La PAL « vacances en Croatie » de #Lilie

20190717_094801Contrairement à #Esméralda, je ne vous présenterai pas ma PAL de l’été en vidéo. Comme je me sens plus à l’aise derrière mon clavier, je viens donc vous présenter, dans cet article, ma sélection de livres pour mes 11 jours de séjour en Croatie. Certains penseront que je suis optimiste de prendre tout ça…. J’ai envie de vous dire, quand je pars en vacances, j’aime avoir le choix dans mes lectures et en plus, j’ai tendance à avaler les livres, que ce soit sur la plage ou sur un transat après une journée de visite ! De plus, je n’aime pas prendre ma liseuse car j’ai toujours peur de l’abimer ou de l’oublier quelques part…. donc je remplis mon sac à dos de livres de poche qui m’ont fait de l’œil pendant toute l’année 🙂

 

Voici donc ma sélection :

Les romances :

après toi« Après toi » de Jojo Moyes, éditions Milady. Pendant longtemps, j’ai refusé de lire ce roman car « Avant toi » m’avait tellement bouleversé que je ne voulais pas connaître l’après. Finalement, ma curiosité a fini par reprendre le dessus lors d’un revisionnage du film, il y a quelques semaines. Voici le résumé : Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

 

l'honneur de Preston« L’honneur de Preston » de Mia Sheridan, éditions Hugo Poche. Mia fait partie des autrices que j’aime lire l’été. Ses romances sont souvent magnifiques, bouleversantes et assez addictives. Je continue donc ma découverte de son univers avec celui-ci, qui s’annonce très prenant ! Résumé : Peut-on jamais guérir des blessures du passé ?

Annalia Del Valle rentre chez elle, elle semble torturée sans qu’on en connaisse encore la raison. Elle arrive en ville remplie d’appréhension et se retrouve en face de Preston Sawyer, un des deux jumeaux qu’elle a aimé pendant son adolescence.
Preston est le frère responsable qui se fait un point d’honneur de respecter la promesse qu’il a faite à son frère jumeau : celle d’oublier le profond amour qu’il ressent pour Annalia. Mais une nuit, le cours de leur vie est bouleversé.Leur sera-t-il possible de revenir en arrière ?
 » Ils étaient deux frères – jumeaux – je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux. « 

 

7 bonnes raisons de rester célib« 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) » de Cécile Chomin, éditions J’ai lu, collection « j’ai lu pour elle ». La nouvelle comédie romantique de cette autrice est parfaite comme lecture d’été car je suis quasi-sûre de passer, une nouvelle fois, un moment rafraichissant avec ce livre. J’ai eu l’occasion de lui acheter lors du salon du livre de Limoges, il me tarde de pouvoir enfin lui donner mon avis !! Résumé : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît. Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère ! Entre road movie déjanté et roman initiatique, Cécile Chomin nous offre une comédie jubilatoire, un hymne à l’amitié plein de finesse et de bienveillance.

 

rencontre ds l'upper east side« Rencontre dans l’Upper East-Side » de Sarah Morgan, éditions Harlequin, collection &H. Sarah Morgan fait partie également de ces autrices avec qui on sait qu’on va passer un bon moment ! Ce tome 1 de la saga « From New-York with love » s’annonce savoureux ! Résumé : Voici Molly. Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel. Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…
Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…

 

 La sélection « Nord-Américaine » grâce au Picabo River Book Club :

mon désir le plus ardent« Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm, traduit par Juliane Nivelt. Le Picabo River Book Club est un groupe sur Facebook d’amoureux de la littérature nord américaine et tous les mois, Léa nous propose des livres du mois en partenariat avec des éditeurs. Comme je suis dépassée par toutes mes lectures, je lis donc maintenant un des romans proposés pour les poches du mois de mai. Résumé : Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. A vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur coeur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

 

nous irons tous au paradis« Nous irons tous au paradis » de Fannie Flagg, traduit par Jean-Luc Piningre, éditions Pocket. J’ai enfin pu découvrir cette autrice grâce à un partenariat organisé par le Picabo River Book Club. Je poursuis donc ma découverte avec ce roman qui s’annonce très sympa. Résumé : Elmwood Springs, Missouri. Elner Shimfissle, pétillante octogénaire, dérange un essaim de guêpes en cueillant des figues dans son arbre, se fait piquer et tombe de l’échelle. À l’hôpital, elle est déclarée morte. La nouvelle se propage vite dans la communauté. Tous ou presque évoquent cette femme d’un incroyable optimisme, toujours prête à rendre service. Son décès brutal pousse également ses proches à s’interroger sur le sens de la vie en général, et de la leur en particulier. C’est peut-être Elner elle-même qui, contre toute attente, détient les réponses à leurs questions. Revenue inopinément d’entre les morts, à la grande surprise des médecins et de sa famille, elle rapporte en effet des souvenirs de son bref passage dans l’au-delà. Ceux-ci vont bouleverser l’existence de cette petite ville jusqu’ici bien tranquille.

 

Lectures d’été, qui donnent envie de voyager :

il est grand temps de rallumer les étoiles pox« Il est grand temps de rallumer les étoiles » de Virginie Grimaldi, éditions le livre de Poche. Virginie Grimaldi est une autrice dont j’ai découvert la plume l’été dernier et depuis, j’ai eu la chance de la rencontrer à deux reprises. Ses romans sont savoureux, positifs, donc parfaits pour m’accompagner dans mon road-trip Croate. Résumé : Anna, trente-sept ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À dix-sept ans, Chloé a renoncé à ses rêves pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Lily, du haut de ses douze ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

 

cartes postales de Grèce« Cartes postales de Grèce » de Victoria Hislop, éditions le livre de Poche. J’ai connu Victoria Hislop il y a quelques années, avec son premier roman « l’île des oubliés« , qui se passait sur l’île de Spinalonga. Ses romans ont toujours à la fois un cadre historique réel et passé et au niveau géographique, un cadre méditerranéen. J’ai beaucoup aimé ses trois premiers romans mais n’ai pas réussi à entrer dans son quatrième… Je retente ma chance avec ce roman se déroulant en Grèce, comme ses premiers, en espérant qu’il m’embarque dans une folle histoire. Résumé : Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d’une simple initiale : A. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l’expéditeur ? Portant l’éclat du ciel grec et l’eau cristalline de la mer, ces cartes sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne. Un jour, les envois cessent cependant. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d’oxygène qui la faisait voyager. Elle prend alors une décision : découvrir la Grèce par elle-même. Le matin de son départ, elle reçoit un carnet par la poste. Le parcours du fameux A. y est raconté. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, ce qui fait le sel de leur quotidien. Derrière ses observations et ses anecdotes se dessine le portrait d’un homme blessé.

 

Alors, en avez-vous déjà lu certains d’entre eux ? Comment êtes-vous quand vous partez en vacances ? Plutôt liseuse ou livre papier ? Grosse PAL ou pas le temps de lire pendant vos séjours? Je veux tout savoir et je vous donne rendez-vous à mon retour pour vous rendre compte de mes lectures !

Publicités