VALISES de David Pascaud.

 

 

41ycEYgH7LL._SY400_

 

 [NOUVELLES – Nouveauté 2018]

Éditions Du Carnet à Spirale

Service presse

 

Broché (100 pages) : 16€90

Ma note : 5/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions du Carnet à Spirale pour leur confiance et le service presse

 

 


 

 

Le résumé :

 

On les fait et les défait pendant toute sa vie. On les pose et on les porte parfois même sous les yeux. Valises, de David Pascaud est un recueil de douze nouvelles. Douze tranches de vie, douze moments particuliers, douze quotidiens, douze instants figés : des petits riens qui peuvent tout changer. Valises, c’est avant tout une belle métaphore de la vie. On trouve dans celles de David Pascaud des souvenirs, des objets, des départs, des recommencements, des peurs, des fractures, l’inconnu, mais aussi tout ce que l’on n’y met pas et qu’on laisse derrière soi : la vie tout simplement.  » La vie a un défaut majeur : elle déborde de quotidien  » nous dit l’auteur. Ce sont des bribes d’idées, des photos, des images, des balades, des rencontres qui nourrissent ses écrits. Beaucoup de ses textes s’inspirent de situations vécues qui ont dormi dans ses valises de nombreuses années en attendant le bon moment pour être écrites. Les lieux de La Valise ou de La demoiselle de Noizé par exemple sont bien réels et montrent à quel point ils peuvent jouer sur la mélancolie des personnages. David Pascaud embarque le lecteur pour un voyage aux frontières de son être.

 


 

 

Mon avis :

 

Après un tel synopsis, il est difficile de parler de ce recueil car tout y est dit. Recueil de douze nouvelles, dont voici les titres :
LA VALISE
SANS PAPIER
A 130
LA FENETRE
LA BOUGRIERE
RUPTURE
LE TCHEKHOV N°14
LA DEMOISELLE DE NOIZE
MON MEILLEUR AMI
L’AUTO-STOPPEUR
FILS DE SATURNE
DEPARTS

 

Douze nouvelles aussi différentes les unes des autres. Elles abordent tour à tour la peur, la folie, la solitude, l’inquiétude, la mort avec cette note de noirceur. Des personnages et narrateurs exclusivement masculins, Pascaud nous plonge dans les méandres de l’âme humaine. Déroutantes, frissonnantes, angoissantes, elles sont sublimées par une plume qui sait toucher le lecteur. Son côté suave et diabolique, offre des moments garantis en sueur froide. Des situations désarmantes, rocambolesques, fantastiques menant toujours vers ce sentiment que rien ne peut chambouler la fin. Illuminées par cette lueur machiavélique, elles nous entrainent dans ce cercle vicieux où Pascaud nous incite à nous mettre dans une position de voyeurisme aux vues de circonstances loin d’être délicates.

 

Douze nouvelles d’une qualité irréprochable ! Aucune ne s’est démarquée. Je les ai toutes adorées !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions du Carnet à Spirale, pour tout savoir !

Vers le site officiel de David Pascaud !

 

 

 

 

 

Publicités

FAUSSES PROMESSES de Linwood Barclay.

414qN2tbyzL._SY400_

 

[ROMAN NOIR -Nouveauté 2018]

Éditions Belfond – Collection Belfond Noir

Service presse

 

Format numérique (512 pages ) : 15€99

Broché : 21€90

Audio : gratuit

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Belfond pour ce service presse via la plateforme NetGalley.

 

 


 

Le résumé :

 

Plume ciselée, personnages inquiétants et humour jubilatoire : Linwood Barclay, créateur de frissons, revient avec un roman noir grinçant pour conter les petits secrets et les troublants mystères d’une ville de province américaine.

 

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un  » ange « , une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ?
C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?

 

La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

 


 

 

Mon avis :

 

Avant toute chose, il faut que vous sachiez que ce roman est le premier de la trilogie. Point très important, cela vous évitera d’être un tantinet frustré au moment de refermer votre roman.

 

Je découvre pour la première fois l’univers de Linwood Barclay. Un univers que j’apprécie particulièrement où thriller emprunt d’un certain humour se mêle avec des personnages aux traits de caractères bien sentis.
Promise Falls est une ville américaine typique. Des écoles, un hôpital, des quartiers rectangulaires, des routes parallèles et perpendiculaires, une université, un parc fantôme et des écureuils, beaucoup d’écureuils ! Jusqu’ici rien d’anormal. C’est la ville où a grandi David, où il est à l’école, a rencontré sa femme, d’où il est parti pour mieux y revenir. Sa vie est rattachée à Promise Falls. Il est journaliste au chômage et pour le coup obligé de vivre, avec son jeune fils, chez ses parents. Rien d’exceptionnel, lot commun à beaucoup de personnes. Bon an, mal an, une vie paisible dans une ville qu’il est loin de l’être.
Si vous êtes un adepte des thriller de Barclay, vous n’êtes pas sans savoir que Promise Falls est au cœur de ses romans, ville où intrigues règnent en maître. L’auteur n’hésite pas à faire des clin d’œils à ses précédentes histoires. Je vous rassure de suite, nous sommes loin d’être perdus.

 

Fausses promesses est un étrange thriller où différentes intrigues débutent sans forcément qu’on en connaisse les résultantes. Une affaire d’assassinat d’écureuils, des mannequins inquiétants dans la grande roue inerte, une affaire de viols à l’université, un meurtre, un bébé… Ne cherchez aucunement à établir un lien. Retenez juste ce chiffre 23 ! Une multitude de questions où malgré tout, une est à mon sens au cœur de tout ça : celle du bébé. Histoire où David et sa famille vont être empêtrer jusqu’au cou. Histoire rocambolesque et sanglante ; et où un vieux mensonge resurgira pour bousculer cette apparente sérénité.

 

Un thriller fascinant mêlant petites intrigues au cœur d’une étrange ville. Des personnages manipulateurs, judicieux, honnêtes, suspicieux. Un dédale sans fin et de course poursuite où la vie est en jeu.

 

Il m’en a fallu de peu pour une lecture coup de cœur. Pour une fois je ne me suis pas emmêlée les pinceaux avec les différents protagonistes. Une lecture sensationnelle et addictive !

 

Un thriller bien plus qu’envoutant !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Belfond, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Linwood Barclay !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Screenshot-2018-2-20 L_Organisation, tome 3 Révoltée de Lindsey T

Chicago Requiem de Carine Foulon

chicago requiem

Suspense – Livre sortie le 1er juillet 2017

Editions Dreamcatcher / collection plume violette-black

Service Presse

 

Je remercie les Editions Dreamcatcher de m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : À la fin de l’année 1923, un corps est repêché dans le fleuve Chicago. Les années qui suivent, chaque mois, à la même date, un homme arpente les allées du cimetière. Il vient fleurir la tombe de la victime. Comment celle-ci a-t-elle filé sa corde ? L’histoire commence deux ans plus tôt, en 1921. Elle relate les événements qui ont conduit au drame.

 

Mon avis : à la lecture du quatrième de couverture, j’ai été très intriguée par ce roman. Portée par une GH David enthousiaste après sa lecture, je me suis donc lancée ! Et je n’ai pas été déçue !

Ce roman se passe au début des années 1920, à Chicago, à la période où Al Capone et la pègre faisaient la loi dans les rues et dans bon nombre de commerces. Grâce à Carine Foulon, on entre en plein cœur de cette mafia et on découvre les horreurs et les choix difficiles qui découlent du fait de la côtoyer.

Au départ, j’ai été un peu perdue face au nombre de personnages. En effet, l’action se situe au cœur d’une famille bourgeoise de Chicago où il y a bon nombre de membres. Du coup, j’ai trouvé le début du roman un peu lent mais cela s’avérait nécessaire pour que le lecteur se familiarise avec chaque protagoniste, comprenne un peu son passé et son présent et ses interactions avec les autres personnages.

Justement, faisons le point sur les personnages principaux du roman : tout d’abord, nous avons le couple William et Susan. William est un héritier d’une famille riche et il est tombé amoureux de Susan. Ancienne actrice, Susan cache beaucoup de secrets et elle est l’ancienne petite amie d’Edward, le mari de Rose, qui est la cousine de William (vous suivez toujours ?).  William est un personnage très intéressant car il est à la fois une personne intègre mais aussi une personne qui aime sa famille. Du coup, il va être confronté à des choix moraux compliqués qui vont le mener à flirter avec les limites. Au premier abord, Susan est insupportable mais on finit par s’attacher à elle, au fur et à mesure qu’elle laisse tomber sa carapace. Le couple Edward/Rose est très important et ils m’ont beaucoup touchés tous les deux. Enfin, vous ne pouvez pas passer à côté de Mérédith, la sœur de William, qui est complètement folle. Incarcérée suite à un témoignage de son frère, elle n’a plus qu’une idée en tête à sa sortie de prison : se venger et faire payer tous ceux qui se sont mis un jour en travers de son chemin.

En fait, tout le roman tourne autour de l’évolution du couple William/Susan mais ce que j’ai trouvé très intéressant, c’est le fait que l’auteure fasse le choix de nous présenter des évènements du point de vue de plusieurs personnages. En effet, par moment on a le point de vue de William, puis on suit Mérédith, puis Rose et Edward….. bref, cela donne un vrai rythme au roman et permet d’éviter une certaine monotonie.

Une fois qu’on est entré dedans, impossible de lâcher le roman. On est embarqué dans le Chicago des années 20 et on n’a qu’une envie, savoir comment tout ça va se terminer !! Je ne peux pas trop vous en dire pour ne pas vous gâcher le suspense mais j’ai envie de vous dire : préparez-vous, les certitudes n’ont pas leur place dans cette histoire !

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce roman malgré la difficulté relative de rentrer dedans. Encore une fois, avec du recul, ces premiers chapitres sont nécessaires pour poser le décor et ainsi bien comprendre tous les enjeux qui se joueront ensuite. Une fois la lecture lancée, on ne décroche pas et les chapitres défilent à grande vitesse. Malgré sa noirceur, c’est un livre qui a toute sa place dans vos lectures d’été. Il vous permettra de passer un moment hors du temps, dans une époque un peu méconnue.

 

liens-utiles

 

Retrouvez Carine Foulon sur le site des éditions Dreamcatcher

Pour commander Chicago Requiem, c’est par ici!