LES AMANTS D’AUSTERLITZ de Alain Léonard.

 
[ ROMAN HISTORIQUE – 2018]
Éditions DE BOREE – Collection Vents d’Histoire
237 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
 
Le résumé :

 

Comme tous les jeune gens de son âge, Jules Desailly rêve de quitter le cocon familial. Bercé par les aventures de ses parents, héros de la Révolution française et de la Bastille, il décide, contre l’avis de son père, de quitter le Limousin pour découvrir Paris. Il élit domicile chez la Santel, sa marraine, une lavandière, et sa fille Annette. Débrouillard, apprécié de tous les commerçants du quartier, il côtoie à l’occasion les militaires dans les tavernes. Mais la guerre est aux portes du pays. Napoléon, qui a renoncé à envahir l’Angleterre, se tourne vers l’Est où les Autrichiens et les Russes menacent le pays. L’occasion est grande pour Jules de vivre ses propres aventures. Engagé comme tambour au 14e Régiment de Ligne, il connaît la fraternité des soldats, le froid des bivouacs et la fureur des combats. Il rencontre Alexandrine, une jeune cantinière attachée à son régiment. De profonds sentiments vont naître entre les deux jeunes gens. Renoncera-t-il pour elle à poursuivre sa quête d’aventures ? A travers cet ouvrage où se côtoient l’Histoire et le roman, l’auteur nous fait d’abord voyager dans le Paris du début du XIXe siècle, puis dans l’intimité des troupes napoléoniennes.

 

 

4006c-mon2bavis2b1

 
Changement d’horizon avec ce roman, direction la France de Napoléon, début du XIXe siècle, petit village du Limousin où la famille Desailly s’est installée après les événements et les péripéties de La Bastille. Jules et son petit frère ont grandi dans une famille aimante, au son des histoires où bravoure et courage prennent tout leur sens. Jules rêve d’aventures, de découvertes et de voyages. A 13 ans, prenant son courage à deux mains, il décide de convaincre ses parents, de le laisser rejoindre sa tante et sa cousine vivant à Paris. Sa grande maturité finit par obtenir gain de cause. Quelques vêtements et souvenirs d’enfance, il part le cœur léger rejoindre cette famille. Paris, symbole de liberté, de grandes aventures, de grandes choses. Le brave Jules, découvre la rudesse du travail et du temps, les joies infimes et la chaleur d’un autre foyer aimant. Jules grandit, devient un petit homme toujours en quête de l’insolite. De petits boulots et en petits boulots, il s’épanouit et apprend. Mais la vie à Paris connaît aussi sa rudesse : la pauvreté, la maladie … Jules côtoie la tristesse, la mort, la peine, la solitude. Il décide alors de faire l’impensable : rejoindre les rangs de l’armée napoléonienne. Grimé de son uniforme, il part au front. Une longue marche où la peur, la faim, le froid, l’inquiétude, la mort s’insinuent peu à peu dans ce quotidien morne. Des petits moments simples revigorent les âmes. Et notamment cette rencontre avec Alexandrine aussi belle qu’une nuit étoilée. La belle Alexandrine, cantinière de son état, sur le dos de son cheval mal en point, ravive le cœur endolori de Jules alors que les tambours rythment l’une des plus grandes des batailles.

 

Alain Léonard retrace la vie de cet enfant courageux avec enthousiasme, entrain et énergie. Il m’a fait vivre une aventure aussi incroyable qu’impitoyable. Les petits détails comme les grands font de ce roman un moment de lecture magique et inoubliable. La grande Histoire dans la petite est impressionnante et réaliste. Ces tableaux de vie marqueront ceux qui sont sensibles et curieux à cet autre temps, celui qui fait le passé commun d’une nation.

 

Même si j’en lis rarement les romans historiques ont une place importante dans ma bibliothèque car un jour mes enfants, mes petits enfants pourront les lire, les découvrir et comprendre ce qui s’oublie peu à peu. En eux, sont renfermés ces souvenirs, ces détails qui ont tant d’importance.

 

LES AMANTS D’AUSTERLITZ est une magnifique histoire, celle d’hommes et de femmes braves, celle de l’amour, de l’amitié, de la famille, des grands Hommes, des oubliés. Un roman puissant.

 

#Esméralda

 
Je remercie chaleureusement Alain Léonard pour sa confiance et sa patience.
Publicités