que vous lui aviez promis des fleurs. Les avez-vous choisies? Vous devriez en prendre avec des épines..

 


 

Mon avis :

Une suite pour « j’avais pensé envoyer des fleurs ». Une première lettre que j’avais adoré et je pense bien que c’était ma première lecture d’une romance F/F.

Je suis totalement sous le charme de la plume de Flore. Elle arrive à faire ressentir toutes ces émotions qui touchent  et accablent ses personnages. Elle a cette facilité à utiliser les jolis mots de la langue française et à rendre sa narration sensationnelle. Cette seconde lettre s’apparente de façon plus prononcé à un roman épistolaire (même si la correspondance ne s’effectue que dans un sens).

Je retrouve Daphné aussi tourmentée que lorsque je l’ai quittée à la fin de la première lettre. Aussi déterminée à mettre un nom sur cette relation qui n’existe pas, sur cette attirance maladive, sur cette ignorance dans l’autre, dans ce dévouement toxique. Daphné est raide dingue de la Catherine qui continue inlassablement à l’ignorer. Daphné remet sa plume à son service dans une nouvelle lettre déchirante mais tellement d’espoir. Son but faire réagir Catherine, lui montrer les sentiments profonds qu’elle ressent. Une mise à nue bouleversante où Daphné sous le couvert de sarcasmes et d’un bel humour va se dévoiler sans concession en espérant provoquer enfin un électrochoc. Elle y décrit sa peine, ses espoirs, ses tourments, son incompréhension, son mal-être… Même si la narration se veut optimiste, j’ai vraiment été peinée de voir que cette relation devient de plus en plus en toxique. Daphné sombre dans cette envie maladive de conquérir Catherine, de la faire sienne. J’admire la force de caractère de Daphné : déterminée, colérique, affirmée. Et au contraire je déteste Catherine qui se montre lâche, menteuse et manipulatrice.

Daphné balance dans cette nouvelle lettre toutes les blessures que son cœur a subit, ses remises en question, ses souhaits, sa faiblesse, ses peurs et ses désillusions. Désabusée et encore plus tourmentée et effondrée par sa plus belle rose qui blesse inlassablement !

Une nouvelle fois je suis totalement envoutée par le récit de Flore Avelin. Une auteure que je vous invite à découvrir, même si ses textes sont tournés vers le saphisme, je trouve qu’ils sont inconditionnellement incroyables. Elle révèle ce qui à de plus profond dans l’être humain au détour de romance déchirante.

 

Alors, pourquoi tant d’actes manqués, me demanderas-tu ? Par ce que tu as peur. Peur de t’abandonner à ce désir que tu ne comprends pas et qui te pousse dans les bras d’une femme. Je ne le comprends pas non plus, tu sais, mais je m’en fiche, je l’accepte c’est tout. Toi pas. Et finalement, chaque fois, tu fais un pas vers moi avant de t’effrayer et te défiler. Voilà, je te l’avais dit, pour mon cœur, c’est aussi simple que cela.

Cœur ou raison, tu comprends qui j’ai envie de croire ? Evidemment, le plus simple serait encore que tu répondes à cette question…Mais tu ne le feras pas, je sais. Je l’ai compris après ces quatre jours en Bretagne. Le matin du dernier, surtout…Je t’avais dit que ça viendrait, nous y voilà, plus rien ne me fera reculer l’évocation de ce voyage. Je suppose que tu vas détester cette partie, mais fais l’effort. Tu y étais aussi, je te rappelle, tu es largement aussi responsable que moi…

[…]

Ca va être ton anniversaire, je ne l’oublie pas. L’an dernier je te parlais des fleurs que je n’envoyais pas, je ne savais pas lesquelles choisir. Cette année, c’est différent. Ou en tout cas, il faut que ce le soit. Ce bouquet, il faut que je me décide…au départ, je pensais prendre des lys blanches. Pas spécialement pour leur signification, mais pour leur parfum. Pour leur ambiguïté dangereuse : cette senteur qui plait, attire, fascine. Qui monte à la tête et étourdit lorsqu’elle est trop intense. Cela te convient bien, je trouve… Mais je crois que tes fleurs préférées sont les roses rouges, non ? En un sens, ce n’est pas mal non plus. Elles peuvent blesser…Mais puis-je vraiment t’offrir le symbole suprême de la passion ? Ton départ et ton mutisme semblent dire non… Je vais devoir choisir une autre couleur. Ou faire un mélange…

Ce n’est pas gênant…

Avec les roses, il y a quelque chose de bien. Même les blanches ont des épines.

 

 

liens-utiles

 

Mon avis sur la lettre 1 : « J’avais pensé envoyer des fleurs ».

Tout savoir sur BoD !

Vers la page Facebook de Flore Avelin !

Rouge désir de Julia Rolin.

 

[NOUVELLE ÉROTIQUE – Nouveauté 2017]

Evidence Éditions – Collection Indécente

Service presse

 

Je remercie les Evidence éditions pour ce service presse.

 


 

Résumé :

Eva, romancière sexy de trente ans, toujours distraite, envoie par erreur un mail à un inconnu. Il lui répond en lui envoyant la vidéo torride d’une fessée érotique. Loin d’imaginer qu’elle pouvait être attirée par les pratiques SM, Eva cède pourtant rapidement à l’envie de le rencontrer et il réveille sa libido en berne depuis une séparation difficile. Il s’avère cependant qu’il est si beau, si blond, si riche, si trop… trop tout, c’est Ken quoi ! Et elle se sent si peu Barbie qu’elle se replonge dans son travail et l’oublie.

Les sens maintenant éveillés, Eva ne s’interdit plus rien. Elle découvre le plaisir avec une fille et une autre nuit, s’encanaille dans un club libertin. Mais Ken/David ne lâche pas l’affaire et il s’obstine tant et tant pour la revoir, qu’Eva fini par croire qu’il est possible qu’il soit sincère…

 


 

Mon avis :

J’adore la couverture et ce qui se cache dans les pages de cette novella est sublime. De la romance érotique tout en subtilité. Le terme BDSM est évoqué dans le synopsis, mais je vous rassure de suite, l’auteure ne relate aucune scène relative à cette pratique. Du moins l’aspect est tellement léger que ceci ne peut pas choquer le lecteur.

Eva est une jeune romancière qui a rencontré le succès. Repliée sur elle même depuis la douloureuse rupture, elle donne l’impression de vivre recluse chez elle, ne sortant que pour les choses essentielles de la vie. Le monde, elle le côtoie via son ordinateur. Des rencontres inattendues et enrichissantes. Alors qu’elle croit envoyer son mail à l’interlocuteur concerné, il atterri dans la boîte mail de David. Cet homme avec un égo surdimensionné va lui répondre par une vidéo qui va remuer Eva. Contre toute attente et poussée par une curiosité mordante, elle se laisse tenter et accepte cette invitation originale. Si l’homme, lui même, lui pose, dés le départ, un certain problème de compatibilité avec sa personnalité, il n’en est rien lorsque les choses sérieuses débutent. Une soirée extraordinaire qui lui a permis de raviver la flamme éteinte depuis longtemps et de laisser libre cours à ses fantasmes enfouis.

Cette novella narre l’épanouissement d’Eva, quelle soit personnelle, sociale ou sexuelle. J’adhère totalement à la plume de Julia Rolin qui a ce coté osé mais qui ne dépasse pas la frontière de la vulgarité. Piquante et pimentée, elle donne du charme aux innombrables rebondissements et scènes érotiques. Si je suis conquise par la plume de l’auteur et par son histoire, je reste néanmoins frustrée par le manque de développement des scènes ( oui je sais je suis gourmande !) et également dans le cheminement des pensées d’Eva.

Cette novella est idéale pour celle qui souhaite se faire une idée précise du genre. Une romance érotique voguant sur différents tableaux aux suggestions efficaces. Où le lâcher prise est reine sans toutefois tomber dans la vulgarité !

 

liens-utiles

 

Vers les site des Evidence éditions !

Vers la page Facebook de Julia Rolin !

 

Home Sweet Love de Mariam Catche.

 

[ NOUVELLE EROTIQUE – Nouveauté 2017]

EVIDENCE EDITIONS

Service presse.

 

Je remercie les Evidence Editions pour ce service presse.

 


 

Résumé :

Une ambiance feutrée, un dîner concocté avec amour, une lingerie affriolante pour une nuit enivrante. Tels sont les ingrédients savamment préparés par Nathalie, pour sa soirée romantique avec son compagnon. Mais lorsque ce dernier fait preuve de mépris, en ignorant leur rendez-vous, c’est la fois de trop. La jeune femme décide alors de lui donner une petite leçon, qu’elle espère mémorable.

 


 

Mon avis :

Avez vous déjà eu cette désagréable sensation que votre amoureux vous délaissez et vous tenez à l’écart, que la communication entre vous deux était au point mort ? Nathalie veut remédier à cette situation morose qui s’envenime jour après jour. Rien de mieux qu’un dîner fait avec beaucoup d’amour, des bougies et une tenue adéquate et séduisante. Mais voilà, l’homme en question qui se fait tant désirer et dont ses caresses vous manquent, fait une nouvelle fois faux bond. Au lieu de s’apitoyer sur sort, elle orchestre un scénario diabolique pour que cette soirée devienne inoubliable. Pour cela Nathalie va faire appel à sa voisine qui est en autre sa meilleure amie.

Un diner élégant se profile en bonne compagnie, lorsque celui ci devient un jeu érotique entre Nathalie et son compagnon. Toute la subtilité du texte tient en cette phrase : « tel est pris qui croyait prendre ».

La plume de l’auteure est séduisante et enivrante. Elle est à la fois moqueuse, titillante et joueuse. Une vrai partie de plaisir.

Cette nouvelle est d’une fraicheur exquise. A découvrir pour les adeptes de petits jeux coquins 😉 !

 

liens-utiles

 

Lien vers le site de la maison d’éditions Evidence Editions !

 

 

Raphaëla de Nessa.

 

 

[ NOUVELLE ROMANCE – Réédition 2017 ]

ÉDITIONS DREAMCATCHER

SERVICE PRESSE

 

 

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 

Résumé :

Vous voyez la jeune femme assise là-bas, près du bar ? Vous vous demandez sûrement ce qu’elle attend, ou plutôt… qui ? Allez lui demander, elle vous racontera peut-être son histoire, celle d’une rencontre destructrice qui a changé sa vie

 

66112426

 

Mon avis :

Une nouvelle qui vous emporte littéralement, comme quoi la longueur d’une histoire ne fait pas forcément sa force. J’ai découvert la plume de Nessa dans une autre de ses nouvelles « le constat » (une romance F/F). Ici je retrouve une plume tout aussi fluide et délicate. Elle dépeint à merveille l’état psychologique de son personnage. Cette jeune femme, Raphaëla va vivre ce que l’on appelle communément, le coup de cœur. Une danse et un regard après, le désir s’insinue.

Cette lecture m’a beaucoup chamboulée. Les non-dits et les mots sont blessants. Une belle histoire d’amour dont le final vient nous surprendre. C’est un condensé d’émotions à la fois plaisante et destructrice.

J’adore ce genre de format : assez court pour se détendre dans les transports en commune ou entre deux lectures et surtout si vous avez des enfants vous êtes certaine de finir la lecture.

Certes mon avis est assez court, mais il bien difficile ici d’en dire beaucoup au risque de vous spolier.

Les seuls mots d’ordre : amour et larmes !

 

L’avis de #Lilie :

J’ai eu la chance d’obtenir cette nouvelle en cadeau lors de la séance de dédicace de GH David le 9 septembre dernier.

J’ai dévoré cette nouvelle et je l’ai adoré. Comme l’a très bien dit Esméralda, cette nouvelle est une magnifique histoire d’amour et de non-dits. On ne peut pas rester de marbre au cours de cette lecture qui vous happe littéralement.

Raphaëla est attachante, entière dans ce qu’elle fait et touchante. C’est une jeune femme comme on en croise tant, qui tombe amoureuse suite à une rencontre au cours d’une soirée. Elle va alors se lancer dans son histoire à corps perdu jusqu’à ce final qui ne peut que vous toucher. En quelques pages, on est emporté dans un tourbillon d’émotions qui vous prend aux tripes et au cœur.

Cette nouvelle était une rencontre avec la plume de Nessa. Je n’hésiterai pas à me lancer de nouveau dans la lecture de ses différentes nouvelles.

liens-utiles

 

Lien Amazon.

Vers le site de la maison d’éditions.