Pour une vie meilleure de Susan Wiggs.

 

[LITTÉRATURE SENTIMENTALE – Nouveauté 2017]

Éditions Harlequin (hors collection)

Service presse

 

Je remercie les éditions Harlequin pour ce service presse via la plateforme Netgalley.

 


 

Résumé :

Tout recommencer. Il y a un an, cette phrase n’aurait eu aucun sens pour Annie. Mariée à Martin Harlow, le célèbre chef cuisinier, productrice d’une émission suivie par des millions de téléspectateurs, et – surtout – future maman, sa vie lui semblait idéale. Jusqu’à ce que Martin lui brise le cœur. Jusqu’à ce qu’elle soit victime d’un accident. Jusqu’à ce que son existence bascule…
Tout recommencer. Aujourd’hui, Annie a fait de cette phrase son mantra. Mais pas question de reprendre le travail, et encore moins de renouer avec celui qui est désormais son ex-mari… À la place, Annie décide de retourner vivre dans sa petite ville natale du Vermont. Là-bas – dans l’exploitation familiale de sirop d’érable – elle sait qu’elle pourra compter sur le soutien de ses proches et de Fletcher, son premier amour…

 

Mon avis :

Je découvre pour la première fois l’univers de Susan Wiggs. Et c’est une agréable surprise en ce début du mois d’octobre.

Susan Wiggs nous invite, au travers de ce roman, dans une balade aux senteurs d’érable. Une balade envoutante dans le dédale du passé et du présent. Celui d’Annie, une working girl ambitieuse qui a abandonné sa ville natale perdue dans le Vermont. Elle y a abandonné sa famille, son amoureux et ses merveilleux paysages pour vivre son rêve à fond. Celui d’allier cuisine et émission télévisée. La cuisine est la passion transmise par sa grand-mère qu’elle chérissait. Elle pouvait passer des heures entières à cuisiner et à discuter de tout et de rien notamment pendant les longs hivers rigoureux. La cuisine était l’élément clé qui réunissait les gens autour d’une table.

J’ai été totalement surprise par l’atmosphère qui s’est dégagée de cette lecture. A la fois envoutante, calme, reposante et sereine. C’est un pur délice. On est loin de l’addictivité voulue par les romances actuelles. On ne rebondit pas d’un action à une autre et où une pseudo intrigue vient agrémenter la romance. On est pris dans une sorte de balade intemporelle où senteurs, gouts et saveurs viennent déclencher les souvenirs d’autrefois et de maintenant. Annie se réapprend au fil de ces souvenirs, bons ou mauvais, ils font partis d’elle et grâce à eux elle va réapprendre ce que la vie a de plus essentiel.

Il est vrai que je ne suis pas une grande fan des longues descriptions où je juge que le rythme de l’histoire est souvent ralenti. Mais ici rien de tout ça. Au contraire, j’ai trouvé un ensemble du récit très fluide où les passages entre passé et présent sont très bien orchestrés. Un ensemble uni qui confère à cette histoire une immensité où sentiments et réflexions sont chamboulés par la propre route de l’existence de l’héroïne. Dans un premier temps j’ai pensé que ce roman pouvait être rangé dans la catégorie « feel good » mais maintenant je n’en suis plus si sûre. On retrouve tout au long de la lecture ce côté apaisant et bienfaiteur mais je pense que c’est du à l’atmosphère général du roman.

J’ai beaucoup apprécié la plume de Susan Wiggs que je découvre pour la première fois. C’est un vrai régal de suivre l’évolution des personnages. Même si la fin n’a jamais été vraiment cachée par l’auteure, je note tout de même un sacré parcours du combattant pour y arriver. C’est un livre qui se lit en douceur. J’ai laissé durer le plaisir pour repousser le plus tardivement le dénouement.

Susan Wiggs retrace la vie d’une femme qui s’est perdue dans ses rêves et qui grâce à l’amour de sa famille et des bonnes choses va retenter de se trouver là où tout à commencer !

« Pour une vie meilleure » est juste sublime pour tout ce qui s’en dégage. Une « madeleine de Proust » version sirop d’érable

 

liens-utiles

 

Pour tout savoir sur Susan Wiggs et ses livres!

Vers le site officiel de Susan Wiggs !

 

Publicités