SAVE ME FROM YOU de Lana M.


Elle vit dans une prison, et il en est la clé.
Fuir. C’est tout ce dont Mila a toujours rêvé. Fuir ce ghetto de Los Angeles où elle est née, la guerre de gangs impitoyable qui y fait rage et les innombrables lois auxquelles elle doit se soumettre. Car Mila appartient au gang des Hispanos.
Et si, jusque-là, elle s’est efforcée d’obéir sagement aux ordres de ses frères, elle refuse de se plier à leur dernière exigence : choisir son futur mari parmi les membres du gang. Mais elle ne leur en a pas donné la vraie raison : Mason. Ce mec canon qui pourrait avoir n’importe quelle fille et qui préfère pourtant passer des heures avec elle à la bibliothèque. Sauf qu’il appartient lui aussi à un gang, celui des Ladgers, leur ennemi juré. Et l’aimer serait la pire des trahisons envers son clan… ou sa seule échappatoire.

Roméo et Juliette n’ont cas allé se rhabiller, leur histoire fait figure pâle face à celle de Mila et Mason. Amour et trahisons sous fond de trafic et de gang. Le gun comme seul moyen de discuter.

 

Je plante le décor !
Los Angeles, loin des frasques hollywoodiennes, direction les quartiers sud, ceux où il ne fait pas bon d’y mettre un pied. Les gangs sèment la terreur à ceux qui envahissent leurs territoires. Trafics en tout genre, prostitution et autre malversation, Mila a grandi au milieu des cris, des pleurs et des balles qui fussent. Fille d’une des têtes bien pensantes du gang des hispanos, elle sait à quoi s’en tenir. La mort a pris ses quartiers parmi eux et pourtant Mila pense qu’un autre avenir est possible et cela passe en premier lieu par l’école. Le lycée est un terrain neutre où toutes bagarres relevant des rivalités inter gang sont bannies. Même si les tensions sont plus ou moins visibles, le lycée offre un environnement  propice à ceux et celles qui veulent s’échapper de leurs conditions. Mila se donne tous les moyens pour briller et obtenir une bourse pour rentrer à l’université afin de devenir avocate. Sa dernière année est la dernière ligne droite avant une certaine liberté. Une liberté chèrement payée mais qui vaut de nombreux sacrifices.

 

Mais son grand frère, leader du gang, a décidé que sa petite sœur doit se marier. Si la sœur jumelle de Mila accueille cela avec envie et joie, Mila est consternée et en colère. Forcée de choisir un homme parmi ceux du gang, Mila va devoir la jouer fine pour obtenir sa liberté et quitter le quartier. Un plan presque parfait sauf qu’un certain Mason va rentrer dans la course.

 

Mason est le plus populaire des garçons. Membre de l’équipe de foot, sa carrure imposante ne passe pas inaperçue. Jeune homme modeste, et sans ego, il adore passer du temps auprès de Mila. La bibliothèque, les cours, le stade de foot, tout est prétexte pour l’y admirer. Et puis un  jour contre toute attente l’amour s’invite entre eux.

 

Un amour foudroyant, passionnelle et surtout interdit car Mason fait parti du gang des Ladgers.

 

Pourtant ils prennent ce risque sachant qu’à tout moment, l’horreur peut se pointer. Et quand il se pointe les choix vont s’imposer.

 

Lana M. m’a faite vibrer tout au long de son histoire haletante. Si ce genre d’histoire fleurisse sur le petit écran, je n’en avais jamais lu sur ce sujet. Sa romance est explosive, hallucinante, rocambolesque et déchirante. Une atmosphère glaçante induite par les gangs mais où l’amour arrive à s’infiltrer. Les personnages sont hyper attachants, déterminés et surtout rongés par leur appartenance à leurs gangs respectifs. L’espoir, même s’il est malmené, est omniprésent par petite touche. Un rythme percutant ne laisse aucun temps mort à cette romance bouleversante. Une lecture qui sort des sentiers battus mais qui surtout met en ligne de mire un sujet lourd et des émotions impressionnantes.

 

Une chronique de #Esméralda

Life is short, Love is rare d’Alana Scott

Romance new adult – Livre sorti le 4 mars 2020

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : L’amour s’impose toujours quand on ne l’attend pas
Six ans d’exil, voilà ce que Robin a choisi pour fuir le secret qui le ronge. Six ans à surfer sur les plages du monde entier, loin de son Pays basque natal. Sauf que le meilleur moyen de se libérer de son passé, c’est de lui faire face. Lorsqu’il le comprend, Robin décide de revenir à Bidart, bien déterminé à reprendre le contrôle de sa vie. Mais une rencontre avec une fille à la repartie explosive va à nouveau bousculer ses plans…
Pauline est à un tournant. Bac en poche, elle doit choisir la voie qui l’orientera toute sa vie, et pour cela rien ne doit influer sur son choix. Rien, et surtout pas ce surfeur aussi insupportable qu’irrésistible, rencontré pendant ses vacances à Bidart.

 

L’avis de #Lilie : J’avais eu l’occasion de découvrir la plume d’Alana Scott avec son premier roman édité aux éditions Harlequin qui s’intitulait « Good girls love bad boys » et que j’avais beaucoup aimé. Ainsi, lorsque j’ai appris qu’elle sortait un nouveau livre, je me suis laissée tenter car il s’annonçait prometteur et avait pour cadre le pays basque, une région chère à mon cœur.

Nous faisons ici connaissance avec Robin qui revient chez lui, à Bidart, après 6 ans d’absence. Il retrouve avec joie sa maman et sa soeur Naia, qui lui en veut d’être parti. Dans les allées du camping, il rencontre, par hasard, Pauline, une jeune étudiante venue passer quelques jours avec ses amis. Entre réparties cinglantes et taquineries, ces deux-là ne sont-ils pas fait pour s’entendre ? Pourront-ils se contenter d’une aventure de vacances ? 

Robin a quitté Bidart suite à un drame familial. Il revient, rongé par son passé, mais aussi avec l’envie de retrouver ses racines et rattraper le temps perdu. Surfeur professionnel, il a tout pour plaire : gentil, beau, serviable et avec beaucoup de principes. Pourtant, il a beaucoup de mal à faire la paix avec son passé et, du coup, à avancer. Heureusement, il va pouvoir compter sur son meilleur ami, Greg, et sa sœur Naia. Ils seront tous les deux très présents pour soutenir notre héros et aussi, parfois, pour l’aider à forcer le destin. Concernant Pauline, c’est une étudiante parisienne qui, une fois le bac en poche, est venu se ressourcer au Pays Basque avant d’entamer un job d’été dans la boite de son père. Elle est naturelle, pleine de vie et n’aime pas se laisser marcher sur les pieds. Lorsqu’elle rencontre Robin, les premiers échanges sont houleux ! Pourtant, rapidement et naturellement, ils vont passer du temps ensemble et s’apprivoiser. Ils forment un beau couple et leur alchimie fait plaisir à voir. Rien ne leur sera épargné mais cela rend l’histoire d’autant plus intéressante !

Cette romance est une belle réussite. Tout d’abord, la plume de l’autrice est efficace et addictive. En effet, on rentre très vite dans le vif du sujet et les rebondissements sont nombreux. L’intrigue est cohérente et très prenante. On s’attache rapidement à tous les protagonistes et on vibre à leurs côtés tout au long de la lecture. Émotionnellement, j’ai ressenti de l’amour, de la jalousie, de l’envie mais aussi beaucoup de tristesse. En effet, il est impossible de rester de marbre en lisant ce roman qui prend littéralement aux tripes. La narration à double voix permet d’être au plus près des deux protagonistes et de les accompagner tout au long de cette aventure. Enfin, mention spéciale pour le cadre principal de l’histoire. En effet, pour une fois, l’intrigue ne se déroule pas dans une grande métropole mais dans le sud-ouest de la France, dans une petite commune typique, assez peu connue, et j’ai pris plaisir à redécouvrir Bidart et sa région, qui ont été les lieux de mes vacances pendant de très nombreuses années.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec le nouveau roman d’Alana Scott. Les amateurs de romance y trouveront leur compte. En effet, les personnages sont attachants, l’intrigue prenante et les émotions ressenties, au fil des pages, vous feront alternativement sourire et verser quelques larmes. Néanmoins, on termine le roman le cœur léger et avec l’impression d’avoir pris un bol d’air frais.

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Save me if you can d’Alex Camarone

Romance New-Adult – livre sorti le 4 septembre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3/5

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

 

Résumé : Il bouleverse son univers ; elle lui permet d’échapper au sien.
Elle, c’est Louise. Elle ne jure que par les mathématiques et ne croit que ce qu’elle voit. Quand elle a commencé son job à la piscine de Bushwick – l’un des quartiers les plus dangereux de New York –, elle a pensé comme tout le monde que le type responsable de l’entretien, avec ses lunettes noires et son sweat à capuche, n’était qu’un voyou bon à attirer les ennuis. Pourtant, son intuition, elle, lui souffle de voir au-delà des apparences.
Lui, c’est Blake. Les gangs représentent son cauchemar, et la pauvreté, son quotidien. Chaque jour, le regard des autres lui rappelle d’où il vient. Mais celui de cette fille, à l’accueil, est différent… Comme si elle savait que son agressivité n’est qu’une façade. Comme si elle voyait qui il est vraiment.  

 

L’avis de #Lilie : Voilà un roman qui s’annonçait prometteur, une romance comme je les aime : deux personnages avec des personnalités qui, a priori, n’ont pas grand chose en commun, et qui sont voués à se rapprocher. Alléchée par ce résumé, je me suis lancée dans ce roman avec grand enthousiasme.

Nous faisons ici connaissance avec Louise, une doctorante en neuroscience, sérieuse mais en proie à des difficultés financières pour boucler les fins de mois. Lorsqu’une de ses anciennes amies lui propose un job de caissière dans une piscine à deux pas de chez elle, elle n’hésite pas longtemps…d’autant plus, qu’elle se rend rapidement compte que son travail consiste à ouvrir la piscine pour l’équipe de Hockey des Rangers de New-York. Le deuxième employé, Blake, est un nageur universitaire sans entraineur mais aussi un petit génie des maths. Comme il vient d’un quartier défavorisé, il a du mal à se situer entre ses capacités et son « héritage social ». Alors que rien ne semble lier Louise et Blake, pourquoi ressentent-ils un trouble en présence l’un de l’autre ? Les apparences ne sont-elles pas parfois trompeuses ?

Tout au long de cette histoire, l’auteur joue sur les oppositions entre nos deux protagonistes : elle, étudiante un peu naïve, qui fait les yeux doux aux hockeyeurs; lui, le bad boy qui ne supporte pas le manège des sportifs; elle, sociable, souriante, avenante; lui, tellement mystérieux, renfermé, parfois agressif…. A chaque chapitre, l’un ou l’autre prend la parole et nous entraine dans son univers, ce qui est un gros point positif de ce roman, selon moi. Mais, j’ai un goût d’inachevé en refermant ce livre car de nombreuses intrigues sont ouvertes dans cette histoire et au final, peu sont résolues, que ce soit le passé de Blake, le manège « Louise et les hockeyeurs » et même la relation entre les deux protagonistes. En effet, la relation évolue très vite et les interactions entre eux sont limitées et du coup, la fin est un peu rapide pour moi. J’ai un sentiment de trop peu et j’aurais aimé en avoir plus à lire car la plume de l’auteur est très agréable à lire et elle nous embarque rapidement de la piscine de Buschwick aux rues de la grande pomme.

Pour conclure, je ressors mitigée de cette lecture qui s’annonçait tellement prometteuse mais dont toutes les intrigues n’ont pas été, pour moi, poussées jusqu’au bout. Je garde, néanmoins, en mémoire le nom de l’auteur car sa plume est très prometteuse et je lirai, avec joie, ses autres romans.

 

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Les Renegades, tome 3 : Rebel de Rebecca Yarros

Romance New-Adult – Format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Quand braver l’interdit devient un jeu.
Dès l’instant où je l’ai vue, j’ai su : elle allait bouleverser ma vie.
Elle, c’est Penna Carstairs, mieux connue sous le nom de Rebel. La fille la plus célèbre, la plus sexy et la plus prometteuse du moment. Il n’y a aucun obstacle qu’elle n’a pas franchi, aucun record qu’elle n’a pas pulvérisé. Elle est le feu et la passion.
Elle, c’est aussi la femme avec laquelle j’ai passé une nuit inoubliable – et que je pensais ne jamais revoir.
Mais la vie est pleine de surprises. Car je suis Cruz Delgado, le plus jeune prof du campus. Et Penna Carstairs vient juste d’entrer dans ma classe.

 

L’avis de #Lilie :Attention, cet avis comporte des spoils si vous n’avez pas lu « Wilder » ou « Nova » étant donné que les trois romans se suivent chronologiquement.

Dernier tome de la saga des Renegades, il est maintenant temps de faire connaissance avec Penna, surnommée Rebel, membre des Originals et véritable tête brûlée du groupe. Pourtant, depuis son accident, elle n’est plus la même, elle n’a plus cette petite flamme… Ne voulant pas inquiéter ses amis, elle se lance un défi à Vegas : sauter depuis le haut d’une grande roue. C’est là qu’elle rencontre Cruz, un homme séduisant qui accepte de la suivre sans rien, ou presque, savoir d’elle. Malheureusement, quelques jours plus tard, il se rend compte que Penna fait partie de ses élèves… Une relation prof/élève est-elle possible ? N’ont-ils pas beaucoup à perdre ? Penna retrouvera-t-elle l’envie de faire partie des Renegades ?

Précédemment, on avait peu vu Rebel. Caractérielle, un peu « badass », elle est très liée à Paxton et Landon. Néanmoins, sa blessure l’a profondément marquée et ce qu’on avait soupçonné dans le tome 2 se vérifie : il n’y a pas que le physique qui est atteint. Pourtant, elle va faire preuve d’une force de caractère pour essayer de se relever et surmonter les nouvelles épreuves qui vont se dresser face à elle. Véritable tête brulée, elle va se lancer dans de nouveaux défis complètement dingue, mais n’est-elle pas une Original ? Malgré les apparences, elle est d’une grande sensibilité et sait se montrer très attachante. Concernant Cruz, j’ai eu un peu plus de mal à le cerner. Jeune prof, originaire de Cuba, il a un charme fou et fait vite chavirer le cœur de bon nombre d’étudiantes. Pourtant, il n’aura d’yeux que pour Penna et même s’il demeure longtemps mystérieux, l’alchimie entre eux crèvera les yeux. J’ai apprécie ce couple mais c’est celui qui m’a, malgré tout, le moins touché.

Ce tome 3 amène une jolie conclusion à l’histoire des Renegades même si j’ai trouvé que les fins, de la croisière et l’histoire, étaient un peu rapide. J’ai aimé retrouver tous les protagonistes croisés avant et suis contente d’avoir pu en savoir plus sur la jolie Penna. Avec Cruz, l’ambiance est caliente et les scènes érotiques font monter la température, juste ce qu’il faut. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi efficace, addictive, visuelle et l’écriture à double voix permet de suivre les deux protagonistes et leurs réflexions. Ce roman est également l’occasion de parler des relations américano-cubaines, qui sont toujours un peu électriques malgré les derniers évènements politiques.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à cette saga 100% adrénaline, je me demande bien ce que vous attendez !! Amour, adrénaline et suspense sont les maitres mots des Renegades et pour que le tableau soit parfait, il faudrait que Rebecca Yarros nous raconte l’histoire de Nick, le quatrième Original que l’on voit beaucoup plus dans ce livre et qui mérite, à mon avis, d’être connu !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le tome 1 : « Wilder »
Retrouvez ici mon avis sur le tome 2 : « Nova »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Les Renegades, tome 2 : Nova de Rebecca Yarros

20190813_190520

Romance New Adult – format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Le seul cœur qu’il veut conquérir, c’est celui qu’il a déjà brisé.

Landon Rhodes. Star incontestée des sports extrêmes, mondialement connu pour son talent fou et son audace. On dit qu’un jour une fille lui a brisé le cœur et que c’est ce qui l’a rendu imprudent, obstiné, parfois même irresponsable. Cette fille, c’est moi. On m’accuse d’avoir été une malédiction pour sa carrière, sauf que Landon et moi connaissons tous les deux la vérité : c’est lui qui m’a brisée.

Pourtant, si j’embarque aujourd’hui pour la même croisière que lui, ce n’est pas pour me faire justice. Ce tour du monde, c’est le rêve d’une vie et je ne laisserai pas Landon Rhodes me voler plus que ce qu’il m’a déjà pris…

 

L’avis de #Lilie : Qu’il me tardait de découvrir la suite des aventures des Renegades !! J’avais succombé, il y a un an, à l’histoire de Wilder et Leah. Attention, l’intensité monte d’un cran avec ce tome 2 qui nous raconte les retrouvailles entre Landon et Rachel. Si vous n’avez pas lu le tome 1, ne lisez pas la suite !

Ce deuxième tome commence fort car il reprend là où on s’était arrêté, c’est à dire avec l’arrivée de Rachel sur le bateau. Elle est la meilleure amie de Leah et avait manqué le début de l’année scolaire suite à une mononucléose. Pourtant, cette croisière est loin de l’enthousiasmer car elle va devoir croiser et côtoyer Landon, surnommé Nova des Renegades. Il est celui qui lui a brisé le cœur deux ans auparavant. Comment vont se passer ces retrouvailles ? Leur histoire peut-elle renaitre de ses cendres ? Rachel est-elle prête à pardonner et à reprendre des risques avec Landon ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Rachel est une jeune femme qui a du caractère. Anéantie après le départ de Landon, elle a su remonter la pente, notamment grâce à l’aide de Leah, et se forger un mental d’acier. Pourtant, revoir son ex va la faire vaciller et elle va devoir affronter ses démons. Néanmoins, elle ne va pas lui rendre la tâche aisée et va tout faire pour se préserver. Adepte des sports extrêmes, elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à se battre pour ce qui lui tient à cœur. Nova, quand à lui, est un casse-cou qui semble n’avoir peur de rien. Véritable tombeur, d’où son surnom de Casanova, il va revoir toutes ses priorités du moment que Rachel sera dans les parages. Il ne semble pas avoir tourné la page alors que c’est lui qui l’a quitté. Que cache-t-il ? Est-il vraiment près, désormais, à s’impliquer dans une histoire sentimentale ? Leur relation va évoluer, tout au long du roman, et entre eux, rien ne sera aisé ni facile. Entre les non-dits, les blessures du passé et une image à redorer, nos deux protagonistes vont vous faire connaitre des montagnes russes émotionnelles ! J’ai aimé suivre cette relation et voir que rien ne sera épargné aux personnages.

Je me suis vraiment régalée lors de cette lecture. L’écriture à double voix permet de comprendre l’état d’esprit de chacun des héros mais aussi d’en apprendre plus sur eux. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi addictive et une fois entamé, le livre est difficile à poser. Ce tome est beaucoup plus centré sur le binôme principal, même si on retrouve avec joie Leah et Wilder. Les sports extrêmes sont, encore une fois, mis à l’honneur et les Renegades nous entrainent de nouveau dans des cascades de folie.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à la saga des Renegades, je vous conseille de vous lancer sans attendre. Que ce soit dans le tome 1 ou dans ce tome 2, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer tant les rebondissements sont nombreux. Cette romance new-adult allie sentiments, adrénaline et personnages attachants et mérite, sans nul doute, d’être lue par tous les amateurs du genre.

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le « tome 1 : Wilder »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

Méfie-toi de nous de Juliette Bonte

20190808_195651

New adult – Édition intégrale sortie le 5 juin 2019

Éditions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir sans attendre »

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin qui m’ont confié l’intégrale de Juliette Bonte en service presse.

Résumé : Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.

Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

 

L’avis de Lilie : Amatrice de la plume de Juliette Bonte, j’avais lu le tome 1 en numérique et, ayant appris la sortie papier, j’ai attendu la sortie papier de l’intégrale pour me lancer dans la deuxième partie.

Dans la première partie, écrite à deux voix, nous faisons connaissance avec Mackenzie, une jeune fille qui redouble sa dernière année de lycée suite à la mort de sa meilleure amie l’année précédente. Terrorisée par la foule, elle appréhende de retourner à l’école et de devoir continuer à vivre. Un soir, en sortant d’une séance chez sa psychologue, elle croise Wade, un jeune homme qui lui, n’a plus peur de rien. Vivant seul depuis la mort de sa mère et devant dealer pour payer sa dette, il ne laisse personne l’approcher. Mais sa rencontre avec Mackenzie va tout changer pour lui….et pour elle. Ces deux personnalités, qui semblent à l’opposé l’une de l’autre, peuvent-elles se compléter et s’apprivoiser ? Et finalement, ne sont-ils pas le remède des maux de l’autre ?

Mackenzie a été traumatisée par la mort de sa meilleure amie. Suite à cela, elle a développé une ochlophobie, c’est à dire la peur de la foule, et elle redoute de devoir retourner au lycée. Un peu sauvage, elle prend son parti de vivre sa scolarité dans son coin, sans lier d’attaches. Mais quand elle croise Wade, tout va changer. Irrémédiablement, elle va avoir besoin de sa présence et grâce à lui, elle va mettre de côté ses démons. Lui, le bad-boy aux yeux vairons, est revenu au lycée afin de trouver de nouveaux clients pour écouler son stock de marchandise. En soirée, il adore aller grapher, c’est un moment qui lui permet de laisser libre-cours à son expression et de se sentir libre. Le seul qui a pu l’approcher, c’est Jax, son ami de toujours, qui graphe avec lui. Sa rencontre avec Mackenzie va lui permettre de se rendre compte qu’il fait fausse route et que sa vie n’est peut-être pas forcément tracée comme il le pensait. Tous les deux, ils vont se comprendre, évoluer et passer un cap dans leur jeune existence. Leurs douleurs se font écho et ils vont se nourrir l’un de l’autre pour grandir.

Ce couple est incroyable. Leur relation est surprenante et leur manière d’évoluer l’un avec l’autre est tout simplement unique. Amatrice de romance, je n’ai jamais ressenti autant d’émotions et d’amour entre deux protagonistes. Ils ont un besoin vital l’un de l’autre et ils vont tisser un lien spécial que personne autour d’eux ne va comprendre. On tremble, on sourit, on pleure aussi par moment mais surtout on se surprend à retenir son souffle à chaque nouvel obstacle traversé par notre duo.

 

La deuxième partie de l’histoire se déroule sept ans plus tard. Mackenzie a déménagé à New-York et elle a bien changé. Devenue journaliste, elle cultive une froideur et ne veut nouer de relations avec quiconque car elle ne veut plus souffrir. Un soir, elle recroise Jax et ne peut s’empêcher de demander des nouvelles de Wade. Mais est-elle prête à le revoir ? Son cœur est-il guéri ? Wade a-t-il laissé les ennuis derrière lui ?

La jeune femme que nous découvrons au début de ce tome est bien différente de celle que nous avions laissée au lycée. Sûre d’elle, arrogante, prête à tout pour réussir, elle s’est forgé une carapace suite à sa rupture avec Wade. Pourtant, son retour dans sa vie va tout bouleverser et tout changer, une nouvelle fois, dans son quotidien bien organisé. Quand à Wade, il a mûri suite aux épreuves qu’il a traversées mais son attirance pour la jeune femme va revenir dès qu’il va la retrouver. Obligé de se cacher, on le sent beaucoup plus homme, responsable et ayant la volonté de faire au mieux.

Leur relation va prendre du temps pour se reconstruire et la flamme que j’avais tant appréciée dans la première partie m’a semblé beaucoup plus terne. En effet, l’histoire est ici beaucoup plus sombre et moins dans la passion. Nos deux protagonistes ont vieilli, ont connu des épreuves et ils ne sont plus les mêmes. J’ai été parfois un peu lassée par la lenteur de l’intrigue qui, même si elle est forte en émotion, met du temps à se mettre en place. Je n’ai pas retrouvé l’entrain ressenti lors de la lecture de leurs années lycées et cela m’a un peu déconcertée. Néanmoins, je ressors de cette histoire avec une pointe de nostalgie à l’idée de ne plus retrouver Wade et MacKenzie. Je suis, comme beaucoup de bloggueuse, pour un roman sur l’histoire de Jax car je suis sûre qu’il ne nous a pas livré tous ses secrets ! Une fois de plus, j’ai été conquise par la plume de l’autrice qui arrive à vous embarquer de San Francisco jusqu’à New-York et à vous faire vibrer et croire en l’amour aux côtés de ses héros. J’ai beaucoup aimé son clin d’œil à sa romance précédente en incluant dans son intrigue le Peppy Coffee, le théâtre de l’action de « les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige ».

Pour conclure, cette intégrale est une belle découverte qui m’a bouleversée et m’a transportée. L’histoire d’amour entre Wade et Mackenzie est singulière et ne ressemble à aucune autre. On retrouve ici tous les ingrédients qui font le succès des écrits de Juliette Bonte : de l’amour, des personnages attachants et une écriture diablement efficace. Je recommande donc cette lecture à tous les amateurs de romance et à tous ceux qui ont déjà succombé à la plume de l’autrice.

liens utiles

Envie de découvrir l’univers de Juliette Bonte ? Rendez-vous sur son site officiel !
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

ROSE, tome 1 : Forgive yourself de Khéméia.b.

 
[ROMANCE CONTEMPORAINE – NEW ADULT – Nouveauté 2019 ]
Tome 1/2
295 pages
ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juillet.
 
Le résumé :
Pour Rose qui est chirurgienne pédiatrique, l’altruisme est inné.
Alors que risque-t-elle en aidant Nolan, l’énigmatique SDF qui a élu domicile sur le pas de sa porte ?
Tout, justement. Mais il est trop tard, son sort est scellé à celui de Nolan qui l’entrainera malgré lui dans un monde à part.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Découverte Instagram, Khéméia b. signe un premier roman chargée en émotions. Une cruelle alchimie entre des personnages écorchés et un amour ravageur.

 

Rose, apprentie chirurgienne pédiatrique, est un sacrée phénomène. Son entourage restreint vous le direz, elle ne fait pas dans la demie mesure lorsqu’une idée en tête lui prend, elle ne s’en détournera pas. Rose a connu la violence, le désespoir, une sombre chute dont elle en subit encore les conséquences. Rose sortie de son marasme, s’accroche éperdument à son meilleur ami de toujours, Alex. Petit à petit le voile sombre laisse apercevoir la lumière aussi tenue soit-elle. Alors que la fuite semble l’unique solution pour construire un futur, Rose s’épanouit même si elle n’en fallait de peu pour chuter à nouveau.

 

Alex, au petit soin pour la belle princesse qui lui met les nerfs à rude épreuve, est prêt à tout pour cette demoiselle en détresse. Évoluant également dans le milieu hospitalier, leur complicité fait plaisir à voir. Une symbiose parfaite qui leur permet de décrypter la moindre douleur et la moindre faiblesse qui leur accapare l’esprit.

 

Lui, sur le palier de la belle princesse, c’est Nolan. Puissance de la nature, le viking sous sa capuche fuit le regard de la société ou peut être cherche t-il une certaine rédemption qu’il ne veut pas s’accorder. Silencieux, mutique, cette façade neutre cache pourtant la violence de la vie, sa dureté, sa âpreté. Une douleur cuisante, étouffante et meurtrissante. Un démon, le diable, peu importe, Nolan ne s’autorise aucune chance, aucun pardon. Comment le pourrait-il ? Alors que la princesse, ne voit qu’un homme seul et démuni, il refuse sa main tendue et ses petites attentions. Par un cruel hasard ou mauvais karma ou fichu destin, leurs routes se recroisent pour le pire et le meilleur à venir, enfin si la princesse de mauvais poil ne fait pas fuir le joli bougre au cœur desséché.

 

Il n’y a pas à dire, Khéméia b. offre un premier tome de toute beauté. Une plume sensible qui dépeint les émotions avec volupté et volubilité, non sans une touche de mélodramatique et une pincée d’humour. Ce premier tome m’a plongée dans une histoire peu commune, une de celle qui attrape le cœur et ne le lâche plus jusqu’au point final. Une histoire captivante et fascinante. Une histoire pendant laquelle on retient son souffle, on fustige, on a envie de prendre part : de crier, de râler, de tenir la main, de rêver, d’émettre certaine envie de meurtre et de croire. De croire que l’impossible est possible, de croire que chaque caresse peut effacer les larmes, de croire que chaque mot tu peut panser les blessures, de croire en l’inimaginable, de croire en un amour pur, celui qui transcende, celui qui est douloureux, celui qui pardonne. Beaucoup de larmes, quelques rires et une flopée d’étoiles. C’est tout cela ! Un condensé de merveilleux et de douloureux, porté par des personnages aussi attachants que détestables.

 

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui ne manquera pas de vous surprendre. L’autrice plante le décor, étale les fêlures de ses personnages et met en scène une intrigue qui prendra tout son sens dans le second tome. Ce premier tome est sous le signe de la colère, de l’exaspération, de l’incompréhension et de la désolation. L’amour arrivera t-il à trouver sa place ? A vous de le découvrir !

 

Quant à Nolan… je ne saurais pas déterminer ce qu’il est devenu pour moi exactement, il a poussé les murs et a fait sa place parmi mes décombres. Une force étrange me pousse vers lui, m’oblige à m’accrocher, à exhiber mes pulsions en repoussant ma timidité. Son corps me parle, le mien lui répond dans un langage primaire qui exclut la raison. Je n’ai plus le contrôle sur mes instincts dès que je ressens sa présence. Il me fait autant de bien qu’il me fait mal, pourtant chaque parcelle de mon être vibre et s’accorde à son contact.
 
Une chronique de #Esméralda

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117