Amisseum, Les terres inconnues de Maes Larson.

[ ROMAN FANTASY / YOUNG ADULT – nouveauté 2017]

AUTO-ÉDITION

SERVICE PRESSE

 


 

J e remercie Maes Larson pour sa confiance et pour ce service presse via Simplementpro.

 

Résumé :

La « Sordide Guerre » est certes terminée, mais la paix n’a jamais été aussi instable pour les cinq Grands Royaumes:

Au royaume d’Elmeria, le souverain Klausmery reçoit des rapports sans équivoque : une menace plane au-dessus des couronnes, les alliances se délient et les complots se mettent en place.

La reine Astrid dans sa forteresse d’Heldgard compte bien profiter de la situation pour contester les forces dominantes et redorer le blason de sa famille.

Dans le même temps à Mirabilis, un obscur Osydian sème la mort et le chaos sur son passage. Le Roi Garamei garant de la paix et de la prospérité est pour la première fois sujet au doute. Pourra-t-il encore une fois maintenir ce fragile équilibre ? Et à quel prix ?

Dans ces moments de conspiration, de haine retrouvée et d’alliances guerrières, ce qui est un espoir pour les uns, peut être un malheur pour les autres. Et l’apparition soudaine de trois garçons, Adam, Isaac et Ryan ne fait que confirmer qu’un événement aux conséquences irréversibles est sur le point d’éclater.
Loin de leurs familles et de leurs proches, les trois héros s’interrogent : comment en sont-ils arrivés là ? Comment rentrer chez eux ? Et surtout pourquoi leur accorde-t-on tant d’intérêt ?

Embarqués dans une quête incroyable malgré eux, les trois garçons devront se montrer courageux et patients pour survivre à cette périlleuse aventure afin de trouver les réponses à leurs  questions.

Un aller qui pourrait bien être sans retour…

 


 

Mon avis :

Il m’est difficile d’écrire cette chronique car mon avis est plutôt mitigé. Tout un paradoxe entre le fait que j’ai aimé le lire (même si j’y ai mis du temps) et le fait que mes attentes n’ont pas été satisfaites.

Adam, Isaac et Ryan sont trois jeunes lycéens qui vivent en toute tranquillité leur jeunesse. Chacun à leurs préoccupations surtout familiale. Ces trois là s’aiment bien et leur attente est parfois ponctuée par leurs fougues. Suite à des terribles déchainements sur Terre, ils se retrouvent dans un autre monde.

Ce premier tome s’inscrit dans une sorte de réflexion. Nos trois jeunes héros se posent de tas de questions qui ne trouvent pas forcément de réponses et nous par la même occasion. Ils sont projetés dans un monde qui m’a fait immédiatement pensée au Moyen-Age avec ces châteaux majestueux et ces chevaliers, sauf qu’ici ils ont des pouvoirs extraordinaires. Point de vaisseaux spatiaux, mais des roulottes et des chevaux et d’étranges animaux hors normes. Le décor est bien décrit à tel point que je me suis crue dans un jeu vidéo. L’auteur a beaucoup d’imagination et ses descriptions nous permettent aisément de nous approprier son univers de mille et une couleurs. Comme je le disais précédemment, ce premier volet s’inscrit dans une sorte de réflexion où ces jeunes se creusent les méninges pour pouvoir retrouver leurs familles dont ils n’ont plus de nouvelles. C’est avant tout un roman où l’auteur pose les bases d’une histoire qui se veut aventureuse et rocambolesque. Même si les descriptions et les réflexions alourdissent petit à petit le fil des chapitres, il me manque un énorme point fort pour en faire une lecture super addictive : l’action. Il me semble que les personnages se morfondent dans cette situation. Ils se contentent d’être dans ce monde qui à première vue leur sont hostiles même si il y a un semblant de résistance, je n’ai pas ressenti cette hargne, cette fougue qu’ils avaient avant. Ce point de vue n’engage que moi et certain pourrait le contester et ce qui serait tout à fait normal.  Nous sommes tellement différent devant un livre. L’action arrive sur les derniers chapitres pour mon plus grand plaisir et là j’ai vraiment apprécié : c’est tout ce que j’adore dans la fantasy. Après moult rebondissements le final nous laissent sur la fin avec toujours autant de questions inassouvies et c’est avec impatience que j’attend la suite.

Je souligne tout de même que l’auteur a une superbe plume efficace avec un très grand potentiel. Son écriture se veut simple et sans prise de tête, la fluidité de cette dernière se ressent parfaitement. Malgré ce point petit point négatif, ce fut une belle et fantastique histoire où se mêlent amitié, courage, amour, mensonge, peur et espoir.

 


 

liens-utiles

 

Vers le site de l’auteur Maes larson.

Publicités

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos.

51gvkw-ekul-_sx298_bo1204203200_

 

 

[ ROMAN FANTASY – 2016 ]

ÉDITIONS GALLIMARD

LECTURE PERSONNELLE

 

 

Résumé :

 

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

stickers-frise-florale

Mon avis :

Ce roman me faisait de l’œil depuis un sacré moment, je l’avoue et de plus, deux amies chroniqueuses m’en avaient vantée les louanges. Le voici dans mes mains pour quelques jours de lecture (un peu plus de 500 pages). Et que vous dire …. à part un grand et gros WOW !

Coup de cœur 2017 ! Amateur et amatrice de fantasy : à lire absolument !

Nous rentrons dans le vif du sujet dès le départ et nous apprenons à connaître ce monde au fil des pages. Un monde de notre monde parti en éclat. L’ancien monde n’est plus, c’est celui des arches, déchiquetés aux quatre vents, des habitants avec des pouvoirs étonnants et époustouflants. Retenez bien ce mot « pouvoir » car il est le fil rouge de toute l’histoire et la clé de nombreuses situations.

J’ai été envoutée dés le départ par la plume unique et rare de l’auteure. Grâce à cette fluidité étonnante, elle nous entraîne dans son univers décalé en nous le rendant totalement réel. Voyez vous la complexité ? Un vocabulaire totalement enchanteur qui m’a éblouie voguant entre un vocabulaire « imaginaire », familier (sans être grossier) et soutenu (sans être pompeux). Tous les ingrédients réunis pour une lecture pimentée.

Venons en aux personnages aux caractères alambiqués mais d’un pur ravissement.

Ophélie est à mon égard l’anti-héroïne dans toute sa splendeur. Et c’est ce point que j’ai adoré. Je m’explique : c’est une jeune demoiselle qui ne demande rien à personne, enfermée dans son monde, elle vit pour son musée à archives qu’elle dirige avec son oncle. Il n’y a en elle aucune once de malveillance, de dédain, d’égoïsme. Elle est à l’image d’un diamant brut : pure. Toute en elle respire la tranquillité et la bienveillance. Ses actions et ses gestes sont rythmées par sa légendaire maladresse qui ne la rend encore plus humaine et attachante. Tous aux longs des chapitres, la fille timorée devient femme avisée en gardant toute son humilité. Un personnage haut en couleurs sans chichi et qui ne peut être qu’admirable. Elle garde la tête haute dans ce monde où elle a été projeté sans ménagement et qui ne lui apporte que désagréments sur désagréments. Des péripéties qui vont lui forger un sacré caractère et du fil à retordre. Car son compagnon d’aventure est beaucoup moins complaisant, pour ne pas dire « connard ». Thorn, vient du Pôle, cité de sauvages. Et que dire sur lui : il dégage une aura complexe et de supériorité qui m’insupporte. Il est emmuré dans ses pensées et bien plus soucieux de sa personne et de son futur, mais pas certainement de sa fiancée, Ophélie.

Mettez  ces deux personnages dans une cité où l’atmosphère est hostile et où le mot confiance n’a aucune signification. Rajoutez y un soupçon de jalousie, de convoitise et de pouvoir et vous voici avec un roman où la suspicion est reine.

Un livre, un chef d’œuvre de la fantasy, où tous les codes et les lois que nous connaissons n’ont plus aucun sens, où tout a été revisité pour nous divertir, où le moindre souffle devient un combat, où la vie ne tient qu’à un élément et où les sentiments ne sont que légendes et mascarades.

Un livre littéralement renversant et bouleversant !

A découvrir sans aucune hésitation !