Les patriotes de Sara Krasikov

Littérature Nord-Américaine – livre sorti le 21 aout 2019

Editions Albin Michel – Collection Terres d’Amérique

Service presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Je remercie les éditions Albin Michel et Léa, du Picabo River Book Club, pour m’avoir permis de découvrir ce roman de la rentrée littéraire en avant-première et pour me l’avoir confié en service presse.

 

Résumé : Alors que les États-Unis sont frappés par la Grande Dépression, Florence Fein, à seulement 24 ans, quitte Brooklyn pour une ville industrielle de l’Oural, dans la toute jeune URSS. Elle n’y trouvera pas ce qu’elle espérait : un idéal d’indépendance et de liberté. Comme de nombreux Refuzniks, son fils Julian, une fois adulte, émigre aux États-Unis. Des années plus tard, en apprenant l’ouverture des archives du KGB, il revient en Russie et découvre les zones d’ombre de la vie de sa mère.
Entremêlant époques et lieux, ce premier roman magistral de Sana Krasikov nous plonge au cœur de l’affrontement Est-Ouest en explorant, à travers le destin de trois générations d’une famille juive, l’histoire méconnue de milliers d’Américains abandonnés par leur pays en pleine terreur stalinienne, et les conséquences de nos choix individuels sur la vie de nos enfants. 

 

Mon avis : D’habitude, je me laisse peu tentée par les titres de la rentrée littéraire. Pourtant, ce titre a attiré mon attention par l’originalité de l’intrigue. Suivre une saga familiale entre URSS et USA, au fil du XXème et du XXIème siècle, voilà un thème qui entre pleinement dans mes centres d’intérêt… et je n’ai pas été déçue !

Dans ce roman, nous suivons donc Florence, Julian et Lenny, trois générations d’Américains, d’origines russes, qui vivent avec un pied entre deux continents, deux cultures, deux manières d’envisager la vie. A chaque fois, leur cœur balance car les deux Etats, qui sont les meilleurs ennemis, offrent chacun leur lot d’espérance et de désillusions. Florence décide de quitter les Etats-Unis pour aller sur la trace de ses ancêtres, pour voir le socialisme en action et aussi pour y retrouver un homme. Arrivée là-bas, rien ne se passera comme elle l’espérait et elle va découvrir une société russe pauvre, méfiante et inquiète. Même si elle va tenter de s’intégrer, la vie de Florence ne sera peut-être pas à la hauteur de ce qu’elle attendait. Julian, pour sa part, décide de quitter la Russie dès qu’il en a la possibilité pour vivre son rêve américain. Néanmoins, il reste attaché à ses racines et va tout faire pour essayer d’apporter un éclairage sur les zones d’ombre du passé de sa mère. Enfin, Lenny a quitté les USA pour s’installer en Russie. Même si sa vie n’est pas parfaite, il semble nécessaire, pour lui, de vivre sur la terre de ses ancêtres. Entre chaque génération, un balancier entre les deux pays, des parallèle s’établissent et à chaque fois, des problématiques d’identité à régler pour chacun d’eux.

Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal à entrer de ce roman. Tout d’abord, c’est un pavé, de près de 600 pages, avec une mise en page très dense et des chapitres parfois très brefs, parfois très longs. A chaque fois, nous avons un va et vient entre les époques et les personnages et au départ, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver. Néanmoins, on trouve assez rapidement son rythme de croisière et cette alternance est finalement plaisante car elle donne du rythme et est enthousiasmante pour le lecteur. La question des origines est, ici, centrale et l’autrice nous montre à quel point, d’une génération à l’autre, les priorités et les représentations sont différentes selon les individus.

Pour conclure, pour un premier roman, Sara Krasikov frappe très fort en nous proposant un roman dense, une fresque familiale passionnante, intrigante et intense car elle entraine les protagonistes des Etats-Unis à l’URSS (puis la Russie) et, à chaque génération, se repose les mêmes questionnements et les mêmes interrogations. Plongez-vous sans attendre dans cette histoire palpitante et incroyable.

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Albin Michel
Publicités

Liz, tome 1 : Plongée obscure de G. H. David

Dark romance – livre sorti le 26 juin 2019

Éditions Elixyria

Service presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « incontournable 2019 »

 

Résumé : Sous ses allures d’étudiante ordinaire, Liz est différente : un lourd passé, de profondes blessures, des plaies encore ouvertes qu’elle tente par tous les moyens de cacher à son entourage. Son credo : avancer, oublier, devenir une autre.

Une rencontre avec un homme, mystérieux, dangereux, une attraction qu’aucun d’eux ne peut réfréner, et tout pourrait bien s’effondrer ! Et s’il pesait une menace plus grande encore, si les démons de Liz la rattrapaient ?

Entre passion, mensonges et faux semblants, un jeu de séduction à haut risque…

 

L’avis de #Lilie : Comme je suis contente de retrouver Liz ! Si vous me connaissez, vous savez que je suis une inconditionnelle de la plume de GH David et je la suis depuis plusieurs années maintenant. C’est donc avec une grande joie que je me suis replongée dans le premier tome de la saga « Liz ».

En apparence, nous voilà plongés dans une romance classique : une étudiante vivant à Toulouse, Liz, rencontre Alex en soirée. Il a un air sombre et bad boy mais elle craque complètement pour lui. Liz semblant avoir un passé lourd derrière elle, le couple ne peut que faire des étincelles ! Peu de temps après, elle fait connaissance avec Max, un fils de diplomate d’origine italienne et qui a l’air d’être l’opposé d’Alex. Entre les deux, son cœur balance… Au fil du roman, on en apprend un peu plus sur chacun de nos protagonistes et ce qui semble être une romance classique nous plonge dans une dark romance. Ainsi, drogue, violence et traumatismes apparaissent peu à peu et vont noircir ces jolies histoires de cœur. Rapidement, on va se demander, mais qui est vraiment Liz ? Et ses soupirants, Alex et Max, sont-ils ceux qu’ils prétendent être ?

Liz est une jeune femme difficile à cerner car elle a une personnalité à multiples facettes. Cependant, ce que j’adore chez elle, c’est qu’elle est forte, avec du caractère, et elle n’est pas du genre à se laisser dicter sa conduite. Ses faiblesses, elle les cache derrière un franc parler direct et piquant, qui ne laisse pas indifférent. N’ayant pas eu une enfance à facile, elle s’est forgée une carapace qu’elle n’est pas prête à ouvrir avec n’importe qui. Pourtant, elle va voir ses défenses vaciller face à ces deux prétendants qui vont faire battre son cœur….et embrouiller son esprit ! D’un côté, il y a Alex, ancien militaire reconverti dans la sécurité, dans le privé, il est très mystérieux sur son passé mais aussi sur ses activités. De l’autre, il y a Max, le fils de diplomate d’origine italienne, gentil, poli, qui a tous les critères du gendre parfait. Pour notre héroïne, c’est un véritable dilemme car elle a face à elle la lumière et l’obscurité, le yin et le yang, bref, deux hommes que tout oppose. C’est évident que ce n’est pas simple pour elle d’y voir clair et nul doute qu’on n’est pas au bout de nos surprises !!

J’ai vraiment adoré ce livre, même si ça fait plusieurs fois que je relis le premier tome de Liz. Dans cette relecture, je me suis rendue compte que je découvrais encore des choses, des petits indices laissés ici et là par l’autrice qui, lors de mes premières lectures, m’avaient pourtant échappé. La plume de l’autrice est fluide et efficace; ainsi on ne voit pas les pages défiler et on n’a qu’une envie : en savoir plus !! L’écriture à deux points de vue est un gros point positif dans la mesure où il nous permet d’en savoir un peu plus sur les pensées d’Alex…. même s’il reste très mystérieux !! Dans ce roman, GH David s’amuse avec talent à déconstruire tous les stéréotypes de la romance classique en nous embarquant peu à peu dans un univers dark dans lequel je ne pensais pas prendre tant de plaisir. Entre drogue et règlements de compte, l’avenir semble s’obscurcir pour Liz et ses proches. Dans ce tome, les bases de la saga sont posées, on a découvert un grand nombre de personnages, plus complexes les uns que les autres, et le roman se termine sur un cliffhanger qui nous laisse en haleine. En tant que toulousaine, je suis également sensible au fait que ce roman se passe dans la ville rose. C’est un régal de déambuler avec nos personnages dans ces endroits familiers et c’est un plaisir de découvrir notre ville pour cadre d’une telle saga.

Pour conclure, je n’ai qu’une chose à vous demander : avez-vous succombé à Liz ? Si non, mais qu’attendez-vous ?? Ce tome 1, qui pose les bases de la saga, vous transportera dans les rues de la ville rose, des fêtes étudiantes à la place du Capitole, dans un rythme effréné. Mais comme on dit, méfiez-vous des apparences, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être….

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Elixyria
Retrouvez aussi ce roman sur Amazon

 

Les Renegades, tome 3 : Rebel de Rebecca Yarros

Romance New-Adult – Format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Quand braver l’interdit devient un jeu.
Dès l’instant où je l’ai vue, j’ai su : elle allait bouleverser ma vie.
Elle, c’est Penna Carstairs, mieux connue sous le nom de Rebel. La fille la plus célèbre, la plus sexy et la plus prometteuse du moment. Il n’y a aucun obstacle qu’elle n’a pas franchi, aucun record qu’elle n’a pas pulvérisé. Elle est le feu et la passion.
Elle, c’est aussi la femme avec laquelle j’ai passé une nuit inoubliable – et que je pensais ne jamais revoir.
Mais la vie est pleine de surprises. Car je suis Cruz Delgado, le plus jeune prof du campus. Et Penna Carstairs vient juste d’entrer dans ma classe.

 

L’avis de #Lilie :Attention, cet avis comporte des spoils si vous n’avez pas lu « Wilder » ou « Nova » étant donné que les trois romans se suivent chronologiquement.

Dernier tome de la saga des Renegades, il est maintenant temps de faire connaissance avec Penna, surnommée Rebel, membre des Originals et véritable tête brûlée du groupe. Pourtant, depuis son accident, elle n’est plus la même, elle n’a plus cette petite flamme… Ne voulant pas inquiéter ses amis, elle se lance un défi à Vegas : sauter depuis le haut d’une grande roue. C’est là qu’elle rencontre Cruz, un homme séduisant qui accepte de la suivre sans rien, ou presque, savoir d’elle. Malheureusement, quelques jours plus tard, il se rend compte que Penna fait partie de ses élèves… Une relation prof/élève est-elle possible ? N’ont-ils pas beaucoup à perdre ? Penna retrouvera-t-elle l’envie de faire partie des Renegades ?

Précédemment, on avait peu vu Rebel. Caractérielle, un peu « badass », elle est très liée à Paxton et Landon. Néanmoins, sa blessure l’a profondément marquée et ce qu’on avait soupçonné dans le tome 2 se vérifie : il n’y a pas que le physique qui est atteint. Pourtant, elle va faire preuve d’une force de caractère pour essayer de se relever et surmonter les nouvelles épreuves qui vont se dresser face à elle. Véritable tête brulée, elle va se lancer dans de nouveaux défis complètement dingue, mais n’est-elle pas une Original ? Malgré les apparences, elle est d’une grande sensibilité et sait se montrer très attachante. Concernant Cruz, j’ai eu un peu plus de mal à le cerner. Jeune prof, originaire de Cuba, il a un charme fou et fait vite chavirer le cœur de bon nombre d’étudiantes. Pourtant, il n’aura d’yeux que pour Penna et même s’il demeure longtemps mystérieux, l’alchimie entre eux crèvera les yeux. J’ai apprécie ce couple mais c’est celui qui m’a, malgré tout, le moins touché.

Ce tome 3 amène une jolie conclusion à l’histoire des Renegades même si j’ai trouvé que les fins, de la croisière et l’histoire, étaient un peu rapide. J’ai aimé retrouver tous les protagonistes croisés avant et suis contente d’avoir pu en savoir plus sur la jolie Penna. Avec Cruz, l’ambiance est caliente et les scènes érotiques font monter la température, juste ce qu’il faut. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi efficace, addictive, visuelle et l’écriture à double voix permet de suivre les deux protagonistes et leurs réflexions. Ce roman est également l’occasion de parler des relations américano-cubaines, qui sont toujours un peu électriques malgré les derniers évènements politiques.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à cette saga 100% adrénaline, je me demande bien ce que vous attendez !! Amour, adrénaline et suspense sont les maitres mots des Renegades et pour que le tableau soit parfait, il faudrait que Rebecca Yarros nous raconte l’histoire de Nick, le quatrième Original que l’on voit beaucoup plus dans ce livre et qui mérite, à mon avis, d’être connu !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le tome 1 : « Wilder »
Retrouvez ici mon avis sur le tome 2 : « Nova »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Le cœur battant du monde de Sébastien Spitzer

Littérature française – livre sorti le 21 aout 2019

Editions Albin Michel

Service presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

Je remercie les éditions Albin Michel et le Cultura Balma pour m’avoir permis de lire ce roman en avant-première.

Résumé : Dans les années 1860, Londres, le cœur de l’empire le plus puissant du monde, se gave en avalant les faibles. Ses rues entent la misère, l’insurrection et l’opium. Dans les faubourgs de la ville, un bâtard est recueilli par Charlotte, une Irlandaise qui a fui la famine. Par amour pour lui, elle va voler, mentir, se prostituer sans jamais révéler le mystère de sa naissance.

L’enfant illégitime est le fils caché d’un homme célèbre que poursuivent toutes les polices d’Europe. Il s’appelle Freddy et son père est Karl Marx. Alors que Marx se contente de théoriser la Révolution dans les livres, Freddy prend les armes avec les opprimés d’Irlande.

Après Ces rêve qu’on piétine, un premier roman très remarqué et traduit dans plusieurs pays, qui dévoilait l’étonnante histoire de Magda Goebbels, Sébastien Spitzer prend le pouls d’une époque où la toute-puissance de l’argent brise les hommes, l’amitié et l’espoir de jours meilleurs.

L’avis de #Lilie : J’avais entendu parler de Sébastien Spitzer à l’occasion de la sortie de son premier roman mais je n’avais pas pris le temps de le découvrir. Quelle erreur !! J’aurais dû me lancer plus tôt !

Dans ce roman, nous plongeons au cœur du 19ème siècle et au cœur du prolétariat en Angleterre. Nous faisons ainsi connaissance avec Charlotte, une immigrée irlandaise qui a bien du mal à joindre les deux bouts. Le jour où elle perd son enfant, un docteur vient la voir et lui propose de prendre en charge un petit garçon qu’il va falloir cacher. En parallèle, on suit Engels, un patron d’une usine de textiles, d’origine allemande et ami avec le « Maure », Karl Marx. Ensemble, ils vont réfléchir et poser les bases de ce qu’on appellera, dans le futur, le marxisme.

Charlotte est une jeune femme qui a tout perdu : son enfant, son conjoint, son travail… elle est au plus mal quand on lui propose de s’occuper de Freddy. Elle va prendre cette tâche très à cœur et elle fera tout pour lui rendre la vie plus facile. Ce dernier est un enfant puis un jeune homme très dégourdi, enthousiaste, curieux et volontaire. Il aime profondément sa mère et se lance à cœur perdu dans tout ce qu’il entreprend.

De l’autre côté, on a Engels. Ami avec Karl Marx, il n’aura de cesse de défendre les valeurs de l’Internationale, notamment dans son usine et il croit à ce qu’il défend. Il parait beaucoup plus lucide et dans la réalité que son mentor qui lui n’a de cesse de vivre au-dessus de ses moyens et dans son « monde idéal ». J’ai été surprise par la compagne d’Engels, Lydia, d’origine irlandaise, qui n’est pas forcément celle que l’on croit.

J’ai passé un bon moment avec ce roman. J’ai beaucoup aimé les personnages, que j’ai trouvé très travaillés et intéressants. En revanche, le quatrième de couverture m’a un peu induit en erreur dans la mesure où on s’attend à suivre principalement Freddy, le fils caché de Marx, alors que ce roman est l’occasion de mettre en lumière de nombreux personnages avec des destins incroyables. J’ai cependant constaté que cette lecture était exigeante dans la mesure où le narrateur met en lumière, à tour de rôle, des protagonistes différents et fait également des sauts dans le temps. La plume de l’auteur est intéressante mais très pointue et précise ; en effet, ce livre demande de la concentration pour se plonger dedans. Néanmoins, le pari est réussi car il nous entraine au cœur du 19ème siècle en Angleterre, avec la naissance du prolétariat, les difficultés qu’ont connues les Irlandais et cela permet de mettre en lumière une période que l’on connaît un peu vaguement.

Pour conclure, ce roman est une belle découverte et Sébastien Spitzer fait, pour moi, parti des auteurs à suivre. Amoureux de romans historiques, n’hésitez pas à vous tourner vers cette histoire passionnante qui vous emportera de Londres à Manchester, en plein cœur du prolétariat et de la misère du 19ème siècle.

https://lesmots.co/ecrivain/sebastien-spitzer

https://www.albin-michel.fr/ouvrages/le-coeur-battant-du-monde-9782226441621

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine

la librairie des rêves suspendus

Romance contemporaine – Livre sorti le 5 juin 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions Harlequin et la plateforme NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman au moment du « Challenge NetGalley ».

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…
Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir  : celui de vivre leurs rêves. 

 

L’avis de #Lilie : Emily Blaine fait partie des autrices qui, depuis quelques années maintenant, m’accompagne tous les étés avec ses romances. Son dernier roman n’a pas fait exception à la règle même si, pour une fois, le coup de cœur n’a pas été au rendez-vous.

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, jeune libraire charentaise, en proie à de grosses difficultés financière. Alors qu’elle envisage de mettre la clé sous la porte, un ami lui propose d’accueillir Maxime, un acteur au tempérament de feu, qui doit effectuer des travaux d’intérêts généraux suite à un énième débordement. Entre ces deux protagonistes que tout oppose, comment va se passer la cohabitation?

Sarah est une amoureuse des livres. Toujours en train d’en acheter pour sa librairie ou à essayer d’attirer de nouveaux lecteurs, elle se réfugie dans cet univers de papier pour éviter d’affronter la réalité et ses difficultés. Sérieuse, idéaliste, rêveuse, elle est aussi profondément gentille et fait passer ses livres avant tout ! A l’inverse, Maxime est un écorché vif, qui vit sur les chapeaux de roue et qui n’a pas l’habitude de nouer facilement des relations humaines. Il a peu d’amis et ne souhaite pas faciliter la cohabitation avec la jeune libraire. Pourtant, elle va rapidement prendre un tour inattendu.

Cette année, cette romance n’a pas totalement réussi à faire mouche avec moi. Pourquoi ? La première raison, c’est que les personnages, même s’ils sont attachants, sont un peu trop caricaturaux pour moi. La romance est là pour nous faire rêver mais là, j’ai eu du mal à croire à leur histoire et à l’évolution de leur relation. Malgré cela, la plume d’Emily Blaine fait toujours des miracles car comme toujours, quand on commence son roman, on a du mal à le poser et on a des petits papillons dans le ventre à de nombreuses reprises. La double narration nous permet d’avoir les points de vue des deux protagonistes et de mieux comprendre leur cheminement et certaines de leurs réflexions. Enfin, ce roman est un manifeste pour la défense des petites librairies, qui sont des commerces qui ont parfois du mal à survivre mais qui sont des havres de paix où tout un monde de rêve et d’imaginaire et à notre portée de mains.

Pour conclure, « La librairie des rêves suspendus » est une romance contemporaine plaisante. Elle nous permet de passer un bon moment de lecture et de s’évader. Pour ma part, ce roman a manqué de piquant et de surprises et ne m’a pas permis d’atteindre mes rêves suspendus.

 

liens utiles

Retrouvez tout l’univers d’Emily Blaine ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

pro_reader_120      favorited_reviews_120      reviews_50_120      netgalley_challenge_2018_120      netgalley_challenge_2019_120

 

Les Renegades, tome 2 : Nova de Rebecca Yarros

20190813_190520

Romance New Adult – format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Le seul cœur qu’il veut conquérir, c’est celui qu’il a déjà brisé.

Landon Rhodes. Star incontestée des sports extrêmes, mondialement connu pour son talent fou et son audace. On dit qu’un jour une fille lui a brisé le cœur et que c’est ce qui l’a rendu imprudent, obstiné, parfois même irresponsable. Cette fille, c’est moi. On m’accuse d’avoir été une malédiction pour sa carrière, sauf que Landon et moi connaissons tous les deux la vérité : c’est lui qui m’a brisée.

Pourtant, si j’embarque aujourd’hui pour la même croisière que lui, ce n’est pas pour me faire justice. Ce tour du monde, c’est le rêve d’une vie et je ne laisserai pas Landon Rhodes me voler plus que ce qu’il m’a déjà pris…

 

L’avis de #Lilie : Qu’il me tardait de découvrir la suite des aventures des Renegades !! J’avais succombé, il y a un an, à l’histoire de Wilder et Leah. Attention, l’intensité monte d’un cran avec ce tome 2 qui nous raconte les retrouvailles entre Landon et Rachel. Si vous n’avez pas lu le tome 1, ne lisez pas la suite !

Ce deuxième tome commence fort car il reprend là où on s’était arrêté, c’est à dire avec l’arrivée de Rachel sur le bateau. Elle est la meilleure amie de Leah et avait manqué le début de l’année scolaire suite à une mononucléose. Pourtant, cette croisière est loin de l’enthousiasmer car elle va devoir croiser et côtoyer Landon, surnommé Nova des Renegades. Il est celui qui lui a brisé le cœur deux ans auparavant. Comment vont se passer ces retrouvailles ? Leur histoire peut-elle renaitre de ses cendres ? Rachel est-elle prête à pardonner et à reprendre des risques avec Landon ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Rachel est une jeune femme qui a du caractère. Anéantie après le départ de Landon, elle a su remonter la pente, notamment grâce à l’aide de Leah, et se forger un mental d’acier. Pourtant, revoir son ex va la faire vaciller et elle va devoir affronter ses démons. Néanmoins, elle ne va pas lui rendre la tâche aisée et va tout faire pour se préserver. Adepte des sports extrêmes, elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à se battre pour ce qui lui tient à cœur. Nova, quand à lui, est un casse-cou qui semble n’avoir peur de rien. Véritable tombeur, d’où son surnom de Casanova, il va revoir toutes ses priorités du moment que Rachel sera dans les parages. Il ne semble pas avoir tourné la page alors que c’est lui qui l’a quitté. Que cache-t-il ? Est-il vraiment près, désormais, à s’impliquer dans une histoire sentimentale ? Leur relation va évoluer, tout au long du roman, et entre eux, rien ne sera aisé ni facile. Entre les non-dits, les blessures du passé et une image à redorer, nos deux protagonistes vont vous faire connaitre des montagnes russes émotionnelles ! J’ai aimé suivre cette relation et voir que rien ne sera épargné aux personnages.

Je me suis vraiment régalée lors de cette lecture. L’écriture à double voix permet de comprendre l’état d’esprit de chacun des héros mais aussi d’en apprendre plus sur eux. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi addictive et une fois entamé, le livre est difficile à poser. Ce tome est beaucoup plus centré sur le binôme principal, même si on retrouve avec joie Leah et Wilder. Les sports extrêmes sont, encore une fois, mis à l’honneur et les Renegades nous entrainent de nouveau dans des cascades de folie.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à la saga des Renegades, je vous conseille de vous lancer sans attendre. Que ce soit dans le tome 1 ou dans ce tome 2, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer tant les rebondissements sont nombreux. Cette romance new-adult allie sentiments, adrénaline et personnages attachants et mérite, sans nul doute, d’être lue par tous les amateurs du genre.

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le « tome 1 : Wilder »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

Dans les bras d’un milliardaire d’Alexx Andria

20190811_193905

Romance sexy – Livre sorti le 1er avril 2019

Editions Harlequin – Collection Magnetic

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : « Je ne suis pas celui que vous croyez. »

Lauren est furieuse. De tous ses collègues, c’est elle qui a été choisie pour réaliser l’interview de Nico Donato, un play-boy richissime dont elle ne partage aucune valeur. Qu’à cela ne tienne, elle décide de saisir cette opportunité pour dresser un portrait peu reluisant de l’homme d’affaires. Mais c’était compter sans l’habileté de ce dernier qui, d’une simple phrase, met ses sens en émoi…

 

L’avis de #Lilie : Pour être tout à fait honnête, à la lecture du résumé, je n’avais pas placé de grandes attentes dans cette lecture… Quelle erreur ! Cette romance m’a enthousiasmée, je vais vous expliquer pourquoi !

Nous faisons ici connaissance avec Lauren, une journaliste qui est obligée d’aller interviewer Nico Donato, un milliardaire d’origine italienne. Pas du tout motivée, la jeune femme traine des pieds pour se rendre à cet entretien et ne se met pas du tout en valeur. Pourtant, elle ne va pas laisser Nico insensible et il va s’intéresser à la jeune femme. Pourquoi ? Une relation est-elle possible entre eux ?

Lauren est une jeune femme méfiante. Abandonnée il y a quelques années, elle vit sa vie de maman célibataire du mieux qu’elle peut. Tous ses efforts sont concentrés vers son petit garçon. Avec Nico, elle va être confrontée à une tentation à laquelle elle ne pensait plus être sensible. Ce dernier,  de son côté, a la réputation de ne pas s’attacher et d’être nonchalant. En effet, en tant qu’héritier, il n’a pas vraiment besoin de travailler tant il est habitué à vivre dans le luxe. Pourtant, sa rencontre avec Lauren va changer ses perspectives et le regard qu’il a sur lui-même. Enfin, je ne peux pas terminer cette présentation sans mentionner Grady, le petit garçon de Lauren qui est plein de vie, de ressources et qui sera un véritable atout pour Nico.

J’ai bien aimé cette romance. Tout d’abord, j’ai trouvé les protagonistes très attachants, notamment le petit Grady. Ils ne sont pas caricaturaux et leur évolution, tout au long de l’histoire, est très intéressante. Ensuite, l’intrigue est bien construite et la plume efficace de l’autrice nous donne toujours envie d’en savoir plus. Les scènes de sexe font monter la température mais elle ne prenne pas le pas sur le déroulé de l’histoire. La double narration est un point fort qui permet de suivre Nico et Lauren et ainsi, de mieux cerner leurs attentes. Le seul bémol que je pourrais soulever est cette fin, un peu rapide, qui me laisse un peu perplexe.

Pour conclure, je recommande la lecture de « dans les bras d’un milliardaire » à tous les amateurs du genre. Cette romance sexy est une belle surprise de cet été qui mérite qu’on s’y arrête car les personnages sont attachants et malgré une chute un peu trop rapide, l’histoire est originale, prenante et vous fera passer, j’en suis sûre, un bon moment de lecture.

 

liens utiles

Pour retrouver ce roman sur le site des Editions Harlequin, c’est par ici
Retrouvez-le aussi sur Amazon