Jalouse de Matthieu Biasotto

jalouse

Romantic suspense – livre sorti le 11 avril 2018

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Matthieu Biasotto qui, via la plateforme Simplement, m’a permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Manque de confiance en elle, aucune confiance en lui. De toute évidence, Noémie est jalouse. Pas de chance, Samuel plaît aux femmes. Un photographe doué quand il s’agit de sublimer des créatures de rêve.

Si Noémie est aussi méfiante que vigilante, c’est qu’elle est échaudée. Il y a de quoi l’être quand on vit avec un menteur qui a tout gâché entre les cuisses d’une autre. Le genre d’erreur qu’on efface difficilement et dont on ne se remet pas vraiment.

Par amour, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, elle tente pourtant de composer avec cette humiliation et de se reconstruire en instaurant de nouvelles règles. Un an après l’impardonnable, lorsqu’elle tombe sur le second téléphone de son petit ami volage, tout bascule. Ce mystérieux mobile cache des choses.

Le doute devient une certitude. Entre peur légitime et névrose, la frontière disparaît. Trahison, non-dits et manipulation : déjà vu, déjà vécu tout ça. Hantée par des images qui laissent des traces, par des mensonges avérés ou passés sous silence, elle cherche à lever le voile sur la vérité. Le genre de vérité qui change une femme à jamais. Est-ce qu’elle pourra seulement l’accepter ?

 

Mon avis : j’avais déjà lu une fois un roman de Matthieu Biasotto et sa plume m’avait conquise. L’originalité du quatrième de couverture a aiguisé ma curiosité et m’a donné envie d’en savoir plus.

Nous faisons ici connaissance avec Noémie, une graphiste qui s’est lancée en free-lance suite à l’infidélité de son compagnon Samuel. Toujours ensemble, le couple a pourtant bien du mal à surmonter cette épreuve : Noémie est très méfiante, toujours aux aguets et Samuel, quand à lui, ne semble pas tout à fait honnête avec sa compagne. Que lui cache-t-il encore ? Leur amour pourra-t-il survivre à cette épreuve ?

Le roman est axé sur les deux protagonistes, Noémie et Samuel. Commençons par le personnage féminin. Echaudée par l’infidélité de son compagnon, elle n’a plus aucune confiance en elle ni en lui. Quand elle découvre qu’il lui fait de nouveau des cachotteries, tout explose ! Elle a un caractère entier et la jalousie la dévore. En même temps, le comportement suspect de Samuel ne l’aide pas à lui faire grande confiance. Ce dernier, même s’il semble convaincu à reconquérir la femme de sa vie, n’en a pas fini avec les secrets. Pendant longtemps, on a bien du mal à percer sa carapace et à comprendre où sont ses véritables intentions.

Je dois le dire, ce roman m’a beaucoup déstabilisé. En effet, l’auteur crée tout au long de son récit une atmosphère pesante, de suspicion, qui nous empêche d’y voir clair. Au fil des pages, on se met à douter de l’un, regretter l’extravagance de l’autre sans pouvoir néanmoins prendre parti. Matthieu Biasotto arrive, avec un vrai talent, à nous tenir en haleine jusqu’au bout car les secrets sont levés au fur et à mesure. De plus, du fait de l’atmosphère du roman, on a des doutes mais on ne sait si on a raison qu’à la toute fin. Le fait que le roman se passe à Toulouse m’a permis de bien me représenter les lieux d’action mais même pour quelqu’un qui n’aurait jamais mis les pieds dans la ville rose, les descriptions sont fidèles et l’ambiance de la ville est bien décrite. Un mot sur la couverture que je trouve magnifique et qui reprend bien tous les éléments clés du roman. Pour bien la comprendre, vous savez ce qui vous reste à faire !

Pour conclure, je dois dire que ce roman est un coup de cœur inattendu. Je me suis laissée transporter par la noirceur du roman et j’ai beaucoup douté tout au long de ma lecture. Ce roman est difficilement classable mais je le recommande à tous ceux qui n’aiment pas les histoires lisses. En effet, ce n’est pas une lecture légère mais la jalousie est au cœur de toute l’action et a un vrai rôle central dans cette histoire pas comme les autres.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de Matthieu Biasotto ici

Pour vous procurer le roman sur Amazon, c’est par ici!

 

Simplement pro

Publicités

Cœur à corps d’Émilie Collins

coeur à corps

New romance – Paru le 7 mars 2018

JC Lattès – Collection &moi

Lecture personnelle

 

Résumé : Lorsqu’elle voit partir en fumée l’atelier familial, Romane est dévastée. Charles, son petit ami, se trouvait à l’intérieur et semble être à l’origine de l’explosion, délibérément… Comment a-t-il pu en arriver là ? Certes, il était au plus mal depuis qu’Erik Barn, jeune photographe, s’était fait un nom en lui volant l’un de ses clichés. Romane est déterminée à se venger d’Erik. Elle ne s’attendait toutefois pas à découvrir un homme aussi troublant, passionné par son art…

 

Mon avis : J’ai eu connaissance de ce roman via les réseaux sociaux. Ne connaissant pas cette auteure mais intriguée par le quatrième de couverture, je me suis laissée tenter.

L’histoire commence avec Romane, qui a échappé à l’explosion de son atelier où elle vivait avec son petit-ami. Dans tous ses états, elle se rend compte qu’elle a perdu son amoureux et son lieu de travail. Heureusement, sa famille est là pour la soutenir : sa jumelle Méline, sa grande sœur Alexiane et sa mère Suzanne. Pour Romane, aucun doute que la mort de Charles est liée au différent qu’il a eu récemment avec un photographe prénommé Erik. Ce dernier aurait volé une photo à Charles et elle lui aurait permis de gagner un prix prestigieux. Pour piéger ce voleur, Méline décide de se faire embaucher comme assistante d’Erik afin de découvrir tous ses petits secrets. Mais rapidement, elle ne peut pas assumer ce rôle et Romane va devoir côtoyer celui qu’elles ont surnommé « le vampire ». Comment cette collaboration va-t-elle se dérouler ? Quels secrets cache Erik ? Et que va découvrir Romane sur le passé de son amoureux ?

Romane est une jeune fille sensible et quelconque dans la mesure où elle n’a absolument pas conscience de sa beauté et elle n’a aucune confiance en elle. Abasourdie et désemparée par la mort de Charles, elle va être déstabilisée par sa rencontre avec Erik et un lien indescriptible va de suite les relier. Quand à Erik, c’est un jeune photographe talentueux, canon et avec un caractère de cochon. Détestable avec Anaïs, son ancienne assistante, et Méline, il va se montrer sous un nouveau jour avec Romane. Très rapidement, il va tomber sous son charme même s’il ne veut lui promettre qu’une histoire sans lendemain. L’évolution de leur relation m’a dérangée car j’ai trouvé que ça allait très/trop vite. En effet, malgré son deuil, Romane fantasme sur Erik dès leur rencontre et tout va évoluer très rapidement. Bien sûr, l’auteure nous propose quelques rebondissements mais globalement, j’ai été gênée par la rapidité et la profondeur des sentiments qu’éprouvent les protagonistes.

Un des points forts du roman est la présence des sœurs de Romane, qui sont cependant un peu sous-exploitées. Méline est surnommée « le rhinocéros » car même si elle est la jumelle de l’héroïne, elle est aux antipodes niveau caractère. Autant l’une est réservée, l’autre est fonceuse et caractérielle. Quant à Alexiane, elle travaille avec Romane, l’une créant les vêtements, l’autre créant des bijoux. La maman, Suzanne, est également très présente et une chose m’a beaucoup gênée : dans le texte, elle est tantôt appelée « Suzanne », tantôt appelée « maman ». J’ai trouvé cela un peu maladroit et déstabilisant au début de ma lecture.

Vous l’aurez compris, je suis très mitigée à la fin de cette lecture. Certes, la plume de l’auteure est efficace, elle nous immerge complètement dans son histoire et nous fait ressentir les émotions de ses personnages mais pourtant, je n’ai pas été pleinement convaincue. J’ai trouvé que le début était un peu trop rapide. A l’inverse, j’ai adoré la fin de l’histoire, surtout qu’un rebondissement inattendu chamboule toutes nos certitudes et j’avoue que j’ai trouvé cela astucieux. Le roman est ponctué de scènes de sexe explicites qui font monter la température et elles ne sont présentes juste ce qu’il faut. Un autre atout du roman est l’intégration de nombreuses photos au sein du récit. Cela permet de nous immerger dans l’univers du photographe et pour moi, c’est une vraie valeur ajoutée à ce roman. Enfin, j’ai aimé le clin d’œil, à la fin, à un autre roman de l’auteure, « les délices d’Eve ».

Pour conclure, je dois dire que je suis mitigée. J’ai trouvé l’histoire intéressante mais irrégulière, trop rapide au début mais malgré tout magnifique. L’insertion de photos est un vrai plus et donne une touche d’originalité à cette histoire. Même s’il ne restera pas dans le top de mes lectures de l’année, je recommande ce roman à tous les amateurs de new romance.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site de la collection &moi

Retrouvez également « coeur à corps » sur Amazon