TRI MARTO LOVE de Emma Lodenn.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2019 ]
BLACK INK Editions
326 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Enola n’a pas été épargnée par la vie, mais son futur mariage avec Aodren lui apporte une stabilité essentielle.
Profiter de vacances en amoureux dans la demeure familiale du jeune homme leur permettra de réfléchir à l’organisation de la cérémonie.
Mais un élément perturbateur les attend sur place : Manech, le cousin d’Aodren, un homme froid, mystérieux, dont la présence hérisse étrangement ce dernier.
L’avalanche de questions que déclenche cette cohabitation forcée la déstabilise, et le magnétisme du ténébreux Manech pourrait bien faire vaciller ses certitudes.
Attention, jolie Enola, déterrer les secrets entraîne toujours des conséquences inattendues…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Enola vit un conte de fée depuis maintenant 5 ans. Depuis sa rencontre avec Aodren, elle s’épanouit. Il a effacé les tourments de la jeune femme, sa présence la réconforte et elle adore sa manière de s’occuper d’elle avec attention. Enola ne voit que par lui et il lui rend bien. Malgré son travail envahissant qu’il l’oblige à rentrer tard le soir, elle affectionne ces petits moments où ils se retrouvent ainsi tous les deux. Aodren est son monde et elle est son tout. Alors qu’il s’agenouille pour poser « la question », elle est la femme la plus heureuse. Son enthousiasme communicatif, elle réussit à convaincre son bien-aimé à organiser leur mariage sur la propriété familiale en Bretagne.

 

Alors que les vacances s’annoncent, elle veut à tout prix découvrir les lieux et c’est avec un Aodren morose qu’elle embarque pour ce voyage. Des idées pleines la tête et des étoiles pleins les yeux, Enola a déjà tout planifier pour les prochains jours : les visites, les traiteurs, la robe de marié, la mairie… La mer, le soleil et les promenades sont aussi au programme. Enola est ravie et resplendissante. Sa vie jusqu’à présent ténébreuse s’illumine depuis 5 ans et ce mariage est la cerise sur le gâteau. Enola est une jeune femme sensible qui aime l’honnêteté. D’une gentillesse sans pareil, elle déteste, par contre, quand elle se sent bafouée. Jeune femme simple, elle aime les petites attentions que lui porte son chéri. Alors que ces vacances promettent d’être idylliques et paradisiaques, la moto garée devant la demeure laisse les deux amoureux circonspects et inquiets. Prenant son courage à deux mains, Enola rentre pour découvrir cette magnifique maison. Voguant de pièces en pièces, elle est surprise par un homme. Tatouages, piercing, capuche sur la tête, une carrure imposante et une aura terrifiante, la silhouette en face d’elle l’intrigue tout autant qu’elle la débecte. Miss parfaite vient de rencontrer le rebelle, Manech.

 

Manech est le cousin caché d’Aodren. Histoires familiales et vieilles querelles, Manech a été répudié par sa famille. Disparu depuis cinq années, il se retrouve ainsi à devoir cohabité avec un cousin qui ne lui témoigne que de la haine. Enola surprise par ce secret, ne comprend rien et demande des explications sur cette situation tendue. Catapultée dans ce monde insoupçonné et caché de la vie passée d’Aodren, Enola déterre de vieux secrets et si tout ce qu’elle croyait jusqu’à présent n’était que pur mensonge ? Qui dit la vérité, Manech ou Aodren ? Prise dans une spirale infernale Enola devra se battre pour atteindre la vérité ?

 

Parfois la magie n’opère pas et c’est ce qui s’est produit avec cette lecture. Il m’a manqué ce côté tonitruant. Il n’y avait pas assez de punch, pas assez d’émotions qui claquent. Il est vrai que j’ai besoin dans mes lectures (surtout dans la romance) de quelque chose de spécial, de quelque chose d’unique, de quelque chose d’exceptionnel qui me rendent accro. La personnalité des personnages ne m’a pas conquise : trop de trop et pas assez de surprises. Les petits détails égrenés ici et là m’ont vite renseigné sur les protagonistes gâchant le plaisir du coup de théâtre. Pourtant le scénario est pas mal du tout : un trio amoureux et des péripéties de quoi ravir les lectrices. Mais peut être que vous, vous aimerez tout cela et que vous craquerez. En tout cas je vous le souhaite de tout cœur. Je ne peux pas tout aimer, là est la richesse de la littérature.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

BLACK X-SCAPE GAME de Collectif.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2019]
17 plumes
BLACK INK Éditions
260 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
17 héros de romance, tous plus caractériels et torrides les uns que les autres, se retrouvent coincés sur une île pour une convention Black Ink, très particulière.
Quand l’éditrice disparaît mystérieusement, son équipe fait appel à un enquêteur sexy, chargé de trouver le coupable.
Autant de protagonistes que de scénarios possibles, êtes-vous prêts à résoudre l’énigme ?
Entre fiction et réalité, les apparences sont souvent trompeuses.
34 mains diaboliques pour vous plonger dans une enquête inédite et palpitante.
Une aventure inédite écrite par :
Aidan Adam /Farah Anah / Lucie Chatel / Manon Donaldson / Ange Edmon / Feryel / Isabelle Fourié / Caroline Gaynes / Mila Ha / Emma Landas / Mélodie Léane / Juliette Pierce / Ewa Rau / Lia Rose / Chlore Smys / Anna Triss / Audrey Woodhill
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Mais il faut être complétement barges pour écrire cela où mégalo ! Venant de moi ces mots sont tous gentils ! Ne fronce pas les sourcils tu vas avoir des rides !

 

Comment commenter ce roman qui vraiment à tout l’air d’un OLNI ? Comment décrire l’audace de ces 34 mains qui prennent un plaisir malsain à te faire devenir chèvre. S’arracher les cheveux est aussi de rigueur et ne plus savoir où donner de la tête également. C’est dingue, loufoque, irréaliste, c’est wouah !

 

Imagine sur une île déserte : 17 héros de romances que vous adorez ou exécrez. Imagine les, ensemble dans un décor absolument pas paradisiaque loin de leurs moitiés. Imagine les se toiser, à faire le coq et à celui qui sera le meilleur de tous. Imagine la dose de testostérone que tu te prends en plein pif. Imagine la scène avec un juge toujours aussi glacial, un médecin arrogant, un macaroni un tantinet tendu du slip, un psychiatre qui a tout compris (et il a eu tout ma sympathie), des musicos enfumés et j’en passe. Imagine la scène quand tout ce petit monde se met en mouvement pour partir à la recherche de leur éditrice. Enfin t’es loin de douter ce qu’ils vont vivre et il n’y a que l’imagination borderline de 17 autrices psychopathes pour rendre cela inouï, dérangeant et totalement scandaleux. Car cette aventure n’est pas celle que tu pourrais croire, elle te plonge dans un décor hallucinant où la réalité perd pied face à ce quelque chose de bien plus grand, de bien plus puissant.

 

Mais que dire de cette lecture !!! J’en sors abasourdie par la pugnacité et l’audace (oui encore !). Oui il fallait oser. Il fallait oser écrire cela, il fallait oser réunir 17 héros de romance de tout horizon. Il fallait oser et le résultat est juste DINGUE (oui encore !). J’ai essayé de passer outre le fait que je ne connaissais pas tous les beaux spécimens. Après tout si j’ai envie de faire plus amples connaissances, je pourrais toujours ouvrir leurs bouquins.

 

BLACK X-SCAPE GAME est bourré d’humour, de scènes spicy et immémorables et de rencontres inédites. On pourrait s’attendre à un fil conducteur en dents de scie. Mais du tout, les 17 plumes s’accordent parfaitement et leurs 17 personnages s’entrecroisent avec légèreté et facilité. 17 plumes qui ne font finalement qu’un pour mon plus grand plaisir de lectrice. Une histoire pas comme les autres qui met à l’honneur la romance sous toutes ses coutures. Elle magnifie cette dernière et met en lumière tout ce que j’aime retrouver dans ce genre de lecture. Il n’y a pas de graveleux, il n’y a que le beau, celui qui met les papillons dans le ventre, celui qui nous fait lever les yeux au ciel, celui qui nous fait rougir, celui qui nous rend féminine. Un bel hommage à tout cela et de très bonnes raisons de le dévorer !
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… plein d’avis sur les romances parues aux Black Ink Editions.

… le site de Black Ink Editions.

GIRLY COLE 2.2 : Love & Domination de Méli DL-Mychels.

[ ROMANCE EROTIQUE – Nouveauté 2019 ]
266 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Depuis plusieurs mois, Izia a quitté Julian et a déménagé à New York pour commencer une nouvelle vie. Elle a banni « Amanda » : son alter ego, a repris le contrôle de sa vie et tente de se persuader que c’est mieux ainsi. En apparence, elle est heureuse.
Cependant une question se pose : l’est-elle vraiment ?
De son côté, Julian n’a rien changé, son amour pour Izia est incommensurable et il est toujours aussi déterminé à l’avoir… Peut être même plus, maintenant. Il est prêt à tout pour cela.
Jalousie, intensité et manigances seront ses alliées.
Mais cela sera-t-il suffisant pour obtenir ce qu’il veut ?
Le destin sera-t-il avec ou contre eux ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je suis très heureuse de retrouver Méli DL Mychels après pratiquement deux années d’absence. Je me rappellerai toujours de mes réticences à lire son premier tome : peur de ne pas aimer tout simplement, peur de déjà vu. Mettant mes a priori de côté, je me suis tout de même lancée. Et bien évidemment j’ai bien fait ! Une belle découverte où romance, érotisme et suspense livrent une histoire intense. Aujourd’hui je suis au rendez-vous pour cette quatrième sortie.

 

Je ne vous cache pas que j’ai eu du mal à me remettre dans le bain. J’ai pu retrouver le fil tout au long des chapitres. Izia et Julian, couple charismatique, adeptes du « je t’aime moi non plus », un couple hors du commun, se préparent à vivre un moment unique. Dans ce quatrième tome, Izia et Julian doivent faire face au passé de ce dernier. Un passé qui se dévoile au compte goutte. Des blessures, des tourments, Julian héros tourmenté a du mal à y faire face et surtout il ne veut pas partager tout cela avec sa belle et tendre. Izia et son caractère fougueux, prend la mesure de ses démons et attend sagement qu’il prenne la parole. Izia se révèle pragmatique, douce et attentive. Izia et Julian apprennent à vivre ensemble et à faire des compromis. Les étincelles jaillissent et la jalousie s’installe. De nouvelles épreuves surgissent et ensemble ils font les affronter.

 

Ce quatrième tome se veut moins tonitruant que les précédents. Langoureux et passionnel, ce volume dégage une nouvelle atmosphère très différente. Mély DL Mychels ne va pas dans la précipitation et prend le temps de poser de nouveaux pions et invite sa lectrice à savourer tous ces moments romantiques et/ou épicés. Mais Méli a plus d’un tour dans sa poche et sait parfaitement surgir au moment le moins opportun, le petit diablotin pour te scotcher avec un dernier rebondissement. Ah oui carrément c’est dément et aussi sadique ! De quoi te laisser sur la faim avec une envie féroce de molester l’autrice en espérant que la suite arrive bientôt.

 

Une saga légère, passionnante et épicée avec des personnages atypiques et attachants et un suspense tonitruant.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur les premiers tomes de la saga :

Tome 1.1
Tome 1.2
Tome 2.1

J'AIME PAS EMBRASSER LE PÈRE NOËL de Lea Northmann.

[ ROMANCE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
136 pages
Ma note : 4/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Romance de Noël.
« – Cette année tu n’y échapperas pas, s’écrie Kevin en m’attrapant par le bras et en m’entraînant vers le vieillard à barbe blanche. Allez Madame Eterlen, prenez Ben avec vous on va faire une photo tous les quatre. Tiens, ajoute-t-il en donnant son smartphone à un lutin chelou aussi grand que moi.
– Souriez ! Allez mademoiselle faites un bisou au Père Noël !
Punaise, j’ai horreur de ça ! Mais devant le visage heureux de Madame Eterlen je ne peux pas refuser. J’avance le bout de mes lèvres aussi près que je peux le supporter de la barbe et je claque un baiser sonore. Voilà c’est fait, tout le monde est content. Benjamin aussi a l’air soulagé que cela se finisse.
– Merci ma petite Eloïse, je vais enfin avoir une photo de toi avec le Père Noël, je n’ai jamais compris pourquoi tu as toujours refusé avant, me dit Madame Eterlen en me serrant dans ses bras. »
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Quelle belle surprise cette lecture ! Lea Northmann a su mettre en évidence tout un panel d’émotions. J’ai pu ressentir l’effet « magie de noël » au cœur d’une histoire bouleversante. Une histoire où la réalité des situations et des personnages transperce l’âme. Une histoire où la banalité n’a pas sa place. Une histoire où le passé et son malheur sont percutants et où ce souffle de bonheur dans l’insignifiant prend tout son sens.

 

Éloïse, Benjamin, et Kevin se sont rencontrés dans des circonstances que tout enfant (petit, adolescent et grand) ne devrait jamais connaître. Le rejet et l’emprise toxique ont mis ces trois jeunes sur le bord de la route. Recueillis par la famille Eterlen, ils vont apprendre à s’accepter, à se découvrir et à s’ouvrir aux autres. Un combat difficile mené avec appréhension et douleur, un combat qui prend sens et délivre de bien des maux. Les années défilent et bien que les blessures soient pansées, certaines n’ont jamais guéri.

 

Au travers d’Eloïse, j’ai découvert sa triste vie et sa manière de la repousser. J’ai découvert la vie de Kevin et son combat. J’ai découvert Benjamin et sa passion naissante. Et puis cette famille d’accueil étonnante où amour, confiance et bienveillance acculent et poussent dans les retranchements. Une famille qui fait du bien, une famille merveilleuse. Les souvenirs sont dépeints au travers des errances d’Eloïse dans son passé. Un passé qui empiète un peu sur son présent et lui permet de prendre conscience de ses agissements. Et puis un jour au moment inattendu le Père Noël fait son apparition sur son beau cheval et Eloïse craque, pourtant elle n’a jamais embrassé le Père Noël !

 

Lea Northmann signe une romance de noël où subtilité et sentiments se joignent. Une belle histoire emportée par une jolie écriture qui magnifie la différence et le mal être. Lea Northmann ne déroge pas à la règle et m’a encore fait découvrir le monde équin. Les paysages sont à couper le souffle (une fois encore) et l’ambiance festive de Noël est omniprésente. Une histoire très touchante où l’humilité prend tout son sens.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur sa trilogie erotic fantasy !

 

L’ÉTRANGE NOËL DE MR DICKENS de Emma Landas.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2017 ]
BLACK INK Editions
106 pages
Ma note : 5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
James Dickens est le roi de Wall Street.
Un roi sans coeur et sans attaches sinon celles du travail et de l’argent. Il a tout : les femmes, une place enviée dans la société, un appartement vertigineux. Oui James Dickens est un homme comblé.
Jusqu’à cette veille de Noël où le fantôme de son ex associé et ami, Jack Marley, vient lui donner un aperçu de ce que sera sa vie s’il ne change pas.
Entre passé et futur, James doit ouvrir les yeux sur son entourage, particulièrement sur sa timide et effacée assistante, Belle Cratchit.
Laissez opérer la magie de Noël du célèbre conte de Charles Dickens « A Christmas Carol » revisité dans une version so romantic.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Si vous ne connaissez pas encore la plume de Emma Landas, c’est la lecture idéale pour la découvrir.

 

Emma Landas revisite ici une histoire que vous avez peut être vu en dessiné animé ou lu. Scrooge ne vous est peut être pas inconnu. Imaginer, un Scrooge beau gosse et milliardaire dominant Wall Street. Un homme arrogant, imbu, colérique, associable, boudeur, extrêmement riche et terriblement seul. James Dickens est à l’image même du terrible Scrooge avec une touche so sexy. Emma Landas colle parfaitement au célèbre personnage et ajoute sa touche personnelle. L’atmosphère particulière si ressent à la perfection. Emma Landas s’approprie de cette histoire (A Christmas Carol) avec ingéniosité, douceur et romantisme. Et c’est en cela que j’ai passé un agréable moment de lecture.

 

Le passé, le présent et le futur se suivent. Le James Dickens fourbe du départ prend conscience de nombreuses choses. Je ne vais pas épiloguer sur la morale du conte en général, mais ici, Emma Landas ajoute la dimension de l’amour. Et elle le fait divinement bien.

 

C’est une jolie romance qui se découvre le temps d’une soirée. Une histoire différente (pas gimauvesque !) des romances de Noël. Une histoire qui rappelle que cette période de fêtes est propice à de magnifiques événements et que c’est le moment de s’ouvrir aux autres. Une romance généreuse. Une romance portée par une plume que j’adore et qui joue tout autant avec la douceur et la noirceur de l’Homme. Une romance qui ravive l’éclat. Je me suis tout simplement régalée. Certes rien de nouveau dans le scénario mais Emma Landas offre un moment unique où l’amour et la renaissance brillent de mille éclats.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur d’autres romance de Emma Landas.

COMMENT J'AI BOYCOTTE NOËL (ET SURVÉCU A L'ALASKA) de Julia Nole.

[ COMÉDIE ROMANTIQUE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
249 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
A situation désespérée, solution… radicale.
L’Alaska. Ensoleillement quasi nul, températures extra hostiles et réseau inexistant. Pas exactement la destination dont rêvait Courtney pour les fêtes de Noël ! Pourtant c’est la seule solution qu’elle a trouvée pour :
1. Fuir son ex (qui se trouve aussi être son patron) ;
2. Échapper à la traditionnelle réunion de famille (à laquelle elle était censée venir accompagnée) ;
3. Faire le point sur sa vie (ou ce qu’il en reste).
Bon, elle a peut-être surestimé ses capacités d’adaptation et sous-estimé l’hostilité des habitants. En l’occurrence, de Brad, homme à tout faire du village, à la carrure – et à l’amabilité – digne de celle d’un ours. Alors Courtney n’a plus qu’un seul objectif : survivre. Si possible, loin de Brad.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Okay, okay … j’échauffe mes doigts et je remets en ordre tout ce que je dois vous dire sur cette comédie romantique « spéciale noël » aussi hilarante qu’émouvante.

 

Courtney est une jeune femme sans histoire. Beaucoup rêveuse, un peu trop romantique, un peu trop fleur bleue et irrémédiablement attirée par les hommes qui ne méritent aucunement son attention. Courtney rêve de l’homme, du vrai, celui qui sera la rendre heureuse et non pas celui qui l’abonne à son canapé accompagnée d’un (voire beaucoup) pot de glace géant. Courtney, la tête dans les étoiles et le reste sur un nuage duveteux, est le genre de femme que j’adore. Simple, bordélique, maladroite, intelligente … la femme parfaite dans un monde un peu trop macho ! Courtney est attachante et irrésistiblement rigolote. Le plus dur dans sa vie c’est la solitude et les noël chez sa mère qui passe de février à décembre son temps à préparer l’événement majeur de l’année. Une mère un brin trop protectrice et beaucoup monomaniaque, qui ne rêve qu’une chose que sa fille adorée trouve chaussure à son pieds et bague à son annulaire. Oui mais Courtney a un léger problème, ses histoires de cœur ne dépasse guère le troisième rendez-vous, et la bague a beau briller dans ses yeux elle est loin d’être sur son doigt. Et si elle avait mis tous ses espoirs dans son patron hyper sexy au diable, la chute en est bien plus douloureuse. Courtney rêve mais ses illusions virent souvent au cauchemar. Et elle n’en peu plus ! Elle sature, elle débloque, elle rumine, elle mange trop de glace, elle ne va pas bien du tout ! Alors que tout son monde s’écroule comme un vilain château de cartes, une proposition saugrenue vient la sauver : faire un remplacement en Alaska. Ni une ni deux, la voici bagages en main, direction un petit village de rien du tout perdu au fin fond de l’Alaska. Parée à toutes éventualités, elle a oublié de prendre en considération la présence exceptionnelle d’un ours mal léché.

 

Brad, le barbu et taciturne, tout le temps, n’a que faire de cette citadine venue se perdre dans son monde. Lui ce qu’il aime avant tout c’est : la solitude, le calme, le vide, rendre service, travailler le bois et peut être par la force des choses aller secourir la belle. Peu bavard mais d’une gentillesse sans pareil, Brad fait peur. Sa carrure imposante, son pick-up qui a des allures de guet-apens pour y réaliser un kidnapping voire un meurtre, sa manière de s’exprimer, il y a de quoi flipper pour la brave Courtney. Tout ceci aurait pu continuer sur cette lancée désastreuse, si une bande de mamies olé olé n’avaient pas mis leur grain de sel ou de neige dans cette histoire. Oui parce que toutes les mamies voient ce que nous ne nous voyons pas. Et le pire c’est qu’elles ont raison !

 

Une chaudière malmenée, une terrible tempête, un blizzard à couper le souffle et la vue et un ours brun mal léché ont suffit que ces deux têtes brûlées se rapprochent. Cela suffira t-il à surpasser leurs erreurs et leurs peurs ?

 

Une nouvelle fois c’est un sans faute pour Julia Nole. Sa dernière comédie romantique a de quoi vous faire chauffer les zygomatiques. Une histoire aussi douce qu’hilarante. Une histoire aussi charmante que accaparante. Un humour dosé avec suffisance et un personnage sympathique et extraordinaire. J’ai rigolé pour les petits tracas de Courtney, ses déboires et sa manière de les affronter, sa maladresse et sa façon de se les approprier, ses piques non pas assassines mais qui témoignent de sa gêne, sa manière de courir dans la neige et de s’y affaler de toute sa longueur, ses décisions rocambolesques et sa façon de se dépatouiller de sa maladresse, de ses mensonges et de ses peurs. Une aventure exotique au pays de la neige où Courtney va enfin trouver la femme qu’elle est et la fille aimée par ses parents. Un parcours houleux où les ours auront sa peau !

 

Une comédie romantique pétillante qui enjolivera cette période de noël ! A découvrir et à croquer sans modération ! Julia Nole a su me faire pleurer de rire !

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Harlequin !

… mes avis sur d’autres romances de Julia Nole.

JUST YOU : une romance au masculin de Eva de Kerlan.

[ ROMANCE EROTIQUE – Réédition ]
362 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Pour Alex, brillant avocat, séduire une femme est un jeu dont il sort toujours vainqueur… jusqu’à ce qu’il LA rencontre. Elle, cette femme qu’il désire, qu’il veut, mais qui reste totalement indifférente à son charme. Le défi est lancé. Saura-t-il la conquérir ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Alex n’a qu’un seul mot d’ordre séduire. La séduction est pour lui un jeu. Repérer sa cible, la charmer, la choyer, la séduire pour obtenir le fameux sésame. Un jeu malsain mais dans lequel il y trouve entière satisfaction. Alex est sans conteste un véritable play boy et il s’est véritablement en jouer. Un maître-jeu de la séduction qui ne connaît pas l’échec et affiche, au final, un tableau de chasse décadent. Alors, oui, j’ai toutes les raisons pour le détester et le haïr. J’ai toutes les raisons pour ne pas dépeindre un portrait idyllique, mais au fil des pages, j’ai découvert un autre Alex, celui qui ne joue plus, celui tourmenté, celui un peu perdu. Est-ce finalement le véritable Alex ?

 

Avez-vous déjà lu une romance presque exclusivement écrite du point de vue masculin ? Souvent je râle dans les romances, car ce dernier est souvent négligé. Eva de Kerlan mène agréablement sa barque et l’effet est sans conteste très réussi. Suivre les pérégrinations d’Alex est une sacrée aventure. Les scènes érotiques parachèvent une histoire où peu à peu une intrigue s’installe créant une atmosphère pesante. Eva de Kerlan au travers de son personnage se pose la question « quel est le véritable amour ? ». Est-ce celui que l’on ressent au travers des relations charnelles ? Ou bien est-ce cet amour inconditionnel, celui qui rend fou, celui qui rend aveugle ? Et Alex se doit de trouver ses propres réponses et le chemin vers la révélation est assez ardu.

 

JUST YOU est une romance érotique légère où les personnages se cherchent et font des erreurs. JUST YOU est une sorte de journal intime où le masculin a sa place. J’ai apprécié la manière dont Eva de Kerlan s’approprie son histoire. Les personnages sont aussi attachants que détestables. Et un final tout aussi romantique que fondant !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Eva De Kerlan !

… mon avis sur une autre romance de Eva de Kerlan (clique sur la photo).