L’EMBAUMEUR DE MONTMARTRE de Fleur Hana.

[ AVENTURE – PARANORMAL – Nouveauté 2019 ]
COLLECTION INFINITY – Collection Onirique
274 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Une nouvelle danseuse du Moulin Rouge retrouvée vidée de ses organes et son sang !
Lord Spencer Fitzwilliam est dépêché sur place par l’agence britannique ROSE afin de résoudre cette sordide histoire de meurtres qui fait la une de toutes les gazettes.
Déterminé à expédier cette enquête en un temps record, il se heurte à Rosaline Leprince et son engin de malheur : sa bicyclette. La jeune journaliste au caractère bien trempé est elle aussi lancée sur les traces de celui que la capitale surnomme déjà l’Embaumeur de Montmartre.
Formant un duo improbable, ils devront mettre leurs ressentiments de côté pour débusquer l’assassin avant que celui-ci ne frappe à nouveau…
Entre Penny Dreadful et Jack l’Éventreur, L’embaumeur de Montmartre vous plonge au cœur du Paris de 1890, ses cabarets, et un mystère digne de Sherlock Holmes.
Réédition augmentée du titre ROSE, L’embaumeur de Montmartre. One Shot.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Découvrir ce nouveau titre de Fleur Hana c’est comme croquer dans un chocolat, les yeux bandés, pour y découvrir une merveilleuse surprise. Fleur Hana sort de ses plantes bandes, exit la romance et place à un roman où l’aventure et le paranormal s’associent pour une histoire étrangement captivante.

 

Bienvenue dans le Paris de la fin du 19e siècle. Un Paris décadent et exaltant. Un Paris à deux vitesses où le sérieux et la bonne conduite côtoie la gourmandise et le festif. Un Paris bohème cachant en son cœur charme et passion.

 

Lord Spencer Fitzwilliam a du sortir de sa caverne d’ingénieur pour se rendre à Paris. Loin d’approuver ce voyage, il doit faire ses preuves et prouver à sa hiérarchie qu’il est capable de résoudre cette dernière énigme qui sème la mort dans les rues de la capitale. Cette dernière enquête va toutefois se révéler ardue surtout lorsqu’il croise une certaine Rosaline. Lord Spencer est issu de la haute bourgeoisie anglaise. Fidèle à de nombreuses valeurs morales et principes que son rang lui a inculqué, Spencer se trouve souvent décontenancé face aux toupets des parisiennes et parisiens. Il exècre les manières françaises et n’a qu’un seul objectif terminer au plus vite sa mission. Hautain, dandy, son allure ne trompe personne. Pourtant derrière cette apparence austère, se cache un homme passionné par l’ingénierie. Inventeur en tout genre, il crée des instruments d’un autre temps et étrangement fantastique. Un sacré génie qui se trouve dans un sacré pétrin, a battre les pavés de notre vieille capitale. Alors que son enquête avance laborieusement, cet étrange petit bout de femme se trouve sur son chemin.

 

Heureux hasard ? Non, loin de là ! Ce petit bout de femme un peu trop à l’aise dans ses jupons, est une vraie casse-cou. Rosaline est une de ces femmes libres qui se fout royalement des convenances et de la bienséance. Les corsets, les chignons et les jupons sont sa croix. Ce qu’elle aime : fumer comme un pompier, dormir, écrire des piges et faire de la bicyclette accoutrée comme un homme et surtout ce qu’elle adore c’est mettre le nez dans des affaires louches. Son sens aigu d’observation et son esprit de déduction sont un atout lorsque seuls les hommes ont le droit de fouiner. Reportrice aventurière, Rosaline n’a pas froid aux yeux et se donne tous les moyens pour découvrir la vérité. Et justement ce Lord cache quelque chose et elle est prête à tout pour le découvrir !

 

Cette aventure pittoresque m’a portée dans les rues de ce Paris outrageux. Le Moulin Rouge en décor, quelques faits historiques, et le tour est joué pour m’embarquer dans cette excursion où une petite note de paranormal vient se greffer et sans oublier l’aspect steampunk. Surtout, il ne faut pas avoir peur car ces deux derniers aspects restent très légers dans l’histoire. Personnellement, j’ai tout simplement adoré. J’ai toutefois regretté l’absence de développement car je suis une adepte de ce genre de lecture et que parfois je suis trop gourmande. Fleur Hana a le mérite de se renouveler et j’aime beaucoup le fait qu’un auteur parte dans ce genre de projet et fasse autre chose que d’écrire ce qui marche.

 

L’EMBAUMEUR DE MONTMARTRE est une sacrée histoire que j’ai dévoré. Captivée par l’intrigue, par les personnages aux antipodes, par les secrets, les révélations, le décor, les rebondissements et la plume entraînante de Fleur Hana, je suis conquise. Un brin de douce folie pour une aventure extra-ordinaire 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de la collection Infinity.

… le site de Fleur Hana.

… mes avis sur d’autres romances de Fleur !

Le désert rouge de J.E. Briffa.

kle-desert-rouge

 

[ SCIENCE-FICTION / STEAMPUNK – 2016 ]

ÉDITIONS L’IVRE-BOOK

SERVICE PRESSE

 

Je remercie J.E. Briffa et Lilian Ronchaud pour ce service presse.

 

Résumé :

Au sein des grandes cités mobiles actionnées par la puissance de la vapeur, les hommes arpentent l’immense Désert Rouge.
Après le sabotage d’une cuve d’eau, le Baron Ambrose Walter Cappel, dirigeant la ville de Stearbury, charge son fils adoptif, Jak, de trouver les responsables. Il apparaît rapidement que le Culte de l’eau et Charles Denning, rival éternel d’Ambrose et dirigeant de la cité de Hayllonbury, ne sont pas étrangers à tout ça.
Jak aura fort à faire lorsque les pirates de l’air attaqueront la ville à la recherche de la célèbre boussole de Gerason, celle-là même qui conduit à la mythique Vallée Verte. Sans le savoir, Jak marche sur les traces de son passé…
Aventures enlevées où le récit de piraterie côtoie les jets vaporeux du steampunk.

Mon avis :
Ce qui est difficile dans ce style de livre, c’est le fait que l’auteur nous fasse accepter son univers et ses codes. Et je dois bien avouer que J.E. Briffa a réussi avec brio. Qui a dit que la science-fiction et le steampunk ne pouvaient pas être addictif. Mesdames et Messieurs vous vous trompez !
Ce roman, au fil des pages, m’a totalement conquise. De l’action à la pelle, des rebondissements jusqu’aux derniers mots. Des combats de corps à corps mais aussi des combats personnels. De l’amour qui vient adoucir les côtés sanglants de l’histoire. Des pirates, des avions, des villes qui se déplacent grâce à la vapeur et des bêtes monstrueuses qui peuplent ce désert rouge où tout ce que vous pouvez apercevoir n’est qu’illusion car la convoitise et le pouvoir ont fourvoyé des générations d’êtres humains.
C’est un livre qui met également en avant de belles jolies valeurs : le respect des idées, le partage, l’entre-aide dans ce monde rude et la tolérance des différences.
Il est rempli d’espoir : l’espoir d’un monde meilleur mais aussi qu’individuellement chaque personnages évoluent vers ce qu’ils chérissent le plus.
Les personnages, principal et secondaire, sont extrêmement attachants et nous les suivons les yeux fermés dans leurs tourments et leurs affrontements.
J’ai totalement succombé à la plume particulière  de l’auteur qui joue avec facilité avec les mots et qui m’a totalement transportée dans son monde riche et surprenant.
Si vous ne l’avez pas encore compris : je vous conseille vivement de découvrir ce fabuleux voyage ! Moi, j’en suis totalement fan !
Petite recommandation cinématographique : le visionnage du film « John Carter » de Andrew Stanton ne pourra que vous comblez si vous avez adorer ce livre.

Pour tout savoir sur JE Briffa et l’Ivre-Book : c’est par ICI !