Touche pas à mon cœur d’Oriane

Romance contemporaine – Ebook sorti le 22 mai 2020

Editions So Romance

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « Incontournable 2020 »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Oriane et les éditions So Romance pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : « Mathieu parviendra-t-il à percer les secrets de Chloé ?

Chloé veut être une femme libre et autonome. Pas question de se retrouver flanquée d’un mec qui lui dicte ce qu’elle peut faire ou pas ! Mais son passé tumultueux n’est jamais très loin. Dépassée par la situation, Chloé n’arrive pas à surmonter les événements. Mathieu, un mec croisé par hasard quelques jours auparavant, lui offre son aide, mais la jeune femme se met à douter. Elle ne veut pas dépendre d’un riche comme lui, qui en plus rêve d’une histoire à l’eau de rose… Mais quelle autre possibilité lui reste-t-il ? »

Oriane détourne avec brio les clichés de romance pour traiter des traumatismes dus aux violences féminines. Une véritable montagne russe émotionnelle !

 

L’avis de #Lilie : J’ai découvert la plume d’Oriane récemment. Pourtant, quand elle m’a proposé de la suivre dans cette nouvelle aventure, je n’ai pas hésité une minute ! Et quel bonheur d’avoir fait connaissance avec Chloé et Mathieu !!

Chloé est une jeune femme qui souhaite mener sa vie comme elle l’entend. En effet, suite à des mésaventures personnelles, elle n’entend plus vivre aux crochets de quiconque et souhaite gagner son indépendance. Pourtant, des difficultés financières la mettent dans une situation inconfortable jusqu’à ce que Mathieu vole à son secours. Ce jeune homme, rencontré quelques jours plus tôt, va lui proposer son aide, et son épaule, pour surmonter cette nouvelle épreuve. Mais Chloé est-elle prête à refaire confiance ? Mathieu est-il celui qu’il semble être  ? Est-il vraiment désintéressé ? Et pourquoi Chloé est-elle si méfiante ?

On comprend tout de suite que Chloé n’a pas eu une vie facile. En difficultés pour payer son loyer, en recherche d’emploi, en proie à des complications avec l’administration, elle est dans la galère. Lorsqu’elle rencontre Mathieu, qui lui propose son aide, elle se méfie car elle a déjà connu des déconvenues assez marquantes. C’est une héroïne fière, qui a du caractère mais qui sait aussi, par moment, baisser la garde. Je l’ai trouvée très attachante, même si elle va mener la vie dure à Mathieu. Lui, il est un peu un « anti-héros ». Peu sûr de lui, n’ayant pas un physique hors norme, il souffre de la comparaison avec son frère. Pourtant, cet homme d’esprit peut se montrer entreprenant en privé. Grand romantique dans l’âme, il espère trouver LA bonne personne. Attiré par Chloé, il saura se montrer patient et à l’écoute, tout en sachant, par moment, forcer le destin. Entre les deux protagonistes, la relation évolue de manière un peu particulière. En effet, même si physiquement, ils vont vite passer à l’action, ils auront bien du mal à coller une étiquette sur ce qui se passe entre eux….

Je dois vous dire que cette romance m’a passionnée. Tout d’abord, j’ai adoré les deux protagonistes. Entre Chloé, qui n’a pas sa langue dans sa poche, et Mathieu, qui est, en même temps, si adroit et si maladroit, c’est un duo qui détonne !! La singularité ici réside dans le fait que ce soit Chloé qui ne croit plus en l’amour et Mathieu qui soit fleur bleue. Leur duo fonctionne très bien et les scènes érotiques, qui sont assez nombreuses, font clairement monter la température !! La plume de l’autrice est vive, dynamique et a su me captiver dès les premières lignes. L’insertion des pensées des protagonistes au milieu du récit est malin et amène une originalité supplémentaire pour ce roman. Émotionnellement, cette romance met en lumière les difficultés des femmes victimes de violences et l’impact que cela peut avoir sur elles. Néanmoins, l’autrice ne tombe pas dans le pathos et fait passer son message sans plomber l’ambiance. Mon petit regret serait qu’au final, on ne sait pas trop ce qui s’est passé au tribunal pour Chloé et la fin est un petit peu rapide…. Je me suis tellement régalée que j’en aurais voulu plus !!

Pour conclure, si vous cherchez une romance contemporaine qui décoiffe, qui sort de l’ordinaire et avec une héroïne qui n’a pas la langue dans sa poche, « Ne touche pas à mon cœur » est faite pour vous ! Oriane livre ici une histoire prenante, sexy et originale qui ne ressemble à aucune autre. 

 

Retrouvez ce roman sur Amazon

SAVE ME FROM YOU de Lana M.


Elle vit dans une prison, et il en est la clé.
Fuir. C’est tout ce dont Mila a toujours rêvé. Fuir ce ghetto de Los Angeles où elle est née, la guerre de gangs impitoyable qui y fait rage et les innombrables lois auxquelles elle doit se soumettre. Car Mila appartient au gang des Hispanos.
Et si, jusque-là, elle s’est efforcée d’obéir sagement aux ordres de ses frères, elle refuse de se plier à leur dernière exigence : choisir son futur mari parmi les membres du gang. Mais elle ne leur en a pas donné la vraie raison : Mason. Ce mec canon qui pourrait avoir n’importe quelle fille et qui préfère pourtant passer des heures avec elle à la bibliothèque. Sauf qu’il appartient lui aussi à un gang, celui des Ladgers, leur ennemi juré. Et l’aimer serait la pire des trahisons envers son clan… ou sa seule échappatoire.

Roméo et Juliette n’ont cas allé se rhabiller, leur histoire fait figure pâle face à celle de Mila et Mason. Amour et trahisons sous fond de trafic et de gang. Le gun comme seul moyen de discuter.

 

Je plante le décor !
Los Angeles, loin des frasques hollywoodiennes, direction les quartiers sud, ceux où il ne fait pas bon d’y mettre un pied. Les gangs sèment la terreur à ceux qui envahissent leurs territoires. Trafics en tout genre, prostitution et autre malversation, Mila a grandi au milieu des cris, des pleurs et des balles qui fussent. Fille d’une des têtes bien pensantes du gang des hispanos, elle sait à quoi s’en tenir. La mort a pris ses quartiers parmi eux et pourtant Mila pense qu’un autre avenir est possible et cela passe en premier lieu par l’école. Le lycée est un terrain neutre où toutes bagarres relevant des rivalités inter gang sont bannies. Même si les tensions sont plus ou moins visibles, le lycée offre un environnement  propice à ceux et celles qui veulent s’échapper de leurs conditions. Mila se donne tous les moyens pour briller et obtenir une bourse pour rentrer à l’université afin de devenir avocate. Sa dernière année est la dernière ligne droite avant une certaine liberté. Une liberté chèrement payée mais qui vaut de nombreux sacrifices.

 

Mais son grand frère, leader du gang, a décidé que sa petite sœur doit se marier. Si la sœur jumelle de Mila accueille cela avec envie et joie, Mila est consternée et en colère. Forcée de choisir un homme parmi ceux du gang, Mila va devoir la jouer fine pour obtenir sa liberté et quitter le quartier. Un plan presque parfait sauf qu’un certain Mason va rentrer dans la course.

 

Mason est le plus populaire des garçons. Membre de l’équipe de foot, sa carrure imposante ne passe pas inaperçue. Jeune homme modeste, et sans ego, il adore passer du temps auprès de Mila. La bibliothèque, les cours, le stade de foot, tout est prétexte pour l’y admirer. Et puis un  jour contre toute attente l’amour s’invite entre eux.

 

Un amour foudroyant, passionnelle et surtout interdit car Mason fait parti du gang des Ladgers.

 

Pourtant ils prennent ce risque sachant qu’à tout moment, l’horreur peut se pointer. Et quand il se pointe les choix vont s’imposer.

 

Lana M. m’a faite vibrer tout au long de son histoire haletante. Si ce genre d’histoire fleurisse sur le petit écran, je n’en avais jamais lu sur ce sujet. Sa romance est explosive, hallucinante, rocambolesque et déchirante. Une atmosphère glaçante induite par les gangs mais où l’amour arrive à s’infiltrer. Les personnages sont hyper attachants, déterminés et surtout rongés par leur appartenance à leurs gangs respectifs. L’espoir, même s’il est malmené, est omniprésent par petite touche. Un rythme percutant ne laisse aucun temps mort à cette romance bouleversante. Une lecture qui sort des sentiers battus mais qui surtout met en ligne de mire un sujet lourd et des émotions impressionnantes.

 

Une chronique de #Esméralda

Not made for love d’Alfreda Enwy

Romance contemporaine – Ebook sorti le 22 avril 2020

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 5/5 mentions « coup de coeur » et « Incontournable »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman grâce à la plateforme Netgalley.

Résumé : Elle n’est pas prête à aimer, mais il est là pour lui apprendre.

L’amour, Avery y a renoncé. Elle ne peut donner à un homme ce qu’il désire, elle le sait. Alors quand Wade, le canon que la fac lui assigne comme tuteur, se dit prêt à tout pour la séduire, elle le prévient aussitôt qu’il perd son temps. Personne, pas même ce séduisant étudiant en art, ne peut changer celle qu’elle est devenue. Pourtant, avec son regard bleu océan qui rend dingues toutes les autres filles, il est loin de la laisser indifférente. Et, quand il propose de lui donner des cours particuliers à l’approche des partiels, elle sent combien il lui sera difficile de s’en tenir à sa résolution. Ça tombe mal : Wade ne reculera devant rien pour la faire craquer…

 

L’avis de #Lilie : Sensible à la plume d’Alfreda Enwy, j’attendais, avec un mélange d’excitation et d’appréhension, ce spin-off de « Ne crois pas que tu m’aimes » consacré à Avery, la petite sœur d’Autumn. Je vous rassure, les doutes se sont envolés au bout de quelques lignes et j’ai été, une fois encore, totalement conquise par cette histoire.

Ce roman se déroule en parallèle de « Ne crois pas que tu m’aimes ». Avery est entrée à la fac et fuit de plus en plus la maison familiale. Elle ne s’y sent plus à l’aise et veut tout mettre en oeuvre pour réussir ses études. En difficulté en histoire de l’art, elle décide de faire appel à un tuteur et rencontre Wade. Aussi insupportable qu’irrésistible, le jeune homme arrivera-t-il à percer la carapace de cette jeune étudiante méfiante ? Pourquoi tient-elle tant à mettre les gens à distance ? 

Avery a été traumatisée par l’épreuve subie quelques années auparavant. Elle fuit la gent masculine et ne se sent pas digne d’être aimée. Manquant totalement de confiance en elle, elle se réfugie dans la lecture et le dessin pour fuir le monde réel. Ainsi, quand Wade commence à s’intéresser à elle et lui demande de lâcher prise, elle va passer par de nombreuses phases de doute mais elle ne sera pas seule pour y faire face. Tout d’abord, sa sœur sera un soutien inconditionnel et l’aidera à ouvrir les yeux. Ensuite, Wade va se révéler être un homme sensible, à l’écoute et totalement en phase avec elle. Ils ont tous les deux les mêmes valeurs, beaucoup de centres d’intérêt commun et surtout, il saura se montrer patient. Enfin, elle peut aussi compter sur Robin, sa meilleure amie, extravagante mais aussi capable de poser les choses pour les remettre à plat. J’ai adoré tous les protagonistes de l’histoire car ils amènent tous leur pierre à l’édifice et cela permet de ne pas être tout le temps auto-centrer sur « le couple star ».

Encore une fois, cette romance d’Alfreda Enwy a fait mouche ! Sa plume addictive et visuelle m’a touchée en plein cœur. En effet, impossible de retenir quelques larmes en voyant Avery douter ou raconter le calvaire qu’elle a vécu. On rit également, on a le cœur qui se serre par moment, bref, émotionnellement parlant, ce roman est une véritable montagne russe qui vous emporte à fond la caisse. L’évolution de la relation entre les deux personnages principaux est mignonne, elle ne va ni trop vite, ni trop lentement, et leur permet de poser des bases solides pour une histoire à long terme. Je me suis laissée totalement happée par l’intrigue qui nous parle, au-delà de l’histoire d’amour, des difficultés de se reconstruire et qui interroge aussi sur les violences faites aux femmes.

Pour conclure, « Not made for love » est un excellent spin-off de « Ne crois pas que tu m’aimes ». Une nouvelle fois, la plume d’Alfreda Enwy m’a complètement happée et j’ai adoré découvrir la jolie histoire entre Wade et Avery, deux étudiants en arts qui se rencontrent par hasard et qui vont devoir s’apprivoiser s’ils espèrent vivre une belle histoire.

 

Retrouvez ici mon avis sur « Ne crois pas que tu m’aimes »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

SEASON SONG, tome 1 : Summertime de Fleur Hana et de Jacinthe Canet.


Un road-trip dans la lignée de Thelma et Louise…« On est libres. Il n’y a plus rien qui nous retient. »
Lou-Ann…
Elle n’a jamais quitté son quartier de Perpignan, travaille depuis toujours dans le même bar et retourne chaque soir auprès de sa mère alcoolique.
Son rêve ? Aller à Paris.
Sixtine…Elle a abandonné des études prestigieuses, n’a aucune perspective d’avenir et fuit l’univers doré de ses parents.
Son rêve ? Quitter Paris.
Elles n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, elles vont faire route ensemble, affronter leurs peurs côte à côte et se lancer le défi de vivre.
Cap ou pas cap d’embarquer dans Summertime, un road trip estival autant qu’une ode à la vie ?

 
Il est impossible de résister à cette histoire de toute beauté. Un quatre mains grandiose qui va vous porter au cœur d’un road trip qui va révéler les deux héroïnes.
Lou-Ann a toujours vécu dans le quartier le plus pauvre de Perpignan, le quartier St-Jacques. Elle a grandi dans ses ruelles rythmées par les différentes communautés installées. Livrée à elle même avec son grand frère, elle survie aux côtés d’une mère alcoolique qui ne lui a jamais accordée un soupçon de tendresse et de bienveillance. Lou-Ann est une jeune femme volontaire, un peu casse-cou, débrouillarde et généreuse qui ne souhaite qu’une seule chose, quitter son quartier pour vivre à la capitale. Elle n’a jamais osé franchir ce cap et pas. Son grand frère a toujours veillé sur elle malgré la situation déplorable dans laquelle elle se trouve. Une ancre essentielle.

 

Sixtine avait une vie toute tracée où dorure et paraître en étaient les maîtres mots. La richesse ne fait parfois pas tout, et Sixtine étouffait derrière toutes ces exigences d’un monde qui n’est pas à son image. Sixtine a plié bagage et au bout de quelques semaines, s’est retrouvée dans ce squat. Devenue le petite amie d’un dealer charismatique, elle vaque à ses occupations entre le squat et son nouveau boulot de serveuse. Rêveuse, idéaliste, la tête dans les étoiles, elle croque cette liberté avec envie. Elle pensait se sortir de ce bouge et reprendre la route pour réaliser son rêve quand la vie a décidé de lui jouer un sacré vilain tour.

 

Une blonde, une brune, deux mondes opposés réunis dans une vieille totote où les doutes, les questions, la crainte et la peur de l’avenir empreignent l’atmosphère. Prémices à la découverte d’une grande amitié, la route va les révéler au grès de leurs arrêts, de leurs découvertes et de leur jeu favori Cap ou pas cap, déliant, au fur et à mesure de leur road trip déjanté, leurs chaînes. L’amour va s’y inviter d’une manière assez incongrue.

 

Fleur Hana et Jacinthe Canet signent une magnifique et merveilleuse aventure placée sous les signes de la découverte, de l’amitié et des révélations. Hilarante, touchante, sensible, cette histoire est un sacré bijou addictif. Un road trip émotionnellement intense, autant pour nous les lectrices et les héroïnes. L’alchimie qui se dégage des deux héroïnes est captivante et saisissante. Une histoire bouleversante, parfois déchirante, parfois lumineuse. Une histoire tout simplement prenante ! Impossible de la lâcher. Arriver au point final devenait une évidence cruciale et salvatrice. J’ai pu tout au long des chapitres imaginer toutes sortes de conclusions. Un final qui se termine d’une manière surprenante et osée. Tout comme bon road trip qu’il se doit, ce dernier permet aux héroïnes de se révéler. Les autrices ont choisi de l’exprimer au travers de ce jeu puéril et fantasque. Mais cela marche tellement bien qu’on s’y laisse vite prendre.

 

Une histoire exquise que j’ai croquée avec envie et délicatesse ! Vivement la suite j’en redemande !

 

Une chronique de #Esméralda

PALLADIUM de Sarah Felvie.


L’univers de Léonie pourrait se résumer en 2 mots : Le Palladium.
Ce bar branché qu’elle gère d’une main de maître est le symbole de tout ce qu’elle cherche à protéger : ses blessures, ses amis et la musique.
 
Tout est sous contrôle. Jusqu’au jour où Zack passe la porte du Palladium.
Zack… Cet inconnu aux yeux verts et à la voix éraillée.
Zack… Cet homme qui pourrait bien être la clé de sa guérison, mais aussi celle de sa chute.
Si au départ, leur histoire sonne comme une évidence, un secret pourrait venir tout gâcher

Les plus belles histoires débutent toujours avec un regard jeté sur les étoiles. Comme si cette infinité était le berceau de ce quelque chose d’immuable et de puissant. Léonie, allongée sur sa scène observant les astres se rappelle.
Ce qu’elle a perdu, ses souffrances, ses pleurs, ses cris, sa déchéance. Ce qu’elle a gagné, un endroit sensationnel à l’image exact qu’elle s’en était faite. Ce qu’elle a espéré, un amour puissant qui pouvait annihiler ses maux et bâtir un avenir merveilleux où le bonheur serait maître.

 

Léonie a toutes ses dents et parfois pas toute sa tête. Pétillante, déjantée, joviale, la musique rythme sa vie et son bar branché. Boulimique de boulot et de bons temps qu’elle partage avec sa meilleur amie de toujours, Rose, elle croque la vie comme elle vient. Pourtant sa vie n’est plus la même depuis ce jour fatidique. Le chaos s’y est invité. La musique a une autre saveur, celle de la désolation et de la tristesse, le chant est synonyme de souffrance et de déchirement. Alors elle vie cette passion au travers de ceux et celles qui foulent sa scène. Elle souffre en silence et le temps n’a pas d’emprise. Alors quand il monte sur scène mettant fin à une scène surréaliste d’une star un brin mégalo, elle n’a d’yeux que pour lui. Sa voix puissante, douce, mélancolique, savoureuse la charme instantanément. Et quand il s’avance vers elle, elle succombe. Est ce que le coup de foudre existe ?

 

Il n’a d’yeux que pour elle, Zack est aspiré par la gérante qui ne lâche pas son regard. Son premier contact le désarçonne. Son franc parlé, sa manière d’être sont déstabilisants et envoûtants. Zack sait qu’il ne pourra pas lui résister.

 

Ensemble, leur histoire va évoluer. Une explosion d’émotions, de lâcher de prise, de liberté. Les barrières s’estompent miraculeusement, et le phénix renaît de ses cendres. Léonie transpire l’amour. L’évidence est là mais les secrets restent toujours dans l’ombre et le moment où ils jailliront que restera t-il d’eux ?

 

Sarah Felvie signe une romance de tonnerre. La magie opère dès les premières phrases et vous emporte dans une histoire qui ne pourra pas vous laisser indifférentes. De la passion, de l’amour, de la joie vont accaparer vos sens. Mais aussi la tristesse, la désolation, l’abnégation font mettre vos cœurs en miette. Sarah Felvie maîtrise avec sournoiserie le jeu du chaud et du froid rendant ses lectrices complètement accro et frustrées. Cette osmose magique est particulière et vous foudroie. Une romance rythmée par la musique, les émotions et les aléas. Elle vous bourlingue dans tous les sens, vous fait rire, pleurer, vous abasourdie et vous scotche littéralement. Les surprises et les rebondissements fleurissent ici et là rendant l’histoire trépidante.

 

Une histoire à croquer sans modération ! L’amour et la musique un joli duo qui vous fera danser sur vos émotions !

 

Une chronique de #Esméralda.

SIX, tome 2 : A nos cœurs tourmentés de Max L. Telliac.


« Ma vie a dérapé quand le pouvoir que je croyais détenir m’a échappé. Les petits cons dans son genre… je les bouffe au petit-déj’, normalement. Maintenant, je vais devoir rattraper le coup… »
Marc Tillard, tourmenté.
« Si on m’avait prédit l’enfer qu’il me ferait vivre, je l’aurais fui comme la peste. Mais, c’est fini. Pour faire table rase du passé, je ne m’encombre plus de casseroles – aussi sexy soient-elles ! »
Simon Fauquet, désabusé.
« Rencontrer ce British a été une succession de montagnes russes, et mon petit doigt me dit que les manèges à sensation, c’est pas fini ! À moi de prouver que j’ai le cœur bien accroché ! »
Louise Dario, déterminée.
« La vie est étrange. Mais maintenant que je suis suspendu sur le fil, je mesure sa fragilité. Suis-je capable de tout pour revoir ces yeux bleus ? Absolutely !»
Adam Jameson, en mauvaise posture.
« J’avais promis de vous dévoiler mes démons si vous étiez sages, mais aujourd’hui, je n’ai pas d’autre choix que les affronter. Comment bien choisir mes alliés ? »
Eva Tentiller, terrorisée.
« Où est passé le mec drôle, insouciant et qui ne prenait rien au sérieux ? Aux oubliettes. Je suis démoli, et je n’ai plus qu’à composer avec cet autre homme qui prend de plus en plus de place… »
Alex Azarov, blessé.
Six cœurs tourmentés, autant de corps enchaînés.

 
 
Rien ne va plus au sein de la bande des Six. Tourments, doutes, questions et peur se mêlent pour une histoire très tourmentée c’est le cas de le dire.
Marc ne sait plus où donner de la tête. Aussi prétentieux, arrogant et pète-sec qu’il est, le petit blond a foutu un sacré bordel dans sa vie bien réglée. Okay, il a peut être abusé et surtout pousser le bouchon un peu trop loin. Le petit blond est une énigme à part entière et il éveille en lui des sentiments qu’il avait oubliés et remisés. Bref, maintenant c’est la pagaille intersidérale dans sa foutue vie et il n’arrive pas à s’éloigner de lui. Sous couvert de son boulot et de son enquête, il peut encore sauver la mise. Enfin ça serait facile si Simon ne le refoulait pas à chaque occasion.

 

Simon en a ras la casquette de ce flic merdeux qui se croit tout permis. En même temps comment lui résister, non c’est bien trop difficile. Et pourtant il se le doit car il n’est pas sa chose. Malgré toutes les emmerdes qui lui tombent sur le nez, il ne peut pas lui faire confiance et encore moins lui confier toutes ses erreurs. Il doit se concentrer sur sa meilleure amie et sur ses photos. Oui mais cela serait tellement plus simple si le flic sexy ne lui collait pas les baskets.

 

Le jour où elle l’a rencontré, elle aurait du se casser le pied ou même un ongle aurait suffi. Une rencontre totalement irréaliste qui l’a portée dans les bras d’un homme ingérable et prit dans ses démons. Mais ça, c’est parce que vous n’avez jamais croisé son regard et tendu l’oreille pour écouter son accent so british. Mouise pour mouise, autant continuer à s’y empêtrer. Pas sûr qu’il apprécie la décision qu’elle a prise mais par amour on est prêts à tout. N’est ce pas ? Non ?

 

Louise est comme un bonbon acidulé qu’il aime tant croqué et très amer parfois. Sa décision le rebute et pourtant il va bien falloir qu’il y fasse avec. Après tout que risque t’il ? Pas grand chose ? Pas sûr ! Car elle est tenace la petite. Allez c’est juste l’histoire de quelques jours et puis ça fera peut-être de très bons souvenirs ! Enfin Adam est mis devant le fait accompli soit il s’y pli soit il la perd !

 

Eva est tiraillée par son passé et ses secrets. La peur au ventre lui fait perdre tout son bon sens. Et les deux Azarov n’y vont pas de main morte. Leur combat de coq, elle n’en peut plus. Si juste elle pouvait se recentrer sur elle et prendre enfin la bonne décision. Un peu de douceur dans son monde serait la bienvenue.

 

Alex jette l’éponge. Eva est tel un boomerang et le retour le laisse K.O.  Il a été patient, à l’écoute, attentif, doux et avenant, mais apparemment rien n’y fait, car elle est partie. Il en perd son sang froid et commet bourdes sur bourdes. Quelle galère ! Et s’il tentait de crier sur les toits son amour pour elle, est ce qu’elle reviendrait ?

 

Après un premier tome explosif qui se concentrait sur la mise en place des personnages et de l’intrigue principale, ce second tome se veut très différent. Max L Telliac a décidé de se monopoliser sur les tourments de chaque personnages. Des tourments, bien évidemment, qui se croisent et se mêlent et parfois se démêlent. L’auteur avec une certaine facilité a réussi à créer une atmosphère sombre et asphyxiante dans laquelle il est difficile d’en apercevoir un bout de chemin menant vers la sortie. Personne n’y échappe. Tourments, cœurs blessés, questions et doutes assaillent les personnages qui vont tenter, par de nombreux chemins, de trouver une issue favorable à leurs situations. Un long parcours chaotique et sinueux qui va mettre à l’épreuve nos apprentis amoureux. Pour le coup j’ai un peu moins apprécié ce deuxième tome, heureusement les dernières pages rehaussent mon point de vue. Une second volet beaucoup plus lent à mon goût malgré certaines scènes sulfureuses. Un récit nettement plus mélodramatique et mélancolique avec parfois des passages longs où les émotions et les sentiments sont redondants. Explorer la face sombre de chaque personnage m’a quelque peu essoufflée. Toutefois il a suffi du final tonitruant pour me redonner espoir quant à la résultante finale de cette trilogie. Six est l’histoire déjantée de femmes et d’hommes aussi déjantés les uns des autres où l’amour sème une zizanie infernale.

 

A très vite pour le dernier épisode, je croise fort les doigts pour être surprise à nouveau !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Black Ink éditions

… mon avis sur le premier tome (clique sur la photo pour le lire)

NOS CŒURS EN DISSONANCE de Fleur Hana.


SAGA LES GOLDEN BOYS – Tome 4/4
Elle lui ouvre les yeux. Il réveille son cœur.
 
Léonella enrage. Devenir l’assistante de Yoan, celui qu’elle aimait étant ado, fait ressortir toute la colère enfouie depuis des années. Comme à l’époque, il n’a d’yeux que pour Emma, la cousine de Léonella, une séductrice qui attise depuis toujours son désir sans jamais y succomber. Assister aujourd’hui encore à ce manège la révolte. Et quand Léo désapprouve, c’est plus fort qu’elle  : elle le dit. Haut et fort
Yoan est à bout. C’était pour rendre service à Emma qu’il a embauché Léonella, et voilà que celle-ci lui mène une vie impossible. C’est une assistante irréprochable, c’est vrai, mais avec son fichu caractère, elle ne cesse de le provoquer. Elle est la seule qui ose le mette face à ses contradictions, c’est ce qui la rend si exaspérante… et si indispensable.

 
Je suis raide dingue de Fleur Hana et je ne rate sous aucun prétexte la sortie d’un de ses romans. Ce quatrième opus clôt la superbe saga Les Golden Boys et une nouvelle fois Fleur Hana m’a faite rêver.
Yoan, le boss pour les intimes, est le chef incontesté des golden boys, un groupe de mecs totalement dingos (certains sont sages) qui ne font pas dans la dentelle car leur boulot est de tomber le slip (enfin non, ils pratiquent l’effeuillage sensuellement sans le nu intégral). Yoan est connu comme le loup blanc pour sa rigidité excessive et son contrôle maniaque. C’est un bourreau de boulot qui gère de nombreuses casquettes. S’arrêter une minute, prendre du bon temps, se la couler douce, non, il ne connaît pas du tout. Boulot, boulot, boulot c’est son mantra qui doit même tourner en boucle quand il dort. Yoan est stricte, un peu austère, hermétique aux émotions. Il me donne l’impression d’être un robot mais sans m’être détestable. Yoan n’a jamais connu le grand amour celui partagé par deux êtres. Yoan est l’éternel amoureux d’une seule et même fille qui l’a toujours considéré comme un super pote. Il n’a plus vu Emma depuis une bonne dizaine d’années, mais ses sentiments sont toujours là, attendant d’éclater au grand jour qui se matérialise au cours d’un dîner de charité. Il la retrouve un peu par hasard et là tout resurgit en une multitude d’explosions et le comble elle semble réceptive à son charme. Ne voulant plus la lâcher, il l’intègre à son groupe d’amis. Et que ne ferait-il pas pour plaire à sa belle retrouvée comme accepter que la cousine de cette dernière devienne son assistante. Franchement il faut se l’avouer Léonella c’est une calamité.

 

Vous allez très vite comprendre que Léonella s’est une guerrière. Une de celles qui combat la vie et les malotrus à coups de verves et répliques piquantes. Léonella a très vite compris que sa différence serait sa force. Dès son adolescence son corps qu’elle va considérer dans un premier temps comme une horreur de la nature, elle va se l’approprier dans un second temps. Elle va mettre en évidence ses formes et elle se confrontera aussitôt à la jalousie des autres jeunes femmes. Elle prend la vie comme elle vient en ne s’accommodant pas des autres. Les relations amoureuses sont inexistantes et elle ne fait pas du tout confiance dans la gente féminine pour se faire de supers copines. Léonella est une solitaire assumée qui aime prendre du bon temps quand ça lui chante et surtout sans attache. Toujours sous la coupe de sa cousine et de sa famille, son indépendance et son extravagance sont très mal perçues. Accepter ce poste d’assistance c’est lui forcer la main. Et puis elle n’a pas du tout envie de se retrouver avec cet énergumène qui n’a jamais fait attention à elle. Si elle a eu un crush pour lui alors qu’elle n’avait que 13 ans, aujourd’hui, elle le trouve détestable.

 

La rousse incendiaire et le bodybuildé frigide, c’est toute une histoire rocambolesque au cours de laquelle on rit, on fond en larme et qu’on adore au final.

 

Fleur Hana clôt sa saga avec beaucoup d’émotions. Une nouvelle fois son héroïne est atypique et elle s’attaque à un sujet qui pourrait paraître sensible aux yeux de quelque uns mais qui une fois passé entre les mots de Fleur Hana devient une machine de guerre. Son héroïne pulpeuse toute en forme et volupté casse les préjugés. Cette combattante hors pair prouve que malgré le harcèlement et la discrimination, votre apparence ne définit pas la personne que vous êtes et que le meilleur pour avancer est de s’accepter et de faire de cette part que vous jugez faible, une force. Au delà de ce message bienveillant, la romance a toute sa place, et comme vous le savez maintenant (si vous lisez mes avis depuis un certain temps) Fleur Hana est maîtresse dans l’art de vous accaparer, de vous faire voltiger au travers de ses mots. Sa plume addictive nous offre une histoire plein de rebondissements où les sentiments ont une place cruciale. Elle fait dans la douceur et dans la beauté de ce qu’ils peuvent nous offrir de meilleur. C’est sensuel, explosif, charmant agrémenté d’une certaine dose d’humour tout autant appréciable. Les personnages au tempérament de feu ne vous laissent aucun moment de répit.

 

Bref vous l’avez compris j’ai une nouvelle fois adoré et, bien sur, avec toute l’objectivité que j’ai. Une magnifique romance plein de pep’s, d’amour, de passions et d’amitiés, sans oublier ce message sous latent. A lire absolument !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions Harlequin

… mes avis sur les 3 tomes précédents (clique sur les photos pour les lire).