Forget me not de Anne-Juliette Debove

forget me not

Littérature française – livre sorti le 1er avril 2017

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie les organisateurs du Prix des Auteurs Inconnus qui m’ont permis de découvrir ce roman.

Résumé : Joseph et Marine Verdier reçoivent leurs cinq enfants, adultes, pour les vacances d’été. Les retrouvailles annuelles sont pour eux l’occasion de se replonger dans des souvenirs sans cesse revisités. Dans cette famille, marquée par un conservatisme fort, chaque enfant a su intégrer ou se défaire des conventions, à sa manière : Victoire, s’est réfugiée dans un enthousiasme factice permanent, censé combler une vie où la perfection résonne souvent dans le vide ; Amaury, misogyne congénital, fait peser le poids de son mal-être sur les autres ; Guilhem, soucieux d’être aimé des siens n’hésite pas à taire ses revendications et sa personnalité ; les jumeaux, Rosalie et Clément, exilés à Rome, se débattent avec les stigmates laissés par la désagrégation de l’image parentale ; l’un en refusant de quitter le giron de l’enfance, l’une en peinant à s’avouer heureuse dans une histoire d’amour qui la dépasse. Dans cette famille où tout se conjugue au singulier, les personnalités contradictoires peinent à s’accorder. Des failles, des non-dits, de la rancœur dans cette famille au sens large, mais un amour inconditionnel. Une saga familiale qui retrace l’itinéraire de chacun dans sa construction personnelle et met en relief la façon dont le conservatisme des uns pèse sur l’émancipation des autres.

 

Mon avis : C’est le dernier livre du Prix des Auteurs Inconnus que j’ai lu et c’est avec une pointe de nostalgie que je l’ai refermé. Ce roman, je ne l’avais pas sélectionné….. Mais je suis ravie que d’autres l’aient sélectionné car encore une fois, j’ai été agréablement surprise.

Ce roman a tous les ingrédients pour me plaire : c’est une histoire de famille où on découvre, au fil des pages, les personnalités, le passé et les déconvenues des uns et des autres.  Le roman n’est pas du tout linéaire, c’est à dire qu’il commence par une réunion de famille dans la demeure parentale et, au gré des chapitres,  on a des flashbacks sur le passé des différents membres.

Le nombre de personnages m’a effrayé au départ : on a les parents, Marine et Joseph, puis leurs enfants, Rosalie, Clément, Victoire, Guilhem et Amaury, les conjoints, leurs enfants….. Bref, je dois avouer que je pensais prendre des notes pour m’y retrouver. Mais finalement, cela s’est avéré inutile car même si cela peut paraitre fou, l’auteur a réussi à doter chaque protagoniste de caractéristiques qui lui sont propres. Comme dans toutes les familles, il y a ceux qu’on prend plaisir à retrouver, ceux qui manquent de bienveillances et ceux qui aimeraient que tout se passe bien et qui constate avec tristesse que rien ne se passe comme on l’espère. Je dois dire que j’ai détesté le personnage d’Amaury, comme celui de son épouse Marjolaine. Leur mauvais état d’esprit, leurs enfants insupportables, bref, rien ne m’a plu avec eux. A l’inverse, j’ai été touchée par Rosalie et Guilhem, qui sont un peu les vilains petits canards, victimes des préjugés et du poids des convenances.

Cette histoire de famille est justement l’occasion de mettre en lumière les difficultés des contraintes familiales. Dans toutes les familles, il y a des secrets, des personnes qui n’agissent pas comme on le voudrait, des choses qui sont admises ou non…. Ce roman dépeint parfaitement tout cela et nous dresse un panel des difficultés familiales. J’ai regretté un essoufflement du roman à partir de la deuxième moitié mais j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à suivre les différents protagonistes. Comme les autres chroniqueurs du Prix des Auteurs Inconnus, je regrette quelques tournures maladroites et quelques fautes de syntaxes oubliées mais je me suis quand même plongée avec délice dans cette histoire. Petite mention spéciale pour le choix du cadre géographique de l’histoire. En effet, elle se déroule sur les bords du lac d’Annecy, un secteur que j’affectionne et qui apporte un zeste de sérénité et de calme à l’histoire.

Pour conclure, ce dernier roman est, encore une fois, une belle découverte. J’ai apprécié passer du temps avec tous les membres de cette famille, en découvrir un peu plus sur leurs vies et pester en silence sur tous les préjugés et convenances qui ont encore de beaux jours devant eux. Ce roman est parfait pour tous les amateurs de saga familiale.

 

image-principale-page-liens-utiles

Pour retrouver toutes les informations sur le Prix des Auteurs Inconnus, c’est par ici !

Retrouvez ce roman sur Amazon ici

 

chroniques-rc3a9alisme          IMG_20180426_160220_117