LES GALERIES HURLANTES de Jean-Marc Dhainaut.

 
[ FANTASTIQUE – Nouveauté 2019]
Une enquête de Alan Lambin
Éditions TAURNADA – Collection L’Ombre des Mots
235 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Une nouvelle enquête et de nouveaux mystères pour notre irréductible Alan Lambin. Enquêteur de l’extrême et du paranormal, Alan évolue dans le monde caché des fantômes et des esprits. Comme un scientifique, non loin d’être un savant fou, Alan dépiaute les informations et les analyses. Alan est un homme qui a su gardé la tête sur les épaules, malgré toutes les péripéties qu’il a pu rencontrer. Une sorte de maître zen du paranormal qui avant de monter sur ses grands chevaux applique toute rationalité qu’il a en stock. Il voue sa vie à ces phénomènes méconnus et incompris. Une quête de longue haleine faite de rencontres amicales et d’autres moins chaleureuses. Une nouvelle affaire doit l’éloigner quelques jours de sa Bretagne natale et de sa bien-aimée. Direction le Nord, une petite maison de mineur où une machine à coudre fonctionne toute seule, où une clochette tinte sans discontinuer, où une petite fille joue avec un ami imaginaire, où une vielle folle sénile répète inlassablement les chiffres « 2.2.8.1 » et où un père célibataire désemparé et au bord de l’épuisement psychologique.

 

Quels esprits peuvent bien hantés cette maison ? Et si la solution se trouvait dans cet hôpital abandonné, dans les profondeurs qu’il cache, des galeries minières ?

 

Une nouvelle fois Jean-Marc Dhainaut met la barre très très haute. J’ai toujours peur dans les sagas avec le même personnage, de retrouver des similitudes. Je suis heureuse de constater avec ce troisième tome que l’auteur se renouvelle sans cesse. Trois aventures tout aussi différentes les unes des autres et un Alan Lambin qui ne reste pas figé dans un rôle fait sur mesure. Ce troisième opus met en scène un personnage aux abois et pour une fois gagner par l’inquiétude. Un personnage totalement déstabilisé par les différents événements mais pas que. La dimension « personnelle » rentre aussi en compte et cette évolution n’est pas sans conséquence  Jean-Marc Dhainaut prouve une nouvelle fois qu’il sait instiller une ambiance glauque, insoutenable et étouffante. La pression monte graduellement jusqu’au point de rupture, et là, c’est le déferlement. Un déferlement qui submerge. La peur et l’angoisse sont saisissantes. C’est effroyable à souhait ! Je me suis sentie épiée, enfermée et traquée.
Nouveau décor : les terres minières du Nord. Avec ces hommes courageux qui subissent les mines et les conditions de travail d’un autre monde. L’auteur n’hésite pas à mettre en lumière les us et coutumes de ces temps révolus. Les femmes des mineurs ont aussi une place capitale. J’ai beaucoup apprécié que l’auteur prenne le temps de dépeindre cette société et souvenirs disparus. Des informations agrémentées d’une touche de fantastique, rien que pour les sublimer.
J’ai découvert également que l’auteur avait un certain sens de l’humour noir qui sur le moment ne m’a pas fait du tout rire (comprendront ceux qui ont lu la saga depuis le début), mais qui m’a bien fait sourire sur la fin (sacré farceur cet auteur ! Je me suis faite avoir !). L’intrigue en filigrane qui se déroule sur les trois tomes prend de l’ampleur. Il est difficile de savoir où JM Dhainaut nous porte. Une intrigue super intrigante et dont j’ose espérer qu’elle fera le thème d’un prochain épisode.

 

Si je vous ai convaincu de découvrir les extraordinaires aventures de Alan Lambin, je vous invite à ouvrir le premier tome. L’auteur n’a pas son pareil pour envoûter et charmer. Un monde d’esprits, de fantômes et bien plus encore … !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Taurnada.

La bande annonce !

Découvrez les deux premières enquêtes d’Alan Lambin !

(Cliquer sur la couverture)

Âmes captives, tome 2 : les devins de G.H. David

âmes captives 2

Paranormal – Roman sorti le 27 novembre 2018

Editions Plumes du Web

Service presse

Ma note : 4,5/5

 

Je remercie les éditions Plumes du Web pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Anéanti, Aurélien est déterminé à prendre sa revanche sur le destin et à lever la terrible malédiction qui pèse sur les messagers. Mais par où commencer ?
Une quête de la vérité qui devra le conduire à prendre des risques et à œuvrer à travers les siècles.

Devins et messagers seront-ils prêts à unir leurs forces pour contrer la prophétie qui les condamne ?
Sauront-ils briser le sceau des âmes captives ?

 

Mon avis : Attention, cette chronique comporte des éléments qui vous spoileront si vous n’avez pas encore lu le tome 1!

Après un an et demi d’attente, c’est avec une pointe de fébrilité que je me suis lancée dans la lecture du tome 2 des « âmes captives ». On retrouve une Sacha dans le coma et un Aurélien complètement désemparé face à cette situation. Ce dernier va alors tout mettre en œuvre pour la retrouver, en se rapprochant de sa famille, Julie, Cynthia, sa sœur ou Adelaïde. Il va également activer tous ses réseaux et chercher de l’aide partout afin de vaincre la malédiction et espérer une vie heureuse avec sa bien-aimée.

Dans ce tome, beaucoup plus de chapitres sont écrits du point de vue d’Aurélien. C’est un homme qui sait ce qu’il veut et qui a du succès dans le domaine professionnel. « L’accident » de Sacha va tout changer pour lui car il va délaisser son travail pour essayer de la sauver. Il est prêt à tout pour elle et cette mission va l’accaparer, au détriment de tout le reste. Nous faisons également plus ample connaissance avec Athénaïs et Adolphe de Pierrepont, qui sont des ascendants d’Aurélien. Sacha se détache régulièrement pour rendre visite à Athénaïs et il semble que c’est ce couple qui est la clé pour mettre fin à la malédiction auxquelles sont soumises les familles de nos deux protagonistes. Athénaïs était une femme libre, très en avance sur son temps et devin. Quand à Adolphe, il est tombé sous le charme de son épouse dès sa première rencontre. Il était messager et fou amoureux de sa compagne. On peut faire des liens avec le couple Sacha/Aurélien et on comprend mieux pourquoi ils s’incarnent tous les deux en eux.

Ce tome est différent du premier car un peu plus complexe. A cause du coma de Sacha, Aurélien se lance dans des recherches sur l’histoire des messagers et des devins et on en apprend beaucoup sur cet univers si particulier. La narration est partagée entre Aurélien, les incarnations d’Aurélien ou Sacha, et Sacha. Pour ma part, j’aime beaucoup l’utilisation du narrateur interne et je trouve très malin de le varier tout au long de l’histoire. Encore une fois, on retrouve la vivacité de la plume de GH David qui vous attrape pour ne plus vous lâcher ! Malgré la complexité de l’histoire et des enjeux de la mission de nos protagonistes, on est ému, enthousiaste, un peu stressé et on est encore une fois totalement happé par cet univers paranormal. On retrouve une protagoniste forte, comme à chaque fois dans les romans de l’autrice, en Athénaïs qui était une femme incroyable, féministe avant l’heure mais aussi profondément amoureuse.

Pour conclure, c’est avec une pointe de mélancolie que j’ai refermé ce tome 2 d’âmes captives. Cette duologie, éloignée de ma zone de confort, a réussi à m’emmener dans l’univers des messagers et des devins grâce à la magnifique plume de GH David. Amateurs du genre, n’hésitez plus avant de vous lancer dans cette histoire incroyable et mystérieuse qui vous fera passer, sans nul doute, quelques nuits blanches ! Pour ceux qui n’ont l’habitude des lectures paranormales et qui sont en recherche d’une belle histoire d’amour originale, laissez-vous tenter par celle-ci qui vous donnera de l’émotion, des palpitations et vous fera passer un très beau moment de lecture.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique pour le tome 1 d' »Âmes captives : Les messagers » de G.H. David
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Plumes du Web
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

Aégius : l’héritage, tome 1 : vision nocturne de Nikki Jenkins

51W+zCOfqsL._SX321_BO1,204,203,200_

 

 

 

[ FANTASTIQUE / JEUNESSE – NOUVEAUTÉ 2017]

ÉDITIONS REINES-BEAUX

SERVICE PRESSE

 

 

 

 

 

Je remercie Nikki Jenkins et les éditions Reines-Beaux pour leur confiance.

 

66112426

 

Résumé :

Trissia a perdu la mémoire et sa mère dans un accident de voiture à l’âge de 10 ans. Adoptée par Sarah Bower, elle mène aujourd’hui une vie tranquille à Rigemont, et son adolescence n’est obscurcie que par le comportement de son frère adoptif Jared et par des cauchemars terrifiants qui lui semblent si réels. Lorsqu’un nouveau professeur débarque, les événements s’enchaînent et l’entraînent à la découverte de certains secrets de son passé.

 

66112426

 

Mon avis :

J’adore ces histoires qui vous font voyager auprès d’humains extraordinaires qui doivent faire face à la convoitise et à la haine des autres. Car ici il est bien question de jeunes gens pourvus de pouvoirs paranormaux.

Trissia a tout pour elle, la jeunesse, l’amitié et une famille accueillante et aimante. Seul son passé fait ombre à cette vie paisible : l’amnésie de son enfance est lourde de conséquence mais semble pourtant détenir les clés de son futur. Trissia est une jeune lycéenne pleine d’optimisme. J’adore sa naïveté due à son âge et elle est très rafraichissante par ses idées et convictions. Elle va devoir surmonter pas mal d’épreuves mais sera entourée de son frère Jared, l’énigmatique et de ce professeur charmeur. L’aventure débutera à la découverte d’un terrible secret.

Ce premier volet s’inscrit dans la présentation des personnages : leurs attentes, leurs rêves et leurs interrogations ; et également dans l’exposition des enjeux. L’auteure pose les bases d’une histoire qui devrait vraiment être explosive dans les futurs volets. De ce fait la narration est fluide et limpide tout en mettant en place un scénario dont je soupçonne les intrigues surprenantes. La plume de Nikki Jenkins est agréable et sait vers où elle nous amène.

Le mystère est loin d’être résolu. Il me tarde la sortie du second tome pour l’apprécier davantage.

 

 

liens-utiles

 

Lien Amazon

Lien vers les éditions Reines-Beaux

Lien page Facebook de l’auteure

Lien vers le blog de l’auteure

 

 

Lux, tome 3 : Opale de Jennifer L. Armentrout.

opale

 

[ ROMAN PARANORMAL – 2016 ]

ÉDITIONS J’AI LU

LECTURE PERSONNELLE

 

 

Résumé :

Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…


Mon avis :

Depuis le temps que j’attendais cette sortie du mois de septembre dernier, je peux vous assurer que j’étais excitée comme une puce. Enfin le voilà dans mes mains, bien installée dans le canapé, je n’ai plus qu’à me jeter en corps perdu dans les pages.

Et bien mon enthousiasme est assez vite retombé : c’est une douche froide ! J’avoue je suis parfois difficile !

Je n’ai pas retrouvé l’addiction dévorante du premier tome. Il est à mon goût beaucoup trop lent. Les actions et les rebondissements tardent à venir et n’imposent pas de rythme cadencé et/ou soutenu. Le côté suspens est bien trop mis à l’écart. Les personnages certes prennent en maturité. Nous les retrouvons en plein questionnement sur leur devenir et sur ce qu’ils sont. L’histoire d’amour entre le « so cute » et « so sexy », Daemon et Kate, prend de l’importance et donne une touche romantique non négligeable.

Nous y découvrons d’autres personnages qui dans ce tome seront le fils rouge. Ils amènent ce côté fraîcheur et évitent que l’histoire s’enlise.

Malgré tout je lirais le tome 4 qui est disponible et le tome 5, afin de voir où l’auteure nous amène et si le dénouement de cette palpitante aventure se finira tel un feux d’artifices. Il faut dire que j’adore la plume de l’auteure.

Ce livre trouvera grâce auprès des plus jeunes lecteurs et lectrices qui se laisseront vite emportés par ce tourbillon sensationnel.


Mon avis sur LUX TOME 1 et 2 de J. L. Armentrout

Lien Amazon.

Les rescapés d’Emmanuelle AMADIS

les%20rescap%C3%A9s

 

[ PARANORMAL – 2015 ] – SP

Résumé :

La trahison d’un père et le harcèlement d’un ex-mari poussent Clara à fuir. Mais après une interminable année à tenter de résister, il ne lui reste qu’un seul refuge : la maison hantée de sa tante décédée.

C’est poussée par la nécessité qu’elle s’y rend, sans savoir si les entités qui y vivent la laisseront s’y ressourcer quelque temps ou si, au contraire, ils useront de leurs capacités pour la repousser. Elle n’attend rien de ces « fantômes », hormis un peu de compassion. Pourtant qui sait, ils pourraient aussi se montrer utiles, voire représenter plus pour Clara qu’elle ne l’imagine.

Et, pourquoi pas, parvenir à lui redonner espoir en l’avenir.

 


Mon avis :

Dès le départ, j’ai été prise aux tripes par une ambiance de tristesse et de désarroi intenses. Deux vies complétements anéanties et déchirées :la première, celle de Clara, enlevée du foyer de sa tante qui l’avait récupérée à la suite du décès de sa mère et tétanisée bien des années plus tard par un père manipulateur et un ex-mari harceleur. Et l’autre, celle de Jaoks, qui a perdu sa femme enceinte dans des conditions terribles. D’ailleurs l’auteure accentue cette situation malsaine par un texte à trois voix et dans lequel on navigue entre le présent et le passé.

Mais petit à petit, l’histoire bascule dans l’amour, la passion, la compréhension, l’indulgence, le respect et le combat. Les principaux personnages s’associent pour faire face aux événements qu’ils doivent affronter. A partir de ce moment là, le texte à trois voix disparaît pour laisser place à des chapitres unis où interviennent les différents héros.

J’ai été surprise par l’univers d’Emmanuelle Amadis, voyageant entre romance, paranormal même voire fantasy. Je m’y suis sentie agréablement bien et j’ai dévoré ce livre en très peu de temps. Même si j’ai supposé la fin, j’ai été fasciné par le final qui ouvre à un nouvel horizon : un univers fascinant faisant certainement préambule aux autres écrits de l’auteure. Je recommande particulièrement à tous ceux et celles qui aiment les « originalités spéciales ».

 


L’auteur : Emmanuelle Amadis

Editions : Sharon Kena

Du même auteur :