LAIT ET MIEL de Rupi Kaur.

[ POÉSIE – 2017 ]
LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE – illustrations
Éditions Pocket – Éditions Charleston
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sabine Rolland
208 pages
Ma note : 5/5 mention ‘incontournable 2019″
Lien Kindle
 

 

Le résumé :
voici le voyage d’une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon cœur
dans tes mains
voici la blessure
l’amour
la rupture
la guérison

 

– rupi kaur –
 » lait et miel est un recueil poétique que toutes les femmes devraient avoir sur leur table de nuit ou la table basse de leur salon. Accompagnés de ses propres dessins, ses poèmes, d’une honnêteté et d’une authenticité rares, se lisent comme les expériences collectives et quotidiennes d’une femme du XXIe siècle.  » Erin Spencer –​ Huffington Post
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

A mes yeux, en lecture, il n’y a pas d’occasion ratée, il n’y a que ces moments intimistes entre les mots et moi. Ce recueil me faisait de l’œil depuis sa sortie, 2 ans auparavant. Il était là gravé dans un coin perdu de mon cerveau et ce qu’il y a de génial c’est que les libraires sont là pour vous rappeler pendant votre balade (où vous faite en sorte de pas ruiner votre compte en banque et mettre en rogne votre mari), que ce livre vous fait de l’œil depuis belle lurette et qu’il est temps de le lire.

 

Je ne suis pas une grande fan de poésie. Je trouve cela difficile de saisir le sens caché et surtout la poésie reste celle que j’ai été obligée d’apprendre par cœur à l’école et à laquelle je ne pigeais que dalle ( oui j’ai été traumatisée par la poésie !).

 

Bref après cet aparté d’aucune utilité, LAIT ET MIEL de rupi kaur a quelque chose de magique, de majestueux et de splendide.

 

Ce recueil de poésie est axé sur quatre émotions, quatre états d’âme et est illustré merveilleusement bien. Ces émotions transpirent d’honnêteté : celle qui pique, celle qui passionne, celle qui déchire et celle qui réconcilie. A travers le style propre de rupi kaur et ses illustrations, j’ai voyagé d’un état à l’autre me laissant portée par ce flot musical unique et où ricoche tant de chose au travers de ces mots percutants. Chaque femme trouvera un écho à sa propre expérience et existence et c’est en cela qu’il est majestueux : il réunit.

 

Cette expérience de lecture est magique et grandiose à mes yeux. Ces mots m’ont scotché, tétanisé, ému, transcendé, apaisé. LAIT ET MIEL fait parti maintenant de ces livres que je lirai encore et encore et encore.

 

Voici à présent quelques extraits :

 

SOUFFRIR (page 15)
on
t’as appris
que tes suisses
sont un arrêt au stand
pour les hommes qui ont
besoin d’un lieu où se reposer
un corps vacant assez vide
pour accueillir des hôtes
mais où personne
ne souhaite
demeurer

 

AIMER (page 63)
je mentirais si je disais
que tu me laisses sans voix
en vérité tu rends ma
langue si défaillante qu’elle oublie
dans quelle langue parler

 

ROMPRE (page 134)
la nuit après ton départ
je me suis réveillée si brisée
le seul endroit où mettre les morceaux
était les poches sous mes yeux
 
GUERIR (page 202)
tu dois
vouloir passer
le reste de ta vie
avec toi-même
d’abord

 

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous envie de lire ce recueil ?
 
#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Rupi Kaur.

Publicités

Les Morsures de l’ombre de Karine Giebel.

sans-titre (21)

[THRILLER PSYCHOLOGIQUE – 2009]

EDITIONS FLEUVE NOIR – POCKET

LECTURE PERSONNELLE

 

Résumé :

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

stickers-frise-florale

Mon avis :

Mon tout premier Karine Giebel. Ma bibliothécaire adorée me l’avait conseillée, il y a fort longtemps. Et voilà j’ai franchi le pas.

J’ai été confrontée à un univers sombre, lugubre, sinistre et j’ai été foudroyée par cette plume obscure qui dépeint à merveille les traits caractériels des personnages ainsi que les sentiments et les tourments qui les habitent.

C’est vraiment un huit clos prenant. Un tête à tête irréaliste où les personnages doivent survive, elle au désespoir de sa vie et lui, à sa tortionnaire. Une limite si fine entre la survie et l’acceptation de la vérité. Tout une scène obnubilante où les peurs de la mort sont exacerbées et où la quête aux réponses du passée sont impitoyables.

C’est douloureux et effrayant. Cette lecture rend claustrophobe. C’est impitoyable. Un thriller psychologique qui vous rend fou et qui s’insinue par vos pores pour vous surprendre maintes et maintes fois, vous faire espérer à chaque page. « Les Morsures de l’ombre » est une mort lente.

J’ai vraiment été subjuguée par cette lecture !

stickers-frise-florale

Lien Amazon.

 

 

 

Envoûtements de Sylvia Day

51v2p3dukol-_sx301_bo1204203200_

 

 

Résumé :

C’est immédiat. Magnétique. Lorsque Max Westin entre dans une pièce, les raisons chavirent, les cœurs s’emballent, les corps s’enflamment. Cet homme est un Chasseur. Le meilleur.
Victoria le sent bien : l’adversaire sera de taille. Elle qui, depuis longtemps, ne s’est plus laissée ensorceler, lutte à présent contre elle-même. Comment résister à la domination quand tout en soi la réclame ?


 

Mon avis :

Cette fois-ci mon avis est plutôt mitigé voire passable.

Vous connaissez tous Sylvia Day avec sa série Crossfire mondialement connue : mais si les aventures de Eva et Gideon ! Vous voyez ?

Dans ce livre ci, l’auteur s’essaye à un genre particulier : puisqu’il s’agit de la bit-lit érotique à tendance BDSM. Carrément ! Mais le plus formidable, les héros sont des sorciers avec pouvoirs et tous le bazar qui va avec !

Il se divise en trois parties correspondantes à des nouvelles avec les mêmes personnages et le même fil conducteur. Petit point défavorable : la description de leurs rencontres est répétée plusieurs fois . Et je dois bien avouer c’est barbant.

La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et appréciable. Dans cette lecture le langage soutenu est alterné avec un langage carrément vulgaire : la différence est tellement saisissante qu’elle m’a mise mal à l’aise et crée un fossé trop important en fonction des situations.

Bien évidement il ne reste qu’a apprécié les scènes torrides à faire damner un saint !


Tout savoir sur Sylvia Day : c’est ICI !

T’enflammer de J. Kenner

41cVtVOh-nL._SX303_BO1,204,203,200_ (2)

[ ROMANCE ÉROTIQUE – 2014 ]

 

Résumé :

Parfois, le danger est irrésistible. Sloane a beau être une policière expérimentée, rien ne la préparait à cette rencontre. Lancée à la recherche d’une strip-teaseuse disparue, la jeune femme enquête sur le club douteux de Tyler Sharp. Mais le sex-appeal dévastateur de ce mauvais garçon emporte tout sur son passage. Flirtant avec les limites de la légalité, Sloane se jette dans les draps du loup. Qu’importe de se brûler les ailes quand le feu qui les anime est si puissant…

 


 

Mon avis :

Voici le tome 2 de la nouvelle trilogie de J Kenner. Vous pouvez trouver ici, le résumé du tome 1.

J’ai découvert ce genre de roman « érotique » avec J Kenner et sa trilogie Stark. Je dois bien avouer que je n’osait pas toucher ces livres, certainement par pudeur et par crainte de ce qu’ils pouvaient provoquer au plus profond de moi.

Adieu les bonnes manières, je suis tombée les deux pieds dedans et je pense que je ne pourrais plus m’en passer, du moins jusqu’à mes 99 ans et que mes hormones m’auront lâchées. 😉

Alors revenons en au livre. J Kenner nous offre une aventure décadente, déroutante, sexy, très sexy avec des personnages très sexy. Bon je crois qu’il faut j’arrête avec ce mot SEXY. Qui ne rêverait pas d’être à la place de Sloane, flic dans la peau, mais avec de terribles secrets qui ne sont pas en adéquation avec son boulot. Et bien sur, en face, ce charmant bad boy Tyler, très SEXY.

Ce n’est certainement pas l’histoire en elle même qui me fascine le plus, mais c’est le fait que ce livre me fait me sentir FEMME. Toutes les femmes du monde devraient lire ce genre de livre pour se sentir libre et en parfaite harmonie avec son corps. Même j’irai à pousser le bouchon jusqu’à dire que les psy devraient fournir un livre de ce type à tous les couples en thérapie. Et je pense que certaines choses iraient beaucoup mieux. Mais bon ce n’est que mon avis de la petite passionnée (de bouquin bien évidemment) que je suis. Certains d’entre nous diraient que c’est indécent et diabolique et je répondrait  A-BATS les vieux rabats joies !

A dévorer sans modération et à découvrir sans aucune honte (pendant que monsieur regarde un match).


 

L’auteur : Julie Kenner.

Edition : Michel Lafon et Pocket.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vertige de Franck Thilliez

41n8hb8eUzL._SX301_BO1,204,203,200_

 

[ THRILLER ]

 

Résumé :

Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au cœur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ?

 


 

Mon avis :

Ça fait un petit moment que je l’ai lu. Je peux vous dire que j’ai adoré. Un thriller psychologique qui va vous faire ronger les ongles jusqu’au sang. Se retrouver enfermer dans une grotte avec des personnes que vous ne connaissez pas mais avec qui vous êtes liés. Cette nuit qui vous envahit au fur et à mesure que vous tournez les pages. Cette sensation d’oppression omniprésente. Cette envie de vivre, plus que présente. La détresse des personnages vous coupe le souffle. Cette envie de respirer de l’air frais, revigorant, vous tourne les boyaux.

Font ‘ils survivre ? Quel lien les unis ? Font ‘ils accomplir l’impensable ?

Une fin explosive où la vérité n’est pas toujours acceptable.

Claustrophobe….. prenez une grande bouffée d’air avant d’ouvrir ce livre.

 


 

L’auteur : Franck Thilliez

Edition : Fleuve Noir et également disponible chez Pocket.

 

 

 

La fille de papier de G. Musso

sans-titre (2)

[ ROMAN ]

Résumé :

Quand la vie ne tient plus qu’à un livre !
« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
– D’où sortez-vous ?
– Je suis tombée.
– Tombée d’où ?
– Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »
Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. Impossible ? Et pourtant !
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…


Mon avis :

Entre réel et irréel, vous allez être agréablement surpris. Guillaume Musso vous emmène dans l’univers d’un écrivain à succès, malgré lui, qui tombe à la dérive après une aventure amoureuse inachevée. Alors que Tom Boyd est au plus mal, elle tomba chez lui. Elle, Billie, l’héroïne de son roman. Oui, vous avez bien lu. Grâce à Billie, son ange gardien, Tom va renaître : il va surmonter sa peur de la page blanche, se retrouver lui même et évidemment faire le deuil de son amour pour Aurore. Entre Los Angeles, le Mexique et Paris : le voyage va les rapprocher inexorablement. Mais cet amour ne peut pas exister, c’est impossible : elle est irréelle dans un monde réel ou elle se meurt petit à petit. Pour la sauver et qu’elle puisse retourner dans le monde irréel, Tom Va se remettre à écrire et achever se livre. Après plusieurs semaines, elle est partie. Mais … cette histoire n’est pas celle que vous lissez…

La plume parfaite de Guillaume Musso, m’a totalement fait chaviré. Ce roman fait ressentir aux lecteurs : le désarroi, la souffrance, la peur, l’amour, la passion, la combativité, l’intrépidité, l’aventure…

Une petite question me chatouille, allez plutôt trois:  est ce que Guillaume Musso est resté pétrifier devant la page blanche ? A t’il fait la rencontre de sa Billie ? Est ce un peu de son histoire ?


Sur l’auteur : Guillaume Musso

Editions : Editions Xo et également disponible chez Pocket

Temps mort d’Harlan Coben

9782265076747

[ ROMAN POLICIER ]

Résumé :

Brenda Slaughter est une étoile du Basket féminin. Si ce n’est l’absence de sa mère, Anita, envolée l’année de ses cinq ans, tout lui sourit. Jusqu’au jour où, inquiétée par des coups de fil menaçants et par la disparition de son père, elle décide de faire appel au célèbre agent sportif, ancien membre du FBI : Myron Bolitar. Myron, aidé par son ami Wyn, plonge alors dans les secrets de Brenda et de sa famille, convaincu que tout est lié : de la disparition d’Anita, vingt ans plus tôt, lorsqu’elle découvre le suicide de la jeune aristocrate chez qui elle travaille, à la situation alarmante de cette jolie basketteuse dont il se fait le chevalier, alors qu’il vient tout juste d’emménager à New-York avec Jessica…


Mon avis :

Autant rentrer dans le vif du sujet : je me suis ennuyé à m’endormir carrément. Dans mes lointain souvenirs, il me semblait que les livres d’Harlan Coben étaient beaucoup plus stimulant… Dés le départ on se doute que tous les personnages rencontrés par Myron Bolitar vont joués un rôle essentiel dan son enquête. Dans le sens que le coupable est là, présent devant Myron. Le lecteur tourne en rond pendant plus de 200 pages. Il y a beaucoup trop de description inutile.

En bref il n’y a rien à dire sur ce livre, à part que le titre résume très bien l’ensemble du livre.


Sur l’auteur : Harlan Coben

Edition : Fleuve noir et également disponible chez Pocket