Alter Ego, tome 1 : Au-delà des apparences de Sélène Derose

alter ego T1

Fantastique – Livre sorti le 28 mai 2019

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Je remercie Sélène Derose pour sa confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : « Nous faisons partie de ce monde et ce monde fait partie de nous. Mais tout comme nous ne nous connaissons pas toujours nous-même, nous ne connaissons pas parfaitement le monde. »
Niya, jeune femme sérieuse et réservée, a une idée précise de son plan de vie. Tandis qu’un nouveau pan de celle-ci commence, tout bascule. Survient cette voiture qu’elle n’a pas vue arriver, cette rencontre inattendue, cette voix mystérieuse, ce secret inavouable. Une péripétie en amenant une autre, tout se bouscule au point de remettre en question ses plus profondes certitudes. Mais en ressortira-t-elle indemne ?
Dans ce roman, apprêtez-vous à vivre une spirale psychologique contemporaine entre rationnel et irrationnel, bien au-delà des apparences…

 

L’avis de #Lilie : Pour ceux qui me connaissent, vous devez savoir que le fantastique n’est pas mon domaine littéraire de prédilection. Néanmoins, j’aime me plonger dans cet univers quand un résumé m’interpelle, ce qui a été le cas avec ce livre.

Nous faisons ici connaissance avec Niya, une jeune femme qui vit en colocation avec sa meilleure amie Clariss. Niya est réservée tandis que sa colocataire est exubérante. Dès le début, le roman commence sur les chapeaux de roue puisque Niya est victime d’un accident, renversée par une voiture conduite par Zain. Suite à cela, Niya va entendre une voix en elle. Hallucination ou voix intérieure ? Qu’arrive-t-il à notre héroïne ? Son ami Aaron pourra-t-il l’aider ?

Niya a toujours vécu pour ses études, sa recherche d’emploi. Elle est sérieuse, loyale vis-à-vis de sa famille mais elle n’est pas totalement convaincue par les légendes autour de son peuple. En effet, elle est d’origine indienne et elle a bien du mal à croire aux esprits et aux légendes. Pourtant, quand elle va commencer à entendre cette voix, elle va peu à peu revoir son jugement et se tourner vers la culture de ses ancêtres.

Sa meilleure amie Clariss est géniale. Drôle, à l’écoute, attentionnée, elle est une amie survoltée qui croque la vie à pleine dents et qui cherche à en profiter coûte que coûte. Avec Zain, le courant semble passer et la jeune femme semble s’épanouir. Photographe professionnel, le jeune homme culpabilise beaucoup suite à l’accident et il va se montrer très protecteur vis-à-vis des deux jeunes femmes. J’ai un peu de mal à cerner ce personnage qui, je le sens, n’a pas encore livré tous les secrets qu’il renferme. Enfin, il y a Aaron, surnommé Trois Plumes. Cet ami proche de Niya va l’aider dans sa quête mais aussi dans sa construction personnelle.

Je ne connaissais pas du tout l’autrice, Sélène Derose, et je dois dire que ce premier roman m’a beaucoup plu. La plume de l’autrice est fluide, dynamique et elle nous invite dans l’univers des indiens. J’avais l’impression d’y être, de ressentir un peu de la magie qui entoure les évènements dans cette communauté. Émotionnellement, cette histoire ne laisse pas indemne tant la quête de Niya est personnelle et chargée en émotions. J’ai été étonnée par le dénouement, auquel je ne m’attendais pas du tout, et qui, malgré tout, permet de clore de belle manière ce tome. Néanmoins, je lirai avec joie le tome 2 car je sens que l’autrice nous promet encore de belles surprises ! Pour terminer, je tiens à souligner que j’ai beaucoup aimé la couverture que je trouve très belle et représentative de la thématique centrale de ce tome.

Pour conclure, ce livre est une belle découverte dans un univers fantastique qui ne m’est pas du tout familier. Entre légendes indiennes et vie à Chicago, ce roman vous transportera de l’autre côté de l’atlantique et vous plongera dans un univers où les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. L’histoire de Niya, Clariss, Aaron et Zain m’a conquise et il me tarde de les retrouver pour de nouvelles aventures.

 

liens utiles

Retrouvez tout l’univers de Sélène Derose ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici!

 

img_20180426_160220_117

 

 

Publicités

La PAL « vacances en Croatie » de #Lilie

20190717_094801Contrairement à #Esméralda, je ne vous présenterai pas ma PAL de l’été en vidéo. Comme je me sens plus à l’aise derrière mon clavier, je viens donc vous présenter, dans cet article, ma sélection de livres pour mes 11 jours de séjour en Croatie. Certains penseront que je suis optimiste de prendre tout ça…. J’ai envie de vous dire, quand je pars en vacances, j’aime avoir le choix dans mes lectures et en plus, j’ai tendance à avaler les livres, que ce soit sur la plage ou sur un transat après une journée de visite ! De plus, je n’aime pas prendre ma liseuse car j’ai toujours peur de l’abimer ou de l’oublier quelques part…. donc je remplis mon sac à dos de livres de poche qui m’ont fait de l’œil pendant toute l’année 🙂

 

Voici donc ma sélection :

Les romances :

après toi« Après toi » de Jojo Moyes, éditions Milady. Pendant longtemps, j’ai refusé de lire ce roman car « Avant toi » m’avait tellement bouleversé que je ne voulais pas connaître l’après. Finalement, ma curiosité a fini par reprendre le dessus lors d’un revisionnage du film, il y a quelques semaines. Voici le résumé : Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

 

l'honneur de Preston« L’honneur de Preston » de Mia Sheridan, éditions Hugo Poche. Mia fait partie des autrices que j’aime lire l’été. Ses romances sont souvent magnifiques, bouleversantes et assez addictives. Je continue donc ma découverte de son univers avec celui-ci, qui s’annonce très prenant ! Résumé : Peut-on jamais guérir des blessures du passé ?

Annalia Del Valle rentre chez elle, elle semble torturée sans qu’on en connaisse encore la raison. Elle arrive en ville remplie d’appréhension et se retrouve en face de Preston Sawyer, un des deux jumeaux qu’elle a aimé pendant son adolescence.
Preston est le frère responsable qui se fait un point d’honneur de respecter la promesse qu’il a faite à son frère jumeau : celle d’oublier le profond amour qu’il ressent pour Annalia. Mais une nuit, le cours de leur vie est bouleversé.Leur sera-t-il possible de revenir en arrière ?
 » Ils étaient deux frères – jumeaux – je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux. « 

 

7 bonnes raisons de rester célib« 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) » de Cécile Chomin, éditions J’ai lu, collection « j’ai lu pour elle ». La nouvelle comédie romantique de cette autrice est parfaite comme lecture d’été car je suis quasi-sûre de passer, une nouvelle fois, un moment rafraichissant avec ce livre. J’ai eu l’occasion de lui acheter lors du salon du livre de Limoges, il me tarde de pouvoir enfin lui donner mon avis !! Résumé : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît. Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère ! Entre road movie déjanté et roman initiatique, Cécile Chomin nous offre une comédie jubilatoire, un hymne à l’amitié plein de finesse et de bienveillance.

 

rencontre ds l'upper east side« Rencontre dans l’Upper East-Side » de Sarah Morgan, éditions Harlequin, collection &H. Sarah Morgan fait partie également de ces autrices avec qui on sait qu’on va passer un bon moment ! Ce tome 1 de la saga « From New-York with love » s’annonce savoureux ! Résumé : Voici Molly. Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel. Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…
Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…

 

 La sélection « Nord-Américaine » grâce au Picabo River Book Club :

mon désir le plus ardent« Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm, traduit par Juliane Nivelt. Le Picabo River Book Club est un groupe sur Facebook d’amoureux de la littérature nord américaine et tous les mois, Léa nous propose des livres du mois en partenariat avec des éditeurs. Comme je suis dépassée par toutes mes lectures, je lis donc maintenant un des romans proposés pour les poches du mois de mai. Résumé : Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. A vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur coeur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

 

nous irons tous au paradis« Nous irons tous au paradis » de Fannie Flagg, traduit par Jean-Luc Piningre, éditions Pocket. J’ai enfin pu découvrir cette autrice grâce à un partenariat organisé par le Picabo River Book Club. Je poursuis donc ma découverte avec ce roman qui s’annonce très sympa. Résumé : Elmwood Springs, Missouri. Elner Shimfissle, pétillante octogénaire, dérange un essaim de guêpes en cueillant des figues dans son arbre, se fait piquer et tombe de l’échelle. À l’hôpital, elle est déclarée morte. La nouvelle se propage vite dans la communauté. Tous ou presque évoquent cette femme d’un incroyable optimisme, toujours prête à rendre service. Son décès brutal pousse également ses proches à s’interroger sur le sens de la vie en général, et de la leur en particulier. C’est peut-être Elner elle-même qui, contre toute attente, détient les réponses à leurs questions. Revenue inopinément d’entre les morts, à la grande surprise des médecins et de sa famille, elle rapporte en effet des souvenirs de son bref passage dans l’au-delà. Ceux-ci vont bouleverser l’existence de cette petite ville jusqu’ici bien tranquille.

 

Lectures d’été, qui donnent envie de voyager :

il est grand temps de rallumer les étoiles pox« Il est grand temps de rallumer les étoiles » de Virginie Grimaldi, éditions le livre de Poche. Virginie Grimaldi est une autrice dont j’ai découvert la plume l’été dernier et depuis, j’ai eu la chance de la rencontrer à deux reprises. Ses romans sont savoureux, positifs, donc parfaits pour m’accompagner dans mon road-trip Croate. Résumé : Anna, trente-sept ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À dix-sept ans, Chloé a renoncé à ses rêves pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Lily, du haut de ses douze ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

 

cartes postales de Grèce« Cartes postales de Grèce » de Victoria Hislop, éditions le livre de Poche. J’ai connu Victoria Hislop il y a quelques années, avec son premier roman « l’île des oubliés« , qui se passait sur l’île de Spinalonga. Ses romans ont toujours à la fois un cadre historique réel et passé et au niveau géographique, un cadre méditerranéen. J’ai beaucoup aimé ses trois premiers romans mais n’ai pas réussi à entrer dans son quatrième… Je retente ma chance avec ce roman se déroulant en Grèce, comme ses premiers, en espérant qu’il m’embarque dans une folle histoire. Résumé : Dans sa boîte aux lettres, Ellie trouve, semaine après semaine, des cartes postales signées d’une simple initiale : A. Pourquoi lui parviennent-elles ? Qui est l’expéditeur ? Portant l’éclat du ciel grec et l’eau cristalline de la mer, ces cartes sortent la jeune femme de sa morosité quotidienne. Un jour, les envois cessent cependant. Ellie se sent délaissée, privée de cette bouffée d’oxygène qui la faisait voyager. Elle prend alors une décision : découvrir la Grèce par elle-même. Le matin de son départ, elle reçoit un carnet par la poste. Le parcours du fameux A. y est raconté. Celui-ci observe avec tendresse et générosité les Grecs, ce qui fait le sel de leur quotidien. Derrière ses observations et ses anecdotes se dessine le portrait d’un homme blessé.

 

Alors, en avez-vous déjà lu certains d’entre eux ? Comment êtes-vous quand vous partez en vacances ? Plutôt liseuse ou livre papier ? Grosse PAL ou pas le temps de lire pendant vos séjours? Je veux tout savoir et je vous donne rendez-vous à mon retour pour vous rendre compte de mes lectures !

Monsieur d’E L James

Monsieur

Romance érotique – livre sorti le 29 mai 2019

Editions JC Lattès

Service presse

Ma note : 2,5/5

 

Je remercie les éditions JC Lattès qui, via la plateforme NetGalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Après le phénomène Cinquante Nuances, E L James nous offre, avec Monsieur, une nouvelle histoire d’amour pleine de passion et de suspense.

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.

Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu.

Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ?

Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

 

Mon avis : Comme beaucoup de lectrices, quand j’ai entendu parler d’un nouveau roman d’EL James, j’ai oscillé entre « quoi ? Et le tome 3 de 50 nuances version Christian, c’est pour quand ?? » et « chouette, une nouvelle histoire !! ». J’avoue, je n’ai pas eu beaucoup de patience et j’ai été ravie d’avoir l’occasion de découvrir cette nouveauté grâce à la plateforme NetGalley.

« Monsieur » est l’histoire de Maxim Trevelyan, un aristocrate anglais qui n’a jamais eu à beaucoup travailler et qui collectionne les conquêtes féminines. Mais le jour où il fait la connaissance d’Alessia, sa nouvelle femme de ménage venue d’Albanie, elle devient une obsession pour lui. Pourtant, il ne sait rien d’elle et de son passé. Malgré leur différence de statut, une histoire d’amour est-elle possible entre eux ? Alessia est-elle celle qu’il faut pour aider Maxim à assumer son nouveau rôle ?

Alors, je me dois d’être honnête, je n’ai pas du tout accroché avec les deux protagonistes. Autant, dans « 50 nuances de Grey », le côté nunuche d’Anastasia et la folie de Christian ne m’avaient pas dérangé, autant là, j’ai eu beaucoup de mal. Maxim est un coureur de jupons qui est né dans une famille aristocratique. Avant la mort de son frère, il n’avait aucune responsabilité et jonglait entre une activité de DJ et sa passion pour la photo. Arrogant, sûr de lui, il est aussi très protecteur avec ceux qui lui sont chers. Néanmoins, il a peu de personnes dont il est proche et sa rencontre avec Alessia va tout changer. Cette dernière est une jeune albanaise, arrivée clandestinement en Angleterre afin de fuir son pays. Au fil des pages, on en apprend plus sur elle et sur les épreuves qu’elle a endurées. Malgré tout ce qu’elle a vécu, je n’ai pas ressenti de tristesse ou d’empathie pour elle. De plus, son côté fleur bleue, encore pire que celui d’Anastasia, m’a franchement fait lever les yeux au ciel…. Tous les deux, ils vont tomber amoureux avant même d’être ensemble et une fois qu’ils se sont trouvés, ils vont jouer à deux la mélodie du bonheur. Je ne sais pas si je deviens exigeante dans mes lectures mais je n’ai pas du tout cru à leur histoire. En effet, le tombeur qui, en l’espace de quelques regards, abandonne tout pour sa femme de ménage vierge et dans les ennuis jusqu’au cou, je n’y crois pas du tout. Je suis d’accord avec le fait que les romances sont là pour nous faire rêver mais là, c’était trop gros pour moi.

Concernant la plume d’EL James, ce n’est toujours pas de la grande littérature. La présence d’un narrateur externe qui passe de Maxim à Alessia est une bonne idée. Néanmoins, je ne sais pas si cela vient de la traduction mais par moment, certains paragraphes étaient construits de manière un peu maladroite et cela m’a gêné dans ma lecture.

J’ai vu que ce roman était classé comme thriller érotique… pour moi, ce n’en est pas un car il y a, en effet, du suspense autour du passé d’Alessia mais rien qui vous donne le frisson. Quant à l’érotisme, il est bien présent, parfois un peu trop. Le roman se termine de façon un peu abrupte et de nombreuses questions restent sans réponses. Je ne sais pas si EL James a prévu une suite mais cela paraitrait logique car il y a encore des zones d’ombre notamment autour de la mort de Kit, le frère de Maxim, et même sur le devenir du couple. Néanmoins, je ne suis pas sûre de me laisser tenter si elle devait être écrite.

Vous l’aurez compris, « Monsieur » a été une déception pour moi. Ce thriller érotique n’a pas réussi à m’emporter ni au niveau de l’intrigue ni au niveau des personnages. Pour ceux qui espèrent ressentir de nouveau le frisson, comme lors de leur lecture de « 50 nuances de Grey », j’ai bien peur que vous soyez déçus car finalement, la magie n’opère pas ici.

 

liens utiles

Retrouvez l’univers d’E.L. James sur son site officiel
Retrouvez ce roman sur le site des éditions JC Lattès
Retrouvez-le aussi sur Amazon

 

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120

Lucky Luce, tome 1 de Vanessa Furchert

lucky Luce 1

Romance – livre sorti le 31 mai 2019

Editions BMR

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions BMR qui m’ont permis, via la plateforme NetGalley, de découvrir ce roman.

Résumé : La reine des gaffes, c’est moi. Une catastrophe à l’horizon ? Vous pouvez être sûrs que je serai dans le coup.

Alors quand je me retrouve aux urgences au milieu de la nuit, c’est forcément pour une histoire si ridicule qu’elle ferait rougir de honte n’importe qui. D’autant plus que le médecin chargé de m’aider est le cliché sur pattes de l’homme parfait en blouse blanche !

Et lorsque, quelques jours plus tard, je recroise docteur Beau-Gosse dans une situation encore plus embarrassante (si, si, c’est possible), je n’ai qu’une envie, devenir invisible. C’est officiel, le destin adore se payer ma tête.

Ce titre a déjà paru sous le titre  Les Pérégrinations d’une gourde, aux éditions Erato.

 

Mon avis : En lisant le quatrième de couverture, j’ai tout de suite été séduite par le côté « miss catastrophe » de l’héroïne. Et pourtant, j’étais loin de penser qu’une maladresse pareille pouvait exister !!

Nous faisons ici connaissance avec Lucie, assistante de direction maladroite, complexée par ses kilos en trop mais aimant trop manger pour essayer d’y remédier. Après une soirée catastrophe, elle termine aux urgences et rencontre Noah, un docteur charmant qui ne la laisse pas insensible. Lorsqu’elle le recroise à plusieurs reprises, elle ne peut s’empêcher qu’il s’agit d’un signe du destin. Mais Noah est-il celui qu’il lui faut ?

J’ai beaucoup aimé le personnage de Lucie. En effet, cela fait du bien de voir une héroïne avec des défauts physiques mais aussi un caractère imparfait. Elle n’aime pas sa silhouette mais n’aime pas se priver des bonnes choses…. Honnêtement, ne sommes-nous pas nombreuses à agir de même ? Pour son côté maladroit, il est parfois poussé à l’extrême mais cela la rend également attachante. Malgré tout, Lucie est une jeune femme rigolote, sérieuse dans son travail et qui enchaine les histoires qui ne mènent nulle part. Justement, quand elle rencontre Noah, elle pense avoir décroché « le gros lot ». Imaginez un instant : un interne sexy, gentil, bourré d’humour, attentionné et qui s’intéresse à vous, il n’y a pas à hésiter, il faut foncer !! Néanmoins, j’ai trouvé ce personnage un peu lisse, trop conventionnel et je sens qu’il nous réserve des surprises…. Peut-être est-ce mon côté désabusé qui parle ? Le tome 2 répondra sûrement à cette réponse ! Dans tous les cas, j’ai trouvé ce couple assez atypique et j’attends de savoir quel sort l’autrice compte leur réserver car contrairement aux apparences, tout n’est pas si rose entre eux…

Je dois avouer que je ne savais pas que ce roman était un tome 1. Arrivé au bout, je suis restée bête car la fin appelle à une suite qui, je l’avoue, s’annonce compliquée pour notre héroïne. J’ai passé un bon moment car la protagoniste est attachante et drôle. La plume de l’autrice est fluide, facile à lire et entrainante. Les chapitres courts dynamisent notre lecture. Si je devais mettre un petit bémol, ce serait sur le narrateur qui se concentre uniquement sur Lucie, et laisse donc planer des zones d’ombres sur les autres personnages. De plus, j’ai trouvé que par moment, l’action avançait un peu trop vite, j’aurais aimé approfondir notamment le passage de la croisière. Néanmoins, cela reste un roman très agréable, parfait pour une lecture détente.

Pour conclure, je recommande le tome 1 de « Lucky Luce » pour tous les amateurs de romance qui cherchent une héroïne attachante, entière et drôle. Cette histoire vous fera, sans nul doute, passer un bon moment et vous permettra, le temps de quelques pages, de sourire et de vous évader de votre quotidien.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR
Retrouvez également ce roman sur amazon

 

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120

Live to love, saison1, tome 2 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T2

Romance érotique – Livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Avant tout, je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et pour m’avoir confié la nouvelle édition de la saison 1 de « Live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.

Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : Attention, si vous n’avez pas lu le tome 1, cette chronique risque de vous spoiler des éléments.

Nous retrouvons nos deux protagonistes là où nous les avions laissé, c’est-à-dire toujours aussi attachés l’un à l’autre mais avec des zones d’ombre sur leurs passés. En effet, Thomas continue sa double vie et Elisa n’arrive pas à se détacher des souffrances imposées par Grégoire. Arriveront-ils à aller au-delà des apparences et surtout, arriveront-ils à se faire suffisamment confiance pour s’ouvrir entièrement l’un   à l’autre ?

La métamorphose d’Elisa se poursuit dans ce nouvel épisode. En effet, elle prend de plus en plus confiance en elle et elle arrive à accepter de nombreuses choses afin de laisser son passé derrière elle et, enfin, avancer vers l’avenir. Je l’ai trouvée extrêmement patiente et attentive vis-à-vis de Thomas, qui ne lui facilite pas la vie. Néanmoins, grâce à lui, elle va grandir et enfin révéler la femme qui sommeille en elle. Quand à Thomas, il joue avec nos nerfs. Tantôt touchant, tantôt agaçant, on ne sait pas toujours sur quel pied danser en sa compagnie. Par moment, on a envie de le prendre par la main et de lui dire « mais enfin, arrête tes bêtises et parle lui !!!! ». Néanmoins, je l’ai trouvé très pudique sur ses sentiments et sincère dans sa démarche.

Concernant les personnages secondaires, je suis toujours autant fan de Chloé, la meilleure amie d’Elisa, qui va avoir, de nouveau, un rôle primordial dans l’évolution de leur couple. En revanche, j’ai de nouveau détesté Tina, qui a de nouveau montré un double visage et un côté manipulatrice insupportable.

Comme pour le tome 1, lorsque vous vous lancez dans cette lecture, je préfère vous prévenir, il est impossible de poser le roman. La plume de Shana est addictive et elle ponctue ses chapitres de « cliffhanger » qui ne vous donnent qu’une envie, lire le chapitre suivant. Encore une fois, les scènes érotiques sont pimentées mais elles ne prennent pas le pas, de nouveau, sur le déroulé de l’intrigue. Ainsi, on ne s’en lasse pas même si nos protagonistes ont un peu trop tendance à se réfugier dans les plaisirs de la chair dès qu’il s’agit d’éclaircir une zone d’ombre. La double narration est maline et nous permet de suivre tantôt Elisa, tantôt Thomas, et ainsi d’en savoir plus sur eux deux.

L’autrice prend aussi le parti, dans ce roman, de mettre en lumière les codes qui régissent certaines familles, et les difficultés de s’en détacher. Par le biais de Thomas, on se rend compte que le paraître et l’étiquette sont toujours de mise dans certaines hautes sphères et qu’il est difficile de passer outre les consignes paternelles. Cela fait froid dans le dos et, d’après ce que j’ai lu, ce sera le thème central de la saison 2 de « Live to love ».

Pour conclure, je me suis régalée lors de la lecture de la saison 1 de « Live to love ». Accrochez-vous, il n’y a aucun temps mort dans cette histoire d’amour piquante et surprenante. Si vous aimez les histoires passionnées et non linéaire, aucun doute, cette romance érotique est faites pour vous !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur « Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets »
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers ici
Retrouvez ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T1

Romance érotique – livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie très chaleureusement Shana Keers pour sa confiance et pour m’avoir confié la réédition de sa saga « live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.
Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : J’avais découvert la plume de Shana Keers à l’occasion de la réédition de son roman « immoralité ». Emballée, je l’avais été et je n’ai donc pas hésité une seconde à me lancer dans cette nouvelle saga qui s’annonce très alléchante.

Nous faisons ici connaissance avec Elisa, une jeune femme complexée et renfermée sur elle-même. Etudiante à Bordeaux, elle a tendance à vivre en ermite et à ne pas profiter des plaisirs de la vie. Rapidement, on comprend qu’elle a des blessures de son passé qui l’handicapent toujours. Lorsqu’elle rencontre Thomas, elle est tout de suite hypnotisée par sa beauté renversante. Pour lui, elle représente un défi à relever car les femmes lui résistent rarement ! Pourtant, au fil des jours, une alchimie incroyable se développe entre ces deux personnes que tout semble opposer. Mais justement, sont-ils si différents l’un de l’autre ? Leur histoire est-elle seulement sexuelle ou se laisseront-ils le droit d’aller plus loin ?

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Elisa. Blessée dans son passé, elle est méfiante et  a beaucoup de mal avec le lâcher prise. Elle n’aime pas non plus attirer l’attention et elle ne comprend pas pourquoi Thomas lui court après. Pourtant, quand ils sont ensemble, tout n’est qu’évidence…ce qui perturbe aussi le jeune homme qui a l’habitude de prendre les femmes pour des objets de plaisir et de ne pas s’encombrer avec une relation suivie. Pourtant, avec Elisa, rien ne va se passer comme prévu… et c’est là tout l’intérêt de l’histoire !!

Les personnages secondaires ont également leur importance dans cette romance ; il y a, tout d’abord, Justine, la meilleure amie d’Elisa, son oreille attentive même si elle est beaucoup plus libérée que son ami. Il y a aussi Tina, la meilleure amie de Thomas, dont on ne comprend pas toujours le comportement. Elle se dit amie avec lui mais cherche à tout connaitre de sa vie, ne cesse de lui donner son avis voir de jouer la femme jalouse… bref, pour le moment, je n’ai pas encore réussi à la percer au grand jour. Enfin, il y a Chloé, une amie de Justine, qui tourne autour de Thomas et qui ne va pas hésiter à venir mettre la zizanie dans l’esprit d’Elisa.

Je dois vous avouer que j’ai été totalement happée par cet épisode 1. Ce livre est un véritable « page-turner », impossible à poser avant de l’avoir terminé. La double narration permet d’en apprendre d’avantage, au fil des chapitres, sur les deux principaux protagonistes et de lever peu à peu le mystère sur leurs secrets. Car croyez-moi, des secrets et des pans de vie inavoués, il y en a et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises ! La plume de l’autrice est efficace, fluide et en ce qui concerne les scènes de sexe, elles sont torrides !! En ces temps caniculaires, les passages érotiques font encore plus monter la température et vous donnent vite chaud ! Néanmoins, j’ai apprécié que l’érotisme ne prenne pas le dessus sur l’histoire des protagonistes et sur leurs secrets. En effet, les personnages prennent le temps, malgré tout, de s’apprivoiser et d’avancer pas à pas dans une relation qui ne ressemble qu’à eux. Le tome se termine énigmatiquement, impossible de ne pas se plonger dans la foulée dans le second.

Pour conclure, je recommande chaudement cette romance érotique à tous les amoureux du genre. Ce premier tome de « Live to love » est, pour moi, une lecture d’été parfaite où le dosage entre sexe et sentiments est parfait. Néanmoins, je ne peux en rester là et je fonce dans le tome 2 afin de savoir comment se termine cette saison 1 palpitante et riche en rebondissements !

liens utiles
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers sur son site officiel
Retrouvez également ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

Take me away de Lorraine Joy

20190708_183422

Romance new adult – livre sorti le 2 mai 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Elle a vécu l’enfer, il voit en elle l’espoir.

La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l’enfer auprès d’un père violent, avant d’être placée en famille d’accueil.

Mais vivre le quotidien d’une lycéenne normale, elle s’en sent incapable. L’insouciance, les cours, les amis… tout cela lui est étranger.

Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d’accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l’ignore superbement. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d’arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu’elle ressent, et sait apaiser ses peurs. Comme s’il était lui-même hanté par ses propres démons…

 

Mon avis : Je dois avouer que j’ai toujours des inquiétudes avec les romances issues de Wattpad. En effet, même si cette plateforme permet de découvrir de nouveaux auteurs, on y trouve de tout… J’ai donc ouvert ce roman avec une petite pointe d’appréhension qui s’est très vite envolée.

Nous faisons ici connaissance avec Angelia qui, dès le début de sa vie, est rejetée par son père. En effet, sa mère est morte en couche et son père la rend responsable de cela. Quand elle arrive dans la famille de Zachary, elle est mutique, insondable et surtout, elle se pense responsable de toute la violence qu’elle a subi. Quant au jeune homme, il a en lui une colère extrême qu’il a beaucoup de mal à canaliser. Pourtant, au contact l’un de l’autre, ils vont agir tel un pansement sur les blessures de l’autre.

Angelia est difficilement cernable, mais vu l’enfer vécu à cause de son père, peut-on l’en blâmer ? Depuis son plus jeune âge, elle a vécu l’enfer, dans la peur des coups de son père et elle a donc appris à cacher tout ce qu’elle ressent. Quand elle arrive dans la famille de Zachary, une connexion inhabituelle apparaît tout de suite avec le jeune homme, écorché lui aussi par la vie. Vivant dans une famille moyenne américaine, il n’est pas celui qu’il paraît être. Il a lui aussi côtoyé la violence dans son enfance et il ne sait pas comment se débarrasser de ce trop-plein de colère. Alors, il a trouvé une parade : abuser de la violence et du sexe. Néanmoins, sa rencontre avec Angelia va tout changer et il va enfin trouver quel sens donner à sa vie : être à ses côtés et la protéger à tout prix. Dans un premier temps, les deux protagonistes vont jouer au chat et à la souris, l’un ou l’autre prenant peur devant l’ampleur des sentiments qui se développent entre eux. Les choses vont se mettre en place étape par étape, dans la durée et la confiance. L’évolution de leur relation m’a beaucoup plu et j’ai apprécié la manière dont les choses ont avancé entre eux, ni trop lentement, ni trop rapidement.

Je souhaite également mettre en lumière Charley, l’amie d’Angelia, qu’elle rencontre à l’hôpital. Cette petite fille est un rayon de soleil, comme un petit ange envoyé pour aider Angelia à évoluer et à accepter certaines évidences dans sa nouvelle vie. Enfin, j’ai beaucoup aimé le personnage de Rachel, la maman de Zachary, qui va, dans une certaine mesure, devenir une maman pour Angelia. Protectrice avec elle, elle ne va jamais s’interposer dans la relation entre les deux jeunes gens, faisant confiance à son fils lorsque celui-ci lui dit qu’il ne veut que le bien de la jeune femme.

Je dois vous avouer que je suis passée à deux doigts du coup de cœur avec ce roman. Cette romance new-adult m’a transportée grâce à une intrigue originale qui connaît peu de temps mort. En effet, les sujets difficiles s’enchainent, et c’est peut-être le seul bémol que je mettrai car par moment, j’ai ressenti le besoin de poser mon livre pour respirer un peu. L’autrice a fait le choix de nous parler du thème des violences intrafamiliales, mais aussi de la difficulté de se reconstruire et de l’impact qu’elles ont sur notre développement. Elle parle également des travers du trafic de drogue et de la maladie chez les jeunes enfants. Tous ces thèmes sont traités avec tact et pudeur mais cela amène forcément un peu de noirceur au milieu de l’histoire d’amour qui se développe entre Angelia et Zachary. Dans tous les cas, j’ai été séduite par la plume de Lorraine Joy, qui a une faculté assez étonnante à nous entrainer dans son univers et son histoire.

Pour conclure, je recommande chaudement la lecture de « Take me away ». C’est un premier roman très réussi, une belle histoire d’amour new-adult qui séduira, sans nul doute, tous les amateurs du genre. Néanmoins, attendez-vous à recevoir un uppercut émotionnel lors de votre lecture car l’autrice ne vous laissera aucun répit ! De la légèreté, il y en a peu mais la beauté de l’histoire entre les deux protagonistes prend largement le dessus sur toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon ici