Confronte-moi de Léna Forestier

Nouvelle/Romance Contemporaine – Sortie le 12 février 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui m’ont confié, via la plateforme NetGalley, cette nouvelle en service presse.

Résumé : Face au désir, peuvent-ils seulement lutter ?
Mallaury n’avait pas prévu de reprendre la salle de boxe de son père, à seulement vingt-deux ans. Mais, quand celui-ci se retrouve plongé dans le coma à la suite d’un accident, elle n’a pas le choix. Se battre sur un ring, elle sait faire. Gérer un club et son personnel, c’est une autre histoire, surtout quand elle rencontre Enzo, l’homme que son père a embauché pour l’épauler. Tatoué et tout en muscles, cet excellent boxeur devient très mystérieux dès lors qu’il s’agit de parler de son passé… Mallaury n’a aucune confiance en lui, et encore moins en ses propres réactions : la façon dont Enzo la regarde la trouble beaucoup trop… 

 

L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai sollicité ce service presse, je ne savais pas que c’était une nouvelle. Peu adepte du genre, je me suis lancée dans cette lecture avec une grande curiosité car Léna Forestier fait partie des autrices dont j’avais envie de découvrir la plume depuis un moment. 

Nous faisons ici connaissance avec Mallaury. Elle vient à Marseille pour rendre visite à son père, qui est hospitalisé, et pour prendre sa relève à la salle de boxe, en attendant qu’il aille mieux. En arrivant à la salle, elle tombe sur Enzo, le nouvel employé. Sexy et mystérieux, que cache Enzo derrière son sourire ? Peut-elle lui faire confiance ?

Mallaury est une jeune femme moderne. En effet, elle suit des études mais n’hésite pas à les mettre entre parenthèse pour venir s’occuper de la salle familiale. Elle est dynamique, souriante, sportive et n’a pas l’habitude de se laisser dicter sa conduite. Au départ, elle ne sait pas trop quoi penser d’Enzo. Beau, musclé, travailleur, elle n’arrive pourtant pas à lui faire confiance…. ou peut-être que c’est à elle qu’elle ne fait pas confiance ?? Enzo, de son côté, entretient le mystère autour de son passé et de sa personne. Se livrant peu, il est néanmoins à 100% dans son travail et ne compte pas ses heures. Entre les deux, l’attraction est immédiate mais sont-ils faits pour être ensemble ?

Comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas adepte, en temps normal, du format « nouvelle ». Je trouve souvent que ça va trop vite et cela donne l’impression que l’histoire a été bâclée. Là, je dois dire que j’ai été très agréablement surprise ! En effet, en 59 pages, l’autrice a réussi le pari d’écrire un récit où les actions s’enchaînent sans précipitation et en toute fluidité. L’intrigue se déroule de manière construite et nous permet de découvrir, en partie, le milieu de la boxe. Le choix de la narration alternée entre Mallaury et Enzo est un gros plus pour moi car cela permet d’être immergée dans l’histoire et de suivre leurs réflexions et leurs pensées.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec « Confronte-moi ». Si vous êtes adeptes des romances se déroulant dans le milieu de la boxe, n’hésitez pas à vous lancer dans cette nouvelle qui se lit très vite et très bien. Pour ma part, j’ajoute Léna Forestier à la liste des autrices à suivre !

 

Retrouvez cette nouvelle sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    reviews_50_120    favorited_reviews_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

SUR LES CENDRES NOUS DANSERONS de Fleur Hana.


Fanny a un rêve. Ouvrir son école de danse. Pour y parvenir, elle multiplie les cours et les performances, et se change escort de luxe à la nuit tombée. Une double vie qui réclame une discipline de fer, un sang-froid à toute épreuve, et qui lui interdit d’ouvrir son cœur à qui que ce soit. Ce que son élève refuse de comprendre…
Benj a une obsession. Attirer le regard de Fanny. Dès le premier cours qu’elle lui donne, il comprend deux choses : il n’est pas fait pour la pole dance, mais il est prêt à se surpasser pour gagner la confiance de cette mystérieuse blonde. Car même si elle semble totalement inaccessible, il est des défis qui valent tous les efforts…

 
Une romance comme je les aime où s’ouvrir aux sentiments se révèle aussi compliquer que nécessaire. Où l’amour se décline d’une très belle manière. Et où les personnages se doivent d’aller au delà de leur zone de confort.
Benjamin, alias Benj, est le romantique de la bande. Lui son truc c’est de tomber amoureux aux premiers regards. Cela lui vaut de nombreuses moqueries de la part de ses potes. Mais il est comme ça Benj, un grand sentimental qui déjante souvent finalement. Benj est le sage de la bande des Golden Boys. Les bons mots aux bons moments, il est l’élément apaisant quand certaine situation tourne au vinaigre. Benj a un gros cœur d’artichaut et on a envie de se fondre dans ses bras. Il adore danser et c’est pour cela qu’il a rejoint les Golden Boys. Gagner un peu d’argent en faisant le gogo dancer ne l’offusque aucunement. Sa vie ne se résume pas qu’à se pavaner en costume de pompier ou de policier puisqu’il travaille depuis chez lui en tant que web-designer entre autre. Benj est un homme attachant et attentif à son entourage. Si il est malheureux (plus ou moins) en amour, il attend simplement le bon moment et la bonne fille, celle qui créera cette petite étincelle. Si il l’avait remarquée lors de son show au bar de Chris, il la découvre véritablement lorsque son boss décide que la bande doit prendre des cours de pole dance pour un nouveau numèro. Leur professeure particulière a la musique dans la peau mais son attitude froide met de suite une certaine barrière à ne pas dépasser. Si Benj la trouve charmante dès le premier regard, il est vite refroidi par la posture de défense de la belle Fanny. Mais pourtant une certaine évidence apparaît, il ne lâchera pas l’affaire et son seul but pour l’atteindre sera la danse et il  mettra tout son cœur pour y parvenir. Peut être que cette fois ci c’est la bonne fille ?

 

Fanny a grandi dans une famille où la rigueur était primordiale pour tout. Initiée à la danse classique dès son plus jeune âge, elle subit les brimades de sa mère dès le moindre faux pas. Fanny grandit avec la hantise de ne rien faire correctement selon les critères d’une mère tyrannique. Jusqu’au jour où sa vie bascule et où tout devient insoutenable, la fuite devient la seule évidence. Elle connaît les foyers et un petit ami qui prend rapidement la tangente lorsqu’elle se trouve dans une situation peu confortable. Désabusée, elle rentre dans la vie d’adulte avec de grosses lacunes surtout affectives. Repérée par une maquerelle, elle fait ses premiers pas en tant qu’escorte de luxe (et le package qui ne va pas sans). Mais elle n’oublie pas son rêve. Elle danse, s’initie à la pole dance, donne des cours et des représentations. Elle veut à tout prix que son rêve se réalise quitte à passer des mauvais moments. Elle n’a pas le temps pour les amourettes. D’ailleurs qui voudrait d’elle sachant la vie qu’elle mène. Non ce n’est pas pour elle. Surtout qu’en ce moment c’est la bérézina, tout part en cacahuète. Plus de voiture, pas trop de cours et un client bien trop pressant. Et lui qui la regarde comme si elle était la huitième merveille du monde, qui la déchiffre à un tour de main, et sa présence si rassurante, sa douceur, sa gentillesse, sa manière de danser, et ses goûts musicaux si semblables. Et si, et si elle se laisser une chance d’être heureuse. Que pourrait-il lui arriver de grave à part un cœur brisé ?

 

SUR LES CENDRES NOUS DANSERONS est une merveilleuse histoire d’amour. Celle qui fait virevolter les cœurs, qui tord les tripes, qui nous fait pleurer et qui nous fait rire. Une histoire où les improbables surgissent et détruisent laissant sur leurs passages ces cendres issues des âmes. Une histoire où les notes de musiques entraînent les corps et les âmes unis par ces liens puissants et purs. Une histoire sensible et magnifique. Une plume aussi tendre et douloureuse. Une plume qui vous accapare dès le départ et vous fait chavirer dans le tumulte des sentiments. Elle traite avec sensibilité et conviction des sujets tabous, ceux qui sont au cœur de l’indignation comme la prostitution, le métier de gogo dancer et un autre sujet que je ne peux vous dévoiler au risque de vous spolier. Il est évident qu’il faut une certaine audace pour les réunir ensemble. En tout cas le résultat est là : surprenant, touchant et bouleversant. Une fois de plus Fleur Hana fait des merveilles et moi je suis de romans en romans plus que conquise.

 

A vous de savourer, vous m’en direz des nouvelles 😉

 

Une chronique de #Esméralda.

… Le site des éditions Harlequin

… Lien Kindle

… le site de Fleur Hana

… mes avis sur d’autres romans de Fleur Hana (clique sur la photo pour les lire)

Un été dans les Hamptons de Sarah Morgan

Romance contemporaine – Livre sorti le 4 juillet 2018

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin, et plus spécialement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir permis de lire ce roman en service presse.

Résumé :« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé… 

 

L’avis de #Lilie : Fidèle lectrice de Sarah Morgan, je me rappelle avoir dévoré chacun de ses romans. J’attendais donc beaucoup de cette lecture… qui n’a malheureusement pas été à la hauteur de mes espérances…. Je vais vous expliquer pourquoi!

Dans ce deuxième tome de la saga « From New-York with Love« , nous faisons plus ample connaissance avec Félicity, une des soeurs jumelles de Daniel, et Seth, que nous avions furtivement croisé dans le tome précédent. Très rapidement, on comprend qu’ils ont tous les deux un passif amoureux et que leur histoire ne s’est pas bien terminée…. Pour fuir ce passé gênant, Félicity décide de filer dans les Hamptons pour s’occuper de sa grand-mère. Malheureusement pour elle, à peine arrivée là-bas, elle tombe sur Seth….qui vient de rentrer ! Entre quiproquos, mensonges et deuil du passé, le séjour de Félicity dans les Hamptons ne s’annonce pas de tout repos !!

Félicity est donc une des deux soeurs de Daniel, le héros de « Rencontre dans l’Upper East Side ». Avec sa jumelle Harriet, elles sont très complices et pourtant, tellement différentes. J’avais perçu chez elle un fort caractère, on comprend mieux pourquoi ici. Fière, forte, Félicity s’est donné comme maître mot de ne plus laisser ses émotions et ses sentiments prendre le dessus et de protéger ceux qu’elle aime…. Mais elle, qui la protège ? Derrière cette carapace se cachent de nombreuses blessures qui ne sont pas cicatrisées. Dans cette histoire, elle va enfin, en partie, faire la paix avec elle-même et essayer d’accepter qu’elle ne peut pas toujours tout résoudre toute seule. Concernant Seth, c’est le protagoniste masculin rêvé : beau, intelligent, loyal, débrouillard, vétérinaire, avec des valeurs familiales, il représente le petit copain parfait !! Et pourtant, lui ne voit que Félicity, ne pense qu’à Félicity et ne veut que Félicity. Son comportement envers elle est chevaleresque, sans en faire trop, et on sent tout l’amour qu’il ressent toujours pour elle… Le moins que je puisse dire, c’est qu’il est persévérant et romantique, juste ce qu’il faut. Entre les deux, ce sera souvent une relation « comme chien et chat ». Néanmoins, étant les seuls à posséder la clé du coeur de l’autre, ils vont, pas à pas, s’apprivoiser et tenter de retrouver ce qu’ils ont perdu. Enfin, j’ai adoré la grand-mère des jumelles qui est une mamie comme on les aime, aimante, bienveillante, pleine de bons conseils et présente pour ses petits enfants.

Ce deuxième tome m’a beaucoup moins enthousiasmé que le premier. La raison ? J’ai bien du mal à le savoir. Comme toujours, les romans de Sarah Morgan sont faciles à lire, avec beaucoup d’humour mais il est vrai que le personnage de Félicity, derrière sa façade solide, est quand même assez pessimiste et en boucle sur son passé et/ou ses défauts (réels ou ressentis). Ainsi, je n’ai pas été embarquée, comme je le suis d’habitude, et j’ai ressenti beaucoup moins de « bonnes ondes » se dégager du roman. Malgré cela, j’ai apprécié l’histoire même si j’ai trouvé quelques longueurs. Enfin, comme toujours, j’aime retrouver les autres protagonistes des autres sagas de l’autrice mais je regrette de ne pas avoir revu plus Daniel et Molly.

Pour conclure, les amateurs de la plume de Sarah Morgan seront ravis de cette nouvelle aventure mettant en scène Félicity et Seth. Pour ma part, il me tarde de me plonger, dans très peu de temps, dans les aventures d’Harriet, dans le troisième tome de la saga, « From New-York with Love » afin d’en savoir plus sur la jumelle « calme » mais aussi pour la voir, également, je l’espère, trouver enfin chaussure à son pied !

 

Retrouvez mon avis sur le tome 1 de la saga « From New-York with love »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

A WAVE IN MY HEART de Audrey Dumont.


Au commencement il y avait Izzye et Cruz.
Deux enfants sous un ciel étoilé, se promettant de s’aimer pour l’éternité.
Les enfants ont grandi, la passion de Cruz entraîne Izzye dans un tourbillon semant drames et désillusions.

Leur amour est mis à l’épreuve par les obstacles dressés sur le chemin de leurs rêves.
Les démons de Cruz refont surface et perturbent l’équilibre devenu précaire de leur relation.
Au départ il y avait une promesse d’amour éternel. Puis il y a eu l’infini de l’univers entre eux.

 

Audrey Dumont explore avec tendresse et douceur, l’amour. Celui qui forme un tout et qui perdure dans les profondeurs de l’âme.

 

Du haut de ses sept ans Izzye est déjà confrontée à la cruauté humaine. Rejetée comme une pestiférée parce que sa petite sœur est gravement malade, Izzye se sent seule et abandonnée. L’école est une épreuve terrible. Cette méchanceté l’enferme peu à peu dans sa bulle. Comme toutes les petites filles de son âge, elle souhaiterait aller chez les copines et surtout son plus grand rêve s’est de voir la mer, se balader pieds nus sur le sable et ramasser des coquillages, des tas de coquillages. Le mal être d’Izzye devient pesant de jour en jour. Alors qu’elle se réfugie sous le grand arbre au fond de son jardin, Izzye rencontre Cruz. Petit garçon de dix ans, il est touché par le désespoir de sa petite voisine. Il lui parle et tente de la faire sourire. Pari réussi. Sous les étoiles protectrices, ils pactisent. Chaque été sera le symbole du renouveau et de l’espoir. Des vacances magiques et fantastiques où deux enfants s’apprivoisent et inventent un monde bienveillant et où les rêves n’ont pas de limite. Été après été, l’enfance laisse place à adolescence. Les regards ne sont plus mêmes, les mots trouvent doucement leur place où les sentiments s’épanouissent. L’amour s’invite dans cette incroyable aventure. Il faudra attendre encore quelques étés pour que ces jeunes adultes puissent vivre leur idylle comme il se doit.

 

Izzye est devenue une magnifique jeune femme. Elle n’a plus aucune rancœur contre sa sœur et sa maladie. Au contraire, elle admire sa force et son courage. Généreuse, souriante, volontaire et altruiste, Izzie s’épanouit dans ses études et aux côtés de ses amis et de son amoureux Cruz.
Cruz a traversé de terribles épreuves. Sa sensibilité fait de lui un homme qui peut tomber dans les travers en un claquement de doigt. Poussé par sa passion, la musique et une promesse faite il y a quelques années plus tôt, il se donne corps et âme dans son groupe. Son talent inné pour la musique et sa volonté de fer poussent le groupe à atteindre le haut niveau. Perfectionniste et ambitieux, les heures de travail ont porté leur fruit.

 

A l’aube de partir pour ce road trip musical, Cruz et Izzye accompagnés de leurs compagnons de groupe sont loin de se douter des épreuves qu’ils devront traverser et mettre à mal leur amour.

 

Audrey Dumont signe une magnifique balade où l’amour, le véritable, a une place capitale. Un amour sans limite, pur et irrationnel, celui qui révèle le meilleur d’en nous, celui qui transporte, celui qui illumine. Ce road trip sentimental va bouleverser la vie de ces deux amoureux. Les chutes, les claques, l’amour, la passion, la folie, l’envie, la soif de vaincre vont tour à tour façonner ces deux âmes-sœurs. L’amitié, ce lien solide, va être aussi mise à mal. Audrey Dumont et sa plume délicate m’ont portée tout au long d’une histoire qui se veut à la fois romantique et déchirante. Il y a ce petit quelque chose d’extraordinaire dans A WAVE IN MY HEART, c’est cette manière de mettre en évidence toutes ses possibilités de bonheurs et toutes ces impossibilités de malheurs. Il y fourmille mille et une raisons de sentir l’abattement, l’abandon et la désolation mais il y a mille et une raisons de percevoir l’amour inconditionnel.

 

A WAVE IN MY HEART est une magnifique histoire, une qui vous coupe le souffle sans que vous ne comprenez la raison. Elle nous porte sur ce chemin chaotique où l’amour devient tout aussi dangereux que essentiel. Je suis loin du coup de cœur pour ma part, cela reste une merveilleuse histoire mais qui ne m’a transcendée autant que je l’aurais souhaité, peut être parce que j’ai du mal avec le New Adult 😦 . Mais cela ne m’empêchera nullement d’être au rendez-vous à la prochaine parution d’Audrey Dumont !

 

Je suis convaincue que Yzzye et Cruz feront des ravages dans vos cœurs !

 

Une chronique de #Esméralda.

N'OUBLIE PAS DE VIVRE de Céline Delhaye.


L’étincelle qui pétillait dans le regard de la belle Charlotte s’est éteinte prématurément depuis la tragédie qui lui a arraché son premier amour.
Elle plaque tout pour se reconstruire un avenir avec ses deux enfants, et le destin place sur sa route le mystérieux Axel.
Après une séparation houleuse, il ne s’attendait pas à l’attirance immédiate qu’il ressent pour Charlotte et se sent prêt à tout pour préserver l’alchimie qu’il partage avec elle. Mais sa femme est bien décidée à le récupérer, et perturber leur relation naissante.
Les obstacles les plus difficiles à surmonter ne sont pas forcément ceux auxquels ils s’attendent.

 


 
Une histoire si émouvante. Une histoire si réelle. Une histoire si bouleversante. Celine Delhaye signe une romance d’une intensité incroyable où les émotions sont aussi fracassantes qu’une gifle.

 

Charlotte a vécu ce que l’on pourrait nommer l’amour fou. Celui qui se trouve dans un regard, une attitude, des mots, des câlins. Le bonheur, elle a trouvé auprès de lui. Ils ont grandi ensemble et peu à peu les sentiments sont nés comme une évidence. A tel point que l’alchimie, cette osmose magnifique, continuait avec le temps n’éteignant jamais cette incroyable flamme. Il était tout pour elle, elle était tout pour lui. Il commençait les phrases, elle les finissait. Leurs pensées n’avaient rien de secret. De cet amour est né deux magnifiques garçons. Et puis un jour, un jour si bien commençait, se termina dans les cris, la douleur, la perte et la mort. Charlotte sans sa moitié, plus rien pour la rattacher à ce monde. Charlotte démunie, percluse dans ses douleurs psychologiques, dans ses cauchemars, dans ses tourments. Un mal-être cuisant, dévastant la moindre parcelle d’espérance. Elle vit avec leurs souvenirs, elle les pleure, elle les cri. Soutenue par ses meilleurs amis, la chute est quand même inévitable. Le gouffre est si important que la lumière ne l’atteint pas. Alors que tout va de pis en pis, elle prend une décision capitale : tout quitter (par la force des choses) et espérait aller mieux. Loin de leur ville, de leur maison, elle se retrouve dans un village. Ce nouveau départ tourne rapidement à la catastrophe : des enfants tristes et en colère et les crises d’angoisse de Charlotte sont violentes. Pourtant elle s’accroche et tente le tout pour le tout, quitte à se faire passer pour le folle du village. Et si le destin mettait sur sa route une mamie un peu magicienne et un homme qui la regarde avec émerveillement, que deviendrait sa vie si elle s’autorisait enfin à vivre ?
 
Lui, c’est Axel. Un brin mystérieux, un peu trop serviable et qui se trouve malgré toutes les tentatives d’évitement de Charlotte sur sa route. Axel est un homme droit dans ses baskets, un peu trop d’ailleurs. La main sur le cœur et d’une générosité sans pareille, la belle Charlotte percute son train train, mais aussi son âme. Il s’accroche à ce sentiment de quiétude que lui procure sa belle quand il est en sa compagnie. Axel épicier, accessoirement cinéaste et entraîneur de moto cross, n’a jamais eu une vie facile. Une vie chaotique et pourtant il s’accroche à ses moments de bonheur qu’il éprouve avec ses enfants. Et si Charlotte était la chance de sa vie, celle qui le renouerait avec l’amour, laisserait-il passer cela ?

 

Personnages cabossés pour une cette romance singulière. Une histoire qui m’a percutée dès les premières lignes. Le ton donné bouleverse et émeut. Aucune concession n’est faite. Une histoire qui au delà de me paralyser laisse entrevoir cette lumière ténue. Le deuil et l’acception côtoient la naissance de l’amour et le bonheur. Un duel acharné où les batailles perdues ou gagnées ne laissent pas indifférentes. Les maux sont accaparants. Les larmes omniprésentes. Les douleurs à l’âme déchirantes. Céline Delhaye signe une romance qui accapare les émotions. Sa plume révèle ces sentiments destructeurs mais également ceux naissants. Elle est arrivée à me subjuguer et à me faire souffrir. Ce que je retiens de cette lecture c’est cette foule d’émotions qui m’a percutée, ces personnages cabossés par la vie et qui tentent malgré tout de trouver en eux ce souffle libérateur qu’est le bonheur. Une lecture à la fois douloureuse, douce, merveilleuse et destructrice. Une lecture qui  m’a obnubilée et qui m’a émerveillée à laquelle, peut être, certaines d’entre vous si reconnaîtrons. Céline Delhaye souffle au grès de ces mots et sème sur leurs passages ces graines de bonheur. A découvrir sans tarder.

 

Une chronique de #Esméralda

 

… le site de Black Ink Editions.

RENDEZ-VOUS AVEC MA STAR de Alexandra Lanoix.

[ COMÉDIE ROMANTIQUE – 2019 ]
Réédition intégrale (3 tomes)
880 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle

Le résumé :
«Nina est une jeune vétérinaire londonienne d’une trentaine d’années. Elle et son amie Beth sont de grandes fans depuis des années de la star internationale anglaise Tom Bradley. Celui-ci est au top de sa carrière, beau, charmant et… de nouveau libre. Même si le rêve de Nina est de rencontrer un jour son idole celle-ci s’y refuse, car elle a trop peur de se frotter à la réalité. Beth qui l’a déjà vu à plusieurs reprises la pousse à franchir le pas.
Nina est en couple avec Jeremy et a les pieds sur terre, et ne se résout pas à vouloir même ne serait-ce qu’à l’entrevoir. Elle est bien consciente que ce genre d’homme ne fait pas partie de son monde et qu’une barrière existe entre les gens connus et leurs fans.
Cependant, un jour la chose la plus improbable va arriver. Nina, à cause de sa maladresse, croisera Tom Bradley dans des circonstances qui ne pourraient pas laisser envisager une suite entre eux et pourtant.»
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Nina n’a d’yeux que pour son bel acteur Tom Bradley. Elle a vu et revu tous ses films et séries. Son charisme, son physique et ses yeux, tout chez lui l’a fait craquée. Nina pourtant a toujours eu les pieds sur terre. Elle n’est jamais allée à sa rencontre. Lui vouant un amour sans limite, elle a toujours eu peur de faire face à un homme froid et arrogant. Et puis, Nina a Jeremy, son homme de toujours et ils sont fiancés.

Nina partage son quotidien entre son activité professionnel et chez elle. N’ayant pas d’enfants, elle et Jeremy ressemblent à un vieux couple : boulot, dodo et crac crac boum boum.

Nina est une femme de caractère. Son empathie et sa gentillesse font d’elle une femme généreuse. Nina est maladroite et se trouve toujours dans des situations délicates. Son franc parlé fait aussi des ravages. D’une patience à toute épreuve, elle supporte ses amis, Beth et Ravi. Beth est une grande croqueuse et enchainent les aventures sans rien se soucier. Ravi est un poil déroutant. Deux personnages hauts en couleur qui donnent du piquant à cette comédie romantique.

Nina est enlisée dans une vie qui ne lui convient plus. Alors qu’elle ne croit plus en l’amour, l’improbable se réalise. Une rencontre et tout un tas d’inconvénients plus tard, l’amour est surprenant et dangereux.

Cette intégrale regroupe les trois tomes précédemment édités. J’ai beaucoup apprécié la première partie qui me semble davantage rythmée et à laquelle j’ai vraiment accroché. Découvrir les protagonistes, les rebondissements qui s’enchaînent, les petits moments rigolos, et vlan le twist qui remet tout en cause. J’ai vraiment adoré cette partie dans laquelle j’ai retrouvée tout ce que j’apprécie dans les comédies romantiques : de l’amour, du rire, de la maladresse, des situations rocambolesques, du suspense… . La suite n’a pas la même teneur. Pour de bonnes raisons, je retrouve une Nina loin d’être sûre d’elle. Les personnages se cherchent, se confrontent et se blessent. L’amour se mérite et il prend tout son sens tout au long des deux dernières parties. Un chemin sinueux où se trouvent de nombreux rebondissements. Dans l’ensemble s’est une très belle histoire au cours de laquelle je me suis attachée aux personnages et où j’ai suivi ces aventures avec envie et passion.

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Alexandra Lanoix.

… mes avis sur d’autres romances d’Alexandra Lanoix (clique sur la couverture pour les découvrir).

IMG_20180426_160220_117

TRI MARTO LOVE de Emma Lodenn.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2019 ]
BLACK INK Editions
326 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Enola n’a pas été épargnée par la vie, mais son futur mariage avec Aodren lui apporte une stabilité essentielle.
Profiter de vacances en amoureux dans la demeure familiale du jeune homme leur permettra de réfléchir à l’organisation de la cérémonie.
Mais un élément perturbateur les attend sur place : Manech, le cousin d’Aodren, un homme froid, mystérieux, dont la présence hérisse étrangement ce dernier.
L’avalanche de questions que déclenche cette cohabitation forcée la déstabilise, et le magnétisme du ténébreux Manech pourrait bien faire vaciller ses certitudes.
Attention, jolie Enola, déterrer les secrets entraîne toujours des conséquences inattendues…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Enola vit un conte de fée depuis maintenant 5 ans. Depuis sa rencontre avec Aodren, elle s’épanouit. Il a effacé les tourments de la jeune femme, sa présence la réconforte et elle adore sa manière de s’occuper d’elle avec attention. Enola ne voit que par lui et il lui rend bien. Malgré son travail envahissant qu’il l’oblige à rentrer tard le soir, elle affectionne ces petits moments où ils se retrouvent ainsi tous les deux. Aodren est son monde et elle est son tout. Alors qu’il s’agenouille pour poser « la question », elle est la femme la plus heureuse. Son enthousiasme communicatif, elle réussit à convaincre son bien-aimé à organiser leur mariage sur la propriété familiale en Bretagne.

 

Alors que les vacances s’annoncent, elle veut à tout prix découvrir les lieux et c’est avec un Aodren morose qu’elle embarque pour ce voyage. Des idées pleines la tête et des étoiles pleins les yeux, Enola a déjà tout planifier pour les prochains jours : les visites, les traiteurs, la robe de marié, la mairie… La mer, le soleil et les promenades sont aussi au programme. Enola est ravie et resplendissante. Sa vie jusqu’à présent ténébreuse s’illumine depuis 5 ans et ce mariage est la cerise sur le gâteau. Enola est une jeune femme sensible qui aime l’honnêteté. D’une gentillesse sans pareil, elle déteste, par contre, quand elle se sent bafouée. Jeune femme simple, elle aime les petites attentions que lui porte son chéri. Alors que ces vacances promettent d’être idylliques et paradisiaques, la moto garée devant la demeure laisse les deux amoureux circonspects et inquiets. Prenant son courage à deux mains, Enola rentre pour découvrir cette magnifique maison. Voguant de pièces en pièces, elle est surprise par un homme. Tatouages, piercing, capuche sur la tête, une carrure imposante et une aura terrifiante, la silhouette en face d’elle l’intrigue tout autant qu’elle la débecte. Miss parfaite vient de rencontrer le rebelle, Manech.

 

Manech est le cousin caché d’Aodren. Histoires familiales et vieilles querelles, Manech a été répudié par sa famille. Disparu depuis cinq années, il se retrouve ainsi à devoir cohabité avec un cousin qui ne lui témoigne que de la haine. Enola surprise par ce secret, ne comprend rien et demande des explications sur cette situation tendue. Catapultée dans ce monde insoupçonné et caché de la vie passée d’Aodren, Enola déterre de vieux secrets et si tout ce qu’elle croyait jusqu’à présent n’était que pur mensonge ? Qui dit la vérité, Manech ou Aodren ? Prise dans une spirale infernale Enola devra se battre pour atteindre la vérité ?

 

Parfois la magie n’opère pas et c’est ce qui s’est produit avec cette lecture. Il m’a manqué ce côté tonitruant. Il n’y avait pas assez de punch, pas assez d’émotions qui claquent. Il est vrai que j’ai besoin dans mes lectures (surtout dans la romance) de quelque chose de spécial, de quelque chose d’unique, de quelque chose d’exceptionnel qui me rendent accro. La personnalité des personnages ne m’a pas conquise : trop de trop et pas assez de surprises. Les petits détails égrenés ici et là m’ont vite renseigné sur les protagonistes gâchant le plaisir du coup de théâtre. Pourtant le scénario est pas mal du tout : un trio amoureux et des péripéties de quoi ravir les lectrices. Mais peut être que vous, vous aimerez tout cela et que vous craquerez. En tout cas je vous le souhaite de tout cœur. Je ne peux pas tout aimer, là est la richesse de la littérature.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.