LA CONJURATION D’UN VIKING de Anna Lyra.

[ ROMANCE HISTORIQUE – Nouveauté 2019]
Tome 3/3 – Trilogie « Viking »
Éditions HARLEQUIN – Collection Victoria
448 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Royaume de Sogn, actuelle Norvège, l’an 845
Trahie ! Alfie est traversée de sentiments contradictoires depuis qu’elle sait que Sven lui ment : rage, révulsion, désespoir… Ce Viking au passé trouble, pour qui elle a pris des risques en dupant les autorités et qu’elle a recueilli dans leur ferme avec tant de bonté, l’a poignardée sans vergogne. Elle sait désormais qu’elle ne peut plus se fier à cet homme tatoué, malgré le désir latent qui la consume. Doit-elle pour autant le chasser au loin alors que la saison froide a déjà recouvert de son manteau blanc toute la Norvège ? Ou taire ce que ses visions lui ont appris du passé de Sven, pour qu’il continue à protéger les siens contre les troupes pillardes du terrible Halfdan le Noir ? 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Dernier opus de la trilogie « Viking » de Anna Lyra, il a totalement ravi mon cœur. Pour information, sache que les tomes peuvent se lire indépendamment même si au fil des livres tu retrouveras forcément plus au moins les mêmes personnages. Pour ma part, je n’ai toujours pas lu le premier tome, cela n’a en rien entaché la compréhension du fil conducteur.

 

Sven court derrière son passé. Un passé incommodant qui cache bien de sombres secrets. Sven est un viking, un guerrier certainement, tatoué, qui doit se dépatouiller avec un sortilège qui ne lui laisse guère de répit. Sur ces terres inconnues, il tente d’échapper à des hommes portés par un colère noire. Il court littéralement pour sauver ses fesses et se retrouve à quémander la charité à la petite Alfie en échange de services pour l’hiver qui arrive. Sven est soulagé de se trouver un toit sur la tête en attendant que sa mésaventure soit résolue. Il découvre un monde de dur labeur. Une ferme où il fait bon vivre et dirigée par une main de maître par la husfreyja. Le froid envahit rapidement les terres, poussant Sven à se poser de nouvelles questions sur lui et son passé. Une nouvelle menace s’approche et met en péril la maisonnée. Sortilège et dangers n’ont jamais fait bon ménage, et quand les forces se déchaînent, il est vite évident qu’il faut mieux passer son chemin, car quand le grand Tatoué se réveille, il ne jure que par une seule chose, Elle.

 

La petite Alfie, n’a rien d’une petite. Apparence trompeuse plus ou moins par nécessité, Alfie a déjà connu une terrible vie. Une vie de violences et d’injures. Une vie d’humiliation qu’elle a aussitôt rejetée. Uns situation méprisante qu’il la place directement aux côtés des esclaves. Elle fait selon le bon vouloir de sa mère qui sous ses airs implacables et durs, l’adore plus que tout. Alfie n’est pas une femme ordinaire, elle a des dons qu’elle utilise avec parcimonie et délicatesse. Alors lorsqu’elle aperçoit l’homme de ses rêves, Sven, elle sait ce qu’elle doit faire et se laisse guider par ses rêves. Elle ne pensait jamais ressentir des émotions provoquées par une autre homme. Elle n’aurait jamais cru que l’amour pouvait renaître des cendres. Elle en espérait pas tant. Pourtant l’évidence est là et les terribles épreuves qu’ils affronteront ensemble, les porteront à la porte des désillusions.

 

J’adore ce qu’Anna Lyra écrit. On est vraiment loin de la romance historique caricaturale avec le beau viking tatoué qui défie les Dieux et enlève la femme pour la faire sienne. On est loin des clichés ambulants et sanguinaires. Tout au contraire, LA CONJURATION D’UN VIKING est une romance historique inscrite dans une réalité documentée. Dans ce tome ci, Anna Lyra dépeint la vie familiale, la vie paysanne, la ferme, les lois qui régissent ce monde et, bien plus encore, la dimension religion a une place prédominante. La romance est jalonnée par de minutieux détails qui confèrent un décor réaliste et impressionnant. L’atmosphère s’adapte aux personnalités des personnages surtout lorsque l’aspect divinatoire est présent. C’est tout ce que j’adore découvrir dans les romans historique qu’ils soient romances ou documents. J’aime beaucoup ce côté instructif tout en prenant du plaisir à lire et découvrir un univers qui n’est plus du tout accessible. Anna Lyra s’est beaucoup documentée et en fait profité son lecteur. J’ai vraiment été accaparée par cette histoire, son univers intrigant et ses personnages qui n’ont rien de lisse. Une immersion agréable portée par une plume qui sait vous prendre par les émotions. Une romance aussi pétillante que glaciale. Une romance aussi magnifique qu’éprouvante. Une romance aussi sensuelle qu’irrésistible.

 

A découvrir sans aucun doute ! Et pour ma part, dès que je peux je me lance dans la lecture du premier tome.

 

∞ EXTRAIT ∞

Sven se leva. Il la dominait de toute sa taille mais paraissait attendre quelque chose de sa part. Un encouragement pour le travail restant ? Un signal de départ ?
Alfie s’était méprise. Il lui tendit la main, la remit sur ses pieds et lui demanda si …
Quoi ?
-Tu retrouveras ton chemin jusque chez toi ? Ta mère m’en voudrait beaucoup si tu te perdais en route. Je peux t’accompagner un peu, si tu veux, ou alors tu peux attendre que j’aie fini et tu monteras sur le mulet pour rentrer.
Le feu de la colère embrasa ses veines. Pourtant Alfie se sentait glacée de l’intérieur.
Il la prenait décidément pour une enfant ! Elle allait le détromper, et sans plus tarder. Les dents serrées, elle plongea son regard furieux dans le sien.
-Tu as vraiment de la bouse de vache dans les yeux, Sven. Coupe ton bois, et sois à l’heure pour le repas ! Si tu n’es pas rentré à la tombée de la nuit, j’enverrai Strutir te chercher et je te préviens : il est dressé pour mordre les baquillir.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Le site des éditions Harlequin.

… le site de Anna Lyra.

… Mon avis sur le tome 2 (et je n’ai pas encore lu le tome 1…).

SOUS L’EMPRISE DU VIKING de Anna Lyra.

20180821_213131

 

[ ROMANCE HISTORIQUE – Nouveauté 2018 ]
Editions Harlequin – Collection Victoria N°57
Format numérique (370 pages) : 5.99€
Broché : 7.90€
Ma note : 4/5

 

 


 

Le résumé :

 

Ce devait être le plus beau jour de sa vie… Alors qu’elle s’apprêtait à épouser le fiancé choisi par son père, Derilia, fille de roi picte, voit sa vie basculer. En un éclair, une cohorte de Vikings déferle dans le village en fête en pillant tout sur son passage. Lorsque l’un d’entre eux la sort de sa cachette et qu’elle croise son regard impérieux, Derilia voit sa dernière heure arriver. Pourtant, cet étranger aux yeux clairs l’épargne et choisit de l’emmener sur son bateau avec son jeune frère, lui aussi prisonnier. Terrifiée, et résolue à cacher son rang de princesse, Derilia se raccroche à l’intuition étrange que son ravisseur la protégera… en attendant l’occasion de fuir !

 


 

Mon avis :

 

Ma toute première romance historique sur les Viking. Fan inconditionnelle de la série télévisée portant le même nom (tu vois de laquelle n’est ce pas … !?), je ne pouvais absolument pas passer à côté de cette lecture.

 

Anna Lyra nous plonge en 840, période où les Vikings conquirent le monde. Raids, pillages, période vaste pour ces grands homme du Nord. Direction l’Angleterre, déchirée par l’envahisseur romain et à la conversion au christianisme. Le royaume des Pictes dirigé par le roi Eoganan est mis à mal, d’ailleurs cette période annonce la fin des pictes qui seront réunis avec les Scots sous la bannière du roi Mac Alpine, quelques années plus tard. Les vikings occupent les Terres du Nord, et les petites îles. Réunis par clans autonomes, ils survivent grâce à la culture, l’élevage, la pêche, le commerce mais surtout aux nombreux raids organisés pendant le printemps et l’été. Généralement seuls les hommes y participent.

 

Anna Lyra m’a agréablement plongée dans le quotidien de ces vikings : leurs lois, leurs hiérarchies, leurs quotidiens, leurs manières de concevoir la vie et surtout leurs rapports avec leur religion. Un monde totalement stupéfiant et fascinant. Un monde fait de courage, de vaillance et de violence, où le libre arbitre est quelque peu malmené. Et c’est sur point là que va explorer Anna Lyra au travers de ses personnages extraordinairement atypiques.

 

Derilia est une princesse picte. Il faut savoir que les reines Pictes dirigées leurs royaumes bien avant que le christianisme impose ses rigueurs masculines. Derilia est une jeune adulte qui à son âge aurait dû être mariée. Mais cette dernière a tout pour éloigner ses prétendants : grande, rousse et extrêmement maladroite. Elle incarne une image néfaste au point d’être considérée comme l’incarnation d’anciens dragons. Elle repousse malgré elle, les gens et les regards croisées sont à la hauteur de leurs mépris. Sa place de femme et de princesse est remis en cause. Son enlèvement lors de son mariage va quelque peu lui ouvrir les yeux sur sa condition féminine et lui prouver que la femme peut avoir une place importante aux côtés des valeureux vikings. Au fil des chapitres, elle représente ses femmes libres. Derilia m’a de suite conquise. C’est un personnage attachant. Elle n’hésite pas à se remettre souvent en question et évolue sans cesse au cours de l’histoire. Ce n’est pas une héroïne fade et sans caractère. Au contraire, elle fait vivre de sals moments à son kidnappeur. Elle en impose. Il faut dire qu’Alask, son ravisseur, est loin d’être un tendre. C’est un guerrier redoutable qui se cherche. Son instabilité induite par sa colère fait de lui un homme dangereux. Auprès de Derilia, il parachève son initiation qui fera de lui un homme complet et en phase avec ce qu’il est un berserkers (une guerrier de la fureur divine). Ce duo est un véritablement enchantement.

 

Anna Lyra connaît son sujet sur le bout des doigts, c’est indubitablement ce qui fait la force de sa romance. Les petits détails, les termes précis, les paysages, la manière dont elle met en scène ses personnages au cours de situations dangereuses rendent honneur aux communautés. Ce tableau dresse une épopée grandiloquente où l’honneur est grand vainqueur, où les hommes se battent pour leur survie.

 

J’ai de suite été conquise par l’atmosphère qui se dégage de cette romance et toutes les précisions. Les personnages sont en adéquation parfaites avec leur époque, des enjeux importants, des rebondissements et surtout le plus important l’évolution des personnages. La plume d’Anna Lyra m’a séduite dès les premières pages. J’ai tout de même était frustrée par le final, j’aurais aimé en savoir davantage. C’est le seul point qui justifie l’absence d’un coup de cœur ! Mais peut-être y aura-t-il une suite ? Ca serait juste géniale !

 

T’es fan de Vikings et de romance, alors rien de mieux que SOUS L’EMPRISE DU VIKING pour satisfaire ton appétit(1) de découverte livresque !

 

 

(1) Surtout ne pas baver sur le beau viking tatoué et tout en muscle. Enfin moi je dis ça et je ne dis rien…(dixit la fille qui a bavé) !

 

 


 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site officiel d’Anna Lyra, pour suivre son actualité !