L’ÉTRANGER DANS LA MAISON de Shari Lapena.

 

[ THRILLER DOMESTIQUE – Nouveauté 2019]
Traduit de l’anglais (Canada) par Valérie Le Plouhinec
Titre original : A stranger in the house
Presses de la Cité
304 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle

 

 

Le résumé :

 

 » Comment te sens-tu ?  » Elle voudrait répondre  » terrifiée « . À la place, elle dit, avec un faible sourire :  » Heureuse d’être à la maison. « 
Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d’avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s’est volatilisée. Alors qu’il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d’un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d’ordinaire jamais les pieds. À son réveil à l’hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Les médecins parlent d’amnésie temporaire. En convalescence chez elle, Karen est
décidée à reprendre le cours de sa vie. Sauf que quelque chose cloche. Elle sait que, depuis quelques mois, quelqu’un s’introduit en leur absence dans la maison…

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Direction une banlieue de l’État de New York, quartier cossu et paisible. Maisons alignées, jardins impeccables, sourires de façade polis, mots aimables. La vie parfaite du rêve américain. Le mari bosseur qui rentre tard le soir et la femme soucieuse du bon maintien de son foyer tout en travaillant.Les chaussettes au bon emplacement dans le tiroir, le repas fumant sur la table, le grain de poussière éliminé et balayé, les voitures brillantes devant de la maison.

 

Le décor parfait pour planter une intrigue à la hauteur d’un thriller domestique qui malgré un début sensationnel n’a finalement pas tenu ses promesses.

 

Le couple, Karen et Tom, vit le parfait amour depuis deux ans. Lui comptable dans une grande boîte et elle assistante comptable au pompes funèbres, couple modèle de la perfection et heureux. Une vie bien rangée, quelques connaissances, une amie, mais pas de chien. Tout aller pour le mieux, jusqu’au jour où Karen explose sa voiture en pleine ville dans un quartier malfamé, non loin d’un corps sans vie et perd la mémoire. Ainsi débute une intrigue qui s’intensifie crescendo.

 

Passé, présent, doutes, investigation, manipulation, chantage tout y passe. Tom se trouve au milieu d’une enquête qui va mettre à mal l’image de sa femme. Elle est au centre de nombreuses questions qui restent une bonne partie du roman sans réponse. Les éléments s’imbriquent doucement de sorte à piéger le lecteur dans un flou indescriptible. L’intrigue s’égrène sereinement au fil des chapitres courts. Ce n’est pas tant les rebondissements ou autres actions à gogo qui vont créer la dynamique de la lecture, mais la psychologie des personnages. Chaque question, chaque crainte, chaque aspect des personnages vont être les éléments déclencheurs d’une autre série de questions et ainsi de suite. Tous les petits détails finissent par s’emboiter pour mener à un épilogue assez surprenant et qui m’a fait tiquer. Je m’attendais tant à un épilogue explosif, je le sentais là au bout des mots, mais il n’arrive pas. C’est peut être remettre en cause tout ce qui fait de ce thriller, mais les personnages secondaires auraient pu être tellement mieux utiliser. La voisine psychopathe et manipulatrice (son mari inexistant), le flic suspicieux mais qui n’effleure que la réponse du bout du doigt, l’avocat avare, le frère trop peu présent, un mort qui parle trop, un Tom trop malléable et une Karen à qui on confesserait le bon Dieu. Je pense avoir imaginer tous les scénario possibles effleurant parfois le dénouement, me doutant de quelque chose. Mais la fin reste pour moi trop banale, sans éclat et qui ne remet rien en cause. Je déteste parfois être aussi exigeante. Par ce que tout est là : une plume hyper entrainante, un scénario explosif, des personnages aux traits psychologiques bien prononcés ; tout est là sauf l’épilogue qui m’a laissé un gout amer. Arfffff !

 

Ce second roman de Shari Lapena n’a pas tenu toutes ces promesses. « Le voisin d’à côté » m’avait beaucoup plus pour son côté atypique, mais pour son second thriller, le charme n’a malheureusement pas opéré. Un thriller trop linéaire à mon goût et où le coup de bluff n’est pas au rendez-vous. Je ne m’arrêterai pas à cette première déception et laisse donc une nouvelle chance à Shari Lapena 😉

 

#Esméralda

 

 

Je remercie Anne des éditions Presses de la Cité pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… Mon avis sur un autre roman de Shari Lapena : « Le couple d’à côté ». 

… les informations utiles sur le site Lisez.com.

… le site de Shari Lapena

 

received_257092058249322

 

 

 

Une lecture proposée sur le groupe (FB)

Publicités

Le couple d’à côté de Shari Lapena.

 

[POLAR – Nouveauté 2017]

Éditions Presses de la Cité

Traduction : Valérie Le Plouhinec

Service presse

 

 

Je remercie Presses de La Cité pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

Ne vous fiez pas au bonheur de façade…

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.

Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est-ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

 


 

Mon avis :

Bébé enlevé, famille effondrée, maitre chanteur, argent …Bref des éléments déjà exploités, mais le plus surprenant dans ce polar ci, c’est la manière dont l’auteure va apporter les rebondissements et dont les détails vont venir s’imbriquer au fur et à mesure et enfin dévoiler l’intrigue.

D’ailleurs c’est très surprenant cette façon d’aborder le polar et même innovant. En général, le schéma abordé est plus ou moins le même quelque soit les auteurs : détails et indices qui aboutissement à la résolution. Et bien ici, tenez-vous bien, car on sait pratiquement tout dés le départ (enfin il faut lire plusieurs pages pour que cela apparaisse). Déroutant, déstabilisant, le lecteur est de suite ébranlé :  » et bien oui maintenant, que je sais de quoi il en retourne, il ne va plus rien se passer ? » Et bien détrompez vous car Shari Lapena va bien vous surprendre. Et c’est là que ce roman a cette particularité : faire tout à l’envers pour mieux vous retournez par la suite !

Je ne vais pas vous faire un topo sur le déroulement de l’histoire car ne servirait strictement à rien, non pas qu’il n’y rien à dire, mais vous spolier, non merci !

Focus sur les personnages : Shari Lapena a l’art et la manière de tourmenter ses personnages et d’amplifier leurs traits psychologiques à merveille.

  • Les parents de Cora (le bébé enlevé) : Anne et Marco. Parents dévoués, Cora est leur première fille. Qualifiée de bébé difficile, cette dernière mène la vie dure à ses parents. Marco, père aimant et mari attentionné est complétement effondré lorsqu’elle disparait. On le voit sombrer dans une mélancolie profonde et ne trouve plus sa place dans cette cellule familiale déchirée. En tant que patriarche, il se doit d’être protecteur et de tout faire pour rééquilibrer le courant de leur vie. Mais rien ne se déroule comme prévu. Désorienté et perdu, il va vite déjanter ! Mais on note tout de même un esprit vif et une intelligence à toute épreuve et vous verrez ce dernier point à sa plus grande importance. Anne, fille unique, souffre de ce qu’on appelle : déprime post-natale. Rien d’anodin n’est ce pas ! Je vous laisse imaginer ce que tout cela va impliquer dans l’enquête en cours. Personnages attendrissants et touchants dans leur désespoir.
  • Les grands parents (parents de Anne) : déstabilisants dès le départ par leur froideur et leur non dits. Toujours soupçonneux, ils plombent l’atmosphère avec leurs sous-entendus.  On leur donne le bon dieu tout de même, du moment, qu’ils sont prêts à lâcher des millions de dollars aux ravisseurs.
  • L’inspecteur de police : il est génial ! Inspecteur un peu borderline ! Ses analyses sont d’une extrême finesse !
  • les voisins d’à côté ( Graham et Cynthia ) : les voisins farfelus aux mœurs controversés !
  • Les journalistes : les paparazzis assoiffés de sang et  de chairs fraiches !

Shari Lapena nous offre un excellent polar, faisant état tout de même des difficultés des relations familiales dans un contexte horrible. Intrigue très bien ficelé avec d’innombrables rebondissements vous emmenant sur différents chemins pour mieux vous perdre ! Et une fin splendide qui vous laisse le loisir d’en imaginer la suite !

En bref : « Le couple d’à côté » n’est pas celui que vous croyez ! Tordu et machiavélique vous allez l’adorer !

 

liens-utiles

 

Vers le site Presses de la Cité !

Le site officiel de Shari Lapena !